≡ Menu

Comment être amoureux d’une fille sans souffrir ?

Cher ami, laisse-moi te poser quelques questions. As-tu déjà été follement amoureux d’une fille sans qu’elle ne le sache ? As-tu déjà été follement amoureux d’une fille sans que cela ne soit réciproque ? As-tu déjà été follement amoureux d’une fille et que cela soit réciproque ?

Si tu as répondu oui à au moins une de ces questions, je te conseille fortement de lire cet article. Ce que tu y découvriras est tellement puissant et unique que tu n’en reviendras pas !

Je suis amoureux

Attache ta ceinture… Concentre-toi bien… C’est parti !

Quand j’avais 13 ou 14 ans, j’étais fou amoureux d’une fille. C’était tellement violent que je n’arrivais plus à fonctionner normalement. Je ne te parle pas de ne pas avoir faim, de penser tout le temps à elle ou de ne pas savoir dormir. Non, c’était plus violent que ça.

Pendant la pause de midi, au lieu de m’amuser avec mes potes, je restais assis tout seul sur un banc et je regardais dans le vide. J’étais tellement amoureux que j’en déprimais. Je n’ai jamais eu le courage d’aller parler à cette fille. Elle ne l’a donc jamais su… Après ça, j’ai bien entendu été amoureux à d’autres reprises.

Voici ce que j’ai découvert au fil des années…

Être amoureux fait mal !

T’es amoureux. T’as peur de foirer. T’as mal.

Ou bien… T’es amoureux. Malgré la peur, tu prends les devants. Elle te dit que ce n’est pas réciproque. T’as mal. Très mal !

Ou bien… T’es amoureux. Elle est amoureuse de toi. C’est la fête, mais en même temps t’as mal. T’as mal quand tu n’es pas avec elle. T’as peur que cela se termine, t’as mal. T’es jaloux quand elle parle avec un autre mec, t’as mal.

Quoi qu’il arrive, quand t’es amoureux, t’as mal.

Comment cela se fait-il ?

Quand t’es amoureux, un truc magique se produit dans ton cerveau : les centres responsables du plaisir et du stress deviennent actifs simultanément. L’état amoureux est donc également un état de stress.

C’est maintenant que ça devient intéressant. Hyper intéressant !

As-tu déjà entendu parler de la neuroplasticité ? La neuroplasticité est la capacité du cerveau à se modifier et se remodeler tout au long de la vie. Ton cerveau change constamment. Pendant que tu lis ceci, ton cerveau se modifie. Pendant que tu imagines cette fille à poil en train de cambrer et de gémir (hè hè, je suis un petit mesquin, hein), ton cerveau se modifie.

Voici où je veux en venir…

Tu peux entraîner ton cerveau afin d’éliminer la douleur de l’état amoureux. Tu peux développer la capacité d’être amoureux sans avoir mal.

À part le fait de ne plus avoir mal, supprimer la douleur de l’état amoureux a plein d’avantages :

  • Tu n’auras plus peur de foirer. Par conséquent tu seras beaucoup plus motivé par la conquête que par l’évitement du râteau. Tu agiras de manière proactive (essayer de la séduire) au lieu de réagir de manière préventive, voire défensive (éviter le râteau, éviter de perdre cette fille). Tes chances de la séduire augmentent…
  • Tu exprimeras tes sentiments beaucoup plus rapidement et facilement. Le risque de te retrouver dans cette putain de « friend zone » diminue et tes chances de la séduire augmentent…
  • Tu exprimeras tes sentiments sans être « needy », sans être en manque, en besoin. Tes chances de la séduire augmentent…
  • Tu ne seras plus dépendant du résultat, ce qui signifie que dans le cas d’un éventuel râteau tu resteras émotionnellement inaffecté. Râteau ou conquête, tu t’en bats les couilles. Et cette indifférence augmente tes chances de la séduire.
  • Tu tomberas plus facilement, plus souvent et plus vite amoureux.
  • Puisque l’élément de douleur est absent, tu éprouveras beaucoup plus de plaisir à être amoureux.

Supprimer la douleur de l’état amoureux, c’est comme manger une pastèque sans pépins. Tu y prends plus de plaisir sans risquer de te casser une dent.

La question suivante se pose…

Comment supprimer la douleur de l’état amoureux ?

J’ai une bonne et deux mauvaises nouvelles. Je commence par la bonne : supprimer la douleur de l’état amoureux est facile. Maintenant les mauvaises nouvelles : ça demande du temps et des efforts. Ben oui, changer la structure de ton cerveau de manière significative ne se fait pas du jour au lendemain.

Développer une nouvelle compétence, que ce soit une compétence externe (jouer au foot, jouer un instrument de musique, parler une langue étrangère, etc.) ou une compétence interne (supprimer le stress de l’état amoureux, vaincre la timidité, améliorer ta mémoire, etc.), ça prend du temps.

Pour apprendre à supprimer la douleur de l’état amoureux, tu as besoin de trois éléments : expérience, introspection et expression.

Expérience

Si tu veux devenir un bon joueur de foot, tu dois… jouer au foot régulièrement. C’est évident. Pareil pour apprendre à supprimer la douleur de l’état amoureux : tu dois avoir vécu l’état amoureux (de préférence plusieurs fois). Tu dois avoir été amoureux de quelques filles.

Attention ! L’expérience en soi ne suffit pas. Chez la plupart des mecs (quasiment tous ?) le même schéma se reproduit : ils tombent amoureux et ils ont mal, encore et encore.

Tu peux frapper 1000 fois un ballon, si tu frappes mal et si tu ne corriges pas tes erreurs, tu ne fais que développer une mauvaise technique de frappe. Tu as besoin de feedback pour pouvoir corriger tes erreurs. Pour apprendre à séparer la douleur de l’état amoureux c’est pareil. Tu as besoin de feedback. Pour le foot tu peux compter sur tes potes, tes coéquipiers ou ton entraineur pour t’en donner.

Pour apprendre à séparer la douleur de l’état amoureux, ta meilleure source de feedback c’est… TOI ! Tu dois faire de l’introspection.

Introspection

L’introspection c’est s’observer soi-même à la troisième personne. Tu diriges ton regard vers ton intérieur et tu observes tes pensées, tes sentiments, ton comportement.

Pourquoi l’introspection est-elle importante ? Pour t’aider à mieux voir et comprendre la structure de l’état amoureux. L’état amoureux n’est rien d’autre qu’un ensemble d’images mentales et de sensations physiques :

  • Quand t’es amoureux, tu penses très souvent à cette fille. La fréquence et la durée des images mentales augmentent.
  • Quand t’es amoureux, t’as une sensation de tirement dans ton corps : une envie, une attirance, un désir irrésistible…
  • Quand t’es amoureux, t’as l’esprit clair et troublé en même temps.
  • L’état amoureux est temporaire.

La fréquence et la durée des images mentales qui augmentent… Une forte sensation de tirement dans ton corps… En prenant du recul, ne trouves-tu pas que ces symptômes ressemblent beaucoup à ceux d’une addiction, d’un TOC ou de la faim tout simplement ?

Si tu fumes, plus tu penses aux clopes, plus t’as envie d’en fumer une. Et plus t’as envie de fumer, plus tu penseras aux clopes. C’est un cercle vicieux. Plus t’as faim, plus tu penses à ce sandwich délicieux. Plus tu penses à ce sandwich délicieux, plus t’as faim. Quand t’es amoureux, c’est pareil. Plus t’es amoureux de cette fille, plus tu penses à elle. Et plus tu penses à elle, plus tu en deviens amoureux.

L’esprit clair et troublé, ça te fait penser à quoi ? Je vais te le dire… À de l’adrénaline… À une situation de stress. Tous ceux qui connaissent vraiment la baston savent de quoi je parle. Pendant la bagarre t’es plus rapide, plus fort, plus concentré et plus résistant à la douleur (tu ne sens rien). Mais en même temps tu ne te rends pas compte de ce qui se passe autour de toi. Et après la baston c’est encore pire. Quand on te demande ce qui s’est passé et qui a commencé, tu ne t’en souviens pas exactement.

Addiction, TOC, faim, stress… Pourquoi est-ce que je compare l’état amoureux à tout ça ? Pour le désacraliser… Pour te faire comprendre que malgré son intensité et sa violence, l’état amoureux n’a rien d’extraordinaire. C’est un truc normal, banal même, et passager.

Expression

T’es amoureux de cette fille ?

Exprime-toi ! Fais-le lui savoir.

Voici pourquoi…

En t’exprimant, tu amplifies les composants positifs de l’état amoureux (joie, enthousiasme, excitation et désir) et tu les renforces dans ton cerveau. En même temps, tu atténues les composants négatifs (douleur, stress et peur).

En quelque sorte tu dis à ton cerveau : « Être amoureux, c’est cool. L’enthousiasme, l’excitation et le désir, c’est cool. M’exprimer, c’est cool. En revanche, la peur et le stress, pas besoin, merci. »

Tu conditionnes ton cerveau à :

  • apprécier l’état amoureux ;
  • à amplifier les composants positifs de l’état amoureux ;
  • réduire les composants négatifs comme le stress et la peur.

En revanche, si tu ne le lui fais pas savoir, tu laisses les composants négatifs de l’état amoureux prendre le dessus : stress, peur du rejet, peur de la perdre… En laissant le stress et la peur prendre le dessus, tu les renforces. Tu apprends à ton cerveau que l’état amoureux est dangereux. Résultat ? La prochaine fois que tu tombes amoureux, ton stress et ta peur seront plus élevés.

Attention ! Il y a un petit bémol. Si tu t’accroches au résultat externe (la conquête), tu risques d’être très déçu (et de renforcer le stress et la peur au lieu d’éliminer la douleur de l’état amoureux). Pourquoi ? Car la plupart des mecs amoureux… se font rejeter.

Si tu t’accroches au résultat, alors tu risques d’associer l’expression de tes sentiments au rejet : « Si je m’exprime, je vais me faire rejeter. Je n’ai pas envie de me faire rejeter. Je ne vais donc pas m’exprimer. »

La peur prend le dessus et se renforce. La fois d’après : « La dernière fois je ne me suis pas exprimé. Et je ne me suis pas fait rejeter. Je vais faire pareil. Je ne vais pas m’exprimer, ainsi je ne pourrais pas me faire rejeter. » Tu renforces la peur et tu développes une attitude passive. Tu deviendras une mauviette !

« Ok, Konsti, je comprends très bien, mais… Euh…

Je suis amoureux de cette fille maintenant !

Oui, je sais… C’est important. C’est hyper urgent ! Tu es amoureux maintenant. Tu veux stopper la douleur maintenant ! Tu veux la séduire maintenant.

Voici ce que tu dois faire maintenant

Tu appliques les conseils ! Les revoici en version turbo :

  • Tu comprends et tu acceptes que ton état amoureux est un état comme un autre. C’est un ensemble d’images mentales (les images de cette fille, éventuellement à poil :-p) et de sensations physiques (désir, envie et manque).
  • Conquête ou rejet, quelque soit le résultat, tu comprends et tu acceptes que ton état amoureux ne durera pas.
  • Tu te concentres sur les images et les sensations positives de ton état amoureux.
  • Tu exprimes tes sentiments de manière inconditionnelle et sans aucun engagement. Tu t’exprimes pour t’exprimer. L’expression est le but en soi. La conquête n’est qu’un bonus.
  • Tu comprends que si tu ne t’exprimes pas, cette fille tu ne l’auras pas ! C’est une certitude.
  • Tu comprends que si tu t’exprimes, cette fille tu ne l’auras probablement pas. En t’exprimant, tu as un peu plus de chances de la séduire.
  • Tu comprends que si tu ne t’exprimes pas, tu cultives de la peur.
  • Tu comprends que si tu t’exprimes sans t’accrocher au résultat (l’expression est le but en soi), tu cultives de l’audace, de la confiance en toi et tu élimines les composants négatifs de l’état amoureux.

Conclusion ? Prends-toi le râteau maintenant, mon vieux ! Oui, je répète, prends-toi ce putain de râteau maintenant. Fais-le pour te détacher, te libérer… Fais-le pour cultiver un peu de couilles… Fais-le pour le rush… Fais-le pour toi !

Je parie 1000€ que ton histoire avec cette fille n’aboutira pas. T’es grillé. T’es mort. T’as foiré. Et c’est irréversible. Fais-le… pour me prouver le contraire ! ;-)

P.S. Je t’invite à découvrir mon guide de drague Tu la veux, tu l’auras. Tu y découvriras :

  • Que dire, mot pour mot, et que faire, étape par étape, pour séduire cette fille qui te rend dingue ?
  • Des études de cas analysés et expliqués pour t’aider à bien comprendre ce qu’il faut et ce qu’il ne faut surtout pas faire.
  • Des exercices pratiques pour te préparer pour réellement la séduire.

Pour en savoir plus sur Tu la veux, tu l’auras, clique ici !

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Yannick dit :

    Salut Konsti,

    il n’y a pas à dire : ton conseil est terrible car je viens de l’essayer et je me suis crashé mais malgré tout je me sens un peu mieux !!!

    En effet, sur mon lieu de travail en ce moment je drague un peu une fille (mais je n’en suis pas amoureux)!!

    N’ayant plus de petite amie et étant en manque (mais n’étant malheureusement pas une grande lumière en séduction) je me suis mis à draguer cette fille que je ne trouvais pas moche (oui je sais, Konsti, ce n’est pas top comme comportement)!

    Il se fait que bien qu’étant taquin et un tantinet séducteur avec elle, j’avais quand même sacrément peur d’aller à fond, de me déclarer car peur de tout foutre en l’air et de paraître lourd et ridicule!!

    Après avoir lu ton article eh bien je lui ai envoyé ce soir un sms dans lequel je lui demandais si elle était bien rentrée à la piaule et je lui disais que j’ai aimé la balade à moto que nous avions faite le matin (dans le cadre de courses pour le boulot) et qu’elle me plaisait comme femme !

    Elle a répondu « bonsoir, je suis bien rentrée, merci! bizu » Moi je me suis enhardis en répondant « ah ce bizu me va droit au coeur et le transperce mais je tiens encore debout! » Aucune réponse de sa part !! Très drôle comme réaction, surtout venant de la part d’une femme qui me disait encore le matin que quel que soit le message elle fait tout son possible pour y répondre !!! lool enfin…

    Je me sens plus détendu pour ce soir, mais maintenant que j’ai lancé la bombe je ne demande qu’à voir l’état de l’ambiance au travail la semaine prochaine!!! Est-ce que ce sera vivable? Aïe Aïe Aïe !!!

    Mais tant pis, merci Konsti!!!

  • William dit :

    Salut Konsti

    Je me reconnais parfaitement dans ta description de l’état amoureux. J’ai essuyé que des râteaux dans l’état amoureux. Je n’ai pas peur d’avoir un râteau venant d’une femme belle et inconnue mais plutôt devant une femme que je cotois dans une activité : je fais du théâtre.

    J’ai un peu les boules car en fait je déteste cet état car je sens quel me domine. Lorsqu’elle me regarde je ne peux pas soutenir son regard et mon cœur bat à 100 à l’heure comme si j’étais un puceau de 15 ans !

    Et bien non ! je n’irai pas lui dire mes sentiments car je ne veux pas souffrir comme avant. J’espère que cet état partira car j’en souffre même si je l’ai caché à tout le monde.
    J’ai parcourus ton blog et je te remercie pour ton humanité Konsti et je remercie les gens qui parlent de leur expérience ici car je me rend compte que je ne suis pas le seul dans cette situation.

    Je revois cette femme demain et après demain et j’en ai « les papillons dans le ventre » ( j’adore ton expression ) bref j’ai les boules… mais cette fille est une bombe ! Si je lui dévoile que je l’aime et que c’est le râteau assuré (certified by Konsti !!!) et bien je n’ai pas envie de me mettre à chialer devant elle.

    A bientôt !

  • Yasser dit :
    P.S. Je viens de terminer mon nouveau livre intitulé “Tu La Veux, Tu L’Auras” .

    Konsti je suis vraiment très intéresser de voir ce livre .

  • boby dit :

    bonjour, bon alors voila j’suis tomber amoureux d’une fille avec laquelle je travailler au bout de 2 -3semaine je lui est di que je l’a kiffer et directe le rateau baaam quelque mois apres elle m’invite en boite car je fait de la photographie en boite de nuit bref j’accepte ont arrive en boite la meuf se tire elle va voir d’autre mec apres ont se refait la meme chose 2-3 fois toujours pareil elle veut qu’ont soit ami c tout moi j’ai pas envie mais bon dur de resister quand t toujours amoureux je la vois tous les jours je c’est pas quel atitude avoir avec cette fille je suis perdu!

  • Paul dit :

    Salut Konsti,

    J’ai lu cet article le weekend dernier et je comptais bien l’appliquer cette semaine sur une fille de ma classe dont je suis complètement dingue depuis quelques mois… J’étais vraiment motivé, quitte a me prendre très probablement un râteau (car je préfère prendre un râteau que tomber dans le one-itis, et là je pense que j’en suis a la limite…), mais a chaque occasion je me suis dégonflé… En plus là c’est les vacances donc pendant 15 jours je ne vais pas la revoir mais sais que je ne vais pas arrêter de penser a elle –‘

    Le truc c’est que je m’étais fixé cette semaine comme une sorte de mise a l’épreuve et que j’ai échoué a cette épreuve (du moins avec cette fille)… Donc je me dis que c’est idiot d’attendre la rentrée (et donc de souffrir toute les vacances) pour réessayer de lui parler en face a face puisqu’il arrivera la même chose que cette semaine et que ça pourrait durer très très longtemps…

    Le pire dans tout ça c’est que je suis sur qu’elle se doute déjà de quelque chose, et peut-être même qu’elle serait intéressée (elle est célibataire actuellement et je pense avoir repéré quelques IOI de sa part): Tout a l’heure, au moment de se dire au revoir, on était que tout les deux et j’ai vu dans son regard qu’elle attendait que je lui parle de ça (ou alors d’un autre truc aussi important et sérieux, mais je ne vois pas ce que ça pourrait être)… JE SUIS VRAIMENT TROP CON !!!

    Bref, j’ai donc pensé qu’il faudrait que je lui fasse savoir mes sentiments pendant les vacances, pour cela j’ai pensé a plusieurs stratégies (svp dites-moi laquelle vous trouvez la meilleure et comment l’améliorer encore, ou proposez-en moi une mieux) :

    – Le message sur facebook (ou le sms): C’est tellement rasoir que même si elle était intéressée elle ne le sera plus et je pourrai passer a autre chose, en plus je risque pas de me dégonfler pour envoyer 3 phrases pas internet… Le mauvais coté c’est que si ça se sait je vais passer pour un con dans tout le lycée tellement ça craint.

    – L’appel téléphonique: Moins rasoir que la première proposition (donc pas mal pour conserver un minimum de dignité), mais j’ai donc plus de chances de me dégonfler… Globalement c’est le juste milieu entre lui parler en face et lui envoyer un texto/un message sur facebook. Par contre j’ai pas son numéro mais c’est un détail vu que je peux m’arranger pour me le procurer auprès d’un pote.

    – Me servir de l’une des propositions précédente juste pour la prévenir que j’aurai un truc a lui dire a la rentrée, comme ça je pourrai lui parler en face et je ne pourrai pas me dégonfler (si elle me demande « alors qu’est-ce que tu voulais me dire ? », il faudra bien que je réponde !)… Je dois avouer que c’est aussi un peu ridicule de procéder ainsi, mais si a l’arrivée je peux lui parler en face ça compense.

    Voilà, j’ai exposé mon problème (désolé c’était un peu long), svp répondez-moi vite !

    Merci d’avance et a bientôt.

    • Cyril dit :

      Mec plus tu attends plus ta dinguerie s’envenime, je n’ai pas l’impression à te lire que tu aies développé un quelconque lien social avec cette fille, mais tu sembles dire qu’elle pourrait se laisser convaincre si tu prenais un peu tes couilles à pleine main…

      Je pense que tu ferais mieux de lui faire savoir ton intérêt sans bégailler si tu peux et en essayant sans y réfléchir de glisser une touche d’humour… Ne te fais pas croire acquis, mais un juste milieu, juste attiré sans être le connard qui s’en tape.

      Quand tu la verras et que tu développeras quelque chose avec elle dans le dialogue, et donc si elle conforte aussi ton « rêve » dans lequel tu l’idéalises, alors avoue lui ton béguin, toujours sans te montrer chiant et complètement à plat devant elle…

      Mais une chose est sûre, démerde toi pour la fréquenter seul à seule, ou dans une soirée commune et attirer son attention en te montrant tel que tu es…

      • Bahaty dit :

        Soit serein,invite-la à aller prendre un verre,discuter sur les activités,ses passions,et cette rencontre ne soit pas longue,moins de 1heure,excuse-toi de partir pour faire tes achats au super marché…suspens à suivre une alchimie…Fait le contraire des autres…

  • Cyril dit :

    Coucou Konsti,

    Écoute, je consulte ce genre de site depuis hier je n’y ai jamais eu recours, j’ai été un grand timide adolescent mais je me suis bien rattrapé, j’ai toujours été attiré dans le fond par de vraies histoires sérieuses…

    Après en avoir vécu une de près de 4 ans ( j’en ai 26 aujourd’hui ) je me suis rattrapé sur un site de rencontres en niquant plein de filles ( des filles biens en plus ) mais voilà qui ne me correspond pas du tout et clairement, en revanche c’était bon pour l’ego et effacer en partie la souffrance occasionnée…

    Je dois dire aussi que depuis mon vrai éveil amoureux ( disons la quinzaine, oui j’ai été en retard :) ) je ne me suis jamais senti à l’aise avec des filles de mon âge qui réfléchissaient de trop, qui pensaient stratégiquement bref, tu dois savoir pour mieux me calculer que je n’ai vécu des histoires qu’avec des trentenaires sinon plus depuis…

    Et voilà le lien avec cet article : donc après ma rupture et de nombreuses désespérées niquées qui pensaient à l’amour fusionnel avec moi alors que j’étais pourtant clair sur mes intentions dès le départ, je tombe sur une fille qui me fait chavirer et me fait perdre tous mes moyens alors que je peux dire que mon naturel en faisait flancher plus d’une, et sur le coup c’est elle, 23 ans tout frais, qui désire vivre des relations simples et sans engagement, bref  » pas être en couple « …

    Elle est intelligente humainement et tout bêtement érudite, sensible, authentique, et même si je ne crois pas que ce soit le canon du classement FHM de cet année, elle m’excite à mort ( je n’ai pas non plus à me plaindre de ce que j’ai connu physiquement pour me focaliser sur ce que je veux vraiment )…

    Voilà pour te dire je ne sais plus quoi faire j’ai la même impression que sur ces filles de mon âge avec qui je ne me suis jamais entendu, qu’elle soit à l’école ou déjà psy, rien n’y fait. Elle, elle est très mature mais émotionnellement il me semble qu’elle est bête comme les filles de son âge et n’a rien de libéré comme les trentenaires ce qui me plaît toujours et rend les choses beaucoup plus simples…

    Tout ce que je veux Konsti c’est la rassurer et qu’elle se laisse aller et me fasse confiance car je sais que je suis un gars bien qui ne se moque pas du monde… Elle voudrait être séduite par un jeu malin dont je ne maîtrise rien, je suis quelqu’un avec qui ça marche par le naturel et je n’ai pas envie de jouer ce jeu et pourtant je sais que si je lui avoue mon putain de coup de coeur pour elle je vais ramasser le râteau de l’année…

    A savoir pour info que je l’ai eu en RDV 2 fois, la première fois embrassé la bouche et ses seins superbes, la deuxième fois pire encore dans un bar désert léchage de tétons, bisous « dis-tu-embrasses-bien-toi », sa main dans mon froc, « je-veux-pas-être-en-couple-mais-tu-peux-me-faire-changer-d’avis », sourire rouge et joueur, « j’ai-envie-de-toi » mutuel, mais merde c’est une femme intelligente je ne veux pas être son fucker ni même son amant, je veux être son amoureux avec qui elle se laisse totalement aller…

    Je sais qu’en se sifflant du vin et du whisky ces deux fois je ne prends pas le temps de m’intéresser assez à elle et sa personnalité pour qu’elle s’en rende compte, et qu’elle pense que je la désire tout au plus physiquement même si elle a compris que j’aimerais tomber amoureux et être en couple, et que sans donner de détail je lui ai fait comprendre que j’ai vécu comme un petit chien renifleur de culs et remueur de queue ces derniers temps et que ça ne me convient pas…

    JE LA VEUX CETTE JEUNE FEMME ! JE VEUX LA POSSIBILITE DE LUI DONNER MON REVE MAIS QU’ELLE SE LACHE BORDEL !

    Comment faire Konsti, je crois que tu as tous les éléments pour toi ;)

    Merci d’avance à toi et ceux qui me donneront de brillants conseils car je perds tous moyens !

    • jlaw dit :

      Cyril,

      En te lisant, je pense que tu as toi-même répondu à la question. Soit tu le
      sais au fond de toi mais tu veux tout de même dégager une « solution miracle » soit tu t’en aies pas rendu compte : -)

      « donc après ma rupture et de nombreuses désespérées niquées qui pensaient à l’amour fusionnel avec moi alors que j’étais pourtant clair sur mes intentions dès le départ, je tombe sur une fille qui me fait chavirer et me fait perdre tous mes moyens alors que je peux dire que mon naturel en faisait flancher plus d’une, et sur le coup c’est elle, 23 ans tout frais, qui désire vivre des relations simples et sans engagement, bref ” pas être en couple “

      C’est assez clair comme schéma :

      – Les filles avant celle qui te fait vraiment de l’effet, tu savais très bien, au moment où tu les avais en face que ça n’irait pas plus loin que quelques nuits sauvages ;
      – Cette fille qui te fait vraiment de l’effet, dès que tu l’avais en face de toi, tu savais que tu voulais autre chose (plus sérieux).

      Dans le premier cas, tu es détaché, confiant, hyper naturel et donc c’est pas étonnant que les filles soient tombées amoureuses malgré que « tu aies été clair avec elles ».

      Dans le deuxième cas, il est clair que tu calcules beaucoup plus car tu envisages quelque chose de plus sérieux.

      Cette sensation est extrêmement désagréable, i know it ! Encore aujourd’hui, je tombe dans ce stupide panneau.

      Quel stupide panneau ?

      Celui de vouloir mettre une fille soit dans la case « sexe » soit dans la « girlfriend ».

      Seulement dans la deuxième hypothèse, tu développes un comportement beaucoup moins attirants (sauf si tu tombes clairement sur la fille qui rêve de se mettre en couple depuis des lustres), car tu calcules beaucoup plus.

      Je pense que tu as bien géré tes premiers rendez-vous avec elle que tu as surtout senti que tu ne devais pas lui dire à quel point c’est ton coup de coeur aussi rapidement, sous peine de la voir prendre de la distance.

      Si tu continues à avoir ce bon jeu de séduction et que tu ajoutes au fur et à mesure des rencontres de l’intimité entre vous, il y a un moment où se posera la question de savoir si vous formez ou non un couple.

      Good luck avec cette biiiimbo : -)

  • Abalo dit :

    Bonjour Konsti,

    Suite à mes recherches d’argumentaires pour séduire une femme que je drague depuis peu, je suis tombé fortuitement sur tes articles qui m’ont de suite plu.

    J’ai un véritable soucis actuellement, je ne peux pas dormir hein…;-)

    J’explique ma situation:

    C’est une femme âgée de 32 ans et moi j’en ai 28.

    Elle occupe un poste de responsabilité (Directrice) actuellement, avec derrière 8 ans d’expérience et moi je suis ingénieur (avec 18 mois d’expérience). à peu près notre rang social.

    C’est elle même qui m’a en premier lieu abordé. Je me suis lancé sans trop être attaché à elle discrètement!! Elle m’a tout raconté, tout sur elle: sa vie professionnelle, privée, son passé. Et je l’ai fait aussi presque pareil, sans trop de détails de mon côté.

    J’ai tout ses contacts. On a vachement causé sur internet (skype,…).

    Elle accepte de se voir un weekend pour mieux discuter.

    Elle voulait un homme ambitieux, qui saura prendre soin d’elle, et s’affirmer, car elle est autoritaire.

    Donc un homme qui doit la maîtriser!

    Je lui ai bien dit que je suis capable et c’est d’elle je veux moi aussi.

    En effet, le premier soir du weekend, un dîner dans un restaurant, nous permettant de discuter: j’ai été directe avec elle en lui disant je veux femme comme celle qui veut fonder un foyer, je la trouve sympa, qu’elle raisonne bien, sérieuse, avec de projets….

    Elle aussi me dit que je suis très bien, gentil, posé, mûr par rapport à mon âge…hum!
    mais qu’elle n’a pas le feeling, et ce n’est pas ce qu’elle recherche dans l’immédiat (sans me dire précisément ce que je n’ai pas pu démontré…).

    C’était au lendemain début d’après midi (samedi) de la première soirée (vendredi soir) qu’elle me dit qu’elle n’a pas eu le feeling.

    On s’était dit qu’on doit se voir le samedi, je l’aiderais à faire des courses ensemble, ce qu’elle n’a plus fait.

    Le samedi soir, elle m’a appelé pour qu’on prenne un verre ensemble. Mais malheureusement ou heureusement, le soir là elle était fatiguée quand elle est arrivée devant chez moi pour me prendre, mais il faisait un peu tard déjà.

    On a plus été prendre le verre comme prévu, mais je lui ai proposé de lui montré chez moi, qu’elle a accepté sans hésitation (j’habite dans la maison de mon grand frère avec un jeune frère).

    Une fois chez moi, on a discuté, je lui promettais une bague de fiançailles, et elle me dit que je suis grave ambitieux. Ma réponse: je lui ai dit qu’il le faut et surtout face à une femme comme elle: élégante, sexy;-)…

    Je l’ai tenu dans le dos, et voulu l’embrasser, mais hésitation,car elle n’a pas l’ère contente, j’ai abandonné ce projet. Je lui ai tout dit le soir là, mais à chaque fois, elle me demande si c’est tout, quoi d’autres! vraiment j’ai peut être manqué d’argument face à elle, de quoi lui raconté pour être intéressant. Je la trouve mieux expérimentée que moi.

    Le samedi soir là je lui ai demandé de venir chez elle, qu’elle a rétorqué que chez elle, c’est son intimité et que je ne peux pas pour le moment dormir là. quand elle rentrait, elle me dit je suis son jeune frère dans son coeur, et qu’on serait bien en amitié, je lui ai dit, jeune frère en âge, mais pas en relation amoureuse.

    Le dimanche, début d’après midi, elle m’a appelé pour demander si je veux toujours venir voir chez elle: j’ai dit oui tout suite;-).

    J’ai été chez elle, on a déjeuné ensemble, quelques discussions, mais à chaque fois, elle me demande quoi d’autres…

    Je reconnais que je ne suis pas trop bavard, mais j’ai pourtant tenu la route!!! elle m’a raccompagné à la gare, car je devais prendre un train ce soir là (le dimanche). Au cours du chemin nos discussions étaient un peu tendues! elle me dit qu’il y a quelque chose qui manque, qu’elle ne sent pas la relation, et si moi je la sens (mais bien sûr).

    Elle dit qu’elle n’a rien contre ma personnalité que je suis bien et de rester comme ça, en disant que le problème est ailleurs, mais où ailleurs je ne sais pas.

    Je n’ai pas dormir la nuit, car je tiens beaucoup à elle, elle m’a beaucoup séduit, beaucoup attentionné envers moi (les tenues qu’elle a porté tout le weekend étaient à mon goût: elle m’avait bien demandé mes couleurs avant cette rencontre, le repas chez elle, pareil à mes goûts: je lui avais aussi parler de ce que j’aime manger, mais dommage, je n’ai donc pas bien mangé parce que je ne me sentais plus bien depuis le samedi soir qu’elle m’a dit je suis son jeune frère dans le coeur).

    J’ai l’impression que c’est mort! je cherche des arguments pour la séduire, lui montré que c’est moi, pas d’autres personnes pour elle

    AIDEZ MOI, sinon je vais déprimer pas possible! je n’arrive pas à manger, je ne dors pas bien, mes journées de travail deviennent de plus en plus dur, toutes mes pensées, c’est elle.

    Merci pour vos réponses,

    Je reste à disposition pour toutes informations complémentaires.

    • Bahaty dit :

      Elle te demande le kinon,soit dominant,maîtrise l’enigne,et tu la rendra possessive,ce que tu ne fais pas mon ami,elle me toute la carte sur table,réveil-toi si non elle va t’abandonnerons…

      • Abalo dit :

        Bonjour Bahaty,

        Merci pour ta réponse. C’est cool j’ai compris. Je lui donnerai le Kinon et bien…:)

  • Yannick dit :

    Bonjour Abalo,

    Je sais que je n’ai pas la maîtrise de Konsti, mais je n’ai pas pu m’empêcher de t’écrire.

    Quand je lis ton récit, je vois clairement un déséquilibre au niveau des sentiments: tu es beaucoup plus accro qu’elle ne l’est!

    Et ça ce n’est pas bien car elle te sent déjà comme « acquis » et elle se permet de te pousser dans tes derniers retranchements; en d’autres termes: elle est manifestement de plus en plus en train de faire grimper les enchères tandis que toi tu te dévalorises manifestement de plus en plus!

    As-tu remarqué ce fait très important: elle te décrit son idéal masculin et toi tu te contentes de lui dire vouloir être cet idéal pour elle, sans lui dire en retour quel est ton idéal féminin.

    Cela signifie donc que toi tu admets avoir des devoirs envers elle mais que, elle par contre n’a aucun devoir envers toi! Toi tu acceptes de te battre pour elle sans la pousser à se battre pour toi!

    La bonne nouvelle pour toi (enfin selon moi hein) c’est qu’elle semble quand même intéressée par toi puisqu’elle a été la première à t’aborder, de plus elle prend la peine de te demander tes goûts avant de s’habiller pour te voir, avant de préparer à manger.

    Elle a eu ces bonnes réactions car elle avait apprécié ton comportement au début de votre histoire; un comportement très intéressant que tu as malheureusement TOTALEMENT perdu par la suite (voici ledit comportement que tu évoques d’ailleurs toi-même au début de ton récit): « Je me suis lancé sans trop être attaché à elle discrètement!! »

    Quand tu n’étais pas attaché à elle, tu étais relax, imprévisible, amusant, excitant; tu n’étais pas calculateur, anxieux, stressé, ennuyeux, prévisible.

    C’est ce comportement « détaché » que tu dois adopter de nouveau avec elle. Je vais te dire une phrase qu’une bonne amie à moi m’a dite une fois: « tu sais Yannick, nous les femmes nous adorons qu’on nous ignore ». Elle me disait cela parce que je lui avais demandé conseil pour draguer une fille qui me plaisait grave.

    Sois plus détaché, plus cool (du moins en apparence), sois moins préoccupé par cette envie de te caser. Abalo, sois prêt à la perdre. De façon pratique cela signifie que:

    – par moments tu dois décliner ses invitations (sous un prétexte quelconque) quand elle t’appelle pour que vous vous voyiez;

    – tu dois être capable de lui refuser de venir dans ta maison (sous un prétexte quelconque) quand elle te dit vouloir passer chez toi (tiens, par exemple parce que tu organises un déjeuner privé entre copains); ah au fait: cesse de l’inviter chez toi ou de t’inviter chez elle de façon aussi compulsive!

    – tu dois être capable de lui dire que toi non plus tu n’as rien contre sa personnalité mais que finalement toi non plus tu n’as plus le feeling car il lui manque quelque chose (sans lui préciser le fameux quelque chose).

    – tu dois être capable de draguer d’autres femmes qu’elle (c’est bon pour le moral)

    – etc.

    Bref ne sois plus autant disponible pour elle! Quand on lit ton texte on voit que tu te pointes immédiatement dès qu’elle te siffle!

    Bon, je m’arrête là, mec! Je laisse Konsti t’éclairer encore mieux.

    Bonne chance à toi.

    • Abalo dit :

      Bonjour Yannick,

      Merci pour ta réponse que je trouve intéressante.

      Concernant:

      « As-tu remarqué ce fait très important: elle te décrit son idéal masculin et toi tu te contentes de lui dire vouloir être cet idéal pour elle, sans lui dire en retour quel est ton idéal féminin ».

      Effectivement, je ne lui ai montrer qu’elle est mon idéal féminin.

      Quand je l’ignorais ses appels, textos, messages sur skype, je constate qu’elle à l’ère triste, elle s’accroche plus, s’intèresse beaucoup à ce que je fais pour ne pas lui répondre et quand elle se mets dans son lit, avant de se coucher elle m’appelle pour discuter…

      ;-) merci pour tes conseils que je mettrai en pratique.

      J’attends d’autres réponses.

      Bien de choses à toi aussi Yannick.

    • Konsti dit :

      Merci, Yannick, pour ta contribution contenant plein de bons éléments.

      Abalo, je vais être très franc avec toi.

      Tu t’es comporté comme un mec trop désespéré, trop disponible, trop affamé et n’ayant pas suffisamment d’options et d’expérience avec les femmes.

      Tu te considères comme étant inférieur à cette femme et tu t’es comporté en concordance.

      Tu lui parles de fonder une famille ?

      Tu lui parles d’une bague de fiançailles ?

      Et tout ça avant d’avoir couché avec ?

      Avant même de l’avoir embrassée ?

      Alors, que faire ?

      La meilleure chose à faire est de bien mémoriser cette histoire et de ne plus JAMAIS commettre les mêmes erreurs.

      Avec cette femme…

      C’EST MORT !

      Tu ne l’auras JAMAIS.

      C’est la triste vérité.

      Passe à autre chose.

  • B dit :

    Bonjour j’ai été soulagé par ta petite description je me dis que je ne suis pas le seul à être dans ce cas là…

    On m’a présenté une fille il y’a un peu plus d’une semaine, on a beaucoup parlé on s’est même vu samedi aprem tout s’est super bien passé on s’est même embrassé. Je pensais que de ce fait cela faisait de nous « un couple » mais je n’en étais pas sur à 100%.

    Le lendemain soir elle m’annonce qu’elle ne sait pas encore si elle me connait assez pour pouvoir être ma petite amie, « je ne te connais pas en couple j’ai un peu peur mais pourtant j’ai envie d’essayer. »

    Malgré tout cela elle m’a encore dit hier soir qu’elle m’aimait et pendant ce temps là moi j’ai vraiment peur… Une semaine c’est peut être court mais au final je me suis vraiment attaché à elle et je ne sais pas quoi faire ni comment ça va se finir…

    Je me sens réellement déprimé je n’arrive pas à manger depuis 2 jours pourtant j’ai faim, je m’ennuie donc je dors a longueur de temps en attendant de la revoir et en espérant très vite être considéré comme son « petit ami »…

    D’habitude je suis plutôt quelqu’un qui comprend assez facilement et qui se raisonne mais là j’en suis incapable…

  • Saunier dit :

    Bonjour,

    Voilà j’aime un garçon que j’ai rencontré sur un site internet (skyrock) , on s’est parler , on a sympathiser , on a trouver qu’on avait beaucoup de points commun , sa va faire 1an qu’on se connait , 1an qu’on se téléphone tous les soirs , on est très proche comme des meilleurs amis , le seul problème c’est qu’il habite a 700km de moi , c’est bizarre mais on s’entendais si bien que sa fait 1semaine que je n’ai plus de nouvelle.

    Je l’aime et je n’arrive pas à l’oublier.

    Que faire ? :(

    • Konsti dit :

      Hello Saunier,

      je vais te dire ce que tu dois faire et ce que tu ne dois pas faire.

      Premièrement, ne panique pas. C’est plus facile à dire qu’à faire, je sais. Mais essaie quand-même. Respire, relax, détends-toi… Ça ira, tu verras. Il finira par donner signe de vie.

      Deuxièmement, ne désespère pas. Ça ira, tu verras. Il finira par donner signe de vie.

      Troisièmement, ne le submerge surtout pas de messages. Ce point est lié au point précédent. Si tu le submerges de messages, alors tu lui montres ton désespoir et ça tue l’attirance.

      Quatrièmement, sois patiente. Je sais, encore une fois, c’est plus facile à dire qu’à faire. Il finira par donner signe de vie.

      Courage !

  • G. dit :

    Bonjour Konsti,

    Suite à ton article, qui en passant a su m’interpeller, je vais tenter de t’exprimer mon histoire…

    Le topo :

    Je rencontre une fille via un site de rencontre vers le début du mois d’août, on fais de beaux échanges via messages, puis après, on discute longuement par téléphone (J’arrive facilement à lire qui elle est et la communication est excellente, les échanges sont d’une qualité incroyable) le reste est à découvrir…

    Un lundi, je lui donne rendez-vous dans un resto, puis tout au long de la soirée, rires, échanges intellectuels, on discute de qui on est… En fin de soirée, je la raccompagne à sa voiture, puis on s’embrasse langoureusement (Symbiose du baiser parfaite), puis 2 ou 3 jours plus tard, un autre rendez-vous génial, petit resto éclectique, tout à fait son genre, même topo que la fois d’avant, mais par la suite, je vais chez elle puis la fusion corporelle s’installe…

    Tout semble merveilleux sauf que… (Dans le tourbillon que nous vivons, une bulle est apparue autour de nous, et j’ai omis de lui dire que j’avais deux enfants) Erreur monumentale… Je décide de lui en parler, et nous avons une discussion au sujet qu’elle désire une famille, des enfants bien à elle… Je comprends, alors chacun nous prenons une distance, puis conflit d’horaire, le rendez-vous pour se voir à nouveau est reporté…

    Près d’un mois passe avant une rencontre, elle m’invite chez elle, bouteille de vin à la main, je me pointe chez elle, câlin d’environ 5 minutes assez intense, puis nous allons discuter… Je suis prêt à avoir de nouveau des enfants avec elle si une relation s’établie, c’est clair dans ma tête, j’ai développé un sentiment amoureux envers elle, et c’est clair dans ma tête que j’ai envie d’établir une relation durable avec elle. (Avant elle j’ai été en relation avec la mère de mes enfants pendant plus de 16 ans).

    Une nuit torride parsemé d’émotions s’en est suivi, puis après tout ça, nous avons commencé à nous voir de façon plus régulière, je dois avouer avoir fait quelques erreurs de parcours, car je lui ai partagé mon sentiment amoureux, sans dire  »Je t’aime » je lui ai dit que j’étais amoureux !!!

    Depuis plus d’un mois, tout semble bien aller, mais à chaque fois ou je fais mention d’affection, elle me dit d’un rire  »Espèce » ce que je trouve charmant au début, mais qui par le temps me fait rendre compte que, elle ne partage pas ce côté émotionnel…

    Nous sommes partis une journée, au USA pour faire de la randonné, une journée géniale qui à su nous rapprocher de façon significative !

    Les petites rencontres se font suivre et tout semble bien aller, à l’exception de sont partage de ses émotions, mais elle me fait sentir des choses côté affectif, elle me colle, me fais des caresses, m’embrasse de façon passionnelle etc…

    Nous partons pour un long weekend à New York, tout est génial, symbiose excellente, on semble avoir énormément de points en commun, et elle me fait savoir que je suis un gars TOP, absolument génial et que des gars comme moi, il n’en existe probablement pas deux !

    Sur le chemin du retour, les moments de tendresse sont clairsemés de moments ou elle semble distante, mais bon, je n’en fais pas trop de cas (6 heures de route en voiture) arrivés chez elle, je rentre un moment, puis assis en amoureux sur le fauteuil nous discutons, puis elle me demande si tout va bien… Je lui réponds que oui, à l’exception du fait que parfois elle semble distante.

    Puis elle me dis qu’il faudrait qu’elle me nomme des choses, mais qu’elle n’est pas prête à le faire…

    Depuis ce jour (Lundi, Il y à 4 jours de ça) Je suis bouleversé, je me questionne beaucoup trop et je me sens sur la corde raide, mal au ventre, difficulté à dormir, déprimé, manque d’appétit, etc.

    Mercredi, je l’invite à aller souper, mais elle me dis ‘’On ne parle pas de ça’’ je lui dis ‘’OK’’ alors on va souper, puis tout ce passe bien, très agréable, mais le sujet finit par arriver sur la table… Elle n’est pas en amour avec moi, pas d’étincelle…

    Depuis que c’est nommé, une énorme tension semble être disparue, mais j’ai envie de poursuivre la relation, je crois que la relation est possible, de tout ce qu’elle m’a dit comment je suis avec elle, comment elle se sent avec moi, ma facilité à la comprendre, à sentir ses émotions, elle me parle peu de ses anciennes relations, mais une chose que je sait, c’est que la relation avant moi n’a pas été bien, elle me dis qu’il la faisait sentir mal sur des choses qui sont l’essence même de qui elle est, et que moi, (Après qu’elle aie parlé à sa psy, sa psy lui à dit que je la ‘’répare’’) Car toute son essence, moi je l’adore et je lui nomme…

    Je suis malheureusement en amour flagrant avec cette fille, et tout semble être en place pour une vie merveilleuse (Philosophie, goûts, type de vie, type de domicile, plein air…tout !)

    Je ne sais pas quoi faire, je suis à devenir fou… Elle habite la majorité de mes pensées, dans la voiture je mets la musique à tue-tête afin de m’empêcher de penser, j’essaie de passer beaucoup de temps avec de gens car dans ses moments j’arrive à moins penser à elle…

    Je suis à l’aube de la quarantaine, je suis quelqu’un de relativement zen et équilibré, mais présentement je subis la maladie de l’amour…

    Atténuer la douleur et arriver à la séduire, voila les choses que je veux travailler…

    Des suggestions ?

    Merci de me répondre

    G.

    • Konsti dit :

      Salut G.,

      merci pour ton commentaire.

      je dois avouer avoir fait quelques erreurs de parcours, car je lui ai partagé mon sentiment amoureux, sans dire ”Je t’aime” je lui ai dit que j’étais amoureux !!!

      Ce n’est pas une erreur…

      Mercredi, je l’invite à aller souper, mais elle me dis ‘’On ne parle pas de ça’’ je lui dis ‘’OK’’ alors on va souper, puis tout ce passe bien, très agréable, mais le sujet finit par arriver sur la table… Elle n’est pas en amour avec moi, pas d’étincelle…

      Tu n’as qu’une option : l’accepter.

      Des suggestions ?

      Oui, accepte le pire scénario ! Accepte-le rationnellement. Dis-toi : « Oui, il se peut qu’elle ne m’aime pas. Il se peut que ça se termine… MAINTENANT ! Il se peut qu’elle… ME LARGUE ! »

      C’est plus facile à dire qu’à faire, je sais.

  • max dit :

    Je suis en couple depuis 4 mois avec une fille pour qui j’ai lâché mon ex de 5ans…

    Je suis tombé amoureux d’elle, un vrai coup de foudre…

    Puis y’a eu une rupture 1 mois et depuis 2 semaines je me suis remis avec elle.

    Pendant notre pause, elle est retournée voir son ex mais elle a trouvé qu’il n’avait pas changé et elle trouvait qu’avec moi elle rigolait mieux, que j’étais plus mature, et qu’elle avait besoin de moi pour avancer…

    Mais je suis perdu… Elle me répète sans cesse qu’elle n’est pas amoureuse amoureuse de moi et que ses sentiments vont augmenter mais je ne vois pas cela…

    Quand je suis prêt d’elle je vois a 100% qu’elle est folle de moi mais par téléphone et message, j’ai impression d’être délaissé, d’être juste un simple ami …

    Je n’arrive pas a être heureux dans cette relation , a la rendre folle de moi, a lui montrer que j’ai besoin de ses mots doux de ses je t’aime …

    J’ai impression qu’elle a peur ou qu’elle ne veut pas montrer notre couple ou pas nous voir sans le futur…

    Moi j’arrive a un point a être accro a elle, de penser qu’à elle, de stresser, de presque plus arriver a lui faire l’amour tellement je stresse.

    J’ai peur de la perdre car mes sentiments sont tellement forts… je ne sais plus comment faire …. j’aimerais tellement que ça soit elle qui me court derrière et qu’elle soit accro à moi ….

    • Konsti dit :

      Hello Max,

      merci pour ton commentaire.

      Elle me répète sans cesse qu’elle n’est pas amoureuse amoureuse de moi et que ses sentiments vont augmenter mais je ne vois pas cela…

      Il se peut que tu ne verras JAMAIS ses sentiments augmenter. Je dis bien « il se peut »…

      Accepte le pire scénario !

      Je n’arrive pas a être heureux dans cette relation , a la rendre folle de moi

      Tu es tellement accro à cette fille, que l’inverse risque de se reproduire : tu risques de la repousser.

      J’ai peur de la perdre car mes sentiments sont tellement forts… je ne sais plus comment faire …. j’aimerais tellement que ça soit elle qui me court derrière et qu’elle soit accro à moi …

      Mon ami, je te comprends. Je ressens ta douleur. C’est pour ça que j’ai écrit cet article.

      Tu as l’impression de perdre la tête. Tu penses tout le temps à elle. C’est carrément une addiction PHYSIQUE ! Tu le sens, pardon, tu LA sens dans tes bras, ta poitrine, ton ventre, tes jambes…

      C’est un sentiment VIOLENT !

      Encore une fois, la meilleure chose à faire est d’accepter le pire scénario.

      Accepte l’éventualité de la perdre.

      Accepte l’éventualité de te faire larguer.

      Accepte l’éventualité de te retrouver SEUL et FOU AMOUREUX d’elle.

      C’est la meilleure chose à faire…

      Petit réconfort : avec le temps ça ira mieux. Avec le temps ton état amoureux s’estompera naturellement.

      Courage !

  • Anais dit :

    Je suis exactement comme toi. Sauf que je suis une fille et que je suis amoureuse d’un garçon.

    Mais bon,lui il dit qu’il m’aime,mais j’ai peur que ça ne colle pas alors que lui il m’aime depuis 4 ans et moi depuis 1 an.

    Je n’arrive plus à dormir,je me pose ÉNORMÉMENT de questions ! J’ai vraiment peur ! Que dois-je faire a ton avis ?!

  • lexo dit :

    Bonjour …

    J aurai besoin d’un point de vue masculin..

    Vous l’avez compris, j’suis une fille. Et pourtant j’me reconnais très bien dans votre article.

    J aime ce mec ke je connais quasi pas… Encore en couple avec mon futur ex, je commence à ressentir un énorme besoin de lui parler. Histoire de mettre un terme a cette situation.

    J’l’ai rencontré dans le cadre de son travail. Et mon seul moyen de le revoir c’est d y aller.

    Mais que dire ? Comment va-t’il le prendre ? Sachant qu’il connait mon futur ex.

    Helpppppppp svp

  • Antoine dit :

    Bien joué. Cela m’a fait réfléchir à mieux anticiper un échec.
    Ok, j’ai pris un râteau mais je lui aurais dis!;)

  • Jjjj dit :

    Je suis une fille et j’aime une fille. Depuis deux ans. Elle a deja eu des doutes sur ses sentiments envers moi, mais comme elle avait quelqu’un dans sa vie, elle s’est rétractée. Maintenant elle est seule, mais je n’ose pas revenir a l’attaque, car elle pense encore a son ex.

  • Luc dit :

    Cher Konsti.

    J’ai lu tout ton article et grâce à toi je vais déclarer ma flamme, je n’ai plus peur de manger un râteau car la seul chose qui importe c’est que je l’aime.

    Je répondrai à mon commentaire quand j’aurai eu sa réaction.

    Souhaitez-moi bonne chance.

  • Loup dit :

    Salut à tous!

    Merci pour cet article. Être amoureux est tellement dur quand nous aimons une personne qui ne nous aime pas, mais c’est plutôt cool quand c’est réciproque. De ce fait, il est nécessaire de savoir maîtriser son coeur dès le début pour ne pas avoir un mauvais résultat. Ne pas trop s’attacher à une personne et avoir trop de confiance en elle sont les meilleures solutions. Bien doser son amour envers quelqu’un, puisque le désespoir et la déception sont vraiment 2 choses difficiles à soigner quand ils ont lieu. Donc, vaut mieux prévenir que guérir…..

  • >