≡ Menu

11 Trucs que tu devrais arrêter de faire si tu souhaites booster ton succès auprès des femmes

Que tu sois un dragueur débutant, intermédiaire ou avancé, une chose est sûre : on commet tous des erreurs. Je dirais même que les dragueurs avancés en commettent plus. C’est justement pour ça qu’ils sont avancés.

Dans cet article, tu découvriras 11 trucs que tu devrais arrêter de faire si tu souhaites booster ton succès auprès des femmes. Je parie que tu te reconnaîtras dans au moins 3 de ces trucs. Je t’invite d’ores et déjà à partager dans les commentaires les points dans lesquels tu te reconnais…

Allez, c’est parti !

1. Arrête de te branler

Ça peut te sembler crados, mais je n’ai pas mis ce point en premier pour rien.

La branlette a un grand impact sur ta motivation, ta libido, ta dominance et même sur ton intelligence émotionnelle (plus précisément sur la gestion des pulsions).

Si tu as l’habitude de te dégoupiller la bombinette quotidiennement, essaie d’arrêter pendant un mois. Tu verras que c’est beaucoup plus difficile que tu ne le penses.

Tu verras surtout à quel point tes interactions avec les femmes deviendront plus polarisées. Avec les couilles qui risquent d’exploser, tu te comporteras de manière plus dominante, plus virile, plus entreprenante.

2. Arrête de te prendre au sérieux

J’ai un pote qui fronce les sourcils quand il aborde les filles. C’est pour accentuer sa phrase d’approche. Pour sous-entendre que ce qu’il dit est hyper important.

Résultat ?

Il se prend beaucoup de râteaux. Surtout en soirée. Il ne se rend pas compte que froncer les sourcils est également une expression de colère.

En voulant paraître sérieux et important, il a surtout l’air fâché.

La solution ?

Sourire.

:-)

Autre exemple : tu discutes avec une fille. Elle a tort. Tu as raison. Et tu veux le lui faire comprendre.

Mauvaise idée.

Les débats et les accrochages tuent la séduction.

La séduction se doit d’être légère et enjouée.

Si tu sens que ça dérape, change immédiatement de sujet.

3. Arrête de vouloir plaire aux filles

Comment cela se fait-il que tu attires, sans aucun effort, les filles qui ne te plaisent pas ?! Pour plusieurs raisons. Une de ses raisons est que tu t’en fous si tu lui plais ou pas. Et puisque tu t’en fous, tu « es toi-même ». Tu ne te comportes pas différemment.

Mais…

Avec les filles qui te plaisent, c’est différent. N’est-ce pas ?

Tu perds tes moyens. Tu ne veux pas bousiller tes chances. Tu fais le malin pour attirer son attention et pour lui plaire.

Et alors ? Comment ça se passe pour toi ?

Ça foire !

Ben tiens…

La solution ?

Arrête de vouloir lui plaire.

Contente-toi de t’exprimer.

4. Arrête d’être prudent

Une fille te plait et…

Hop !

Soudainement tu deviens poli, serviable et attentionné.

Avec cette fille, c’est différent.

Elle est différente.

« Je ne veux pas la brusquer. Je vais m’y prendre autrement. Je vais prendre mon temps. »

Résultat ?

« Friend zone. »

Les filles n’aiment pas les mecs prudents. Elles aiment les mecs entreprenants.

5. Arrête de lire les sites de séduction

Oui, même celui-ci.

Si ça fait quelque temps que tu lis des sites de séduction, mais que tu n’as toujours pas abordé, alors voici ton plan d’action :

  1. Ferme cette fenêtre.
  2. Sors et fais quelques approches.

Oui, tu te prendras des râteaux. Lire encore un blog, un e-book ou un forum n’y changera absolument rien. Ces râteaux, tu te les prendras.

(Applique ensuite le 1er conseil quand tu seras de retour à la maison.)

6. Arrête de prendre conseil auprès des gens qui n’y connaissent rien

Ce n’est pas parce qu’il est beau gosse qu’il s’y connaît en matière de drague… Ce n’est pas parce qu’il a une copine qu’il s’y connaît en matière de drague… Ce n’est pas parce que c’est une jolie fille avec de gros nibards qui se fait aborder constamment qu’elle s’y connaît en matière de drague…

Tout le monde (ou presque) a un avis prononcé sur la séduction, l’amour, les relations et le sexe. Et tout le monde (ou presque) croit savoir comment s’y prendre.

La réalité est que 95% des gens n’y connaissent pas grand chose et que leurs conseils ne valent rien.

« Il faut rester soi-même. »

« Il faut être confiant. »

« Il faut être drôle. »

« Il faut avoir de l’argent. »

« Il ne faut pas montrer son intérêt. »

« Il ne faut pas faire de compliments. »

« Si, il faut lui faire des compliments. »

Toutes ces infos contradictoires, c’est à devenir dingue.

Auprès de qui prendre conseil alors ? J’aurais tendance à dire auprès de moi (sur le blog ou par e-mail), mais ce serait en contradiction avec le 5e point (le point précédent).

Donc, euh…

Sors et fais quelques approches. :-)

L’expérience est la meilleure conseillère.

7. Arrête de jouer aux échecs durant tes interactions avec les femmes

C’est une des maladies des mecs lisant les sites de séduction. Ils « jouent aux échecs » durant l’interaction. Ils essayent d’analyser, de « capter » rationnellement l’interaction : « Elle a dit que mon pull était beau. Est-ce un signe d’intérêt ? Un « shittest » ? Et maintenant, je fais quoi ? Je lui balance un « neg » ? Ou est-ce que je lui fais un compliment en retour ? »

Résultat ?

Ils ont des interactions émotionnellement vides et ils n’éprouvent pas de plaisir en interagissant avec les femmes.

La solution ?

Sors, fais quelques approches et concentre-toi sur les sentiments dans ton ventre et non pas sur la petite voix dans ta tête. C’est une question de focus : dirige ton focus vers le bas (ventre, bas-ventre et bite) et non pas vers le haut (dialogue interne).

8. Arrête d’attendre le bon moment

Elle est en groupe. Elle est accompagnée de mecs. Il y a trop de monde autour. Tu te dis : « Je vais attendre le bon moment. Quand il y aura moins de monde autour. Ou quand elle ira aux toilettes. »

Alors, comment ça se termine généralement ? Oui, exactement, le bon moment n’arrive pas.

Tu attends. Elle se casse. Tu le regrettes. Et tu te dis : « La prochaine fois, je fonce ! Je te jure ! »

Et la prochaine fois, l’histoire se répète.

Ce n’est pas une question de « moment ». C’est une question de peur. Le bon moment c’est maintenant. Oui, tu as peur. Moi aussi. Pour vaincre cette peur, il faut y aller malgré la peur.

9. Arrête de croire que les femmes te rendront plus heureux

Quand j’aurais ceci, je serai complet. Quand j’aurais cela, je serai vraiment heureux.

Tu connais le phénomène.

Surtout si tu as déjà été amoureux de cette fille en particulier : « Alors là, c’est VRAIMENT différent. Si j’arrive à la séduire, je n’aurai plus besoin de rien. Je serai l’homme le plus heureux de la planète et je pourrai mourir l’esprit tranquille. »

Ben…

Non.

C’est une illusion. Cette femme ne te rendra pas plus heureux. Aucune femme ne te rendra plus heureux.

Et si tu es un dragueur chevronné, ce principe vaut aussi pour toi : ce n’est pas en niquant 100 femmes de plus ou des femmes plus belles que tu deviendras plus heureux.

10. Arrête de dire « Oui, mais… »

« Oui, mais… » veut dire « Non… »

C’est un excellent moyen pour :

  • bloquer les conversations et instaurer une ambiance pesante et désagréable ;
  • stagner dans ton développement pendant des mois, voire des années.

J’ai un pote qui a ce « réflexe ». Et il ne s’en rend même pas compte.

Lui : « C’est la 3e fois que ça m’arrive. »

Moi : « C’est clair qu’il faut changer quelque chose dans ta façon de faire. »

Lui : « Oui, mais je ne sais pas quoi. »

Moi : « Je vais te le dire. »

Lui : « Oui, mais ce n’est pas certain que ça marchera pour moi. »

Moi : « Tu ne sais même pas ce que je vais te proposer. »

Lui : « Oui, mais je connais ton style. Et il ne me convient pas. Ce n’est pas pour moi. »

Oui, mais… Oui, mais… Oui, mais… Ça fait 11 ans que je le connais. Ça fait 11 ans qu’il commet les mêmes erreurs. Ça fait 11 ans qu’il essaie de les résoudre par « Oui, mais… »

Et ça fait 11 ans qu’il a des « difficultés » avec les femmes.

11. Arrête de le prendre personnellement

Elle t’a rejeté ? Elle ne répond pas à tes textos ou à tes appels ? Elle n’accepte pas le rencard ? Elle a un copain ?

Elle t’a mis dans la « friend zone » et 2 jours après elle a couché avec un « bad boy » ?

Comment as-tu réagi ?

Si tu le prends personnellement, alors…

STOP !

Ça ne t’apporte pas grand chose, à part de la frustration et de la déception.

Comment savoir si tu le prends personnellement ?

Justement, si ça fait mal et si le sujet principal de ton interprétation est…

MOI !

« Pourquoi moi ? Qu’est-ce qui cloche chez moi ? Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? »

Comment ne pas le prendre personnellement ?

En analysant la situation du point de vue de la 3e personne. Un peu comme un architecte ou un ingénieur qui regarde un plan.

Tu essaies de comprendre les différents éléments :

  • toi et ton comportement ;
  • la fille et son comportement ;
  • le contexte de l’interaction (l’environnement).

Tu analyses la situation comme un joueur d’échecs analyse l’échiquier.

« Oui mais, Konsti, tu viens de dire de ne pas jouer aux échecs durant mes interactions avec les femmes. »

Effectivement : j’ai dit de ne pas jouer aux échecs durant tes interactions avec les femmes.

Ici je te conseille de jouer aux échecs après tes interactions. Je t’invite à lire cet article pour mieux comprendre la différence (et la puissance) entre l’analyse durant et l’analyse après tes interactions.

Pour résumer ce point, au lieu de te demander « Qu’est-ce qui cloche chez moi ? Pourquoi moi ? »…

Demande-toi « Qu’ai-je appris de cette situation ? Comment puis-je mieux faire la prochaine fois que je me retrouve dans une situation similaire ? »

Cher lecteur, dis-moi, que peux-tu mieux faire la prochaine fois que tu te retrouves dans une telle situation ?

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Flaw dit :

    Excellent ton dernier article mon cher Konsti.

  • Jean dit :

    Tout à fait d’accord avec ton premier point!

  • >