≡ Menu

La drague directe, ça marche ?

« Konsti, la drague directe ne fonctionne pas. »

Si si, la drague directe marche merveilleusement bien. Pas avec chaque fille, bien entendu. Mais ça vaut pour tous les styles et toutes les méthodes de drague.

Voici une petite histoire…

J’aborde une fille de manière directe. Elle s’ouvre.

Je lui propose un rencard en étant direct. Elle accepte.

Lors du rencard j’attaque tout de suite : je me rapproche d’elle, j’initie le contact physique, je la regarde profondément dans les yeux, je lui dis qu’elle me plait et que j’ai envie d’elle.

Au début, elle est mal à l’aise.

Je lui donne un peu d’espace, mais pas trop quand même.

Puis je recommence : je me rapproche d’elle, j’initie le contact physique, je la regarde profondément dans les yeux, je lui dis qu’elle me plait et que j’ai envie d’elle.

Elle commence à s’ouvrir.

Je lui donne un peu d’espace.

Puis je recommence.

Après quelques répétitions elle est chaude bouillante.

Moi : « Viens, prends ta veste. On se casse. »

Elle : « On va où ? »

Moi : « Chez toi. »

Elle : « Pour faire quoi ? »

Moi : « C’est évident. Écouter de la musique, boire et faire l’amour. »

Elle : « Non, non, non, non ! Pas ce soir. Pas avec moi. »

Je change de sujet. On s’amuse. On s’embrasse. On danse sensuellement.

Elle est chaude bouillante, encore plus qu’avant.

Plus tard : « Viens, prends ta veste. On part. »

Elle : « On va où ? »

Moi : « Chez toi. »

Elle : « Promets-moi de ne pas faire attention au bordel. »

Moi : « Ton bordel c’est la moindre de mes préoccupations. Pour l’instant j’ai d’autres priorités. »

(Oups, j’ai été indirect !)

Elle prend sa veste et on part.

On va chez elle.

Chez elle, elle nous prépare un bon petit plat.

On mange.

On monte au premier étage.

On se brosse les dents.

Et on fait l’amour.

Fin de l’histoire.

(La 2e partie, le rencard et crac-crac chez elle, c’est ce que j’ai vécu hier soir.)

Est-ce vraiment aussi simple que ça ?

En quelque sorte, oui.

C’est vrai qu’en réalité c’est plus nuancé et bordélique (et ça dure un peu plus longtemps quand même).

Il faut aussi savoir quand et comment être direct.

Quand ? C’est une question de timing et de feeling. J’en parlerai dans un autre article.

Comment ? En étant léger, enjoué, confiant et déterminé.

Pour aller plus loin, clique ici.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

>