≡ Menu

Comment draguer des filles et gagner de l’argent en même temps ?

Je m’appelle Chris et aujourd’hui je suis un invité sur CoachDrague. Comme toi, je suis un grand admirateur du travail de Konsti. Mon domaine à moi, c’est le sport, comment perdre du ventre et surtout la COMMUNICATION. Ma vie gravite autour de la séduction et des interactions sociales…

Je vais te raconter une petite histoire qui va t’intéresser parce qu’elle peut t’aider à devenir un grand séducteur.

Je vais également t’expliquer comment je drague des filles en même temps que je gagne de l’argent.

Fou non !?

Cette histoire, la voilà :

Après avoir eu mon bac, j’ai commencé des études de HEC. Une année plus tard je me suis rendu compte que ça ne me convenait pas du tout.

L’économie est un monde fermé, aseptisé, sérieux et superficiel.

Je ne veux pas passer ma vie à optimiser des profits et à rester dans des bureaux. Je ne veux pas non plus passer cinq ans de ma vie dans les auditoires de la fac.

J’ai 22 ans et je veux vivre !

Born to be wild comme le dit la chanson…

Là, j’ai eu la meilleure idée de ma vie.

Cette idée m’a changé et m’a fait faire un bond en avant en séduction.

Elle m’a permis de tuer toute l’anxiété sociale qui me restait.

De l’éradiquer à jamais.

Cette idée est la suivante :

Décrocher un job dans la vente

Quand je parle d’emploi dans la vente, je pense au travail de commercial. Démarchage, recherche de clients, signature de contrats, vente, vente de rue…

Et surtout, un salaire à la hauteur de tes commissions.

Tu es bon, tu gagnes beaucoup.

Tu es nul, tu ne gagnes rien et tu es viré après deux semaines.

Tu as ce que tu mérites. Comme dans la vie.

Attention, le travail de commercial n’a rien à voir avec celui de vendeur en magasin. Le commercial peut travailler pour une multinationale et gagner un salaire 3 à 4 fois supérieur à la norme s’il vend bien et signe de gros contrats.

Plus que l’aspect financier, un travail de commercial va te permettre de tuer toute anxiété sociale existante en toi.

Un job de commercial pour se libérer socialement

Quand tu es commercial, tu dois :

  • contacter des centaines d’inconnus par téléphone ;
  • rencontrer des centaines d’inconnus dans la vie réelle et leur vendre un produit ;
  • aborder des centaines d’inconnus, filles, garçons, jeunes, vieux, dans la rue ou dans un centre commercial et leur vendre un produit.

Est-ce que tu es capable de faire tout ça sans avoir peur ?

Si ce n’est pas le cas, un travail dans la vente t’aidera à te libérer.

C’est de la thérapie d’exposition.

Personnellement, je n’ai jamais été timide. Mais depuis que je travaille comme commercial, mon aisance sociale a littéralement EXPLOSÉE.

Je n’en crois pas mes propres yeux.

La séduction, c’est de la vente

Quand tu es vendeur, tu vends un produit.

Quand tu dragues, tu te vends toi. Tu es le produit que tu vends.

Si tu plais à la fille, elle achète.

Bouuuum !

Ça se finit dans ta chambre !

Les mécanismes sociaux qui se cachent derrière la vente d’un article sont les mêmes que ceux qui amènent les filles dans ton lit.

La répétition

Quand tu passes tes journées à aborder des gens dans un centre commercial pour essayer de leur faire acheter quelque chose, tu découvres que…

… c’est tellement facile d’aborder des inconnu(e)s.

Dans tous ces gens que tu abordes, il y a des dizaines de jolies filles. Tu deviens presque insensible au fait d’aborder.

Je dis presque car il ne faut pas perdre cette petite poussée d’adrénaline que tu as au moment de te lancer.

C’est ce qui fait la beauté du métier.

Il y a toujours un petit suspens.

Comment ça va se passer ?

Vais-je vendre quelque chose ?

Il reste toujours un petit doute, une petite pointe d’excitation. Ça rend accro, je vous jure !

Séduire des filles tout en travaillant

Il m’arrive d’aborder des filles superbes.

Des canons.

Je les aborde pour mon travail en premier lieu.

« Bonjour, comment allez-vous ? Blabla bla »

Elle : « Non, je ne suis pas intéressée. »

Moi : » Ok, cool. Attends encore trente secondes. »

Je sors mon portable et je le lui tends pour qu’elle y entre son numéro. En même temps je dis : « Je te trouve super jolie/sexy/attirante, donne-moi ton numéro et on se revoit un de ces jours. »

Soit elle me le donne, soit elle me rend mon portable. Tapis, comme au poker ! Je prends tous les risques.

Et tu n’imagines pas le nombre de fois où ça marche.

Pourquoi ça marche aussi bien ?

La fille est surprise, dos au mur, avec mon portable dans la main.

Un homme avec des couilles lui demande son numéro.

En plus, il a la tchatche.

Il est bien habillé.

Il est plutôt beau gosse.

Son cerveau n’a pas le temps d’être rationnel. Elle entre son numéro et me rend mon portable.

Je lui souris et dis : « Je m’appelle Chris et toi ? »

« Moi, c’est blabla. »

« Ok cool. Je te rappelle un de ces jours et on va faire un tour. Bonne fin de journée. »

Et voilà, comment je prends des numéros en 30 secondes et pendant que je gagne de l’argent.

Toujours pas convaincu par le métier de commercial !?

Tu deviendras un pro de la communication

La communication, ça vaut de l’or dans nos vies.

Soit tu es un véritable génie et tu as des idées révolutionnaires.

Soit tu es très bon en communication et tu parviens à vendre n’importe quoi.

Avant d’être bon dragueur, il faut être bon avec les gens.

Les comprendre.

Les convaincre.

Les influencer.

Les aimer. Sincèrement.

Savoir communiquer. Tout simplement.

Si tu as un grand don de communication, je ne m’inquiète pas pour toi. Tu auras la plupart des choses que tu veux dans la vie.

Si ce n’est pas le cas, un métier de la vente peut te permettre de t’améliorer de manière phénoménale.

Bon, je pourrais écrire des romans entiers sur ce sujet… Si Konsti est d’accord, je ferai une suite.

Pour le moment, je te donne un dernier conseil.

Si tu es intéressé par la vente

Si la vente t’intéresse, je te conseille de commencer par les call centers.

Ce sont des grands centres où les gens vendent par téléphone.

Ce n’est pas la facette la plus séduisante du métier, mais c’est idéal pour commencer.

Tu es assis à ton bureau tranquillement. Tu peux écrire ce que tu as à dire sur un papier.

En deux jours, tu n’auras plus aucune peur de téléphoner à de parfaits inconnus.

Toi : 1 – Peur sociale : 0.

Tu as gagné de la liberté sociale !

Sinon…

Si tu te sens plus courageux, tu peux appeler n’importe quelle société près de chez toi et demander à parler au responsable des RH (ressources humaines).

Demande-lui s’ils ont besoin de commerciaux et si tu peux le rencontrer pour un entretien.

Toutes les sociétés ont besoin de bons commerciaux. C’est leur moteur économique.

Si tu es bon, tu auras des opportunités.

Ça demande du culot et du courage.

Et aucune peur sociale.

Dis-moi si ce sujet t’intéresse ? J’ai encore beaucoup de choses à dire sur le métier de commercial et sur la drague.

J’ai toujours des idées…

À côté de mon emploi de commercial dans lequel je m’éclate, j’écris un blog dédié à mon autre passion : la nutrition, le sport, et comment avoir des abdos en acier.

Fais-y un tour et dis-moi ce que tu en penses.

À propos de l’auteur : Chris est un passionné de séduction depuis qu’il a 16 ans. Son seul credo est : la vie est un jeu. Pas de pression, pas de peur du regard des autres, juste du fun et de la joie de vivre. Il est également l’auteur d’un blog dédié à la nutrition et à comment perdre du ventre.

  • Flaw dit :

    Je ne peux être plus d’accord avec toi Chris, je suis commercial moi même, je vend un produit en or et se métier est d’une diversité juste déconcertante et surtout très valorisante.

    Comme tout boulot tu as le train train quotidien mais ce n’est jamais vraiment pareil, du faite que tu auras toujours un interlocuteur différent devant toi, filles comme garçons, avec des besoins différents, tout dépend le produit que tu vends après, mais me concernant c’est très vaste, aero, auto, préservation du patrimoine, archéologie et j’en passe, bref c’est toujours différents et excitant.

    Je suis tout à fait d’accord que c’est très similaire à la séduction, si tu vends bien ton produits ou tout simplement que ton produit est génial la vente se fera d’elle même !

    Pareil en drague si tu es suffisamment entreprenant et que tu sais créer la fameuse tension sexuel, tu auras plus de filles dans ton lit que Casanova lui même ^^

    je ne me considère pas comme un excellent séducteur ou un excellent commercial mais je fais le taf pour l’un comme pour l’autre et je n’ai pas à me plaindre :-)

    En tout cas excellente ta technique je dois dire pour récupérer un numéro ! Pendant le boulot c’est osé, je drague beaucoup plus en soirées, rue, site de rencontre mais jamais essayé pendant le boulot après je ne vois pas forcément énormément de nanas dans mon boulot, c’est un monde très masculin pour ma part. Mais la prochaine que je vois je tenterais ;-)

    • Chris dit :

      Salut Flaw,

      Attention, ne prends pas tous mes conseils au pied de la lettre. Je me suis permis de draguer des filles car je vendais des abonnements dans une galerie commerciale où il y avait énormément de passage. Je faisais ça assez discrètement… et tant que le chiffre que je génère est bon, le chef n’a rien à me dire :)
      Je ne me permettrais pas de draguer dans une relation avec un gros client (même si c’est une cliente et qu’elle est très jolie)

      Pour ce qui est du métier de commercial en lui-même, je trouve que c’est une excellente expérience d’un point de vue du développement personnel. Après, je ne ferai pas ça toute ma vie. Je trouve que le métier manque d’humanité et je n’aime pas la culture du chiffre : vendre un produit médiocre, à un prix élevé… bref arnaquer le client.
      Les relations avec les gens restent souvent superficielles ça me dérange un peu !
      Voilà pour la facette moins glorieuse !

      Amicalement

      Chris

      • Flaw dit :

        Non ne t’en fais pas je sais bien que cela dépend plus ou moins du contexte.
        Sinon comme tout boulot tu as les points négatifs malheureusement, dans mon cas je vend des supers produits à un prix très correct pour leur fonction et surtout j’ai une super ambiance dans ma boîte donc ces petits aspects négatifs m’importe peu je dois dire, après je ne suis pas sûr également si je ferais commercial toute ma vie mais pour le moment ce métier me convient bien et m’aide à développer ma confiance en moi…

  • Kal dit :

    Juste un mot rapide, je n’ai vraiment pas le temps de faire plus détaillé, mais en bref : j’ai trouvé cet article très intéressant, et j’aimerais beaucoup y voir une suite ! Étant moi-même dans le commerce j’expérimente au jour le jour les changements dont tu parles, alors je me dis qu’un peu plus de développement pourrait me donner des astuces qui soient à la fois personnelles et professionnelles.

    Tout ça pour dire, merci pour cet article et j’espère à bientôt pour la suite (btw : le roman est une bonne idée). ;)

  • Enzo dit :

    Salut Chris

    J’ai cru comprendre en lisant ton article que tu étais aussi bien expert sportif qu’en séduction.
    Alors voilà, mon problème concerne la séduction et n’est pas réellement en rapport avec cet article (si bien soit-il). Konsti paraît très occupé à répondre à tous ces messages de désespoir parfois donc j’ai décidé de m’adresser à toi.

    Pourrais-tu m’aider avec mon problème sentimental parce que je suis perdu ?

    J’y suis allez au culot pour tenter d’avoir ton aide, et j’espère que ta curiosité t’ammenera à me contacter.

    Merci d’avance et merci pour touts vos articles.

  • >