≡ Menu

Je suis un gros dragueur et je l’assume, partie 1/2

Cher lecteur, je viens de trouver une perle rare. J’ai rencontré beaucoup d’excellents dragueurs dans ma vie. Mais lui… C’est tout simplement le meilleur. Il est tellement confiant et doué que ça en est ri-di-cule. Ça fait même peur à voir. Le slogan de CoachDrague « La drague directe, pure et dure, pas de censure » lui va comme un gant. Ce mec n’est pas un séducteur. Ce mec est un gros dragueur. C’est avec grand plaisir que je te présente la nouvelle acquisition de CoachDrague. Voici le seul, l’unique, l’énigmatique… Hippolyte, le gros dragueur ! Ceci est la 1e partie de sa présentation. Pour lire la 2e partie, clique ici !

Je suis un dragueur en série.

Un gros dragueur !

Je drague surtout en boîte, sur internet et dans mes milieux sociaux. J’ai une approche directe pour éviter de perdre du temps.

Les filles ont toujours eu une place importante dans ma. À 13 ans, je couchais déjà avec des filles. Ma véritable éclosion a eu lieu à 18 ans.

J’ai trouvé le juste milieu entre virilité, simplicité et gentillesse. Mon attitude et mon léger machisme permettent aux femmes de se sentir en confiance et en sécurité en ma présence.

Je mise beaucoup sur le langage du corps : je suis décontracté.

Et surtout… je suis le prix !

Je suis davantage intéressé par la conquête des femmes plutôt que par le sexe. Coucher tous les jours est agréable, mais se sentir aimé et admiré l’est encore plus.

Le gros dragueur se cultive

Je suis passé par l’étude de nombreux domaines du développement personnel et de la psychologie. J’ai même approfondi des domaines moins directement liés à la séduction comme la PNL, l’hypnose, la manipulation, le langage du corps…

En plus de la théorie, j’ai toujours voulu draguer plus, fréquenter des filles, vivre des moments inoubliables avec elles. Mes nombreuses expériences m’ont apporté des choses que trop peu d’hommes savent.

Peu à peu, je suis devenu invisible. Au départ, la femme était pour moi incompréhensible (comme pour énormément d’hommes).

Peu à peu, tout devenait limpide. Plus aucun comportement ne m’échappe et les réactions que vont avoir mes cibles en fonction de mes comportements sont tout à fait prévisibles pour moi.

Le gros dragueur se prend des râteaux

Je n’ai aucune peur du rejet. Avec le temps j’ai appris qu’il fallait se faire rejeter pour closer beaucoup. Et quand je me fais rejeter, aucune honte. J’assume et je prends ça avec humour.

Recroiser les filles qui m’ont mis un râteau ne me pose aucun problème. Elles se rendront compte qu’elles ont fait une erreur.

De plus, j’ai naturellement dompté la capacité d’oublier les mauvais moments. À force d’aborder, je ne sélectionne que les réussites dans mon esprit pour ne pas me prendre la tête avec les « râteaux ». Je vais oublier en 2 minutes la fille qui vient de me rejeter. Elle aura l’occasion de se racheter plus tard si je la recroise.

Le gros dragueur est un grand sportif

La drague c’est comme le sport. C’est en connaissant les règles, les techniques et en s’entraînant beaucoup qu’on devient le meilleur scoreur.

Il y a le sportif de haut niveau qui marque plusieurs fois sur la semaine, le sportif du dimanche qui aura quelques copines sur son existence et s’en contentera, le wannabe qui veut monter mais qui n’a pas le bon entraîneur, le bon entraînement, la bonne expérience et…

… les sédentaires qui s’apaisent en regardant le sport à la télé ou sur internet.

À propos de l’auteur : Hippolyte est un gros dragueur. Il est passionné par le sport, la musique, mais surtout… par les femmes et la drague. Collectionnant les conquêtes depuis ses 13 ans, une rupture difficile à l’âge de 18 ans le poussa à développer son jeu de séduction à un niveau extrême.

  • Konsti dit :

    Je te souhaite la bienvenue au sein de l’équipe, Hippo !

    T’as l’air d’un psychopathe sur cette photo avec tes gants de vaisselle. Raconte-nous l’histoire. :-)

    • Hippolyte dit :

      Merci Konsti :)

      L’histoire est simple : dans mon film préféré, « Fight Club », il y a une scène où Tyler Durden (Brad Pitt) sort de sa chambre avec des gants de vaisselle. Il venait de baiser une fille négligée (Marla).

      J’ai trouvé ça tellement délirant et fun que je devais faire pareil !

      Un jour, après en avoir parlé avec des amis je me suis décidé, j’ai été chercher mes gants en caoutchouc au petit magasin du coin. J’ai appelé une copine, enfilé ma capote et mes gants et on s’est marré.

      Après ça j’ai demandé à la demoiselle de me prendre en photo.

      Un vieux fantasme réalisé. :)

      Hippo

  • Jamie dit :

    Tu couchais à 13 ans déja, pas mal…

    Dis-moi, si y’avait une qualité à developer dans le game, en premier, ce serait laquelle ?

    • Hippolyte dit :

      Hello Jamie,

      Difficile d’isoler une seule qualité, mais je dirais la confiance en soi, avec le body language qui en découle, le détachement et le fait de savoir passer au dessus des événements qui n’ont pas réellement d’importance.

      Autre chose importante, qui peut se rapporter à la confiance en soi : draguer c’est avant tout du fun, du plaisir. C’est en s’amusant qu’on séduit efficacement.

      Hippo

    • le chasseur de biches dit :

      Quel age avait la fille ? :p

      • Hippolyte dit :

        Elle allait sur ses 16 ans lors de notre première fois :) j’expliquerai ça dans un futur podcast!

        A bientôt le chasseur de biches :D

  • rob dit :

    Moi je pense que les filles ont leurs opinions en fonctions des mecs.

    On a beau des fois les séduire, rien n’y fait.

    C’est comme nous : si on aime une fille qui fume (ou pas), une fille qui a un style différent (ou pas) et on passe à une autre…

    En général, les filles aiment les hommes grands au premier abord, puis vient la discussion.

    Je pense qu’il y un % d’échec sur 100. Même s’il y a 5%, c’est pas mal, on aura abordé 95 filles. Et tout ce qui reste dans le monde.

  • ILoveYou. dit :

    Pour séduire, il faut avoir le cran de ne pas détourner le regard, et c’est très difficile quand on est un peu… Mal-à-l’aise avec cette personne.

    Il faut savoir montrer son désir et sa compassion à travers un simple regard.

    Il en est là tout l’art de la séduction mes amis.

  • Evolve dit :

    Salut Hippolyte,

    Je me demandais si tu avais des livres à conseiller qui t’ont fortement influencés dans ton développement personnel?!

    J’essaye d’évoluer dans ma gestion du stress/nervosité, développement personnel mais à chaque pas en avant j’ai l’impression d’en faire deux en arrières ensuite.

    Merci, bien à toi.

  • >