≡ Menu

Comment coucher avec une fille qui ne veut ni relation d’un soir ni plan cul ?

Ceci est un article dans la catégorie Le coach de drague TE répond. La particularité de cette catégorie est que le coach de drague reprend et répond aux questions des lecteurs. Si tu as une question, alors clique ici pour la poser.

Flaw a un rencard avec une fille rencontrée sur un site de rencontres. Il ne la trouve pas si attirante que ça. Mais il voudrait quand même coucher avec elle. Ça fait quelque temps qu’il n’a plus été intime avec une fille. En plus, il arrêté la branlette.

Comme tu peux te l’imaginer, il est chaud patate.

Mais…

Il y a un « mais ».

Flaw voudrait juste coucher avec cette fille. Par contre, elle ne veut pas de coup d’un soir, ni de plan cul.

Voici le 1er message de Flaw :

Salut Konsti,

Ton site m’a enfin ouvert les yeux, même s’il n’est pas toujours évident de le mettre en pratique. Je dois pas être le 1er à te dire ça.

Bref, toi et tes collaborateurs de coachdrague, vous m’avez redonné confiance en moi et réveillé le Mâle Dominant qui est en moi. VRAIMENT MERCI.

La peur du râteau est toujours là, mais beaucoup moins. Car j’ai bien compris : ON S’EN BAT LES REINS, COUILLES, STEAKS… enfin je pense que tu m’as compris :D

Ceci étant dit, je voulais avoir ton avis sur un cas qui est en train de m’arriver. Tu n’auras peut-être pas le temps de me répondre avant ce soir… Car oui, j’ai un rendez-vous chez une nana ce soir, dans son appartement, pour le 2ème rendez-vous.

Je l’ai rencontrée sur le site Adopte un mec que tu dois probablement connaître. Le hic, c’est que cette fille, j’ai bien compris que j’ai l’ascendant sur elle. Soumis et dominant, ça te parle vu que c’est toi qui m’as bien fait comprendre ce point fondamental.

Son physique est loin d’être celui de Scarlett Johansson ou Jessica Alba (oui, j’adore ces 2 actrices…je me taperais bien les 2 en même temps) :)

Revenons-en à nos moutons. En gros, elle ne m’attire pas vraiment physiquement. Mais je lui mettrais bien un petit coup.

Cela dit je ne veux pas la faire souffrir. Car malgré le fait qu’être un connard rend séduisant (ça me fait penser à un article de Cornelius bizarrement ^^), je sais que je peux arriver à mes fins ce soir.

Enfin je m’avance peut-être un peu, mais je le sens bien.

Je pense avoir fait une connerie : je lui ai proposé de lui faire à manger chez elle avec une petite bouteille (je m’investis émotionnellement).

Je ne veux pas qu’elle s’attache. Et elle ne souhaite pas une relation d’un soir ou un plan cul, m’a-t-elle dit le 1er rendez vous. Donc j’aimerais avoir ton avis et conseils pour finir au plumard sans qu’elle s’attache et qu’elle ne souffre.

Je ne veux pas faire le connard et en même temps j’hésite à le faire pour arriver à mes fins… Car ça fait un moment que je n’ai pas niqué… J’ai commencé le NOFAP donc tu peux t’imaginer l’excitation en moi…

Presque 1 mois! Je suis fier de moi! Ainsi que la clope grâce au livre que tu proposes pour arrêter!

Manque plus que l’alcool mais là j’y crois pas trop honnêtement car je ne veux tout simplement pas arrêter !!! C’est trop bon, trop culturel, trop TOUT QUOI !!!

ALORS CONNARD OU PAS CONNARD ? Avec le risque de pas niquer ce soir si je lui dis mes intentions.

Sinon vive la Belgique, j’adore ton pays, Konsti ! J’y viens souvent faire la teuf, j’espère t’y croiser un jour pour t’offrir une bonne bière belge ;)

Voici ma réponse…

Hello Flaw,

contente-toi de créer de la tension sexuelle et de conclure.

Pas besoin de prendre ça trop au sérieux. Ne parlez pas de relation, etc.

Garde l’interaction légère et enjouée.

Ensuite…

Baisez comme des porcs.

Après ça, tu la recontactes. Vous vous revoyez. Vous baisez encore et encore.

Et voilà, t’as pas été un coup d’un soir.

Si après un moment elle te demande « ce qu’il y a entre vous », tu lui dis juste que tu la trouves cool et que tu aimes t’amuser avec elle.

Si elle te dit qu’elle veut une relation sérieuse, alors tu lui dis que pour toi votre relation l’est déjà. Si par « une relation sérieuse » elle veut dire une relation exclusive, alors tu lui dis tout simplement que tu ne veux pas être exclusif : « Écoute, je ne veux pas être exclusif. Je ne te demande pas de l’être non plus. J’adore m’amuser avec toi. Et j’aimerais continuer à te voir. »

Simple, léger et honnête…

Je t’invite également à lire l’article suivant : Pour te trouver une copine concentre-toi sur l’expérience

C’est exactement le même principe, sauf qu’ici tu ne la veux pas comme copine : ne colle pas d’étiquette, pas de label.

Concentre-toi sur l’expérience et sur le fun. C’est tout.

Bien à toi,

Konsti?

P.S. Est-ce que je peux utiliser nos échanges pour en faire un article sur le blog ? J’utiliserai un pseudo et non pas ton prénom. N’hésite pas à me dire quel pseudo tu aimerais que j’utilise.

La réponse de Flaw :

Konsti,

Je dois dire que cette soirée s’est encore mieux passée que je ne le pensais. Tout ce que tu dis dans ton message retour est arrivé. En fait, pour être clair, j’ai un plan cul :D

Encore mieux : grâce à l’accumulation de confiance que cette fille m’a donné, j’ai géré une nana hier en boîte. Une nana loin d’être moche que je ne compte pas niquer un petit coup et puis au revoir. Je vais essayer de faire monter doucement mais surement l’excitation en elle. Je suis un homme nouveau.

J’ai peut-être mangé 3 à 4 râteaux hier soir. Je ne les considérais même pas comme tels car j’ai quand même passé un bon moment avec certaines d’entre elles. Jusqu’au moment où je rencontre Aurore.

Aaah Aurore, <3 jolie femme de 28 ans (j’en ai 25) qui a juste fait passer cette soirée de « sympa », à « mémorable »…

Encore un grand merci Konsti pour vos conseils avisés à toi et Cornelius (car oui, j’échange également des mails avec lui) ;-)

Et bien entendu, ce serait un grand honneur et plaisir pour moi que tu utilises mon ou mes mails pour coachdrague. J’ai même hâte de voir cet article et peut-être aider des mecs qui étaient dans le « coma » avant de découvrir ce site juste GÉNIAL qui est le tien…

Un peu plus tard, il m’envoie le message suivant. Il voulait apparemment me demander encore quelque chose :

Autre chose my master :-)

j’ai compris que ta femme était plus ou moins, enfin je dirais plus que moins, assez ouverte et même pas relou du tout avec le fait que tu côtoies d’autres femmes.

Alors voici ma question : est-ce que c’est une perle rare ou penses-tu qu’avec chaque femme tu peux éviter le sentiment le plus toxique à forte dose pour une relation, la JALOUSIE ?

Car honnêtement, je pense que non, car ma meilleur amie est maladivement jalouse (d’ailleurs mon meilleur ami mec à rompu avec elle à cause de ça). Je peux te garantir que la relation que tu entretiens avec ta femme serait juste impossible avec toi je pense, à moins que tu arrives à la faire changer bien entendu…

Donc justement voilà ma 2ème question : penses-tu que cela varie selon la personne ou penses-tu qu’avec chaque femme, selon comment tu t’y prends, tu peux la rendre non jalouse à la limite polygame ?

Hello Flaw, merci de m’avoir accordé la permission de publier nos échanges ici, sur le blog.

Cher lecteur, deux petites choses avant de commencer :

  • « Nofap » signifie arrêter la branlette. C’est un acronyme dérivé de « no » et « to fap ». « To fap » signifie « se dégoupiller la bombinette ». Voici à mon sens le meilleur site à ce sujet (anglais) : YourBrainOnPorn.com

Et maintenant, c’est parti !

ALORS CONNARD OU PAS CONNARD ? Avec le risque de pas niquer ce soir si je lui dis mes intentions.

Oublie l’étiquette « connard ». Plus haut, dans ma réponse, j’ai fait référence à l’article Pour te trouver une copine, concentre-toi sur l’expérience. Dans cet article, je dis qu’il faut se concentrer sur l’expérience et le fun. Et qu’il faut laisser tomber les étiquettes, les labels.

Ici pareil. Oublie l’étiquette « connard ». C’est trop vague. Ça ne veut pas dire grand chose. « Connard » a une connotation négative. Personne (ou presque) ne veut être stigmatisé de connard.

Le fait de juste vouloir niquer une nana ne fait pas de toi un connard. Le fait d’hésiter à lui dévoiler tes vraies intentions ne fais pas de toi un connard.

Pour Cornelius, « connard » veut dire une chose, pour Hippolyte une autre. Hippolyte utilise le terme « salaud » au lieu de « connard ». Mais le principe reste le même.

Donc, laisse tomber ces étiquettes vides. Surtout si elles ont une connotation négative.

Tu n’es pas un connard.

Tu es juste un chaud lapin ayant besoin de…

Boum, paf, crac, oumpf, oumpf, oumpf !

Alors voici ma question : est-ce que c’est une perle rare ou penses-tu qu’avec chaque femme tu peux éviter le sentiment le plus toxique à forte dose pour une relation, la JALOUSIE ?

Oui, ma femme est une perle rare.

J’ai peur qu’elle me frappe si je dis le contraire.

Concernant la jalousie, je suis d’accord avec toi. La jalousie est un sentiment toxique. Par contre, la jalousie n’est pas le sentiment le plus toxique pour une relation. Le sentiment le plus toxique est le mépris. Une fois que l’un des deux ne respecte plus l’autre, c’est la fin. Ou le début de la fin…

Je ne pense pas qu’avec chaque femme la jalousie puisse être évitée. Ni avec une partie des femmes. Bien que toxique, la jalousie est un sentiment normal. C’est humain d’être jaloux (je pense même que la jalousie ne se limite pas qu’aux humains).

La jalousie doit être reconnue, respectée, gérée et partagée (partager dans le sens de parler de sa jalousie et non pas dans le sens d’être jaloux à deux).

Cher lecteur, cher Flaw, je vous invite à lire l’article suivant : Comment vaincre la jalousie ?

Donc justement voilà ma 2ème question : penses-tu que cela varie selon la personne ou penses-tu qu’avec chaque femme, selon comment tu t’y prends tu peux la rendre non jalouse à la limite polygame ?

Les deux : il y a des différences individuelles et il y a une part d’apprentissage. Certaines personnes ressentent de la jalousie plus facilement et plus violemment que d’autres.

Mais on peut aussi apprendre à mieux gérer sa jalousie et à être moins jaloux. Tout comme on peut apprendre à mieux gérer et à réduire la peur d’aborder les femmes.

Est-ce qu’on peut entièrement se débarrasser de la jalousie ?

Je ne sais pas…

Il paraît que oui.

J’ai lu, regardé ou entendu quelque part (je pense que c’est Matthieu Ricard qui en parle) qu’il existe des moines bouddhistes qui, après des années d’entraînement mental (de méditation), ne ressentent plus de jalousie.

Car honnêtement, je pense que non, car ma meilleur amie est maladivement jalouse (d’ailleurs mon meilleur ami mec à rompu avec elle à cause de ça). Je peux te garantir que la relation que tu entretiens avec ta femme serait juste impossible avec toi je pense, à moins que tu arrives à la faire changer bien entendu…

C’est pour ça que je suis avec ma femme et pas avec une autre, comme ta meilleure amie, par exemple.

La sélection et le recrutement, pour ainsi dire, sont cruciaux. Je suis sincère sur mes intentions et sur ma vision des relations dès le début.

Cette sincérité sert de filtre. Les filles « maladivement » jalouses ne passeront pas ce filtre. Si une fille me dit catégoriquement « Non, je n’accepte pas que tu ailles voir ailleurs. », il n’y aura probablement rien entre nous.

Encore merci pour notre échange, Flaw, et je te souhaite encore beaucoup de…

Boum, paf, crac, oumpf, oumpf, oumpf !

P.S. Cher lecteur, si tu as une question, clique ici pour me la poser.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Flaw dit :

    Un grand merci pour cette article Konsti, qui malheureusement me fait comprendre que je dois te piquer ta femme :-p

    Pour l’instant tout baigne pour ma part. Je souhaite vraiment trouver cette perle rare suffisamment ouverte d’esprit et ouverte tout court devrais je dire, pour éviter ce sentiment de jalousie. Enfin j’ai pas à me plaindre niveau rencontres ces derniers temps :-)

    Après pour être franc, je suis moi même jaloux, si je vois ma copine dont je suis amoureux ce faire déglinguer dans notre lit cela risque de ne pas me plaire et la jalousie risque de faire surface et le mec de passer par la fenêtre >< Mais il y a l'art et la manière de le faire je pense. Je suis dans l'optique que si la femme que j'aime est suffisamment honnête et/ou discrète, je ne serais pas contre. Si bien sûr je peux faire pareil et que les choses sont claires avec la fille en question. Je ne veux juste pas entendre parler de ses amants par elle ou par quelqu'un d'autre. Après tout le monde, que ce soit fille ou garçon, n'a pas forcément cette vision des choses. Je peux le comprendre, car pour ma part je suis assez ouvert d'esprit niveau sexualité et un peu polygame dans l'âme (sympa la rime tient ^^) comme pas mal de mecs je pense. Cela dit j'en connais des mecs fidèles, enfin que je sache, car vaut mieux éviter de crier sur tous les toits que tu as trompé ta femme ou copine si elle n'est pas au courant que tu la trompes, ça risque de vite se savoir... Moi même je n'ai jamais trompé mes copines car j'ai toujours été clair dans mes relations, même si j'ai déjà été tenté bien sûr. Enfin pour qu'une relation perdure je crois que la sincérité est le mot clé. Pour être clair, je pense que tout dépend de la relation souhaitée avec la fille, plan d'un soir, plan cul, relation libre ou relation exclusive, tout dépend la manière dont tu perçois et abordes cette relation. Pour la relation exclusive, c'est différent, tu peux tenter de 3 façons. Caché avec le risque de te faire choper et là, attention au dégâts. Sincère et libéré mais qui est plus dur à trouver à mon humble avis (relation de Konsti et sa femme par exemple) et pour finir fidélité sans jamais être sûr que la personne que tu aimes et qui "t'aime" ta déjà trompé. Encore merci pour ta réponse Konsti j'attend ta réponse pour mon dernier mail je compte sur toi ;-)

  • Miss Blasée dit :

    Hello,

    ça fait 3 ans que je suis amoureuse d’un homme qui pratique tous les trucs lus ici. Il me fait tourner en bourrique et je n’arrive pas à me détacher de lui.

    Il sait faire monter la tension entre nous, il me plait, il m’attire, mais je suis très seule dans cette histoire, car pour lui je ne suis qu’une sexfriend. Je suis obligée de le côtoyer, et du coup, c’est compliqué pour moi.

    En même temps, j’ai le droit d’avoir une chance de rencontrer un homme qui voudra partager plus que des moments intimes avec moi, j’ai envie de voyages, de restaus, de fêtes familiales ensemble.

    Donc ma question est la suivante : dès qu’il m’approche, il me fait de l’effet. C’est chimique, incompressible.

    Comment malgré tout le convaincre de me laisser tranquille ?

    J’ai tout essayé, rien n’y fait.

    Et en plus, il y a une lutte en moi, parce qu’à chaque fois qu’on a une interaction ensemble, j’espère que ça y est, il m’aura choisie finalement.

    Je me leurre avec mes espoirs, et je ne suis du coup pas disponible pour un autre homme, je suis « monotâche »…

    Comment dois-je me comporter pour qu’il me lâche ??

    Merci

    • Konsti dit :

      Hello Miss Blasée, merci pour ton commentaire.

      Je suis obligée de le côtoyer, et du coup, c’est compliqué pour moi.

      Pourquoi es-tu obligée ? Vous travaillez ensemble ?

      En même temps, j’ai le droit d’avoir une chance de rencontrer un homme qui voudra partager plus que des moments intimes avec moi, j’ai envie de voyages, de restaus, de fêtes familiales ensemble.

      Bien entendu que tu as ce droit. Et cet homme, le « sex friend », ne change rien à ce droit.

      Comment malgré tout le convaincre de me laisser tranquille ?

      1. En lui disant clairement de te laisser tranquille.
      2. En prenant tes distances, au sens figuré et littéral. Quand il flirte avec toi, tu ne flirte pas en retour.

      Mais…

      Il te sera très difficile de réaliser ce 2e point, car il sait qu’il te fait de l’effet. Il sait que la balance penche en sa faveur. Il sait que dans votre relation/interaction c’est lui qui a le pouvoir.

      Dans ce cas, le moyen le plus efficace est de couper tous les ponts.

      J’ai tout essayé, rien n’y fait.

      Deux généralisations dans une seule phrase. Ma réponse : non, tu n’as pas tout essayé.

      Et tu ne veux pas tout essayer, car quelque part tu espères encore « qu’il change d’avis ».

      Et en plus, il y a une lutte en moi, parce qu’à chaque fois qu’on a une interaction ensemble, j’espère que ça y est, il m’aura choisie finalement.

      Désolé de briser ton rêve, mais…

      … tu n’es et tu ne seras pas l’élue de son cœur. Point !

      Que faire ?

      Tu as 2 options :

      1. Tu acceptes la situation comme telle. Tu te satisfais de la relation « friends with benefits ».
      2. Tu coupes tous les ponts.
      • Miss Blasée dit :

        Merci d’avoir pris le temps de me répondre, j’apprécie :)

        Tu as raison dans tes réponses, notamment quand tu dis : « tu ne veux pas tout essayer, car quelque part tu espères encore « qu’il change d’avis ». »

        Le 1, j’ai essayé, vraiment. Mais psychologiquement, je ne tiens pas la distance, mon moral sombre, mes hauts et mes bas me donnent la nausée. Je sais maintenant que j’ai au minimum besoin d’un engagement style « petit ami à distance ». J’en ai marre du secret, de son indisponibilité constante et des ses fuites dès qu’il a eu ce qu’il voulait.

        2. Pour le moment, je ne peux pas, car oui nous travaillons ensemble. Et que tous les deux, en plus…

        Je suis sur la voie de changer de boulot, principalement à cause de cette situation que je trouve insupportable.

        En plus, lui aussi a du mal, finalement, il me reproche de l’allumer, par ma simple présence, et regrette que je ne cède pas à notre attirance, pour lui rien de plus simple, c’est moi qui complique tout.

        Tu as raison aussi quand tu parles de pouvoir, que lui détient actuellement. De fait, il ne me reste que celui de dire non.

        Donc voilà, je ne peux rien faire jusqu’à ce que j’ai changé de taff ? Il va continuer à tenter sa chance encore et encore, et à jouer avec mes sentiments et mes espoirs ?

        Est-ce que même un homme « bien » peut se comporter ainsi ?

        • Konsti dit :

          Resalut Miss, alors…

          Je sais maintenant que j’ai au minimum besoin d’un engagement style « petit ami à distance ».

          Pourquoi en as-tu besoin (ou pourquoi crois-tu en avoir besoin) ?

          J’en ai marre du secret, de son indisponibilité constante et des ses fuites dès qu’il a eu ce qu’il voulait.

          Pourquoi secret ? Est-il en couple ?

          Que veux-tu dire par « dès qu’il a eu ce qu’il voulait » ? Crac-crac ?

          En plus, lui aussi a du mal, finalement, il me reproche de l’allumer, par ma simple présence, et regrette que je ne cède pas à notre attirance, pour lui rien de plus simple, c’est moi qui complique tout.

          Aie, je ne sais pas s’il le fait intentionnellement, mais une chose est sûre : ce genre de remarques sont super toxiques.

          S’il le fait intentionnellement, alors c’est de la manipulation, tout simplement.

          Donc voilà, je ne peux rien faire jusqu’à ce que j’ai changé de taff ?

          En théorie si.

          En réalité non.

          Tu en es amoureuse. Tant que tu restes en sa présence et tant qu’il continue à se comporter comme il le fait, tu continueras à souffrir.

          Que faire ?

          Vu que tu ne veux/peux pas te satisfaire d’une relation « friends with benefits », il ne te reste plus qu’une seule option : couper tous les ponts.

          Donc, changer de boulot.

          • Miss Blasée dit :

            Pas en couple, non, mais d’une part on bosse ensemble et ça serait mal vu, et d’autre part ça serait encore plus mal vu du fait qu’il ne veut rien d’officiel. Il ne me présente pas non plus à sa famille et à ses amis, je me dis qu’il a honte de moi. Il répond que « ça ne regarde personne ».

            Oui, par « ce qu’il voulait », j’entends bien « crac crac »
            Et je n’arrive pas à me lâcher dans ces conditions. Je ne me sens pas en confiance, pas entourée, pas encouragée. Une fois qu’il a eu son plaisir, il me laisse, et me dépose à la gare sans autre considération un quart d’heure plus tard, en devenant de plus super distant. Il me dit que c’est moi qui ai un problème, que je ne me détends pas. Que je n’assume pas ma sexualité. Pourtant, j’aime ça, je ne suis pas coincée, mais je n’ai plus envie de lui donner, à lui.

            Il me dit que je n’ai aucune légitimité pour rien, et que lui non plus d’ailleurs, qu’on est deux adultes responsables, qui ne devons rien l’un à l’autre.

            Et ça fait trois ans que j’espère que tout ça évolue… Je lui ai dit que j’étais ok pour une relation de couple « moderne », chacun chez soi. Je me suis beaucoup impliquée (j’ai lu ce conseil là sur ce blog : « impliquez-la »). Mais je n’ai aucun retour, et lui me reproche d’avoir une notion « comptable » de l’amour : donner pour recevoir.

            J’ai essayé d’évoluer, de devenir une pratiquante de l’amour inconditionnel, mais en fait je n’y arrive pas, et je ne sais pas si je dois m’en vouloir et m’en féliciter car peut-être que ça me protège au final, en m’empêchant de me dépouiller ?

            • Konsti dit :

              Hello Missy.

              Bon…

              Je vais te donner une réponse qui ne va sûrement pas te plaire.

              Il ne me présente pas non plus à sa famille et à ses amis, je me dis qu’il a honte de moi. Il répond que « ça ne regarde personne ».

              Il ne te présente pas à sa famille, car vous n’avez pas de relation officielle. Pour lui tu n’es qu’un plan cul.

              De son point de vue, vu que tu n’es qu’un plan cul, pourquoi devrait-il te présenter à sa famille ?

              De ton point de vue, je te comprends. Tu veux une relation sérieuse et te présenter à sa famille et ses amis, serait un pas dans cette direction.

              Voici le problème (c’est tellement évident) : vous n’avez pas les mêmes attentes.

              Pour lui la situation actuelle lui suffit. Toi tu veux plus.

              Et je n’arrive pas à me lâcher dans ces conditions. Je ne me sens pas en confiance, pas entourée, pas encouragée. Une fois qu’il a eu son plaisir, il me laisse, et me dépose à la gare sans autre considération un quart d’heure plus tard, en devenant de plus super distant. Il me dit que c’est moi qui ai un problème, que je ne me détends pas. Que je n’assume pas ma sexualité. Pourtant, j’aime ça, je ne suis pas coincée, mais je n’ai plus envie de lui donner, à lui.

              Tu lui mets la pression.

              Tu TE mets la pression !

              Et il se défend en te pointant du doigt.

              Et hop…

              Vous vous retrouvez dans une dynamique de…

              « J’ai raison, tu as tord ! »

              « C’est de ta faute ! »

              « Non, la tienne ! »

              Une dynamique toxique !

              Il me dit que je n’ai aucune légitimité pour rien, et que lui non plus d’ailleurs, qu’on est deux adultes responsables, qui ne devons rien l’un à l’autre.

              Il n’a pas entièrement tord. Il ne te doit rien. Tu ne lui dois rien.

              Miss, tu n’es pas obligée d’accepter ses avances.

              Si tu succombes à son charme, c’est de TA responsabilité.

              ATTENTION !

              Je ne le défends pas. Mais alors pas du tout.

              J’essaie de te responsabiliser.

              J’essaie de te faire comprendre que tu portes une (grande) part de responsabilité dans cette situation.

              Contrôles ce que tu peux contrôler : TON COMPORTEMENT !

              Tu a le droit de dire…

              NON !

              STOP !

              Il a son agenda et il défend ses intérêts : crac-crac sans plus.

              Tu as ton agenda et tu défends tes intérêts : relation à long terme.

              Vous n’arrivez pas à trouver un commun accord, un compromis ?

              Vous n’arrivez pas à vous trouver quelque part « au milieu » ?

              Alors à toi de dire…

              NON !

              STOP !

              Le dire ne suffit pas.

              Tu dois aussi te comporter en concordance.

              Il te fait des avances ? Il veut faire crac-crac ?

              NON !

              STOP !

              Quand vous faites crac-crac, tu lui donnes ce qu’il veut.

              Si ce n’est pas ce que toi tu veux, alors ne le lui donnes pas.

              C’est aussi simple que ça.

              Je sais, tu as des sentiments pour lui. Tu devras donc « mordre sur ta chique », comme on dit ici chez nous.

              Et ça fait trois ans que j’espère que tout ça évolue…

              QUOI ?

              Trois ans ?

              C’est trop long.

              Voici la réalité : tu n’obtiendras pas ce que tu souhaites.

              « Un jour peut-être que… »

              NON ! NON ! NON !

              Ça n’arrivera pas.

              Il ne développeras pas de sentiments plus profonds pour toi.

              Il ne veut et il ne voudra pas de relation sérieuse avec toi.

              Pas maintenant, pas dans un mois, pas dans un an, pas dans cinq ans…

              JAMAIS !

              Je lui ai dit que j’étais ok pour une relation de couple « moderne », chacun chez soi.

              Non, il n’en veut pas. C’est clair…

              Je me suis beaucoup impliquée (j’ai lu ce conseil là sur ce blog : « impliquez-la »).

              Tu t’es trop impliquée. Il est temps de dire définitivement…

              NON !

              STOP !

              j’ai lu ce conseil là sur ce blog : « impliquez-la »

              Tu as lu ça où ? Et juste comme ça, dire « impliquez-la », c’est tellement vague que ça ne veut rien dire.

              Ce que tu fais c’est utiliser un truc que t’as lu quelque part pour justifier ton comportement.

              Mais je n’ai aucun retour, et lui me reproche d’avoir une notion « comptable » de l’amour : donner pour recevoir.

              Encore une fois : « J’ai raison, tu as tord. »

              Il y a pas mal d’éléments toxiques dans votre communication.

              J’ai essayé d’évoluer, de devenir une pratiquante de l’amour inconditionnel, mais en fait je n’y arrive pas, et je ne sais pas si je dois m’en vouloir et m’en féliciter car peut-être que ça me protège au final, en m’empêchant de me dépouiller ?

              Exactement, tu n’y arrives pas. Ce n’est pas grave. Tu ne dois pas t’en vouloir.

              Voici la réalité : les faits parlent d’eux-mêmes.

              Ça fait 3 ans que cette histoire dure. Il y a trop de reproches dans votre « relation ».

              Pour que ça change, c’est à toi de dire…

              STOP !

              NON !

              BASTA !

              FINI !

  • Miss Blasée dit :

    Je comprends, et tu as raison.

    J’espérais juste… qu’il soit un homme bien, un homme honnête (dans ma conception de l’honnêteté, que je pensais universelle).

    Il y a des fois où il me laissait espérer, en me disant que je n’étais pas assez patiente. Je n’imaginais pas qu’il ne laisse ces paroles que pour me rendre tolérante.

    Une fois aussi, excédée, je lui ai annoncé que j’allais m’inscrire sur un site de rencontre. Un ami m’a aussi demandé de sortir avec lui. Il s’est exclamé qu’il ne fallait pas, que ces hommes n’étaient intéressés que pour coucher avec moi. Que j’étais naïve et qu’il fallait que je me méfie. Critiquant férocement ces intentions-là, je n’ai pu imaginer qu’il les pratiquait lui-même.

    Quand je dis que j’ai lu « impliquez-la », ce n’est pas pour justifier mon comportement. C’est ici que j’ai lu ce conseil il y a quelques jours :

    5. Fais la s’investir pour toi
    http://www.coachdrague.com/blog/vivre-une-belle-histoire-amour/

    Et je me suis dit que ce conseil-là, il l’appliquait très bien pour me faire croire que je comptais pour lui.

    Personnellement, je n’ai appliqué aucune tactique, j’ai suivi mon cœur et je l’ai aidé à chaque fois que j’ai pu.

    Et oui, « mordre ma chique » n’est pas évident dans ces conditions. Je n’arrive même pas à lui en vouloir, je m’en veux à moi d’avoir été bête et de rester accrochée comme ça.

    Je lui dis non, non et encore non. Je lui résiste. Et lui me dit que c’est stupide de lui refuser ce que je désire aussi.

    Il me fait me sentir doublement bête, soit que je lui cède, soit que je le rabroue.

    Je te remercie de ton écoute, et si même sur un site comme celui-ci tu me conseilles de ne plus donner suite à ses demandes, ça me montre que cette pseudo relation est sans raison d’être.

    Je me demande juste encore quel conseil tu lui donnerais, à lui, s’il te demandait : « elle voulait, elle ne veut plus alors qu’en fait elle en meurt d’envie : que dois-je faire pour la faire retomber dans mes bras ? »

  • Varsia dit :

    En lisant tout ça je suis juste écœurée de voir que des « garçons » (je ne veux point insulter les hommes puissent créer un site pour manquer de respect aux femmes. Si vous avez des problèmes d’égo ou un manque de virilité trouver autre chose que de faire croire à une fille qui cherche une relation sérieuse que c’est le cas juste pour coucher. Apparemment payer une pute c’est trop cher. En agissant ainsi on peut détruire une personne. Tout ne tourne pas autour de vos b*. N’oubliez pas que le karma existe et que l’on récolte ce que l’on sème. Et qui sait un jour vous aurez peut-être des filles. Tout ce que j’ai lu est à vomir. Visiblement nous ne sommes pas tous dotés d’une conscience…

    • Konsti dit :

      Varsia, quand est-ce que tu vas arrêter de maltraiter ta cousine ?

      Quand est-ce que tu vas arrêter de voler de l’argent à tes parents ?

      Quand est-ce que tu vas arrêter de harceler ton ex ?

      Tu vois ce que je viens de faire, Varsia ?

      Je viens de faire exactement la même chose que toi : je viens de faire de fausses accusations.

      créer un site pour manquer de respect aux femmes

      Fausse accusation !

      Si vous avez des problèmes d’égo ou un manque de virilité

      Fausse accusation !

      Pareil pour le reste de ton commentaire.

      Varsia, tu mérites le…

      Doigt d'honneur

  • >