≡ Menu

Exercice de drague pour booster ta confiance en toi avec les femmes

Ceci est un article dans la catégorie Le coach de drague TE répond. La particularité de cette catégorie est que le coach de drague reprend et répond aux questions des lecteurs. Si tu as une question, alors clique ici pour la poser.

Maxence est un homme épanoui, sociable et confiant. Récemment il s’est même produit en spectacle devant plus de 500 personnes.

Mais avec les femmes c’est une toute autre histoire. Il perd ses moyens. Comment est-ce possible d’être si confiant dans un domaine et ne pas du tout l’être dans un autre ?

Voici son histoire…

Bonjour Konsti,

Cela fait déjà longtemps que je suis les newsletters de CoachDrague, et avant toute chose je dois te dire que les articles que l’on y trouve sont très intéressants.

Mais là n’est pas le sujet de mon mail. Effectivement, j’ai un problème que je trouve absolument paradoxal.

Globalement j’ai une bonne estime de moi, de mes capacités, qualités et défauts.

Mes diverses activités m’ont poussé à me produire en spectacle devant plus de 500 personnes. Je parle facilement avec les gens. J’ose tout simplement, sans hésitation, aller aux devants de situations de rencontres sociales.

Seulement, quand vient le moment de dépasser une relation simple et amicale, je bloque, je m’effondre, je me disloque totalement… En fait je redeviens un homme comme les autres, qui n’ose pas, qui comme qui dirait se contente de rester planté là…

Pour donner un exemple simple, ne serait-ce que le week-end dernier, en boite, une femme s’est mise à danser devant moi en me lançant des regards langoureux et tout ce que j’ai trouvé à faire c’est d’être aussi couard que je peux être confiant, et donc de laisser simplement la demoiselle sur place alors que celle-ci me plaisait pas mal…

J’ai eu beau lire des articles, m’abonner au site stop timidité (j’ai regardé un séminaire d’ailleurs, il est excellent mais je ne m’y reconnais absolument pas…), essayer divers exercices simples pour aborder des femmes… Rien n’y fait, je tombe toujours d’aussi haut…

Voilà pourquoi je te pose la question: qu’est ce qui ne va pas en moi ? Je ne comprends pas quel est mon problème avec les femmes, et j’avoue que je commence un peu à désespérer…

Cordialement,

Maxence

Bonjour Maxence,

un très grand merci pour ta question. Je me reconnais totalement dans ton cas. Ce désespoir… Je l’ai vécu… Ce paradoxe… Je l’ai vécu…

La confiance en soi est contextuelle

Tu donnes un spectacle devant plus de 500 personnes. Tu te sens invincible (surtout après le spectacle). Mais avec les femmes c’est une toute autre histoire. Tu bloques. Tu perds tes moyens. Ta confiance en toi se transforme en un puissant sentiment de vulnérabilité, d’infériorité et d’impuissance… en un clin d’œil.

Oui, c’est un paradoxe. Et ce paradoxe peut être troublant.

Comment est-ce possible ? C’est simple. La confiance en soi est contextuelle. Tu peux très bien être confiant dans un domaine et ne pas du tout l’être dans un autre. Ton histoire en est la preuve.

Qu’est-ce la confiance en soi ? La confiance en soi est la perception que l’on a de nos capacités dans un domaine particulier :

Je n’ai aucun problème à donner un spectacle devant 500 personnes, car j’ai les compétences nécessaires. Je sais ce que je dois faire et je sais comment le faire.

Autrement dit :

Je suis confiant, malgré l’éventuel trac avant le spectacle, que je peux y arriver.

As-tu toujours été confiant devant un public de 500 personnes ? As-tu toujours eu ces compétences ? As-tu toujours su quoi faire et comment le faire ?

Bien sûr que non. Ces compétences tu les as développées. Et parallèlement, en développant tes compétences, ta confiance en toi sur le podium a augmenté.

Donc, tout comme tu as développé ta confiance en toi sur le podium en développant tes compétences sur le podium, pour développer ta confiance en toi dans le domaine de la drague, tu devras développer tes compétences spécifiquement dans la drague.

Bref, tu dois tout d’abord développer tes compétences en matière de drague et ta confiance en toi dans le domaine de la drague viendra automatiquement.

Dans ton cas particulier, quelle compétence en matière de drague dois-tu développer ?

Technique de drague n° 1 : garder son calme

Garder ton calme. Te détendre. Te relaxer. Gérer tes émotions. Garder ton sang-froid. Ce sont des synonymes.

Garder son calme, pourquoi est-ce si important ? Parce que celui qui gère le mieux le ton émotionnel de l’interaction, gagne !

Celui qui gère le mieux le ton émotionnel de l’interaction, domine l’interaction.

Celui qui gère le mieux le ton émotionnel de l’interaction devient automatiquement, unanimement et inconsciemment le leader.

L’individu dominant, le leader, l’alpha est l’individu le plus attirant.

Il te suffit de regarder ta propre situation pour le comprendre. Tu perds tes moyens devant une belle femme. Résultat ? Game over. Tu perds tout court.

Retournons la situation. Imagine-toi qu’une belle femme perd ses moyens devant toi. Elle rougit. Elle tremble. Elle bafouille. Qu’est-ce que ça signifie ? Tu lui procures des émotions fortes. Elle te perçoit comme étant supérieur. Bref, elle te veut ! C’est aussi simple que ça.

Pour développer cette compétence en matière de drague (garder ton calme), et par conséquent ta confiance en toi, je vais te donner un exercice.

ATTENTION ! Écoute-moi très attentivement ! Je vais être hyper franc et direct avec toi.

J’ai eu beau lire des articles, m’abonner au site stop timidité (j’ai regardé un séminaire d’ailleurs, il est excellent mais je ne m’y reconnais absolument pas…), essayer divers exercices simples pour aborder des femmes… Rien n’y fait, je tombe toujours d’aussi haut…

Lire cet article sans faire l’exercice ne te servira absolument à rien. Pour développer ta confiance en toi en matière de drague, pour ne plus perdre tes moyens avec les femmes qui te plaisent, tu devras agir. Tu n’as pas réussi à donner un spectacle pour 500 personnes en lisant un simple article. Non, tu as fait des efforts.

Ici, c’est pareil ! Tu devras faire des efforts.

Sinon rien ne changera, à part que tu t’enfonceras encore plus dans le désespoir.

Il est également clair que les divers exercices simples ne t’ont pas suffi. C’est pour ça que j’ai développé, spécialement pour toi, cet exercice plus poussé.

Je compte sur toi pour prendre ça très au sérieux et de t’impliquer. Cet exercice est à partir de maintenant ta plus grande priorité.

Ok ?

Deal ?

Deal !

Je te présente…

Exercice de drague : le 20×20

Instructions

  • Interagis avec 20 femmes différentes qui te plaisent VRAIMENT (celles qui te foutent la trouille).
  • Chaque interaction doit durer au moins 20 minutes. Les interactions de moins de 20 minutes ne comptent pas.
  • Complète cet exercice en 20 jours maximum.
  • Détends activement ton corps durant tes interactions (surtout ton visage, tes bras et tes épaules). Attention ! Ceci est un élément CRUCIAL.
  • Considère ces interactions comme des interactions intimes et non pas comme de simples interactions sociales. Donc comporte-toi intimement : exprime tes sentiments, tes intentions et tes désirs. Pense à haute voix (clique ici pour un exemple) ! Dis-leur que tu les trouves attirantes, que tu les désires… Dis-leur ce que tu ressens, même s’il s’agit d’émotions négatives comme le stress, la nervosité et l’angoisse. De nouveau, pense à haute voix sans aucune censure.
  • Garde un journal dans lequel tu décris et analyses chaque interaction. Pour te motiver davantage je te conseille d’utiliser ce blog comme journal. Publie toutes tes expériences en bas de cet article (dans les commentaires).

Infos supplémentaires

  • Tu chieras dans ton froc (et ça peut être très intense), surtout durant les premières interactions. En progressant dans l’exercice, en accumulant les interactions, tu arriveras de mieux en mieux à gérer tes émotions et à garder ton calme.
  • L’objectif de cet exercice est d’apprendre à t’exprimer en gardant ton sang-froid ET NON PAS de les impressionner.
  • Organise-toi bien, car c’est un exercice intensif. 20 interactions de 20 minutes en 20 jours, ça fait au moins 20 minutes par jour.
  • Permets-toi de commettre des erreurs. Tu perdras tes moyens, tu trembleras, tu bafouilleras… C’est tout à fait normal. L’interaction parfaite n’existe pas.
  • Résiste à la tentation de fuir et de chercher « des sorties de secours ». Jette-toi dans la gueule du loup sans réfléchir. Ne donne pas le temps à l’hésitation et le doute de s’installer. Aborde immédiatement et force-toi à rester au moins 20 minutes en interaction. C’est tout. Le reste c’est pour dans ton journal.

Les éléments clés du 20×20

  • La répétition : la répétition est un élément indispensable pour développer n’importe quelle compétence.
  • La durée des interactions : pour donner le temps à tes émotions de fluctuer et de s’adapter et te donner assez d’opportunités pour t’exprimer et te détendre.
  • La relaxation : pour apprendre à te détendre activement.
  • L’expression émotionnelle : pour apprendre à… t’exprimer tout simplement. Et pour comprendre qu’il n’y a pas de mal à exprimer ses désirs. Au contraire même ! Les femmes adorent ça.
  • Le suivi : publie tes expériences en bas de cet article pour te motiver au maximum, pour mieux comprendre tes points forts et tes points faibles, pour progresser RAPIDEMENT et pour m’aider à suivre ton évolution et à te guider dans la bonne direction.

Les avantages du 20×20

  • Compétences en matière de drague : tu garderas ton calme durant tes interactions avec les femmes de plus en plus facilement, ce fera de toi automatiquement l’alpha du groupe. Tu exprimeras tes intentions, tes désirs et tes émotions de plus en plus spontanément et naturellement, ce qui te rendra hyper attirant aux yeux des femmes. Tu ressentiras et comprendras de mieux en mieux les émotions des femmes, ce qui les mettra en confiance et les inciteras à s’ouvrir à toi. Tu passeras de plus en plus facilement et rapidement du « blabla » social au « blabla » intime et séduisant.
  • Confiance en soi en matière de drague : ton angoisse diminuera et ta confiance en toi augmentera progressivement, mais sûrement. Tu feras le même parcours que sur le podium : de zéro à héros à Éros !
  • Cercle vertueux : en faisant cet exercice tu crées un précédent pour tes interactions futures avec les femmes. Tu deviendras de plus en plus doué et confiant. Par contre, si tu ne traites ce problème, alors ça ira de mal en pire. Tu t’enfonceras encore plus dans le désespoir et la frustration. Je te le garantis.

Maxence, je te souhaite beaucoup de courage et…

Bonne drague !

Cher lecteur, si toi aussi tu as une question, clique ici pour me la poser.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Maxence dit :

    Eh bien je vous dirai quand je commencerai l’exercice et je mettrai en ligne mon journal de bord!

    Merci à toi Konsti, je te donnerai en détails les interactions.

    A très bientôt!

    • Konsti dit :

      Parfait ! Si tu as encore des questions concernant l’exercice, n’hésite pas à me les poser.

      Bon courage et à très bientôt.

  • Thierry dit :

    Hello,

    J’arrive à approcher depuis peu les très belles filles. C’est tout récent!!!

    Mais, par contre comme, je n’ai jamais vécu une expérience sensuelle , sexuelle avec une fille, je n’ose pas leur avouer ce que j’ai réellement envie de leur dire,

    mes pensées les plus sincères, osées ( je te trouve attirante, je te désire, je veux passer la nuit avec toi).

    Bref, je meurs d’envie de le dire mais voilà j’ai peur 1) qu’elle réagisse bien 2) la suite, la conclusion m’effraie, elle ressentira mon manque d’expérience , et mon retard considérable. Comment gérer cet obstacle pour avancer?

    • Konsti dit :

      Salut Thierry,

      premièrement, pourquoi as-tu peur qu’elle réagisse bien ? Quand une fille réagit bien, quelle est la pire chose qui pourrait t’arriver ?

      Deuxièmement, comment pourrais-tu modifier ta vision sur ton manque d’expérience, afin d’en faire un avantage et non pas un obstacle ?

      Concrètement, je te demande de me donner une interprétation constructive de ton manque d’expérience :

      Mon manque d’expérience est un avantage, car… (à toi de compléter)
      • Thierry dit :

        Salut,

        Mon manque d’expérience avec les filles est un avantage car ……??? ( Tu es sérieux Konsti ?). Je n’arrive pas à construire une phrase, je suis sincère.

        Et bien, j’ai beau réfléchir afin de trouver une raison avantageuse à cela et je n’en vois absolument aucune !

        Si ce n’est de passer pour un type louche, bizarre aux yeux des filles. Et les filles ne trouveront même pas cela mignon en plus.

        Non, je ne vois pas comment modifier ma vision sur ce manque d’expérience afin de ne plus en faire un obstacle mais une force pour approcher les filles intimement.

        J’attend que une chose c’est TA réponse pour changer ma façon destructrice de penser vu que tu me dis que cela est possible d’en faire un avantage aux yeux des filles.

        Bien à toi

        • Maxence dit :

          Thierry,

          Ton manque d’expérience n’est un problème que si tu te l’érige toi même en problème. Et pour ce qui est d’attendre la réponse d’un autre, cela n’est pas possible, les personnes qui t’aident ne peuvent que t’ouvrir des portes, à toi de choisir de les franchir ou non. C’est la démarche primordiale et intrinsèque du conseil.

          L’avantage que tu pourrais en retirer est la vision du défi qui s’offre à toi, tu deviendrais donc le chasseur et non la proie de tes peurs, ors un chasseur c’est quoi? Un homme déterminé, contient de ses objectifs et d’un aplomb sans failles de ses moyens pour arriver à ses fins.

          J’ai lu quelque part ceci « la réponse n’est nulle part ailleurs qu’au fond de toi, tu as cette réponse, les conseillers ne sont là que pour t’aider à trouver cette réponse qui t’es propre. »

          Cordialement.

          Maxence.

        • Konsti dit :

          Hello Thierry,

          oui, je suis sérieux. Je sais… Je te comprends… J’ai vécu plus ou moins la même chose.

          « Considère ton manque d’expérience comme un avantage et non pas comme un obstacle… » C’est plus facile à dire qu’à faire.

          Par contre, il est clair que ta vision actuelle ne t’apporte que de la souffrance.

          Donc, essayer d’en faire un avantage pourrait t’apporter quelque chose de plus constructif, car – de nouveau – ta vision actuelle ne t’apporte rien, à part de la souffrance.

          Bon, voici un exemple d’une interprétation plus constructive (une « reframe » pour employer un terme de la communauté de séduction) :

          Il n’y a qu’une seule fille qui pourrait te « transformer ». Car une fois que tu auras fais crac-crac, tu ne seras plus inexpérimenté. La suivante n’aura pas ce privilège.

          Donc… Ton manque d’expérience est un cadeau unique et rare… Que tu ne pourras partager qu’avec UNE seule fille.

          Mais comme Maxence l’a si bien dit… Ce n’est pas à moi de te dire comment voir les choses. C’est à toi de faire une introspection (inspecter ton monde intérieur) et de trouver TA réponse. Car LA seule et unique bonne réponse, est TA réponse… TA vision… TON interprétation…

          Ensuite, il n’y a qu’un seul moyen de vaincre l’angoisse de t’exprimer intimement : en t’exprimant intimement. Tu perdras tous tes moyens. Tu chieras dans ton froc tellement fort que je le sentirai jusqu’ici…

          Mais… Tu le survivras et tu verras que finalement ce n’était pas si difficile et dangereux que tu ne le croyais.

          Et finalement, tu t’accroches beaucoup trop à l’idée que les filles peuvent te rendre heureux et complet. C’est UNE ILLUSION !

          Tu n’as pas confiance en toi. Tu es en demande. Et tu projettes des émotions négatives : frustration, angoisse, stress, souffrance…

          Un mec en demande, qui n’a pas confiance en lui et qui projette des émotions négatives… Ça fait fuir les filles !

          C’est justement l’inverse « qui marche » : procurer (donner) des émotions positives en toute confiance.

          Et pour retrouver cette confiance tu devras briser la spirale négative dans laquelle tu te trouves. Tu dois rééquilibrer ta vie !

          Pour l’instant, les filles sont devenues une obsession…

          Et la drague non pas une source de plaisir et d’épanouissement, mais de souffrance…

          Tu n’as pas d’emploi…

          Tu fais quoi de tes journées ?

          Lire des blogs et des forums sur la drague, pour ensuite aller draguer… T’infliger encore un peu plus de souffrance.

          Donc, tu es piégé dans un cercle vicieux, que tu ne fais que renforcer tous les jours un peu plus.

          Tu dois briser ce cercle vicieux en arrangeant les parties de ta vie qui, pour l’instant, n’ont rien à voir avec la drague, comme le travail…

          Des choses simples, mais importantes, grâce auxquelles tu pourras dire : « Oui, je suis capable. Je suis quelqu’un… J’y suis arrivé. »

          Et dès que la balance commence à se rétablir… Dès que tu commences à te sentir mieux… Dès que tu commences à t’apprécier de nouveau… Alors tu reprendras goût à la drague.

          La drague devrait être une source de plaisir et de croissance et non pas une obsession.

          Bref…

          Arrête temporairement la drague. Concentre-toi à rééquilibrer ta vie. Et relance-toi ensuite dans la drague avec comme objectif de donner du plaisir et non pas de demander de la validation et de l’affection.

          • Thierry dit :

            C’est cool que tu aies vécu plus où moins la même chose, je me sens moins seul et un peu rassuré.

            Par contre le samedi soir tu vois , ce n’est pas une obsession, comme le jour, là je m’amuse, je bois un peu, j’ai du fun, et c’est inévitable de parler aux gens.

            Et je me sens mieux aussi. Et ma frustration, se dissipe pour laisser place à l’amusement ( musique-alcool), les approches sont donc beaucoup plus faciles sans obssession de résultats.

            Mais tu as raison, je n’ai pas une vie équilibrée actuellement, et avec la drague de rue, j’attend trop de résultats, et je n’ai plus de fun à aborder le jour , je n’apporte donc pas de plaisir aux filles .

            Merci de m’avoir ouvert les yeux.

            A++

            • Konsti dit :

              Cool, Thierry.

              Et je me sens mieux aussi. Et ma frustration, se dissipe pour laisser place à l’amusement ( musique-alcool), les approches sont donc beaucoup plus faciles sans obsession de résultats.

              Voilà… Te le remarques aussi. Les approches sont beaucoup plus faciles quand tu t’en fous des résultats.

              Comme je l’ai dit à Maxence ci-dessous, attention à l’alcool. J’aime aussi boire un petit verre. Non, pardon… J’adore me bourrer la gueule. Mais ça ne doit surtout pas devenir un élément indispensable pour vaincre l’angoisse.

              Car en buvant, on ne résout pas le problème de « l’angoisse d’aborder ». On le masque… En plus, si tu es prédisposé génétiquement aux addictions (comme moi), tu risques de créer un problème beaucoup plus grave : l’alcoolisme.

              Donc, te temps en temps, une petite drague en boîte ou dans les bars sans alcool, ne te fera que du bien.

              Tu stresseras un peu plus et tu t’amuseras peut-être un peu moins, mais ça vaut la peine. C’est de nouveau une question d’équilibre.

              Mais tu as raison, je n’ai pas une vie équilibrée actuellement, et avec la drague de rue, j’attends trop de résultats, et je n’ai plus de fun à aborder le jour , je n’apporte donc pas de plaisir aux filles .

              Crois-moi, en rééquilibrant ta vie, tu t’amélioreras AUTOMATIQUEMENT dans la drague. Tu seras plus détendu, plus confiant, plus radiant… Et la drague te procurera plus de plaisir et de satisfaction.

              Car maintenant, la drague est pour toi un moyen de combler un vide. Et ce vide ne peut pas être comblé via la drague. Pire encore… La drague ne fait que renforcer ce vide.

              Ce vide, tu ne peux le combler qu’en rééquilibrant ta vie !

              Trust me… Je sais de quoi je parle. J’ai vécu exactement la même situation.

              • Thierry dit :

                Bonjour Konsti,

                J’envisage donc de faire de temps une sortie en soirée pour petit à petit réequilibrer la balance. Ce sera bénéfique. Et

                J’abandonne la séduction en rue pour cette année 2011.

                Mais pour réequilibrer celle-ci, surtout avec les filles qui me font terriblement d’effet !!!

                Quels exercices progressifs de débutants pourraient me correspondre?

                Bonne nouvelles, j’ai un emploi fin février.

                Bien à toi

  • Maxence dit :

    Et c’est parti les amis!

    Voici ma première interaction effectuée hier soir dans un bar de ma ville avec une femme, malheureusement n’ayant pas posé les bonnes questions dès le début j’ai appris au bout de 30 min environ qu’elle avait un petit ami, elle devait certainement s’amuser de mes tentatives lol.

    Pour ce qui est de mon ressenti de la situation, disons que j’ai chié dans mon froc à l’approche, et qu’une fois le cap passé les interactions étaient très agréables et bien plus détendues, discuter autour d’un verre ça aide. Je me suis détendu, et malgré un petit accident (oui j’ai dérapé et je me suis viandé sur le sol en me prenant un tabouret dans le dos… AIE!) tout s’est bien passé, malgré le barman qui a tenté d’interférer dans mon petit exercice…

    Conclusion pour cette première : dommage pour le petit ami, il faut que je pose les bonnes questions dès le début, j’ai lu ton article sur la bonne question à poser ce matin, ça m’aurait fait gagner du temps lol… et ce soir je vais essayer une autre technique d’approche, celle que tu as décrite dans ton dernier article, sur les femmes confiantes et me faire payer un verre.

    A très bientôt pour la deuxième interaction.

    Ceci était le jour 1.

    A très vite!!!!!

    • Konsti dit :

      Cooooooool, Maxence !

      […] malheureusement n’ayant pas posé les bonnes questions dès le début j’ai appris au bout de 30 min environ qu’elle avait un petit ami. […]

      Pas grave. Les « bonnes questions » ne jouent aucun rôle. TON but est de rester en interaction le plus longtemps possible (minimum 20 minutes) et de t’exprimer sans censure. Ainsi tu verras ton angoisse fluctuer :

      • elle augmentera juste avant l’approche ;
      • elle se stabilisera durant les premières secondes de l’interaction ;
      • elle se dissipera durant l’évolution de l’interaction.

      Et plus tu accumules les interactions, moins tu auras d’angoisse et plus tu t’exprimeras facilement.

      Pour ce qui est de mon ressenti de la situation, disons que j’ai chié dans mon froc à l’approche, et qu’une fois le cap passé les interactions étaient très agréables et bien plus détendues, discuter autour d’un verre ça aide.

      Voilà… C’est ça ! Attention quand-même au petit verre. Question de ne pas en faire une condition nécessaire pour te détendre. Car en faisant cet exercice sans verre, tu te détendras aussi.

      […] malgré un petit accident (oui j’ai dérapé et je me suis viandé sur le sol en me prenant un tabouret dans le dos… AIE!) tout s’est bien passé, malgré le barman qui a tenté d’interférer dans mon petit exercice…

      :-D Tu me fais rire. Je dirais même que cet accident est une bonne chose. Car, tu vois ? T’es pas mort… Malgré l’accident, tous s’est bien passé. T’as bien géré la situation. Bravo !

      […] ce soir je vais essayer une autre technique d’approche, celle que tu as décrite dans ton dernier article, sur les femmes confiantes et me faire payer un verre.

      Très bonne idée. Le « Regard-Double-Gain » convient parfaitement à ta situation. C’est un bon exercice pour apprendre à s’exprimer sexuellement de manière non verbale.

      Continue comme ça et tiens nous au courant !

  • Maxence dit :

    Salut à tous!

    Voici le récit du deuxième jour et de la deuxième tentative en boite cette fois ci.

    Alors bon j’ai tenté ma chance une dizaine de fois mais je n’ai eu d’interaction réelle qu’avec une seule femme, je trouve que c’est bien plus complexe de discuter en boite que dans un bar ou dans la rue… Enfin bref commençons la description de la situation : une magnifique brune aux yeux verts, mon fantasme ultime! quand elle est passée devant moi j’ai cru que c’était un défi du destin qui me disait « vas y, puisque tu penses avoir des co….es fais toi plaisir! on va voir si tu tiens la distance » et j’ai répondu OUI!!! j’y cours!

    Début de l’interaction sympathique, j’ai tenté de soigner mon bodylanguage parce que bon j’étais extrêmement tendu, j’avais rarement vu de femmes comme elle… Malgré tout elle a fini par me poser la question de savoir si elle m’intimidais, disons que sur le coup ça m’a un peu déstabilisé, j’ai bafouillé trois mots et je lui ai proposé le jeu du regard double gain. J’ai gagné, et même si elle n’était pas intéressée au final, j’ai pris grand plaisir à converser avec elle, et à l’admirer!

    Au niveau de mon ressenti global, c’était très stressant au début, une bonne détente jusqu’à ce qu’elle me stresse avec sa question inopinée, mais dans l’ensemble j’étais bien plus détendu qu’avec celle d’avant hier.

    Ceci étant j’ai tout de même une question, parce que quand bien même je me repasse le sénario dans ma tête je ne trouve pas quoi répondre à cette question qui m’a fait passé du mâle alpha au mâle beta : est ce que je t’intimide?

    Voila voila!

    A très vite!!!!

    • Konsti dit :

      Hello Maxence,

      je suis très content de revoir. Et surtout, je te remercie de ton engagement !

      je trouve que c’est bien plus complexe de discuter en boite que dans un bar ou dans la rue…

      Le bruit est une bonne excuse pour réduire la distance interpersonnelle (la distance physique entre toi et elle). Ce qui facilite également le contact physique…

      « vas y, puisque tu penses avoir des co….es fais toi plaisir! on va voir si tu tiens la distance” et j’ai répondu OUI!!!

      Voilà ! Un dialogue interne constructif… Parfait.

      […] mais dans l’ensemble j’étais bien plus détendu qu’avec celle d’avant hier.[…]

      Et la prochaine fois tu le seras encore plus.

      Ceci étant j’ai tout de même une question, parce que quand bien même je me repasse le scénario dans ma tête je ne trouve pas quoi répondre à cette question qui m’a fait passé du mâle alpha au mâle bêta : est ce que je t’intimide?

      Elle : « Je t’intimide ? »
      Toi : « Oui, beaucoup… » avec un clin d’oeil et un petit sourire. ;-)

      Alpha ou bêta, ce n’est pas si important. C’est même relatif. Tu peux être alpha dans une situation et bêta dans une autre.

      Pour devenir alpha il ne faut pas vouloir l’être ! Tu es bêta ? Pas grave. Accepte-le et tu deviendras automatiquement plus alpha, car tu t’en foutras et tu te détendras.

      Encore bravo et merci ! Continue comme ça. Tu es sur la bonne voie.

  • Thierry dit :

    Aborder sans alcool ? Oùlàla, Je ne l’ai jamais fait.

    • Konsti dit :

      Sérieux ? Alors tu dois absolument le faire. Comme je l’ai dit plus haut, en buvant tu ne fais que remplacer un problème par un autre. De temps en temps, une petite drague en boîte ou dans les bars sans alcool, ne te fera que du bien.

      Quels exercices progressifs de débutants pourraient me correspondre ?

      Le 20×20 (l’exercice de Maxence), les missions de « Plus Jamais Seul ! », l’exercice de « Que Dire N’est Pas La Question »

      À toi de voir lequel te convient le mieux.

      Bonne nouvelle, j’ai un emploi fin février.

      Toutes mes félicitations, Thierry !

      J’abandonne la séduction en rue pour cette année 2011.

      Pas besoin d’abandonner la drague en rue à 100%. Rééquilibre ta vie et reprend la drague en rue petit à petit.

  • Maxence dit :

    Bonjour à tous!

    Bon voici le résultat de l’expérience, malheureusement seulement 4 femmes sur une période d’un peu plus de 20 jours, mais bon cela dit il y a toujours du positif à retirer de nos échecs!

    Enfin bref voici la description des deux dernières femmes, interactions qui ont eu lieu hier soir à une soirée étudiante des infirmières =)

    Pour la première, je me suis juste approché d’elle et on a commencé à discuter naturellement autour d’un verre (non il n’était pas là pour le courage lol), en fait c’était le premier verre que je prenais vu qu’on venait juste d’arriver. Je m’étais dit que si je me faisais rembarrer dès le début de la soirée ce serait plus facile après, pour évacuer le premier stress. Enfin bref toujours est il qu’on a bien discuter et que l’on s’est bien amusé =).

    Pour ce qui est de la seconde, c’était un peu plus stressant, mais sinon pas grand chose à redire, et à dire vrai on a discuter du fait de se faire rembarrer par les femmes, ce qu’elles recherchent en général chez un homme, enfin toute sortes d’info venant directement d’une femme bien utiles à la drague bref, j’étais content.

    Dommage cependant que je n’ai pas pu tenir le quota, mais je sais que maintenant je pourrai aller aborder des femmes avec une confiance en moi neuve et un bon dialogue interne.

    Merci à toi Konsti!

    Ah et Thierry, tu verras qu’aborder sans alcool, c’est pas plus mal, parce que t’as un contrôle entier sur tes facultés mentales ce qui n’est pas négligeable… =)

    • Konsti dit :

      Salut Maxence,

      je suis content de te revoir.

      MAIS ! Attends… Attends…

      […] mais bon cela dit il y a toujours du positif à retirer de nos échecs !

      Ce n’est pas un « échec ». Oublie ce mot… Mieux encore, remplace le par « apprentissage ».

      Je m’étais dit que si je me faisais rembarrer dès le début de la soirée ce serait plus facile après, pour évacuer le premier stress.

      Très bonne attitude !

      Dommage cependant que je n’ai pas pu tenir le quota, mais je sais que maintenant je pourrai aller aborder des femmes avec une confiance en moi neuve et un bon dialogue interne.

      Ce n’est pas fini ! Non, tu viens juste de commencer. 4 femmes… C’est rien du tout…

      Si tu n’entretiens pas ton développement, tu régresseras. Ton incertitude reviendra. Cet article et ta participation sont justement un bon moyen d’entretenir et de renforcer ce développement.

      Voici ce que qu’on va faire. Tu as loupé la date limite. Pas grave !

      Continue jusqu’à ce que tu as complété les 20 interactions. Et essaie aussi de passer à la vitesse supérieure. C’est-à-dire, essaie d’être plus direct dans ta démarche… Plus direct, plus séduisant, plus sexuel !

      Exprime tes émotions… Tes intentions… Ton désir… Surtout à travers ton attitude, ton regard et ton comportement !

      Essaie d’aller plus loin dans l’interaction ! Essaie de passer au plan intime ! Essaie de conclure !

      Crois-moi, tu ne le regretteras pas ! Mieux encore… je cite un de mes gourous préférés :

      Si t’as les couilles de lui dire que tu veux la baiser, peut-être qu’avec tes couilles tu la baiseras.

      Tiens-nous au courant !

  • Maxence dit :

    Oulala!!!! Lol N’imagine pas une seconde que je vais stopper de rencontrer des femmes et de me faire plaisir! j’aime trop ça =)

    Je continuerai à poster mes aventures, même si ce sera un peu moins parce que là je monte mon entreprise, et que je travaille du matin au soir sans trop pouvoir me prendre de temps pour moi, cela dit rien ne m’empêchera de rencontrer des femmes, et surtout de baiser! =)

    Et surtout, ce sera avec grand plaisir que je posterai toutes ces interactions =)

    A bientôt!!!!!!!!!!!

    • Konsti dit :

      Salut Maxence.

      Oulala!!!! Lol N’imagine pas une seconde que je vais stopper de rencontrer des femmes et de me faire plaisir! J’aime trop ça =)

      Je suis content de l’entendre. :-)

      Ce dont je te parle c’est de terminer l’exercice. Car c’est un très bon moyen de te motiver et de pousser tes limites.

      Sans l’exercice tu as plus de chances de « te détendre » et de retomber dans tes vieilles habitudes. Bon, ce risque existera toujours, même après avoir terminé l’exercice.

      Bref, avec l’exercice tu feras plus de progrès que sans. Et ce n’est pas grave que tu ne l’as pas fait en 20 jours.

      Je continuerai à poster mes aventures, même si ce sera un peu moins parce que là je monte mon entreprise, et que je travaille du matin au soir sans trop pouvoir me prendre de temps pour moi […]

      Je te souhaite beaucoup du succès, Maxence !

      Et surtout, ce sera avec grand plaisir que je posterai toutes ces interactions =)

      J’attends de tes nouvelles avec impatience.

  • Maxence dit :

    Salut salut tout le monde!

    Je suis de retour pour conter trois nouvelles interactions que j’ai eu l’occasion de faire.

    Tout d’abord une qui remonte à un mois et demi, une fille très gentille, mignonne et charmante. Nos discussions nous ont menés à un endroit des plus intimes (dans son lit) et évidemment le plaisir était au rendez vous.

    Pour la deuxième, il m’aura fallu un deuxième rendez vous pour voir qu’on ne s’intéressait pas vraiment et qu’outre l’euphorie du moment il n’y avait pas grand chose qui nous reliait.

    Quant à la dernière, rien, une bonne soirée, une nouvelle copine sur facebook tout simplement (lol)

    En tous les cas, je suis très content d’avoir fait ce que tu m’as conseillé parce que quand bien même je reste célibataire je passe d’excellentes soirées avec des personnes sympa et je me fais de nouveaux amis.

    Merci encore à toi Konsti, et je ne manquerai pas de redonner des nouvelles!

    A très bientôt!

    • Konsti dit :

      Hello Maxence ! ;-)

      Merci encore à toi Konsti, et je ne manquerai pas de redonner des nouvelles!

      Le plaisir est partagé.

      Alors… Des nouvelles ? :-)

  • Alex dit :

    Salut Konsti !

    Tout d’abord je tiens à te remercier pour tous tes conseils de drague qui me seront, je l’espère, fort utiles !

    Bon une micro présentation pour commencer : Alex, 16ans, plus de copine depuis 2ans …

    Je décide donc de me mettre à la drague pour combler cette solitude, et là je tombe sur tes exercices ! Mais quelques questions m’intriguent.

    Tous ces exercices sont-ils réalisables avec des jeunes lycéens de 16 ans ? Ou sont elles trop jeunes pour ce genre d’expériences ? En gros, suis-je trop jeune pour tes conseils ou faut-il que je les adapte ?

    Merci d’avance ! =’)

  • Guillaume dit :

    Je pense que ton exercice est une bonne idée. Moi qui suis angoissé à l’idée d’approcher une fille dans la rue pour lui dire qu’elle me plait,je pense que c’est une bonne idée.

    Je vais commencer l’exercice,dès demain.

    Seulement il faut savoir que je vis et travaille dans une petite ville avec peu de filles de mon age 27 ans et étant un peu loin de grandes villes je vais avoir du mal à faire chaque jour une interaction de 20 minutes.

    Pense-tu Konsti que faire 7 interactions de 20 minutes sur un samedi par exemple peu être une bonne chose, ou faut-il faire une interaction par jour ?

  • >