≡ Menu

Comment te trouver une copine plus facilement grâce la méthode « no label » ?

Cher lecteur, voici comment savoir si cet article t’est destiné : si tu réponds « oui » à une de ces questions.

Première question : veux-tu te trouver une copine ? Qui exactement, ça tu ne le sais pas encore. Une copine, c’est tout ce que tu sais.

Deuxième question : es-tu intéressé par une fille en particulier ? Cette fille ?

Troisième question : es-tu intéressé par cette fille en particulier et veux-tu qu’elle devienne ta copine ?

Oui ? Alors écoute-moi attentivement. J’ai un conseil très puissant à partager avec toi. Un conseil qui t’évitera plein de peines de cœur. Un conseil qui augmentera tes chances de te trouver une copine, de conquérir cette fille, voire de convertir cette fille en ta copine.

Sans plus attendre, voici le conseil : concentre-toi sur les expériences que tu veux vivre avec cette fille et non pas sur l’étiquette de votre interaction ou relation.

Je t’explique. Beaucoup de mecs commettent une erreur fondamentale : ils font l’inverse. Ils se concentrent sur l’étiquette de l’interaction ou de la relation avec la fille.

Une grande partie des mecs qui veulent une copine, dès qu’ils rencontrent une fille qui leur plait, se disent : « Elle me plaît. Elle me plait vraiment. Je la veux comme copine. »

Pareil pour une grande partie des mecs qui veulent cette fille. Cette fille est spéciale. Ils la veulent comme copine.

Mauvaise idée !

La vouloir comme copine est une mauvaise idée, voici pourquoi

En collant une étiquette sur une interaction ou relation, tu imposes des limites à celle-ci. Tu forces en quelque sorte l’autre, la fille en question dans ce cas, dans un certain schéma.

Tu t’attends, tu espères (très fort) que la fille se comporte selon le schéma « copine ». Si elle ne se comporte pas selon ce schéma, selon les règles implicites imposées par l’étiquette « copine », tu souffres.

Par exemple : cette fille te plait et tu veux qu’elle devienne ta copine (donc tu colles l’étiquette « copine » sur votre relation). Mais, oh quelle horreur, elle flirte avec d’autres mecs. Résultat ? Tu es jaloux, tu souffres.

Ensuite, en collant l’étiquette « copine » sur ton interaction avec cette fille, neuf fois sur dix tu risques de la repousser. Pourquoi ? Car en collant l’étiquette « copine » sur votre interaction, tu mets cette fille sur un piédestal de la mauvaise façon. Il y a deux façons de mettre une fille sur un piédestal : la bonne et la mauvaise.

Je commence par la mauvaise : tu la mets sur un piédestal de manière conditionnelle. C’est-à-dire que tu deviens un lèche-bottes, tu deviens serviable et gentil en espérant recevoir quelque chose en retour : son cœur ! Son amour !

Concernant la bonne façon de mettre une fille sur un piédestal, je te conseille de terminer cet article-ci et ensuite de lire les articles suivants :

Je reprends…

En collant l’étiquette « copine » sur votre interaction, tu mets cette fille sur un piédestal de manière conditionnelle. Bref, tu deviens un lèche-cul afin de lui plaire ET pour ne pas la perdre.

Résultat ?

Une prophétie auto réalisatrice : tu la perds.

T’es mou, poli, gentil, formel, prudent, voire soumis. T’as peur, tu n’oses pas, tu bafouilles, tu trembles légèrement…

Elle te demande un servi…

« OUUUIIII, c’est quand tu veux. Je suis à ta disposition ! Maintenant ? Tout de suite ? »

Elle n’a même pas eu le temps de terminer sa phrase, que t’es déjà en train de lui lécher le cul.

T’es prêt à tout pour elle : lui donner le temps et l’espace nécessaire, l’écouter (même quand elle te parle d’autres mecs), la réconforter, lui rendre service (lui lécher le cul)…

Tous ces comportements ne sont pas séduisants. Elle sent, elle sait, que tu la veux. Elle sent, elle voit que tu as peur de la perdre. Elle n’éprouve pas d’attirance pour toi.

« Je préfère qu’on reste amis ! »

Bam ! T’es mort. Game over. Oublie… C’est fini.

La solution ?

Concentre-toi sur les expériences que tu veux vivre avec cette fille, sans coller d’étiquette à votre relation.

Petite parenthèse : la seule étiquette permise est l’étiquette « relation ». Relation dans le sens large du terme ! Amis, collègues, connaissances, fuckfriends, famille, voisins, etc., toutes ces étiquettes sont avant tout des relations. Avec cette fille et toutes les filles, tu as des relations : vous interagissez. Relation, interaction, sans aucune connotation particulière. C’est tout.

Se concentrer sur les expériences, ça veut dire quoi ?

Se concentrer sur les expériences que tu veux vivre avec cette fille ou les filles en général, ça veut dire quoi ?

Je vais te l’illustrer avec quelques exemples personnels. Accroche-toi, car tu risques d’être aveuglé par mon originalité. Voici ce que j’adore faire comme activités avec les nanas, voici les expériences que j’aime vivre avec elles :

  • Boire des verres dans des lounge bars modernes ou bien des bars rustiques et pittoresques. (Boire un verre, quoi.)
  • Manger chez moi, chez elle ou dans des petits restaurants romantiques.
  • Faire des promenades.
  • Manger un gâteau et boire un café. Oui, comme les vieux. Sérieux, tu ne peux pas t’imaginer comme j’adore ça ! :-)
  • Avant j’aimais aller en boîte, maintenant moins.
  • Communiquer de manière directe, sincère et authentique. Parler et écouter, quoi.
  • Faire l’amour (et baiser).

Et devine maintenant ce que je fais avec les nanas.

Exactement, on boit des verres, on mange, on fait des promenades, on prend un café avec un morceau de tarte, on va de temps en temps en boîte, on discute et on baise.

Et on recommence.

C’est aussi simple que ça.

Pourquoi te concentrer sur les expériences ?

Pourquoi te concentrer sur les expériences et non pas sur l’étiquette :

  • En ne collant pas d’étiquette, tu n’imposes pas de limites à la relation et au comportement de la fille. Tu respectes sa liberté. Et en respectant sa liberté, tu as plus de chances qu’elle vienne vers toi. Car quand elle se sent libre et acceptée, elle n’a aucune raison de te fuir.
  • Tu seras plus proactif, plus entreprenant. Ce qui veut dire que tu as beaucoup plus de chances de vivre tes expériences. « Veux-tu boire un verre avec moi ? » ou « Veux-tu être ma copine ? » À quelle de ces deux questions recevras-tu plus facilement un « oui » comme réponse ?
  • Tu seras moins angoissé, plus confiant, plus séduisant. Il n’y a pas l’étiquette « copine », donc il n’y a rien à perdre.
  • Quand les bonnes expériences et le sexe s’enchainent – vous faites des trucs ensemble, vous baisez, vous recommencez, encore et encore, c’est elle qui te demandera, c’est elle qui te proposera de devenir un couple !

Morale de l’histoire ?

Copine, fuckfriend, coup d’un soir… Ce ne sont que des étiquettes. Oublie les étiquettes !

Just have fun…

Avec elle !

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Pioupiou dit :

    Ouais j’ai grave foiré quand je voulais des filles comme copine « à l’avance ». Mais sévère !

    Bref j’aime beaucoup ce concept de « relation en général ». Ca enlève un putain de poids. Après ces « étiquettes » comme tu dis, ces « catégories officielles », ben ça fait plaisir quand même, c’est important d’assumer et de dire que cette fille-là, ben je veux qu’elle soit ma copine.

    Mais après à lire cet article, moi je comprends que l’officialisation, c’est la cerise sur le gateau et que l’important est la qualité de l’interaction.

    J’aime beaucoup.

  • Salim dit :

    Très bon article Konsti, je me suis senti instantanément mieux quand j’ai finis de le lire.

    Un très grand merci a toi et a toute l’équipe. Cela fait quelque année que je vous lis, et c’est toujours un plaisir d’apprendre d’aussi petites choses mais fondamentale et très importantes pour nos relation avec les femmes.

    Amicalement.

    Salim

  • Rafael dit :

    Troooop puissant.

  • pape dit :

    Salut!

    Je viens de lire ton article et je me sens bien concerné par ce qui vient d’être dit.

    En effet, coller une étiquette de copine à la fille nous pousse à nous faire des films sur son comportement, sur des histoires qui n’existent que dans notre tête.

    Donc on se met la pression inutilement et on se lamente sur notre sort si les choses ne se passent pas comme on le voudrait.

  • Clara dit :

    Franchement ces conseils marchent également pour les femmes. Ne pas coller d’étiquettes sur les relations c’est l’idéal pour ne pas être déçu(e).

  • >