≡ Menu

Quand une femme te regarde longtemps dans les yeux, comment réagir ?

Ce weekend, j’ai eu un coaching avec un client tellement timide qu’il voulait se barrer bien avant la fin de la session.

Voici comment ça s’est passé…

On s’assied dans un bar vide. On discute. Quelques instants plus tard, il me dit : « Je ne me sens pas à l’aise. Je préfère en rester là. Je vais te payer la somme convenue et tu peux garder l’argent. Je suis vraiment désolé. »

On n’a fait que parler.

Pas de « pratique sur le terrain » (pas de drague, donc).

Rien !

Il avait peur de moi !

:-O

C’est la première fois que ça m’arrive.

Pourtant, après avoir posé mon révolver sur la table, je lui ai fait comprendre que je n’allais pas l’utiliser.

:-p :-p :-p

(Je déconne, bien entendu. Oui, je le précise, car y’en a toujours un qui capte pas.)

Il voulait absolument obtenir des réponses à ses questions :

  • « Quand une fille sort un peu sa langue comme ça », et il sort sa langue en guise de démonstration, « est-ce qu’elle est intéressée ? Et comment l’aborder alors ? »

Soupir…

Au début, je voulais lui faire comprendre qu’il ne se pose pas les bonnes questions.

La vraie question est : comment cultiver une…

… bonne paire de couilles ? Comment développer le réflexe d’y aller, de foncer, d’oser, malgré la peur ?

Car, en réalité, les questions du mec veulent dire : j’ai peur, je préfère avoir plus de certitude avant de me lancer.

Résultat ?

Le mec a 43 ans et a « très peu d’expérience avec les femmes », comme il le dit, « et pourtant ce ne sont pas les occasions qui manquaient. »

J’ai fini par répondre à ses questions, car c’est ce qu’il voulait vraiment, même si ce n’est pas ce dont il avait vraiment besoin. Mais alors vraiment pas.

Peut-être que tu te demandes ce que je lui ai répondu.

Ce n’est vraiment pas important. Fais-moi confiance…

C’est comme si je devais te donner la meilleure réponse à la question : « Quand t’es face au gardien, vers où et comment dois-je frapper pour marquer un but ? »

J’ai fini par lui donner une réponse simple et claire.

La « meilleure » réponse…

Celle qu’il voulait entendre à ce moment.

Comme ça, au moins, il est satisfait.

Mais encore une fois, ce n’est pas la réponse dont il avait besoin.

J’ai essayé de lui donner la réponse dont il avait besoin. Il a chié dans son froc et il voulait partir.

Ce mec, je ne le reverrai plus jamais ! Je te le garantis.

Il préfère les réponses rassurantes. Il préfère la sécurité de sa zone de confort. Et crois-moi, sa zone de confort est vraiment très petite.

Tellement petite qu’il finira ses jours avec « très peu d’expérience avec les femmes, malgré les nombreuses opportunités ».

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

>