≡ Menu

Es-tu timide ? Voici un petit exercice pour toi…

Si tu es timide, alors j’ai un petit exercice pour toi.

Je te le donnerai un peu plus loin dans cet article, mais avant ça…

… voici un petit scénario.

Un mec timide prend son courage à deux mains. Il aborde une nana, se prend un râteau et se dit : « Je suis nul. Je savais que ça n’allait pas marcher, car ça n’a jamais marché pour moi. »

Les timides portent des jugements négatifs envers eux-mêmes. Ces jugements sont injustifiés et erronés.

  • Jugement : « Je suis nul. » Il aurait très bien pu se dire : « Bravo, j’ai surmonté ma peur. Je l’ai fait et je suis fier de moi. »
  • Erreur de raisonnement : « […] car ça n’a jamais marché pour moi. » « Jamais » est une généralisation. Est-ce que ça n’a vraiment jamais marché pour lui ? Jamais, jamais ? J’en doute… Il aurait très bien pu se dire : « Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas. Cette fois-ci, ça n’a pas marché. Ça fait partie du jeu. »

Pour vaincre la timidité, il faut l’attaquer sur plusieurs fronts.

Un de ces fronts est ce maudit dialogue interne. Il faut apprendre à le maitriser, à le rediriger, à le rendre plus amical et optimiste.

Voici maintenant ton exercice : observe aujourd’hui, de midi à 18h, la petite voix dans ta tête. Quand tu constates un discours négatif et désapprobateur, note-le. Note la phrase, le jugement, sur un petit papier, dans ton smartphone ou n’importe où.

(Pourquoi de midi à 18h ? Comme ça tu as un délai. C’est plus motivant et par conséquent tu as plus de chances de réellement faire l’exercice.)

Par exemple, tu croises une jolie nana dans la rue, au boulot ou à la fac, tu te sens intimidé, tu l’évites du regard et tu te dis : « Elle est trop canon pour moi. Je ne pourrais jamais avoir une telle fille. »

Tu sors ton téléphone et tu notes : « Elle est trop canon pour moi. Je ne pourrais jamais avoir une telle fille. »

C’est aussi simple que ça.

Premièrement, tu verras un schéma apparaître : ce sont les mêmes éléments, les mêmes pensées qui reviennent. Et deuxièmement, le simple fait de noter tes pensées te soulagera et te donnera un sentiment de pouvoir.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Zakaria HABRI dit :

    Exercice simple, mais efficace, encore faut-il s’y tenir …

    Merci !

    • Konsti dit :

      Salut Zakaria, effectivement…

      encore faut-il s’y tenir

      … c’est la partie la plus « dure ». Voici une petite astuce mentale pour piéger son cerveau : au lieu de se dire « Je vais le faire » (ce qui pourrait déclencher un sentiment de découragement et par conséquent de la procrastination), mieux vaut se dire « Je vais juste commencer ».

  • >