≡ Menu

L’incertitude augmente l’attirance

Ceci est un article dans la catégorie La séduction selon la science. Cette catégorie est axée sur les découvertes scientifiques dans le domaine de la séduction, l’attirance sexuelle et les rencontres hommes-femmes. Vu son caractère critique et systématique, la science est – malgré ses failles – la source de connaissances la plus fiable. Le but de La séduction selon la science est justement de te donner une vision plus réaliste, plus critique et plus sobre de la séduction, de l’attirance sexuelle et des rencontres hommes-femmes. Avec l’explosion de l’industrie des conseils en séduction, pouvoir distinguer l’info de l’intox est devenu tout simplement une nécessité.

Voici quelques conseils de séduction venant directement du laboratoire : se la jouer « hard to get » n’est peut-être pas une si mauvaise idée.

Selon une étude récente de Whitchurch, Wilson et Gilbert (2011) une femme est plus attirée par un homme quand elle n’est pas sûre à quel point elle lui plaît.

Le plaisir de l’incertitude ou le principe de réciprocité ?

En revanche, de nombreuses études ont démontré que personne A apprécie personne B autant que personne A pense que personne B l’apprécie.

Voici ce que les chercheurs disent :

Si nous voulons savoir à quel point François plaît à Sophie, alors un bon indicateur est de savoir combien elle croit qu’elle lui plaît à lui.

Mais que se passe-t-il quand Sophie n’est pas sûre des sentiments que François éprouve pour elle ?

Ceci pourrait conduire Sophie à penser plus souvent à François, se demandant ce qu’il ressent pour elle.

Et il se peut que plus elle s’attarde sur lui, plus elle commence à le trouver attirant.

Après avoir montré 4 profils Facebook masculins à 47 étudiantes, les chercheurs ont dit :

  • à une partie des étudiantes qu’elles plaisaient beaucoup à ces hommes ;
  • à une autre partie des étudiantes qu’elles ne plaisaient que moyennement à ces hommes ;
  • et à la troisième partie des étudiantes qu’il se pouvait qu’elles plaisaient beaucoup ou moyennement à ces hommes. Bref, les filles de ce troisième groupe n’étaient pas certaines à quel point elles plaisaient aux hommes.

Comme d’autres études l’ont démontré, les femmes croyant qu’elles plaisaient beaucoup aux hommes étaient plus attirées par ces hommes que les femmes croyant qu’elles ne plaisaient que moyennement aux hommes. Ces résultats confirment le principe de réciprocité (je te plais, alors tu me plais aussi).

Cependant, les femmes qui étaient le plus attirées par les hommes étaient celles qui ne savaient pas ce que les hommes éprouvaient pour elles. Ce dernier résultat confirme les autres études sur le plaisir de l’incertitude.

Référence : Whitchurch, E.R., Wilson, T. D., & Gilbert, D. T. (2011).  “He loves me, he loves me not . . .”: uncertainty can increase romantic attraction. Psychological Science, 22 (2), 172-175.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Alex dit :

    Statistiquement, ça marche très certainement. La femme est éduquée dans la peur de ne pas plaire, elle est donc habituée à fonctionner ainsi, et va se retrouver en terrain « connu » si cela se reproduit… pour son malheur.

    Que cela soit le gage d’une relation authentique, donc épanouissante, c’est tout à fait autre chose.

    Se baser sur ce (faux) « principe » pour en faire un outil de séduction risque de mener à bien des incompréhensions et à des déceptions.

    Mais s’il s’agit bêtement d’aligner des conquêtes…. après tout dépend de ce que l’on attend de la vie… de vraies rencontres ou une série de sex toys.

    • Konsti dit :

      Hello Alex,

      merci pour ton commentaire.

      Se baser sur ce (faux) “principe” pour en faire un outil de séduction risque de mener à bien des incompréhensions et à des déceptions.

      Ceci est un article dans la catégorie « La Séduction Selon La Science ». Et le but de cette catégorie, et donc le but de cet article est avant tout d’informer. :-) Sans plus…

      Étant un adepte de la « méthode directe » (honnêteté et respect), je suis tout à fait d’accord avec toi. Je déconseille fortement de transformer ce « principe » en technique.

      Pourquoi ?

      Car ainsi on risque de se rapprocher du domaine de la manipulation. Manipulation dans le sens : « Je ne vais pas m’ouvrir à toi. Je vais masquer mes incertitudes, car j’ai peur du rejet. De ce fait, je préfère utiliser des techniques d’influence et de persuasion. »

  • David Wernert dit :

    Oui c’est vrai que cette étude pose le problème de savoir si oui ou non il est important de montrer son intérêt à une femme. Ça contredit ton approche directe !

    • Konsti dit :

      Salut David,

      oui, effectivement, on pourrait croire que ça contredit mon approche directe.

      Cependant…

      Comme d’autres études l’ont démontré, les femmes croyant qu’elles plaisaient beaucoup aux hommes étaient plus attirées par ces hommes que les femmes croyant qu’elles ne plaisaient que moyennement aux hommes. Ces résultats confirment le principe de réciprocité (je te plais, alors tu me plais aussi).

      Deuxièmement, comment définissent-ils « attirance » ? Comme de l’attirance physique ? Comme de l’intérêt, de l’intrigue, de la curiosité ?

      Est-ce de l’attirance dans le sens de « Je veux que ce mec me dévore comme une bête féroce ! » ?

      Ou est-ce de l’attirance dans le sens de « Je veux vraiment savoir ce qu’il pense de moi. » ?

      Troisièmement, être direct n’est pas en conflit avec le plaisir de l’incertitude. Si tu t’exprimes de manière directe, légère et inconditionnelle, le plaisir de l’incertitude reste. « Va-t-il agir en conséquence ? Que va-t-il faire ? »

      Et finalement, compare James Bond qui s’exprime de manière directe au Bossu de Notre-Dame qui ne dévoile pas ses sentiments. À ton avis, qui aura plus de succès auprès des nanas ? :-)

  • >