≡ Menu

Une fille qui parle de sexe ouvertement, est-ce bon signe ?

Ceci est un article dans la catégorie Le coach de drague TE répond. La particularité de cette catégorie est que le coach de drague reprend et répond aux questions des lecteurs.

« J’adore être prise en levrette et qu’on me tire les cheveux. Bla bla bla… Pierre est un excellent bouffeur de chattes… Bla bla bla… Bof, les vibromasseurs, c’est pas trop mon truc… Bla bla bla »

Certaines filles parlent plus facilement et ouvertement de sexe que d’autres.

Fille qui parle de sexe ouvertement

Une fille qui parle de sexe, ça veut dire quoi en fait ?

Est-ce un signe d’intérêt ?

Est-ce approprié de parler de sexe ?

Et comment faut-il réagir ?

Arnaud m’a inspiré à écrire cet article. Je l’en remercie.

Voici ce qu’il écrit :

Bonjour Konsti. Je voulais avoir ton avis.

J’ai rencontré une fille depuis quelques temps sur un site, et on s’apprécie mutuellement pour le moment.

Le problème (en fait, je ne sais pas si c’en est un), c’est qu’on a commencé à parler de sexe ouvertement assez facilement.

Elle me parlait de ce qu’elle aimait au lit, qu’elle aimait le sexe, mais ça restait dans le domaine du respect et c’était plus excitant qu’autre chose.

C’est pas le fait que c’est dérangeant, c’est juste que je ne la connais peut-être pas encore assez pour parler de ça, j’ai pas l’habitude de parler si ouvertement de ça.

En plus, je sais que les mentalités ont changé depuis des années. Cela devient banal maintenant de parler de ça sans doute, mais je sais bien qu’avant, une fille qui parlait comme ça était traitée de salope ou pute…

Elle me dit aussi que si le contact passe super bien avec un mec, il se peut qu’elle couche la première fois avec, parce que ça dépend de l’entente et de l’attirance qu’elle a…

Donc voilà, je voulais avoir ton avis sur la question, si c’est vraiment grave de parler de sexe si ouvertement et si c’est bon signe ou pas…

Cordialement,

Arnaud

Bonjour Arnaud, merci pour ta question. Est-ce grave de parler de sexe si ouvertement ? Bien sûr que non. C’est un très bon signe.

Quand une fille parle de sexe, ça veut dire quoi ?

Premièrement, cela montre qu’elle se sent à l’aise de parler de sexe et surtout d’en parler AVEC TOI !

Deuxièmement, tu peux apprendre plein de choses sur ses goûts, ses préférences, ses fantasmes…

Troisièmement, ça pourrait être un signe de disponibilité, voire un signe d’intérêt ! Un GROS signe d’intérêt.

Bon signe ou pas, ta réaction, ton comportement, ton rôle dans l’interaction avec la fille sont beaucoup plus importants.

Quand elle parle de sexe, est-ce qu’elle t’inclut dans ses histoires ? Dans ses fantasmes ?

Est-ce qu’elle te décrit ce qu’elle aime en général ? Ou ce qu’elle aimerait faire avec toi ? Ou ce qu’elle aimerait que tu lui fasses à elle ?

Ou est-ce qu’elle parle de sexe comme si elle en parlait à une amie ?

Quand elle parle de sexe, y a-t-il de la tension sexuelle entre vous ou pas ? Ou est-ce qu’elle parle de sexe comme si elle parlait du boulot, de livres, de shopping, de sa famille, ou de n’importe quel sujet banal ?

Bref, es-tu le « nice guy » qui l’écoute ? L’amie avec un penis ?

Ou es-tu le mec alpha qui lui mouille la culotte ?

Avec tout mon respect et sans vouloir te vexer : tu es le « nice guy » à qui elle se confie. Il n’y a pas de tension sexuelle entre vous.

Pourquoi ?

Parce que tu es encore trop fermé. Trop coincé. Trop « respectueux » (traduction : trop mou). Trop formel. Trop angoissé (angoissé d’être mal perçu).

Pas assez sexuel. Pas assez animal. Pas assez excité ! Pas assez EXPRESSIF !

Plus tu restes longtemps dans cette position de « nice guy », plus il te sera difficile d’en sortir. Qui dit « nice guy », dit « friend zone ».

Donc ?

Tu dois en sortir maintenant !

MAINTENANT !

Quand cette fille te parle de sexe, comment réagir pour la séduire ?

Voici comment : quand elle parle de sexe, donne libre cours à ton imagination. Quand elle te décrit ce qu’elle aime, visualise-le ! Visualise la scène !

Ressens l’excitation, les papillons dans ton ventre.

Les scintillements dans tes couilles.

TA BITE !

BANDE, Arnaud ! Bande, mon vieux !

BANDE, PUTAIN DE MERDE !

Lorsque ce tourbillon de désir circule dans ta poitrine…

Ton ventre…

Ton bas-ventre…

Regarde-la droit dans les yeux. Montre-lui que son histoire t’excite. Qu’ELLE excite !

Montre-lui ton désir !

Baisse le volume de ta voix. Parle plus lentement. Dis-lui que ça t’excite. Qu’ELLE t’excite.

Quand elle te décrit une scène érotique, profites-en pour stimuler davantage son imagination. N’hésite pas à t’inclure dans SON imagination et à participer dans sa scène imaginaire.

Par exemple, si elle te dit qu’elle aime se faire lécher la chatte, pose-lui des questions. Demande-lui comment elle aime se faire lécher la chatte. Demande-lui de te le décrire en détail.

Ensuite, décris-lui comment toi tu aimes lécher les chattes et comment tu t’y prends. Tu peux lui dire, par exemple :

Imaginons que je suis en train de lécher ta chatte. Voici comment je m’y prendrais…

Avec des étincelles et du désir dans mon regard, telle une bête féroce, je t’attrape par la nuque. Je te colle contre le mur et me colle ensuite contre toi.

Tu sens mon désir. Ma grosse bite en érection se frottant contre ta jambe. Je te tire par les cheveux de la nuque et te mords dans le cou. Tu sens ma bite gonfler et gonfler. Je t’embrasse passionnellement.

Je t’attrape par la taille, te soulève et te jette sur le lit. Couché sur toi, ventre contre ventre, je te regarde droit dans les yeux. Tu te sens petite, en sécurité. J’ai envie de glisser ma grosse bite en toi le plus profondément que possible, mais je me retiens. J’ai une autre surprise pour toi.

Je t’embrasse sur la bouche. Sur le menton. Je te regarde dans les yeux. Je t’embrasse sur la poitrine. Je descends. Ta respiration s’accélère. Je déboutonne ta chemise.

Lentement…

Doucement…

J’enroule mes mains autour de tes fesses, pince fort, soulève un peu ton bassin et t’embrasse sur le ventre.

Tu cambres. Ton ventre tremble. Tu brûles de désir et en même temps tu as un peu peur. C’est normal. C’est la première fois. On a peur de se dévoiler.

Je pause un instant… Je te regarde… Et je descends encore un peu. Je glisse ma tête entre tes jambes et respire un bon coup. Ta chatte est trempée jusqu’aux os. L’odeur de ton désir me rend encore plus dingue.

J’ouvre lentement la tirette, j’agrippe le revers avec le bout des doigts et j’enlève lentement ta jupe, la glissant le long de tes jambes.

J’écarte tes cuisses avec mes mains et colle mon visage contre ton slip. Tu cambres. Tu gémis. Tu sens les battements dans ton clito.

Je t’écarte les jambes encore un peu plus. Avec deux doigts, je tire ton slip vers le côté pour libérer tes petites lèvres. Tu trembles. Tu prends ma tête des deux mains et tu tires…

Tu pousses !

T’as envie de sentir ma langue chaude et humide… Glisser…

Glisser de haut en bas…

De bas en haut…

Glisser de ton anus… À ton clito.

Mais non… Je résiste… J’attends…

Mes lèvres à 2 centimètres de ta chatte, tu sens la chaleur de mon haleine sur tes lèvres et ton clito. Je te regarde dans les yeux. Je respire. Je ne fais rien.

« Lèche-moi ! Lèche-moi ! » Je sens la frustration dans ta voix.

Mes bras enroulés autour de tes jambes, j’enfonce mes doigts dans la chair à l’intérieur de tes cuisses… Avec des lèvres douces, chaudes et humides, je t’embrasse lentement dans l’aine… Encore une fois… Lentement… Je t’embrasse…

Tu respires de plus en plus vite. Tes soupirs me rendent dingue. J’ai envie de te défoncer la chatte avec ma grosse bite, mais je résiste !

Je t’embrasse de plus en plus près… Sur ta lèvre. Je t’embrasse encore une fois sur ta lèvre… Et encore une fois. Me rapprochant de plus en plus de ton clito. J’attends un peu. Je respire… Je souffle doucement. Pour te refroidir un peu. Et là…

J’embrasse doucement et lentement ton clito. D’abord avec mes lèvres, puis avec la langue.

Ensuite je colle mes lèvres autour de ton clito et suce doucement pour créer un léger vacuum.

Je commence à masser ton clito avec ma langue et on entre dans un rythme hypnotisant. J’inspire, je te lèche, tu cambres, en parfaite harmonie. Comme un bateau porté par les vagues.

La tempête devient violente. Les vagues montent et descendent de plus en plus vite.

Tu cambres. Tu trembles. Tu soupires.

Les pulsions dans ton clito deviennent plus fortes. Avec la langue douce, chaude et trempée, je te lèche de bas en haut.

Plus vite.

Encore plus vite.

Tu enfonces tes doigts dans mon crâne. J’enfonce les miens dans tes cuisses pour te maîtriser. Tu perds le contrôle.

Encore plus vite ! Plus fort !

Je te lèche. Te lèche. Te lèche. La tempête est trop violente.

Tu sens que tu ne vas plus tenir le coup. AÏE ! Tu ne tiens plus.

3, 2, 1…

BOOOOOOOOM ! Un éclair éblouissant éclate le bateau ! BOOOOOOM ! Tu exploses ! Tu jouis ! Tu coules !

Des ondes électriques secouent ton corps. Des fourmillements dans tes pieds, tes mains… Une boule de feu dans ton ventre, tu en vois littéralement de toutes les couleurs. Orange, rouge, violet, bleu, vert…

BOOOOM !

Tu gémis.

Tu cambres.

Tu trembles.

BOOOOOM ! Encore une onde…

Tu n’en peux plus.

Silence…

Ouf, ça à l’air de se calmer. Ah, quand-même pas. Encore une fois. Une dernière…

BOOOOM !

Le coup de grâce !

Tu n’en peux plus.

Épuisée et soulagée, tu soupires.

Tes cuisses et ton bas-ventre sont trempés. Tu te tournes sur ton côté. Un gros cercle humide apparaît sur le drap. Tu te replies en position foetale. Je me couche derrière toi et te prends dans mes bras.

Alors, ça t’excite ?

Ça te surprend ?

Ça te choque ?

Tu te dis : « Nooooon, ce n’est pas possible ! Tu exagères, Konsti. C’en est trop. Elle va me prendre pour un pervers. » ?

Mon vieux, crois-moi, si tu lui parles comme ça, tu auras d’abord besoin d’un seau pour mettre en dessous de sa chaise et ensuite d’un pied-de-biche pour décoller ses lèvres de ta bite.

Mais, quand tu parles ainsi à une femme, tu dois tenir compte de quelques facteurs :

  • Tu dis ça avec conviction, engagement et dévouement. Pas d’hésitation, pas de tremblements, pas de gentillesse. Rien de tout ça. T’es un mec. Une bête ! Et tu bandes ! Tu bandes et tu assumes !
  • Il doit y avoir un minimum de confort et de confiance entre vous. Arnaud, dans ton cas, il y a plus qu’assez de confiance et de confort. C’est ELLE qui parle de sexe. Donc, c’est bon. T’as le feu vert. Dans ton cas je dirais même que c’est urgent, sauf si tu préfères te retrouver dans la « friend zone ».
  • Remarque aussi que je suis très explicite. Je n’essaie pas d’être poétique, romantique ou mystérieux. J’utilise des mots crus et vulgaires comme bite, chatte, baiser, etc. Je décris aussi la scène de A à Z : des préliminaires jusqu’à l’orgasme. J’aurais pu continuer et incorporer une ou quelques scènes de baise (y compris quelques changements de position et je ne sais quoi), mais mon sang commençait à se concentrer à un endroit défavorable au travail intellectuel.
  • Le verbal est secondaire. L’état d’esprit et le non verbal sont beaucoup plus importants. Quel est le bon état d’esprit ? Tu dois être excité sexuellement et tu dois t’engager à 100% . Quand tu parles ainsi à une femme, tu dois le faire avec 100% de conviction et d’engagement ! Un bon langage corporel signifie un langage corporel détendu. Concrètement : tu détends ton corps, tu la regardes droit dans les yeux, tu baisses la voix et tu parles plus lentement…

Voilà mon cher Arnaud, j’espère t’avoir apporté quelques éléments de réponse. Si tu as encore des questions, n’hésite pas à me les poser en laissant un commentaire.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Pierre-André dit :

    Tout à fait raison, mon cher Konsti

    J’ai dit carrément à une fille, par message, qu’elle me faisait bander et que je rêvais de l’embrasser (avec description pour attiser la belle).

    On s’est rencontré dans un grand parc public t en moins de dix minutes, j’étais assis sur une roche avec elle devant moi en train de me faire une pipe. Et c’est d’elle-même qu’elle s’est lancée. Une infirmière de 40 ans pas pute pour deux cennes! Juste trop sexuellement excitée pour se contenir…

    Mais il ne faut pas être gêné de sa propre sexualité pour ça. Il faut assumer et se présenter comme un être sexué. Encore faut-il l’être pour vrai car pas mal d’hommes, à ce que les femmes me disent, sont peu enclin à la chose, laissant toute la place à ceux qui aiment!

  • Léito dit :

    « C’est celle qui en parle le moins, qui en mange le plus… » Est-ce que celles qui en parle le plus sont donc celles qui en font le moins ?

    Oublie ce proverbe à la con, je vais te donner une réponse, ma réponse, de nature statistique : si elle te parle de cul Arnaud, c’est qu’elle est prédisposé à être excité verbalement, là ou d’autre filles seraient gênées.

    C’est pas pour autant qu’elle aime se faire enculer et gicler sur les seins, mais elle n’aura pas besoin de semaines de préliminaires abstraits pour passer à l’acte. Comme en témoigne le commentaire précédent, ça peut aller vraiment TRES vite !

    Donc oui, parle lui de cul pour lui faire comprendre que toi aussi tu peux te donner facilement à quelqu’un… et le fantasme grandira tout seul dans sa tête.

    A mon humble avis, les seules erreurs que tu pourraient faire seraient:

    – soit de te rendre compte que tout ce que t’aimes correspond à ce qu’elle n’aime pas (et réciproquement) mais tu me diras mieux vaut le découvrir maintenant

    – ne pas être sur le même ton qu’elle. Autrement dit, jauge son degré « d’obscénité » et répond à un degré proche, de préférence un peu au dessus pour déclencher un effet boule de neige (ou boule au ventre =)), sans trop t’en écarter, observe sa réaction et ajuste le tir.

    Oui, ajuste constamment le tir.

    Bon courage !

    Léito

  • Yannick dit :

    Bonjour, dans le cadre de mon boulot, je rencontre beaucoup de monde.

    Une fille me demandait depuis un certain temps de lui parler de sexe et de mes aventures.

    Nous avons une grande différence d’âge. Je lui parlé de plus en plus ouvertement.

    La semaine dernière, je lui ai demandé si elle se rasait le sexe. Elle n’osait pas me le dire. Je lui ai dit que moi je me rasais.

    Et là, cela a été le « déclic ».

    Depuis, elle veut tout essayer. Je suis tout fier d’avoir une relation avec une personne de 24 ans (j’en ai 51).

    Alors oui, une fille qui parle de sexe, a un manque de sexe.

    Et surtout c’était la première fois qu’elle jouissait, elle pensait que « mouiller » c’était cela le plaisir féminin.

  • léo dit :

    bonjour, je suis dans cette situation moi, au début je comprenais pas trop se qu’il se passait car je ne pensais pas que cette fille était comme sa puis rapidement j’étais alaise, je jouais le jeu, sa me choque plus, on délire et tout, en gros c’est se comportement la qu’il faut avoir?

  • fille dit :

    Oui je suis une fille et mnt vos techniques ont plus de secrets pour moi :-p non mais sérieux je suis tombée par hasard sur ce blog et sur cet article…

    Oulaaaaa je suis vierge et si quelqu’un me lance une description pareille… Au diable mes rêves de petites vierges timides et coincées je rejoins le mec dans la minute ne portant qu’un manteau et lui ouvrant les jambes a l’ouverture de sa porte…

    Messieurs mise a part le fait que j’ai vu des conseils pas très flatteurs pour la gente féminine… Faites ce que dit ce gars…

    Sur ce désolée pour cette intrusion dans cet univers masculin :-)

    • Konsti dit :

      Salut Fille, je te souhaite la bienvenue. :-)

      Oui je suis une fille et mnt vos techniques ont plus de secrets pour moi :-p

      Nous n’avons aucun secret.

      Vive la drague directe, pure et dure, pas de censure.

      non mais sérieux je suis tombée par hasard sur ce blog et sur cet article…

      « Par hasard… » Ouuuaaaaai, c’est ça. Je me demande bien ce que tu as tapé comme mots clés dans Google. ;-)

      Oulaaaaa je suis vierge et si quelqu’un me lance une description pareille… Au diable mes rêves de petites vierges timides et coincées je rejoins le mec dans la minute ne portant qu’un manteau et lui ouvrant les jambes a l’ouverture de sa porte…

      Tu trouveras mes coordonnées sur la page contact. :-)

      Sur ce désolée pour cette intrusion dans cet univers masculin :-)

      Pas besoin de t’excuser. Merci pour ta contribution, fille. Tu es toujours la bienvenue.

      • fille dit :

        Comme mots clés: coach de drague pour hommes… Pourquoi?! Un sujet d’exposé pour un cours de psycho socio… (Voila qui répond a votre question)

        Pour vos coordonnées je pense que des milliers et milliers de km nous separent merci quand meme pour l’invitation cela me fait chaud au coeur ;-) (et un peu ailleurs) :-p

        Je continue de lire… Et lire… Vous ferez un bon sujet pour mon exposé si cela ne vous dérange pas biensur… Continuez… Vivement un « conseilleur » pareil pour nous… Les dames qui ne veulent pas de prise de tête :-)

        • Konsti dit :

          Comme mots clés: coach de drague pour hommes… Pourquoi?! Un sujet d’exposé pour un cours de psycho socio… (Voila qui répond a votre question)

          Mince, à mon époque les cours de psycho n’étaient pas aussi gais. You lucky girl.

          Pour vos coordonnées je pense que des milliers et milliers de km nous separent merci quand meme pour l’invitation cela me fait chaud au coeur ;-) (et un peu ailleurs) :-p

          Les milliers de kilomètres ne devraient pas m’empêcher de te murmurer de petits riens à l’oreille via Skype.

          cela me fait chaud au coeur

          Merci pour le compliment.

          (et un peu ailleurs) :-p

          Vas-y, laisse-toi aller. Shhhhhtttt. Ça reste entre nous, bien entendu.

          Je continue de lire… Et lire… Vous ferez un bon sujet pour mon exposé si cela ne vous dérange pas biensur…

          Je t’en prie. Tout l’honneur est pour moi.

          Vivement un « conseilleur » pareil pour nous… Les dames qui ne veulent pas de prise de tête :-)

          Il y en a sûrement. Tape dans Google : love coach pour femmes, littérature érotique pour femmes, conseils de séduction pour femmes, etc.

          • fille dit :

            Dans l’attente de comprendre comment vous envoyer un mail je continue de vous « spammer » par mes commentaires…

            Vos réponses sont tout simplement hilarantes…

            Love coach pour femmes et autres conneries du genre… Ma boite mail est bourrée de ce genre de choses cela fait un mois que je travailles sur ce projet (dans un pays plutôt « conservateur » il faut savoir diriger les cours a son goût… Si en plus on trouve un prof « réceptif » la c’est un coup de chance alors oui i’m a lucky girl qui se trouve être assez intelligente pour changer une discussion d’un simple débat sur le mariage -beurk- vers un débat sur la sexualité et le libertinage…. Tout ça pour une vierge comme mentionné plus haut)

            Pour skype… Humm humm laissez-moi y penser :-p

            Me laisser allez… Que proposez-vous comme méthode?! ;-p

  • Sami dit :

    Salut Konsti ! J’aimerais avoir des techniques pour parler de sexe par texto. Comment faire ?

    • Konsti dit :

      Utilise un langage descriptif. Inspire-toi de l’article ci-dessus, plus précisément de la longue citation (la description de comment je lui boufferais la chatte). C’est ce genre de langage que tu dois utiliser dans tes messages.

  • >