≡ Menu

Qui est le meilleur séducteur, Batman ou Superman ?

Cet article a été écrit par Cornelius, apprenti vagabond, résident séducteur sur CoachDrague et maître du monde sur SeductionAcademy.fr. Clique ici pour découvrir la belle surprise qu’il te réserve.

Je me présente parfois comme un ex-geek devenu séducteur pour me venger des échecs du passé.

Il est temps de me montrer digne de ma réputation avec l’introduction de l’article le plus nerd de ce blog…

Tu préféres Superman ou Batman ?

Sérieusement, quel personnage t’attire le plus : le super héros en collant bleu ou le justicier en, euh… collant gris ?

Personnellement, Batman m’intrigue : il est torturé par son passé trouble et est moralement ambigu.

Alors que Superman est M. Parfait. Un peu trop lisse à mon goût.

Mais revenons à la drague : qui est-ce que tu essaies d’être avec les filles, Batman ou Superman ?

Mais qu’est-ce que t’as fumé, Cornelius ?

Pour séduire, il faut mettre en avant tes défauts, pas tes qualités.

Si, en lisant cette phrase, tu as levé les bras en l’ air en hurlant « Haaaa! Mon monde s’écroule ! », laisse-moi m’expliquer.

La sagesse populaire suppose généralement qu’il faut mettre en valeur ses qualités et cacher ses défauts.

D’ailleurs, je ne serais pas surpris si la définition du mot « plaire » dans le dictionnaire était : « Plaire : Mettre en avant ses caractéristiques attirantes ».

(Je n’ai pas été voir au cas où il y aurait une autre définition, ce qui ne m’aiderait pas pour mon article.)

Mais c’est un peu mon boulot de te montrer quand la sagesse populaire a tort.

Si tu es parfait, je ne veux pas te parler

Les gens parfaits m’ennuient.

Et je ne suis pas le seul. Prend ta série préférée : est-ce que le personnage principal est parfait ?

Je parie que non : Don Draper est narcissique, Hank Moody est immature, Dr House est un junkie.

En (bonne) fiction, les défauts des héros sont plus importants que leurs qualités : qui regarderait House si le diagnosticien de génie était un bisounours ?

Si un personnage apparaît parfait, il cache toujours quelque chose. Ou alors il est là pour irriter les héros (et au passage le spectateur).

Ce n’est pas un hasard : les scénaristes savent que nous ne sommes pas attirés par les individus parfaits.

Nous voulons voir un personnage qui nous ressemble avec ses défauts, ses qualités, et, surtout, ses obstacles à surmonter.

Qui es-tu ?

Et pourtant, nous voudrions avoir l’air parfaits.

A l’origine de ce problème, il y a le suspect habituel : l’envie d’être accepté par les autres – ou plutôt, la peur d’être rejeté.

Cette peur est la racine de la plupart des problèmes de drague.

D’ailleurs, je crois que si je pouvais trouver une pilule magique pour détruire la peur du regard des autres, tous les coachs en séduction seraient au chômage du jour au lendemain.

(Effet secondaire : la société s’écroulerait instantanément)

Je ne vais pas tourner autour du pot : si tu essaies de masquer tes défauts, tu essaies d’apparaître différent de qui tu es vraiment.

Et à moins d’être un (très) bon acteur, les filles vont sentir qu’il y a anguille sous roche.

Mets tes défauts en avant

Si tu as lu mes derniers articles sur CoachDrague et sur mon propre site, tu sauras que je veux démonter l’idée que tu dois essayer de plaire à tout le monde, tout le temps.

C’est ce que j’appelle le Principe de Polarisation : tu dois risquer de déplaire pour pouvoir plaire.

Montrer ouvertement que tu n’es pas parfait est un très bon moyen de faire ça : oui, certaines filles seront repoussées par tes défauts, mais d’autres se reconnaîtront dans ce que tu révèles de toi (et qu’elles n’osent pas révéler elles-mêmes).

Mais surtout, surtout, elles te respecteront pour ne pas avoir peur d’être sincère.

Peu d’hommes en sont capables.

Le mythe du prince charmant

Quoi qu’on en dise, les femmes savent que l’homme parfait n’existe pas.

Du coup, même si tu étais capable d’interpréter à merveille le rôle du prince charmant, elles se douteraient que quelque chose cloche.

(Dans les films, le serial killer est toujours le gendre parfait qui sort avec la sœur du héros.)

Alors oui, tu serais peut-être capable de dissimuler tes défauts jusqu’au sexe, mais ils finiraient par sortir au bout d’un moment.

Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?

Bon, je ne suis pas parfait, OK ?

Comme avec Batman, nous sommes naturellement intéressés par les aspérités dans le caractère des autres êtres humains.

Un homme parfait serait trop lisse pour créer une connexion émotionnelle avec qui que ce soit – et donc, paradoxalement, ne serait pas un très bon séducteur.

Tu te demandes comment appliquer ces conseils ?

Commence par rediriger toute l’énergie que tu utilises pour essayer d’apparaître meilleur que tu ne l’es, et dirige cette énergie vers la fille à qui tu parles. C’est comme ça qu’on trouve les meilleurs sujets de conversation avec une fille.

Passe moins de temps à te demander « qu’est-ce qu’elle pense de moi ? », et plus de temps à penser à ce que tu trouves intéressant chez elle.

Tu peux même aller plus loin, en mettant carrément en avant tes défauts.

C’est facile à faire quand tu as beaucoup de défauts comme moi :

  • « Bon, j’avais prévu de passer la soirée tout seul chez moi à mater des séries en mangeant des chips. Mais puisque tu me proposes si gentiment, je vais venir avec toi. »
  • « Je préfère ne pas parler de politique. La dernière fois que j’ai ouvert un journal, Sarko était président. Qui est premier ministre déjà ? »
  • « Oui, je pourrais boire ce cinquième vodka-coke avec toi, mais je te préviens, je risque de finir en boule dans un coin, baignant dans mon propre vomi. »

Démasqué

Essayer de paraître différent de ce que tu es manque de sincérité.

Et tu connais le slogan de CoachDrague : « Drague sincère, directe et authentique ».

Je partage la même philosophie. Je suis honnête, pas vraiment par conviction, mais parce que ça m’apporte ce que je recherche dans mes relations avec les filles : du fun, de la passion… et du sexe.

Et pour conclure, comme je ne suis pas parfait, je vais terminer cet article avec le conseil de séduction le plus éculé de tous les temps.

(Désolé, vraiment. Je n’ai pas pu m’en empêcher.)

Le voilà :

« Sois toi-même ! »

À propos de l’auteur : Cornelius est un savant fou de la séduction : il rejette les conseils classiques, les techniques des gourous ou même le bon sens. Sa mission ? T’aider à surmonter tes peurs pour injecter plus de fun, de passion et de sexe dans tes relations avec les femmes. Clique ici pour découvrir le meilleur de son site.

  • Stike'L dit :

    Le mieux, c’est d’être sincère. Car les femmes/les filles adore les hommes ouvert. Cacher ses default pour plaire serais similaire a se mettre une carapace en carton , il suffira d’un coup de vent pour être a découvert. Ici la fille que l’on veut séduire, prête délicatement attention a nos agissements, notre manière de parler …

    De ce fais il suffira qu’on ai dis aimer les noisettes dans un chocolat puis quelques jour plus tard faire une allergie au noisettes dans un restaurant pour qu’elle découvre qu’elle devrait suivre son instinct pour vous croire. Et généralement l’instinct des fille est si éguiser qu’il nous affligera un comportement soudain mais brutale et peut’etre sauvage.

    Le mieux c’est d’êtres sincère, car il suffit de montrer ses defaults pour en faire une qualité de Seduction.

    • Cornelius dit :

      Je suis d’accord avec toi : de toute façon, on finit toujours par se faire découvrir.

      Alors autant assumer ses défauts direct.

  • Alphonse dit :

    Et quand nos défauts sont les trucs que toute la communauté de séduction rejette ?
    C’est à dire le fait de vite s’attacher à une fille. Le fait de se faire des films un peu vite. L’humour noir et cynique … ?

    • Cornelius dit :

      Tu as deux choix :
      – soit tu essaie de refouler ces caractéristiques et de les cacher aux filles avec plus ou moins de succès
      – soit tu les assumes sans trop les prendre au sérieux

      Le truc, c’est que si tu assumes, tu t’exposes plus et donc ça peut être dur si elle ne partage pas tes sentiments.

      C’est pour ça que la « communauté de la séduction » te dira de cacher ces tendances : ils essaient de t’éviter un rejet blessant.

      Le problème de ces conseils, c’est que sur le long terme, le fait de toujours devoir te refouler amplifie tes tendances naturelles et te donne l’impression de ne pas être assez bon pour séduire naturellement.

      La conséquence, c’est que certains mecs finissent par se balader avec une aura de désespoir.

      (si ça t’intéresse, tu peux aller lire cet article : http://www.seductionacademy.fr/cote-obscur-seduction/ )

      Pour répondre directement à ta question, tout ce que tu cites sont juste des symptômes d’un manque d’estime de soi. Ce n’est pas en cachant les symptômes que tu vas guérir le mal.

      Par contre, assumer ses défauts est un bon moyen de commencer à se construire un amour propre solide (c’est à dire indépendant de ce que pensent les autres)

  • Kelda dit :

    « Don Draper est narcissique »
    Tu ne regardes évidemment pas la série Mad Men, ou alors tu n’as rien compris au personnage de Don Draper.

    • Cornelius dit :

      En l’occurrence, je suis un gros fan de Mad Men.

      Don est un exemple classique du trouble de personnalité narcissique, ce qui lui pourrit la vie tout au long de la série.

      « Le trouble de la personnalité narcissique est un trouble de la personnalité dans lequel un individu se manifeste par le besoin excessif d’être admiré, et par un manque d’empathie. (…)

      Les symptômes apparaissent au début de l’âge adulte. Le sujet narcissique recherche une gratification en lui-même, et s’attache peu au jugement des autres, est très focalisé sur ses problèmes d’adéquation personnelle, de puissance et de prestige. »
      (Wikipedia)

      Ce n’est pas une critique de la série, bien au contraire : Mad Men est si intéressante parce que son personnage principal est complexe et troublé.

      • Kelda dit :

        « Son personnage est complexe et troublé »
        Je suis d’accord sur ce point. Cependant Don Draper ne ressent pas, à mon sens, le « besoin excessif » d’être admiré. Il est au contraire humble et ne cherche pas à attirer l’attention à tout prix.

        • Cornelius dit :

          On pourrait en parler très longtemps (c’est pour ça que Mad Men est si subtile et si bien écrite).

          Mais si ça t’intéresse, T écrit de très bons articles sur le sujet sur The Rawness ( exemple : http://therawness.com/mad-men-season-5-ep-13-the-phantom/)

          Attention quand même : c’est en anglais, et c’est assez costaud. Si tu n’es pas un maniaque de la psychologie comme moi, tu risques de te faire chier.

          • Kelda dit :

            J’irai jeter un coup d’oeil à l’occasion :p

  • >