Croyances limitantes

Comment Neutraliser Tes Croyances Limitantes ?

par Konsti · 2 commentaires

Tu es le plus grand obstacle de ton développement !

Pour être plus précis : ta façon de penser.

Pour être encore plus précis : tes croyances !

  • “Je ne suis pas assez beau.”
  • “Je ne suis pas assez jeune.”
  • “Je ne suis pas assez populaire.”
  • “Je suis trop gros.”
  • “Je suis trop timide.”
  • “Je suis trop brun, blanc, noir ou jaune.”

C’est ce dont je parle…

Que tu le veuilles ou non, tu as plein de croyances qui freinent ton développement et ton succès auprès des femmes.

Dans 90% des cas, tu ne t’en rends même pas compte.

Rassure-toi… C’est normal !

Tes croyances influencent ta perception (la façon dont tu vois le monde) et ton comportement de manière inconsciente.

J’ai une bonne nouvelle ! Je vais t’apprendre une technique en 3 étapes pour neutraliser ces croyances toxiques.

Neutraliser les croyances limitantes en 3 étapes

Étape 1 : Attrape le papillon

Pour pouvoir neutraliser tes croyances limitantes, tu dois les “attraper”, comme tu attraperais un papillon avec un filet.

Elle est belle la métaphore, mais comment ça marche concrètement ?

Les croyances n’opèrent pas toujours de manière inconsciente. Parfois, elles traversent ton esprit sous forme d’images ou de dialogue interne. Bref, ces croyances se manifestent comme des pensées. Surtout dans des situations pertinentes. Des situations qui sont en rapport avec les croyances en question.

Par exemple, assis devant ton ordinateur en train de jouer à Warcraft, tu ne te diras pas : “Je suis trop moche pour elle.”

Non, tu penseras “Je suis trop moche pour elle” quand tu voudras l’aborder ou exprimer ton attirance.

Tu la vois. Tu as envie de l’aborder. Zouf ! C’est à ce moment que “Je suis trop moche pour elle.” te traverse l’esprit.

Et c’est à ce moment-là que tu attrapes cette pensée. Tu la stockes dans ta mémoire tout simplement. “Ah, attention ! Je viens de penser que je suis trop moche pour elle. Je retiens ça.”

Étape 2 : Liste les avantages

Normalement, tes pensées se déroulent de la manière suivante : “Je suis trop moche pour elle. Elle ne voudra pas de moi. Je n’ai aucune chance. J’ai envie d’essayer, mais je sais que je vais foirer.” Ou quelque chose dans ce genre.

Au lieu de laisser tes pensées couler de manière automatique, tu captes cette pensée et tu lui attribues UN MAXIMUM d’avantages.

Donc : “Je suis moche. Ok, j’accepte. Quels sont les avantages d’être moche ?”

Réponses possibles :

  • “Le gens beaux ont souvent peur de perdre leur beauté. Moi, je n’ai pas cette angoisse, car je suis moche.”
  • “La beauté physique n’est que temporaire, la laideur est éternelle !”
  • “Si je séduis une femme, c’est grâce à ma personnalité et à mes compétences sociales. Ça ne sera pas à cause de ma beauté, car je suis moche !”
  • “Les gens moins beaux sont souvent intimidés par les gens beaux. Comme je suis moche, je n’intimiderai personne avec mon physique. Bref, mon apparence me rend plus accessible.”
  • “Les femmes sont plus attirées par la personnalité d’un mec que par sa beauté physique.”
  • Et ainsi de suite…

C’est ça le principe. En formulant ta croyance comme un avantage, tu ressentiras un soulagement. Ta souffrance et ta frustration diminueront.

Le but de cette deuxième étape est d’apprendre à penser de façon optimiste.

Tes pensées ne doivent pas te freiner. Elles doivent te servir !

Étape 3 : Prouve le contraire

On continue avec le même exemple : “Je suis trop moche.”

Pose-toi la question suivante : “Quels mecs moches est-ce que je connais qui ont du succès auprès des femmes ?”

Réponses possibles :

  • “Mon pote Frédéric est gros et moche, mais il baise plein de gonzesses.”
  • “Robert De Niro”
  • “Joe Pesci”
  • Et ainsi de suite.

“Oui, mais Konsti. Robert De Niro et Joe Pesci sont des acteurs. Et ils ont plein de fric.” Oui, c’est vrai. Mais il y a assez d’acteurs qui foirent avec les femmes. Pareil pour les mecs riches. Et ton pote Frédéric n’est ni riche, ni acteur. :-)

Plus tu trouves d’exemples, plus l’emprise de la croyance sur ta perception et ton comportement diminuera.

Le but de cette troisième étape est d’invalider la croyance limitante via la raison et la logique.

Si tu dis que tu es trop moche et si ton pote Frédéric qui est également moche a du succès auprès des femmes, alors c’est évident qu’il est possible d’avoir du succès auprès des femmes en étant moche.

Je simplifie :

  • Tu es moche.
  • Tu n’as pas de succès auprès des femmes.
  • Ton pote Frédéric est moche.
  • Ton pote Frédéric a du succès auprès des femmes.
  • Alors, ça veut dire qu’il est possible d’avoir du succès en étant moche.

Avant de te donner le résumé de cet exercice j’ai encore une chose très importante à te dire.

Ce n’est pas en faisant cet exercice une seule fois que tu seras libéré de tes croyances limitantes. Tu dois en faire une habitude !

La répétition est la meilleure amie de l’apprentissage.

Et maintenant, à toi de jouer. Pour tirer un maximum de profit de cet article, je te conseille de faire l’exercice dans la section des commentaires ci-dessous.

Comment Neutraliser Tes Croyances Limitantes ?

1. Attrape le papillon : identifie tes croyances limitantes dès qu’elles te traversent l’esprit sous forme de pensées.

2. Liste les avantages : assigne un maximum d’avantages aux attributs de tes croyances limitantes.

3. Prouve le contraire : trouve un maximum de contre-exemples pour invalider tes croyances limitantes.

Prends une bouffée d’air. Détends-toi. Identifie une de tes fausses croyances (capte le papillon). Trouve un maximum d’avantages et de contre-exemples. Et partage tout ça avec nous ici !



Logan

Salut à toutes et tous!

Et si tu multiplies les croyances (ou vérités) limitantes quelle est l’issue ?

Par exemple si tu te trouves et moche et gros, il sera difficile d’attraper le papillon non ?

Qu’en pensez vous ?

Amicalement

As-tu aimé ce commentaire ? Thumb up 0 Thumb down 2

Répondre

Pierre-André

C’est assez intéressant comme idée mais j’irais une étape plus loin.

J’ai eu à faire affaire avec ce genre de papillon. Je l’ai attrapé et de prendre conscience de sa signification m’a effectivement aidé.

Mais il a fallu que je me rende une étape plus loin pour vraiment obtenir un résultat probant.

Pour continuer l’analogie nature, attraper la pensée qui est à l’origine du jugement et qui sort du sub-conscient me rappelle la pêche sur la glace.

Au dessus de la glace, le conscient; en dessous, le sub-conscient dont on ne sais pratiquement rien sauf quand il se manifeste à travers un trou dans la glace.

Donc l’idée d’aborder une femme fait son passage, comme toute pensée, dans le sub-conscient qui active son déclencheur, lequel, tel un poisson sautant hors d’un trou dans la glace, réveille la pensée papillon ou limitante.

Le truc, c’est de se placer au dessus du trou, prêt à attraper le poisson lorsqu’il sautera, et de se servir du fait que le sub-conscient ne peut faire la différence entre réalité et imagination.

Imaginez que vous rencontrez la fille de vos rêves et, ding, voilà le poisson qui saute. Attrapez-le, examinez-le puis, une fois que vous aurez bien lu le message qu’il transporte, vous pourrez le relâcher.

En ayant pris connaissance de la raison qui est derrière le jugement, vous pouvez contre-attaquer et démolir cette raison.

Dans mon cas, j’avais peur du rejet de la femme, car cela viendrait confirmer que (le message du poisson) mon père avait raison de ne pas me considérer comme valant la peine qu’on s’occupe de moi.

Donc, quand venait le temps d’entrer en contact avec elle, la peur me paralysait totalement jusqu’à ce que je puisse dire que mon père (émotivement pas très correct) avait tort et que plusieurs personnes me prouvaient régulièrement le contraire.

Sans cette découverte (le jugement de mon père à la base de mes peurs) je n’aurais pu me rendre au bout et améliorer de 100% ma capacité à approcher.

Le truc du trou dans la glace, pour moi ça a marché !

As-tu aimé ce commentaire ? Thumb up 0 Thumb down 0

Répondre

Publie ton commentaire !

Merci de rédiger ton commentaire dans un français correct :

  • attention à l'orthographe, la grammaire et la ponctuation ;
  • divise ton texte en phrases courtes (plus de points et moins de virgules) ;
  • commence tes phrases par des majuscules ;
  • divise ton texte en paragraphes de 2 à 4 lignes (nouveau paragraphe : 2x "enter").

Ton premier commentaire sur BCD sera modéré avant d'être publié. Tes commentaires suivants seront publiés immédiatement.

Merci pour ta compréhension et je te souhaite une bonne participation !

CommentLuv badge

← Article précédent :

→ Article suivant :