≡ Menu

Que dire n’est pas la question, partie 1/3

Ne pas savoir quoi dire est un obstacle courant dans la séduction. Que dire n’est pas la question est une série de 3 articles consécutifs, qui ont comme but de t’aider à comprendre et à surmonter cet obstacle.

Dans cette première partie tu découvriras que la réponse à : « Bon sang, que dois-je dire à cette femme ? », n’est pas n’importe quelle phrase de drague, mais un ensemble de 3 éléments fondamentaux.

Parler aux femmes : savoir quoi dire

Dans les 2 parties suivantes nous ferons des exercices pratiques pour cultiver ces 3 éléments.

Plus le nombre d’abonnés à la newsletter de CoachDrague augmente, plus je reçois des questions. Malgré mes articles, e-books et newsletters, c’est presque toujours les mêmes questions qui reviennent. Et l’une de ces questions peut se résumer à : « Je ne sais pas quoi dire. »

  • Ne pas savoir quoi dire pour l’aborder.
  • Ne pas savoir quoi dire pendant la conversation.
  • Ne pas savoir quoi dire pour exprimer ton attirance.
  • Ne pas savoir quoi dire pour demander son numéro.
  • Ne pas savoir quoi dire au téléphone.
  • Ne pas savoir quoi dire au rendez-vous.
  • Ne pas savoir quoi dire pour passer sur le plan intime.

J’ai déjà répondu plein de fois à ces questions :

  • dans mes newsletters ;
  • individuellement par e-mail ;

Je pourrais de nouveau te donner des phrases de drague toutes faites et des exemples concrets, mais je ne vais PAS le faire. Pourquoi ?

Car même si tu crois que c’est des phrases de drague dont tu as besoin, je te garantis que tu n’en as pas besoin.

Crois-moi sur parole. Je sais de quoi je parle. Ça fait maintenant plus de 15 ans que je pratique la drague et j’ai aidé plein plein (des centaines, des milliers, je ne sais pas) d’hommes à devenir vraiment bons avec les femmes.

Au début ils sont tous à la recherche de la phrase miracle. La pilule magique. Eh oui… Elle n’existe pas…

Comme je l’ai dit, ce n’est pas la phrase de drague miracle dont tu as besoin. La réponse à la question « Konsti, que dois-je dire ? » n’est pas phrase de drague X, Y ou Z.

La réponse à la question « Que dois-je dire ? » est…

La régularité

Oui, oui, oui… Tu dois draguer régulièrement ! En draguant régulièrement tu accumuleras de…

L’expérience

Et plus tu auras de l’expérience, plus tu cultiveras de…

La confiance

C’est ça la réponse. La confiance en soi est le trait le plus attirant chez un homme.

Les femmes disent que c’est l’humour, mais je te garantis que ce n’est pas le cas. Un mec drôle qui n’a pas confiance en lui, n’est pas attirant. Par contre, un mec sans humour, mais confiant l’est beaucoup plus.

Ne pas savoir quoi dire = manque de confiance en soi

« Konsti, je ne sais pas quoi dire. », signifie en fait : « Konsti, je n’ose pas dire ce que je ressens, ce dont j’ai envie, ce que je veux vraiment. J’ai peur du rejet et de l’humiliation. »

« Konsti, je ne sais pas quoi dire. », signifie : « Konsti, je n’ai pas assez de confiance en moi et je voudrais compenser ça avec une phrase de drague miracle. »

Quelle que soit la « phrase de drague miracle »…

  • Quand tu chies dans ton froc…
  • Quand tu dégages un manque de confiance…
  • Quand tu communiques implicitement : « S’il te plaît jolie fille, accepte-moi, ne me rejette pas. »…

Tu te prendras un râteau

Par contre, quand tu communiques avec confiance et conviction, tu peux lui dire n’importe quoi : de la phrase de drague la plus nulle et banale aux plus grosses cochonneries. Ça passera comme une lettre à la poste…

Prenons cette phrase toute simple comme exemple : « Salut, je te trouve mignonne. » Imagine-toi que c’est Jean-Paul Belmondo qui la dit à une nana. C’est de la classe, n’est-ce pas ?

Et maintenant, imagine-toi que c’est Pierre Richard qui la dit en bafouillant et en tremblant. C’est peut-être drôle, mais ce n’est pas séduisant.

Comment cultiver cette confiance en soi ?

Je viens de te donner la réponse : LA RÉGULARITÉ ! Tu dois commencer à draguer ET continuer à draguer encore et encore… Encore et encore… Encore et encore…

Ça m’a pris DES ANNÉES pour devenir « bon » avec les femmes. Ou plutôt « moins mauvais. Et c’est pareil pour tous les dragueurs. Devenir bon, ça prend du TEMPS. Ça demande de la pratique, beaucoup de pratique !

C’est comme dans n’importe quel domaine : sport, art, science… Pour être bon, il faut se salir les doigts pendant des heures, des jours, des semaines, des mois, des ANNÉES !

Régularité ⇒ expérience ⇒ confiance

Encore et encore… Malheureusement, c’est comme ça. Si je pouvais te donner « la phrase miracle », c’est avec grand plaisir que je te la donnerais. (Et je serais probablement devenu milliardaire…)

Régularité ⇒ expérience ⇒ confiance.

Bon, tu veux vraiment de bonnes phrases de drague ? Je suis confiant que tu as bien compris le principe de régularité ⇒ expérience ⇒ confiance. Donc je vais quand-même te donner quelques phrases toutes faites.

Attache ta ceinture, car tu vas tomber par terre. Parce que c’est tellement évident, tellement simple ! Voici les phrases de drague :

  • L’approche: « Salut ! »
  • Demander son numéro : « Je vais te demander ton numéro. »
  • Fixer un rendez-vous au téléphone : « Salut, je t’appelle pour fixer un rendez-vous. »
  • L’embrasser : tu ne dis rien, tu la prends dans tes bras et tu l’embrasses tout simplement.
  • Transiter du rendez-vous vers un endroit plus intime (chez toi ou chez elle) : « Viens, on va chez toi/moi. »

Trop simple, hein ? Ben oui… C’est même décevant…

« Et ça marche ? » Bien sûr que ça marche ! MAIS ! Tout dépend de quand et comment tu le dis. Si tu le dis au mauvais moment et en chiant dans ton froc, ça ne marchera pas.

Si tu le dis au bon moment avec confiance et conviction, ça marchera à merveille. Et pour ça tu dois draguer RÉGULIÈREMENT !

Régularité ⇒ expérience ⇒ confiance.

Grâce à l’expérience tu développeras le bon feeling, le sens du timing… Grâce à l’expérience tu cultiveras cette confiance irrésistible !

Dans la deuxième partie de Que dire n’est pas la question nous ferons un premier exercice (téléchargeable au format pdf) basé sur la régularité, la répétition, pour justement apprendre à cultiver de l’expérience et de la confiance en soi.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Hugues dit :

    Salut,

    Exactement, j’ai pondu des tas de théories, d’openers que je continue à trouver bons; mais sur le terrains silences radio.

    Puis j’ai décide de donner priorité absolue à l’abordage et j’ai compris (il fallait seulement que je le comprenne par moi même, c’est mon cote St.Thomas) et j’ai trouvé l’opener UNIVERSEL qui fonctionne partout avec tout le monde « bonjour ».

    La suite dépend uniquement de ce que tu ressens ou ce que tu as remarqué, d’ailleurs si c’est pas le cas, ça veut simplement dire que la fille ne t’intéresse pas.

    Avis au timide j’ai une super BONNE nouvelle, contrairement à mes craintes les femmes sont très tolérantes aux baffouages et aux propos un peu incohérent (il m’est arrive de dire autre chose que « prévu » en le mixant avec ce à quoi j’avais pensé en la voyant; je débute!) aucune ne s’est moquée.

    Au contraire, elles se penchent vers moi comme pour chercher un indice et c’était au moins des HB6 (rassure-toi, j’ai horreur de ces classifications, c’est juste pour dire que c’est pas des boudins en manque).

    J’attribue leur indulgence à ma sincérité (je fais des approches directes). Donc je confirme « que dire ? » est un faux problème, le seul mot à prononcer est « bonjour ».

    • Konsti dit :

      Merci pour ce témoignage, Hugues.

      Il est clair que la meilleure approche possible est un « bonjour » conjugué à des émotions positives. (Même si c’est difficile à croire et parfois à comprendre pour ces hommes qui pensent avoir besoin de la phrase magique pour aborder.)

      Lorsque j’ai une bonne énergie (c’est-à-dire après quelques approches ou simplement car je suis de bonne humeur), je n’utilise qu’un « bonjour » ou équivalent. Généralement, la fille s’arrête automatiquement, me regarde avec un grand sourire et est prête à continuer.

      As simple as that…

  • Moun's dit :

    Super… et c’est tellement simple et logique finalement.

    Je suis à 101% d’accord avec ce que tu dis dans tes articles. J’ai même conseillé des gens sur base de ce que j’ai pu apprendre via tes articles. (Tu peux demander des droits d’auteur ha ha).

    Mais le paradoxe, c’est que j’arrive toujours pas à y aller. Tout simplement à cause de mon manque de confiance en moi (du en grande partie à ce que j’ai vécu dans mon enfance, l’insécurité, etc…).

    Bref, j’ai toujours besoin d’être remarqué par les filles en rue ou ailleurs pour me sentir en confiance et c’est pas bon. Quand les filles me regardent pas je me sens mal, j’ai besoin de plaire et c’est handicapant!

    Je dois sans doute faire un travail sur moi de longue haleine, voire faire une psychothérapie…

    Peace.

  • lol dit :

    slt moun’s
    si tu manque vraiment de confiance jette un coup sur ces articles en haut et comprend bien tt
    et bonne continuation :)

    • Moun's dit :

      Oui, je lis régulièrement les articles du site. Mais bien que je sois d’accord avec la quasi totalité de ce que j’ai pu lire, je n’arrive pas à me lancer et à me mettre en pratique.

      Je pense que mon problème est plus profond que le simple fait de ne pas savoir séduire. Ce qui est d’ailleurs faux puisque je l’ai déjà fait. J’en déduis que ce que je dois faire, ce n’est pas apprendre à séduire, mais à prendre confiance en moi. Ce qui n’est pas chose facile. On ne change pas 25 ans « d’éducation » du jour au lendemain.

      Cela fait des mois que j’essaie de prendre confiance en moi mais j’y arrive pas. Et que ce soit au niveau de la séduction ou d’un autre domaine (professionnel par exemple), on me fait souvent le reproche de ne pas avoir confiance en moi et de ne pas m’imposer.

      Chose que je veux absolument changer bien évidemment. Et c’est un vrai parcours du combattant.

      Quoi qu’il en soit, je souhaite à chacun bonne chance pour pouvoir surmonter cette fameuse confiance en soi qui, semble-t-il, est la clé du succès non seulement au niveau de la séduction, mais aussi à toute chose que l’on veut entreprendre dans la vie.

      Courage les mecs!

      • Amawalpe dit :

        Hello à tous ceux qui sont un peu bloqués, timides et qui n’osent pas aborder les filles.

        Pas de panique : ça peut aller très vite.

        J’étais un mec ultra coincé il y a une 10aine d’années.

        Voici comment ça s’est passé : un an d’étude dans une autre ville.

        Tu te retrouve tout seul = si tu aimes la fête, tu te fais vite bcp d’ami.

        La frustration oblige à aller aborder un petit peu – en un an : 2 filles (duree de relation toute pourrie : qques jour :) apres stage en espagn 3 mois : en 3 mois j’y suis allé comme un porc : l’ambiance espagnole aidant (+ l’alcool qui aide aussi :) résultats 5 filles en 3 mois ce qui était incroyable vu mon niveau qques mois auparavant.

        Conclusion : ça peut aller très vite.

        Ce qui a marché pour moi : m’eloigner de chez moi (chez mes parents) (on se fait aussi très vite des amis bcp d’amis même).

        Se faire violence un peu = savoir juste discuter + taquiner = ne pas mettre une nana sur un piédestal = le râteau n’est pas grave !

        Courage :D

        • goro dit :

          C’est connu qu’il est toujours plus simple de faire des rencontres et d’aller plus loin lorsque l’on sort et qu’il y a de l’alcool.

          Mais lorsque l’on est dans une région où les sorties proposées se limitent aux bars/soirées étudiant/resto/boites de nuits et que l’on n’aime pas tout cela principalement pour la présence d’alcool et de drogues (généralement du tabac), cela peut prendre plusieurs mois, voir années facilement, pour faire des rencontres aux approches des 30 ans.

  • Nicolas dit :

    Voila quelque jour que je lis tous les articles qui peuvent m’aider.

    Il y a une fille qui travail dans un magasin pas loin d’où je travail. Je gare mon scooter sur le parking 2 roue juste devant le magasin ( comme par hasard, y a pas de place ailleurs ;) ).

    Quand j’arrive, elle me regarde, je la regarde, elle me regarde, je lui souris, elle me souris, je lui fais un signe de la main, elle me répond… Bref ! Je pense qu’il y a quelque chose qui peut ce passer.

    Je tente une approche ce soir, je reste au boulot plus longtemps exprès, je veux pas la déranger pendant son travail.

    Si vous avez des conseils a me donner, je suis preneur. Je me jette a l’eau.

  • Konsti dit :

    Salut Nico. Tu viens de répondre toi-même à ta question.

    Je me jette a l’eau.

    C’est exactement ce que tu dois faire.

    Courage !

    • Nicolas dit :

      Elle n’était pas là snif ! C’était son aprem de repos.
      Mais là j’y vais tout à l’heure hehe

  • >