≡ Menu

Les caractéristiques du timide

Être timide, ça fait mal.

Bien souvent, la timidité est associée à certains défauts, comme :

  • la lâcheté ;
  • l’hypocrisie ;
  • l’orgueil ;
  • la fausse modestie ;
  • la dévalorisation de soi ;
  • l’absence ;
  • l’apathie ;
  • la gaucherie.

Alors que dans la majorité des cas ce n’est pas vrai.

Les timides, qui sont des victimes, deviennent des coupables

Est-ce juste ?

Non !

Et c’est pourquoi il vous faut prendre de l’assurance. Le timide souffre car il anticipe les événements :

  • « Je ne connais personne. »
  • « Je ne sais pas quoi dire. »
  • « Ces soirées mondaines, ce n’est pas mon truc. »
  • « Je vais encore rougir. »
  • « Quand elle va voir mon vrai visage, elle sera déçue. »
  • « Si je l’invite à danser, je risque de me prendre un râteau devant tous mes amis et de passer pour un loser. »
  • « Si je fais cette remarque à mon patron, il va m’en vouloir et notre relation sera brisée de manière irréversible. »
  • « Si je quitte la réunion maintenant, ils vont me trouver impoli. »

Ce faisant, le timide se donne tous les arguments pour mettre en place une stratégie d’évitement, ou pour tomber droit dans le piège qu’il s’est lui-même dessiné (phénomène des prédictions auto-réalisées).

Il est difficile d’être timide, car…

Les situations de stress sont quotidiennes

Le timide se focalise à tel point sur le danger perçu (souvent irrationnel) qu’il en est déboussolé :

  • « Ça y est, mes mains sont moites. Je vais encore perdre tous mes moyens. »
  • « Tu vois, j’avais raison, voilà que je me mets à trembler maintenant. »
  • « Ils ont tous perçu mon malaise. Ils vont penser que je leur cache quelque chose. »
  • « Mince, un blanc dans la conversation. Elle va vraiment me trouver ennuyeux. »
  • « Elle n’arrête pas de me regarder. C’est que je dois avoir quelque chose de bizarre. »
  • « Elle ne pose jamais les yeux sur moi, c’est que je dois être inintéressant. »
  • « Qu’est-ce qu’il s’exprime bien celui-là, ça va être dur de prendre la parole après lui. »

Une personne timide n’apprécie pas la vie, il la redoute

Le timide se dévalorise en revivant les événements qui se sont déroulés :

  • « J’aurais dû exprimer ce point de vue. Finalement quelqu’un d’autre l’a fait à ma place et en a été félicité. »
  • « Qu’est-ce que j’ai été gauche ! Je n’oserai plus jamais la regarder en face. »
  • « Ça y est, je suis grillé, catalogué. »
  • « Ils ont tous repéré que je viens d’une famille modeste, que je ne fais pas partie de leur monde. »
  • « Je suis nul. Et ça ne fait que s’empirer. »
  • « Bon sang, si je pouvais guérir de ma timidité d’un coup de baguette magique, mais il n’y a rien à faire. »
  • « Mon père était un grand timide, je sais de qui je tiens. »

Un timide ne se permet pas un bel avenir

Il croit impossible le fait de faire quelque chose de bien. Il s’inflige une auto-punition, il se juge lui-même !

Franchement, entre vous et moi :

  • Souhaitez-vous continuer à vivre ses situations malheureuses ?
  • Êtes-vous heureux dans votre situation ?
  • Ne serait-il pas temps de changer ?

Agissez dès maintenant…

Cliquez ici !

À propos de l’auteur : Passionné par le développement personnel, cet ancien grand timide a aidé des centaines d’hommes et de femmes à vaincre la timidité et à reprendre confiance en soi. Il t’offre gratuitement son téléséminaire « Comment Vaincre La Timidité Et Le Trac ? » et son e-book « Les Astuces De La Confiance En Soi ».

  • douglas dit :

    Bonjour, j’ai une question : comment draguer une fille timide?

    En gros une pote m’a dit qu’une de ses copines cherche une relation avec mec, car elle en avait jamais vraiment eu et en avais besoin (normal en tant qu’humain !)

    Du fait de la distance, moyen de transport et tout j’ai commencé par lui parler sur fb.

    Elle n’entre pas trop dans les jeux d’ironies.

    Mais j’ai réussi à lui poser un rencard.

    On devait aller skier ensemble y’a pas longtemps et elle était (d’après les sms, mais bon, on dit ce qu’on veut virtuellement) très partante. Une fois arrivée à la station je l’appelle plusieurs fois. Elle répond pas. Du coup je lui demande par sms où elle est pour la rejoindre.

    J’arrive sur le lieu elle me dit qu’elle a bougé (bon elle était avec des potes).

    De fil en aiguille je sens qu’elle essaie de me fuir, qu’elle a peur de me voir.

    Donc je ne l’ai jamais vu et je me pose ces questions : avec une fille timide, comment faire pour l’amener à nous voir sans quelle pose des excuses (issue de sa timidité, de sa peur pour se justifier, alors qu’au fond d’elle elle veut rencontrer quelqu’un) ?

    Une fois devant elle : il faut être direct, confiant ? Ou ne pas monter sa confiance et accorder du temps (pour pas lui faire « peur ») ? (Juste avec une fille timide, car avec les autres faut pas je sais !) Mais là je peut risquer d’être dans la friend zone.

    La rassurer souvent ? (Mais est ce que la rassurer souvent ne vas pas faire diminuer la tension ?)

    Donc voilà, comment doser confiance, temps, lui montrer que je ne la jugerais pas, que je m’en fou de ce qu’elle a fait ou pas, la rassurer, tout en esquivant la friend zone du bon pote qui la fait se sentir mieux ?

    Comment diminuer sa peur, sa timidité face à moi en restant séduisant ?

    Sachant que je lui en ai déjà parlé ouvertement, qu’elle pourrait me plaire et que je ne la jugerai pas, etc…

    Merci !

  • >