≡ Menu
 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

Que dire n’est pas la question, partie 3/3

Ne pas savoir quoi dire est un obstacle courant dans la séduction. Que dire n’est pas la question est une série de 3 articles consécutifs, qui ont comme but de t’aider à comprendre et à surmonter cet obstacle. Dans les deux premières parties nous avons vu que la réponse à : « Bon sang, que dois-je dire à cette femme ? », n’est pas n’importe quelle phrase de drague, mais un ensemble de 3 éléments fondamentaux. Dans cette dernière partie nous ferons la suite de l’exercice pratique pour cultiver ces 3 éléments.

On continue sur la même voie et on va même aller plus loin. Récapitulons :

  • Savoir quoi dire est une question de régularité, d’expérience et de confiance.
  • Ce que tu dis est moins important, ce qui compte c’est comment tu le dis.
  • Et ce que tu dis, tu dois le dire avec confiance et conviction.
  • La confiance et la conviction sont le résultat de régularité et d’expérience.

Régularité ⇒ expérience ⇒ confiance

Dans la deuxième partie de Que dire n’est pas la question je t’ai donné un exercice tout simple pour te montrer comment cultiver cette confiance en toi. Dans cette troisième et dernière partie on va ajouter un élément à l’exercice.

Après avoir dit à 10 femmes différentes « Salut, je te trouve mignonne. », tu devrais normalement avoir ressenti une baisse de ton angoisse et une hausse de ta confiance en toi.

Si c’est le cas, alors tu es prêt pour l’étape suivante.

Après la première série de 10, tu dis à 10 autres femmes : « Salut, je te trouve mignonne. Je sais que c’est assez direct, peut-être même un peu bizarre, mais si je te l’avais pas dit, je l’aurais regretté. J’ai envie de faire ta connaissance. »

Et tu te tais

Tu ne fais plus rien… Pas de gestes nerveux, pas de justifications, pas d’excuses, pas de petits mots pour briser le silence… Tu ne fais que sourire et la regarder droit dans les yeux. C’est tout.

  • Donc, tu dis à 10 femmes : « Salut, je te trouve mignonne. »
  • Et ensuite tu dis à 10 autres femmes : « Salut, je te trouve mignonne. Je sais que c’est assez direct, peut-être même un peu bizarre, mais si je te l’avais pas dit, je l’aurais regretté. J’ai envie de faire ta connaissance ! »

Résultat ? Tu auras abordé 20 femmes différentes en peu de temps. C’est ce qu’on appelle de la régularité.

Après les 10 premières tu te sentiras plus confiant. Au début de la deuxième série de 10, en ajoutant l’élément supplémentaire, ta nervosité augmentera de nouveau un peu, mais elle diminuera aussi vite. Donc tu t’entraînes, tu répètes, tu accumules de l’expérience et tu cultives de la confiance en toi.

Et ce n’est pas tout. Tu fais également jouer la loi des grands nombres en ta faveur. Ben oui… Plus tu abordes de femmes, plus tu dragues, plus tu auras de chances de séduire et de conclure. C’est simple, c’est logique.

Régularité + éxpérience + confiance + loi des grands nombres = succès

Comment les femmes réagissent-elles à ces phrases ?

Comment veux-tu qu’elles réagissent ? Elles adorent ! Cette sincérité, confiance et vulnérabilité sont des traits très attirants. Il se peut qu’il y en a une ou deux qui réagissent moins bien. Mais c’est plutôt une exception.

Je répète. Tu dois le dire avec confiance et conviction, en souriant et en la regardant droit dans les yeux.

Le but est cet exercice est justement de t’entraîner et de cultiver cette confiance en toi.

Alors, ne te focalise pas sur leurs réactions. Je répète encore : le but de cet exercice n’est pas de bien les faire réagir, mais de t’entraîner et de cultiver de la confiance en toi. Donc elle peuvent réagir comme elles veulent.

Tu le fais pour te développer et pour te détacher du regard des autres et non pas pour plaire. Tu le fais pour toi et non pas pour elles.

Quand tu sollicites pour un travail, tu ne te dis pas : « S’ils ne réagissent pas bien, s’ils ne me prennent pas, je ne vais pas solliciter. » Tu y vas tout simplement. Et ici c’est pareil. Tu y vas tout simplement. Tu fonces !

Que dire ensuite ?

Après une bonne réaction

Après lui avoir dit « J’aimerais faire ta connaissance », tu lui dis : « Je te propose d’aller boire un verre ! »

Ou bien : « Je propose qu’on échange nos numéros, pour qu’on aille boire un verre un de ces jours. »

Il n’en faut pas plus. Pas de phrases miracles. Ni de pilule magique.

Et ça marche ? Ça dépend. Si tu le dis avec confiance et conviction, tu auras plus de chances que ça marche. Et plus tu le fais, plus tu as de chances d’obtenir un ou plusieurs « oui ». La loi des grands nombres, souviens-toi…

Après une mauvaise réaction

Tu lui dis en souriant : « Tant pis, mais je te trouve toujours aussi mignonne. » Et tu poursuis son chemin. Ben oui, tu ne vas quand-même pas perdre ton temps avec une inconnue qui n’apprécie pas ton compliment ?! Il y a tellement de jolies femmes réceptives. Il y en a assez pour tout le monde.

Revoici le deuxième exercice au complet :

Que dire n’est pas la question, exercice 2

1. Approche

Tu dis à 10 femmes différentes en souriant et en les regardant droit dans les yeux : « Salut, je te trouve mignonne. Je sais que c’est assez direct, peut-être même un peu bizarre, mais si je te l’avais pas dit, je l’aurais regretté. J’ai envie de faire ta connaissance ! »

Et tu dis ça en une session. Sans pause, sans interruption… L’une après l’autre…

  • Femme 1 : « Salut, je te trouve mignonne. Je sais que c’est assez direct, peut-être même un peu bizarre, mais si je te l’avais pas dit, je l’aurais regretté. J’ai envie de faire ta connaissance ! »
  • Femme 2 : « Salut, je te trouve mignonne. Je sais que c’est assez direct, peut-être même un peu bizarre, mais si je te l’avais pas dit, je l’aurais regretté. J’ai envie de faire ta connaissance ! »
  • Femme 3 : « Salut, je te trouve mignonne. Je sais que c’est assez direct, peut-être même un peu bizarre, mais si je te l’avais pas dit, je l’aurais regretté. J’ai envie de faire ta connaissance ! »
  • Etc.

2. Tu la laisses réagir

  • Tu ne fais plus rien.
  • Tu te tais.
  • Pas de gestes nerveux.
  • Pas de justifications.
  • Pas d’excuses.
  • Tu ne brises PAS le silence.

3. Après sa réaction

Si elle réagit bien, si elle est réceptive : « Je te propose d’aller boire un verre. »

Ou bien : « Je propose qu’on échange nos numéros, pour qu’on aille boire un verre un de ces jours. »

Si elle réagit moins bien, si elle n’est pas réceptive : « Tant pis, mais je te trouve toujours aussi mignonne. » Et tu poursuis son chemin.

4. Évaluation

Après chaque interaction tu évalues ton niveau de confiance en employant le formulaire ci-dessous.

Deuxième exercice confiance en soi

Que faire après avoir complété ces 2 exercices ?

Tu dois tout simplement continuer sur la même voie : régularité ⇒ expérience ⇒ confiance. Ces exercices ne sont que le début… Et il se peut qu’ils ne suffisent pas pour te faire comprendre que tu as tout ce qu’il te faut pour séduire : TOI !

Il y a un séducteur qui dort en toi. Tu dois juste le réveiller. Tu dois juste oser t’exprimer… t’affirmer… te manifester… Cela semble simple et ça l’est aussi à partir du moment où le déclic libérateur se fait dans ta tête.

Mais faire ce déclic n’est pas toujours facile. Cela demande du courage (pour pousser tes limites), de la persévérance (pour surmonter les obstacles), de la patience (le développement personnel est un processus lent) et une dose d’optimisme (te casser la gueule à plusieurs reprises fait partie DE LA VIE).

Régularité ⇒ expérience ⇒ confiance !

Si tu as besoin d’un coup de main supplémentaire, alors je t’invite à télécharger mon guide de drague Plus jamais seul !. Tu y découvriras plein d’exercices pratiques pour cultiver cette ultime confiance et propulser ton succès auprès des femmes.

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

À propos de l’auteur : Konsti, master en psychologie, est le fondateur de CoachDrague et l’auteur des bestsellers Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Il est passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, l’hypnose et la sexualité. Son style de drague est direct et sincère.

{ 4 commentaires… add one }

  • Red

    Salut mec !

    J’ai lu tes 3 articles c’est vraiment motivant, mais j’ai une question à te poser !

    On dit souvent que quand on est direct, ça diminue nos chances de conclure, qu’est-ce t’en penses de ça ?

    Pour toi c’est aborder en mode direct sincère, pour ne pas perdre son temps à faire du blabla et conclure c’est ça ?

    Être direct, c’est le meilleur moyen d’enchainer des conquêtes ? Ou bien l’indirect est mieux ?

    Merci pour l’article, je te dis à bientôt !!!

    Bonne nuit !

    • Hello Red, comment vas-tu ?

      Tout d’abord, merci pour ton commentaire.

      On dit souvent que quand on est direct, ça diminue nos chances de conclure, qu’est-ce t’en penses de ça ?

      Je pense que les chances de conclure n’ont rien à voir avec la méthode directe ou indirecte. Ça dépend entièrement de l’individu. Je connais :

      • des mecs directs qui n’arrivent pas à conclure ;
      • des mecs directs qui arrivent à conclure ;
      • des mecs indirects qui n’arrivent pas à conclure ;
      • des mecs indirects qui arrivent à conclure.

      Ensuite, même les mecs indirects doivent à un moment se montrer plus directs. Ben oui, tôt ou tard tu devras montrer ton intérêt.

      Bref, ça n’a rien à voir avec le direct ou l’indirect. Ça dépend de l’individu !

      Pour toi c’est aborder en mode direct sincère, pour ne pas perdre son temps à faire du blabla et conclure c’est ça ?

      Oui, en quelque sorte… Je trouve que être direct, sincère et honnête est tellement plus facile, libérateur et constructif. Mais bon, tu fais comme tu veux.

      Être direct, c’est le meilleur moyen d’enchainer des conquêtes ? Ou bien l’indirect est mieux ?

      Pareil, ça dépend de TOI et non pas de la méthode.

      Ensuite, pose-toi la question suivante : « Pourquoi est-ce que je veux enchainer les conquêtes ? Pourquoi est-ce que je veux baiser à la chaîne ? »

      Si tu crois que tu seras plus comblé, « complet » et heureux, tu te trompes…

      Si tu crois que tes potes te respecteront plus, alors tu as sûrement raison. En ayant plus de conquêtes il est probable que tes amis te respecteront plus. Mais qu’est-ce que ça t’apportera ? Pas grand chose, crois-moi.

      Si c’est tout simplement pour satisfaire tes besoins sexuels, alors oui, pourquoi pas.

      Ce que je peux te conseiller, c’est de ne pas te demander « comment enchainer les conquêtes », mais bien « comment puis-je créer une connexion émotionnelle plus profonde, plus d’intimité, plus de compréhension, plus de confiance et plus de complicité avec les femmes ? Bref, comment puis-je les aimer ENCORE plus ? ».

      C’est une question beaucoup plus saine à court et à long terme ! Et les conquêtes viendront automatiquement… Et en plus, avec cette attitude tes conquêtes te procureront à toi ET aux filles beaucoup plus de satisfaction.

      Crois-moi, l’ami. Je sais de quoi je parle. Ça m’a pris des années pour le comprendre…

      • Red

        En fait sur la fin je trouve que t’as tout à fait raison, au final il faut être satisfait de ce qu’on fait! Personnellement je trouve ton site avec l’ensemble de ces conseils très motivant!

        Et surtout ce que j’apprécie le plus dans tes articles, c’est que tu ne passes pas par 4 chemins pour expliquer une chose, t’y vas direct toi!!! Une fille te fait craquer le slip, faut que tu ailles (si t’as envie de BAISER!!!) lol tu vois le genre? :)

        Mais bien sûr tout cela en restant respectueux à l’égard des femmes, après tout on cherche le bonheur, la jouissance, y a de l’interêt commun!!

        Bonne continuation mec!!

        • Oh, oui !!!! Red, t’as tout compris. C’est exactement ça…

          Pas de blabla inutile. Pas du politiquement correcte.

          Je dis les choses comme je les pense, et effectivement, tout en restant très respectueux et empathique. Enfin, j’essaie…

          Par exemple, je ne dirais (presque) jamais à une femme : « T’es trop bonne, petite salope. Viens que je te baise. », sans en être certain qu’elle aime le « dirty talk ».

          Je lui dirai : « Je te trouve ravissante. Et ça serait un très grand honneur pour moi de pouvoir te faire l’amour toute la nuit… »

          Et une fois qu’elle s’ouvre, là je lui dirai les plus grosses cochonneries qu’on puisse s’imaginer, à condition bien entendu d’être certain qu’elle aime ça. Donc, si je la traite de « vilaine chienasse gourmande qui aime les grosses saucisses », c’est pour enrichir l’interaction en y ajoutant un peu de piment et pour lui montrer que j’apprécie son côté « noir ».

          Bref, sincérité, respect, confiance et empathie sont les mots clés.

          Bonne continuation à toi aussi, Red. :-)

Publie ton commentaire

Headline Name: Email: 15754 subscribers We respect your privacy Email Marketingby GetResponse