≡ Menu

Comment séduire une fille… pour qu’elle s’ouvre comme une fleur ?

« Je veux vous raconter comment j’ai failli mourir. » *

Ou comment, à partir d’une expérience à priori décourageante, j’ai exploité la situation pour la retourner en ma faveur…

Il m’est arrivé un truc spécial ce dernier samedi soir en boîte. Lors d’une session hot de zouk love, j’aperçois cette jolie black, assise avec sa copine sur un pouf bien confortable.

Elle a des cheveux de princesse, une grande robe noire. Je veux lui rendre hommage.

Alors je lui propose une danse. Body language légèrement exagéré, je théâtralise un peu et lui tends les mains pour la relever, petit sourire en coin.

Mais voilà, au lieu de pétiller des yeux et de rejoindre mes bras, elle esquisse une grimace que j’aurais pu traduire en ces termes : « Mouai coco, c’est pas que ça me dit pas, mais je suis un peu lasse, je veux rester tranquille, on verra peut-être plus tard. »

Aïe…

Dans une vie antérieure pas si lointaine, je me serais certainement braqué. Je serais parti la tête basse, légèrement humilié, plein de doutes sur moi-même… Déçu et fâché.

Et ouais mon gars, c’était moi il y a encore quelques temps…

Mais ce soir-là, j’accepte sa mimique réticente tout naturellement.

Ma réponse interne positive : « Bon, ok, pas grave. Je t’aime bien quand-même. Tu fais ta petite tête de fille blasée et fatiguée, mais t’es quand-même une princesse. »

Ne plus souffrir du rejet, oh que c’est bon !

Je m’assois près d’elle et lui susurre à l’oreille, en prenant soin de respirer son parfum, je n’aurais pas raté l’occase !

« Écoute, je ne t’en veux pas. Je te mets pas la pression, j’te le reproposerai plus tard quand tu seras prête psychologiquement à danser avec moi ! »

Puis je me recule et la fixe avec un petit sourire et mon regard de charmeur.

Et je me casse. Oui je la laisse. Tout cool, sans rancœur, ni déception, ni aucune autre émotion négative en moi.

Tout coule.

Persistance et décontraction

Ce soir on dirait bien que je suis on fire mode activé. Mon corps parle, mon esprit me fiche la paix. Il me laisse agir en toute puissance.

Je fais le tour de la piste pour chercher d’autres cavalières, mais au fond c’est elle que je veux, ma princesse… Alors je reviens à la charge !

Pas d’autre choix que de retourner la voir, à peine quelques minutes plus tard. Et là, c’est une toute autre fille… Beaucoup plus ouverte et accueillante lorsque je l’approche une nouvelle fois.

On fait connaissance. On se fait deviner nos âges, nos jobs, etc. On se taquine. Je lui fais remarquer que sa copine, elle, vient de se faire inviter. Elle me propose d’en faire de même.

Ah bon, finalement ?

Le morceau change, les intentions de ma princesse aussi. On danse collés serrés, c’est chaud et sensuel. Elle a un déhanché extraordinaire. Je lui souris. Nos lèvres se rapprochent… Je ne pense pas, je vis ce moment. Seulement.

La morale de cette fable ?

Lorsque tu abordes une fille, ne lui mets pas la pression ! Envisage son refus comme une possibilité. Dédramatise-le ! Ris-en !

J’ai longtemps eu peur, tellement peur, d’essuyer un rejet. C’est pourquoi j’ai toujours eu du mal à inviter une nénette à danser.

Mais j’ai changé.

Et toi aussi tu le peux !

Alors, que s’est-il passé ? Pourquoi ma princesse a-t-elle vendu son âme au diable ?

Ben, je n’ai mis aucune pression dans cette interaction. Ni envers moi-même, ni à son encontre. Ce qui l’a mise à l’aise pour mieux éclore par la suite et s’ouvrir à moi… Telle une petite fleur !

No pressure, only pleasure.

Que la fille accepte ou pas : on s’en fout. Si on lui montre que ça ne nous touche pas et que l’on respecte son choix immédiat, elle peut vite s’ouvrir à nous.

Elle constate qu’on est cool et pas traumatisé par un premier refus. Que l’on a la confiance nécessaire pour prendre un premier rejet avec philosophie.

Cela peut être la porte ouverte à tous les challenges, pour peu que l’on transforme l’humiliation perçue du rejet en un moteur positif d’envie et de persistance. Et ça, y a que dans nos p’tites têtes qu’on peut le faire !

Après, si vraiment il n’y a pas de feeling, si elle se montre froide et fermée, ne veut pas sourire à tes vieilles blagues, ben… lâche l’affaire. Y en aura d’autres ce soir !

Mais reste cool. Tu verras. Dès fois ça marche. La preuve !

Comme c’est excitant de changer les intentions d’une Miss de cette manière : confiant, léger, intouchable.

* Fallen (Le Témoin Du Mal), avec Denzel Washington. Mortel film que je te conseille, même si pas grand-chose à voir avec la drague.

À propos de l’auteur : A 31 ans, Freshstart a décidé de remettre sa vie et ses croyances à plat. Enseignant dans les DOM-TOM, ce passionné d’écriture et de musique s’intéresse tout particulièrement au développement personnel en relation avec la séduction. Ses deux mots d’ordre : action et écriture.

  • Eric dit :

    Salut Freshstart,

    C’est vrai « No pressure, only pleasure. »

    Moi aussi je n’aime pas trop qu’on me mette la pression après avoir dit non…

    Alors voilà, moi aussi je vais te faire part d’une expérience du même style.

    Comme toi cela ce passe en boite, je danse et il y a deux filles qui dansent pas loin… une plutôt extraverti et l’autre plus réservée toutes deux sont vraiment jolies et à mon goût.

    Je m’avance vers la fille réservée et lui fais signe de venir danser avec moi, elle détourne son regard… Je m’approche et oh lieu d’aller lui parler, je vais vers sa copine qui a tout observer, d’ailleurs elle se recule l’air de dire je ne vais pas être la seconde roue du carrosse !!!

    Mais je lui dis simplement : « dommage que ta copine soit si timide, parce que je la trouve mignonne » et je pars…

    Quelques minutes plus tard je les vois venir vers moi, je leur souris, elles me rendent le sourire et me propose de venir s’asseoir avec elles… Un peut plu tard nous nous embrassions… sa copine était morte de rire: « tu vois bien quelle n’est pas timide elle t’embrasse devant tout le monde »…

    • Konsti dit :

      Merci pour cette belle petite histoire, Eric. :-)

      « Héhooo ! Fresh ! T’es où ? Tu viens pas dire coucou à Eric ? »

      • Freshstart dit :

        Oui papa!!!

        Après une bonne sieste de quelques jours, je vais revenir en force sur le blog!

        • Konsti dit :

          Jiiihaaaa !!! High five, Fresh ! Tu commençais à me manquer. Vraiment !

    • Freshstart dit :

      Oui Eric c’est exactement ça!

      Ton expérience démontre une réalité que nous avons tendance à mettre de côté.
      Derrière la carapace de chaque demoiselle qui sors en boîte se cache une personne ouverte aux rencontres, amicales ou plus si affinité.

      Il faut « simplement » se donner une chance d’aller parler à ces nanas qui nous plaisent. Et ne pas forcément se fier aux apparences.

      Comment le faire? Créer une première connexion!

      Aller se coller derrière une meuf qui a à peine vu ton visage, je trouve ça pas top!
      S’il n’y a pas eu de connexion préalable (complicité par le regard, sourires échangés), c’est vraiment moyen. Je comprends les miss qui doivent en avoir un peu marre de se faire coller par des gars sortis de nulle part…

      J’ai essayé de le faire à une certaine période, après de nombreux verres de vodka tonic! Mais j’ai réalisé que cette pratique est un peu malsaine et pas très respectueuse de la fille. C’est aussi une manière de se cacher, de pas affronter la nana en face. On risque de se faire remballer, sauf si la nénette est morte de faim, ce qui peut arriver avec de la chance!

      Aller la voir avec le sourire, échanger rapidement, se coller un peu (ben oui ya du bruit, t’as une excuse toute faite!), se casser, aller en voir d’autres, revenir, rester cool même si ça ne se passe pas comme on veut…ça c’est du tout bon!!

      Et vous, lecteurs, c’est comme ça que vous faites, ou vous vous collez à tout ce qui bouge après dix grammes d’alcool ;-)

      Merci Eric et à bientôt.
      Bonne drague à tous, les amis!

  • marco dit :

    Superbe ! Cette expérience me fait penser a cette histoire: « Quand rien ne semble fonctionner, je vais observer un casseur de pierres abattant sa masse sur un rocher une bonne centaine de fois sans lui infliger la moindre égratignure apparente. Mais au cent unième coup, le rocher se fendra en deux, et je sais que ce n’est pas seulement le dernier coup qui a fendu le rocher, mais les cent qui l’ont précédé. »
    – Jacob Riis

    • Freshstart dit :

      Tout à fait mon cher Marco, cette histoire résume bien l’état d’esprit à avoir : rester cool et patient, ne pas chercher le résultat immédiat, ne pas (se) mettre la pression…

      Tiens, c’est marrant il y a aussi un Riis dans le film « Fallen »!

      A +

  • Marius dit :

    Bonsoir Monsieur,

    j’ai suivi jusque là presque tous vos conseils et méthodes mais je n’arrive par à les appliquer. Au fait je suis tellement timide que je n’arrive pas à m’en sortir de ma timidité. Ce qui m’empêche d’aborder les filles.

    Dites moi s’il vous plait ce que je dois faire pour vaincre ma timidité.

    • Konsti dit :

      Salut Marius,

      si ton problème de timidité est vraiment grave. Si tu n’arrives pas à t’en sortir tout seul, alors je te conseille de consulter un thérapeute spécialisé dans la matière (un psychologue).

      Sinon, voici quelques articles pour te lancer dans la bonne direction :

      Allez, Marius, bon courage. Vaincre la timidité est un travail de longue haleine.

      • Marius dit :

        Merci Monsieur Konsti pour votre conseil et pour les articles. je vous tiendrai au courant

    • Freshstart dit :

      « Monsieur » Marius,

      Difficile de répondre en quelques lignes, et sans en savoir davantage sur toi, à ta sollicitation.

      Première chose : c’est déjà un bon début de reconnaitre le problème (ta timidité qui t’empêche d’aller vers les femmes) et de vouloir l’affronter.

      Deuxième chose : tu veux quoi dans ta vie? Connais-tu ton but ultime?

      Trouver la femme de ta vie? En brancher un max? Dépasser ta timidité en général? Être capable de t’exprimer devant une assemblée de personnes prêtes à guetter le moindre faux pas de ta part??

      Quels sont tes objectifs?

      Troisième chose : j’allais t’orienter vers d’autres articles relatifs à ce sujet, mais une vilaine personne l’a déjà fait!

      Enfin – et dernière chose – ton post me donne envie de te répondre personnellement via un nouvel article, que je n’ai pas encore écrit. Mais j’aimerais bien le faire pour toi. Celui-ci sera plus personnel, car j’étais un peu comme toi avant.

      Du moins, j’avais du mal à aller parler aux femmes et, à part me coller à elles après dix grammes, je ne savais pas faire grand-chose…

      Bref, rien n’est jamais perdu, saches-le!

      A bientôt Marius.

      • Marius dit :

        On dirait que vous êtes un ange car je me retrouve dans tout ce que vous aimeriez savoir. Mon objectif principal est comment arriver aborder et séduire une femme afin que soit ma femme, c’est à dire retrouver la la femme

  • Freshstart dit :

    Merci!

    J’ai écris un article tout spécialement pour toi et les gars qui en ont marre d’être bloqués à cause de leur timidité.

    A paraître bientôt sur le blog…j’espère qu’il t’apportera quelque chose.

    A +

    • Marius H. dit :

      Merci bien et comment retrouver cet article? sur quel blog?

      • Freshstart dit :

        Nous allons bientôt publier un GROS truc! Une série d’articles où je délivrerai des conseils pour passer du timide au séducteur.

        Ça va être de la balle, enfin j’espère.

        Maintenant faut que je m’active pour écrire!!

  • Bruno dit :

    Très intéressant cet article. En le lisant je me suis reconnu, car je ne suis jamais fâché lorsqu’une femme décline mon invitation.

    Le seul problème c’est lorsqu’elle me demande de ne plus revenir.

    Dans votre article, la belle princesse a simplement dit ou fait comprendre qu’à ce moment-là elle n’était pas d’humeur à s’ouvrir. Mais que faire lorsque la réponse négative est accompagnée d’une demande de ne plus essayer ?

    Faut-il ignorer cette demande et revenir quand même ?

    Il m’est arrivé d’essayer encore avec des filles qui m’ont demandé de ne plus revenir. Ça n’a marché qu’1 fois sur 10.

    • Freshstart dit :

      Salut Bruno!

      « En le lisant je me suis reconnu, car je ne suis jamais fâché lorsqu’une femme décline mon invitation ».

      Comme tu es dans le vrai mon gars! C’est une des clés, sinon LA clé pour se sentir bien en séduction et avoir du succès.

      Pour répondre à ta question, je pense que c’est une question de feeling entre la fille et toi.
      J’ai envie de te dire que ça dépend de la manière dont c’est dit :
      – si c’est un « non » ferme, froid et définitif, alors lâche le plan
      – si c’est un « non, mais… » et que tu sens que malgré tout il y des opportunités car elle te sourit, te touche, ou n’a pas l’air de vouloir te dégager, alors persiste!

      Encore une fois, c’est plus une question de manière de dire que de contenu. Il faut analyser chaque interaction au cas par cas et essayer d’y répondre avec justesse et intelligence sociale, comme dirait Konsti.

      Voilà, en espérant t’avoir aidé un peu…

      Bonne continuation, enjoy!

  • Selim dit :

    Excellent article, Konsti. D’ailleurs tous tes articles sont excellents. :-D

    Mais j’ai quand même une question : quand je danse avec une fille, je me sens un peu maladroit, gauche. Quand je veux l’embrasser, elle tourne son visage et je ne sais pas comment l’approcher pour l’embrasser…

    Bref, tu vois, après la lecture de cet article, ça a commencé à s’élucider ! J’ai compris qu’on ressentait tous les deux beaucoup de pression. Alors je l’ai laissée et un autre gars l’a vite prise. :-s

    Comment faire pour être plus relax en ces situations et comment envisager le baiser parfait. :-)

    • Freshstart dit :

      Salut Selim, c’est Fresh l’auteur de l’article! Je me permets donc de répondre à tes questions, en me basant sur ma petite expérience.

      Comment être plus relax? En-fiche-toi de la manière dont tu danses, du moment où tu vas l’embrasser, ne réfléchis pas à ce que tu fais, PRENDS SIMPLEMENT DU PLAISIR, basta !!

      Quand l’embrasser? Quel baiser parfait? Commence en douceur en la serrant un peu plus, en collant ta joue contre la sienne, vois sa réaction. Puis escalade en l’embrassant sur la joue, dans le cou. Si elle se laisse faire ça promet pour la suite! Le moment « c’est parti! » est probablement déclenché. Dès lors fais ce que tu veux, sois le big boss. Embrasse là quand et comme tu veux (fais monter la tension mais n’attends pas que ça soit trop tard!!).

      Tu peux aussi tester le bisous de remerciement après la danse. Tu lui dis tout simplement merci et tu l’embrasses, sur la bouche ou tout près. Tu vois si elle tourne la tête ou se refuse à toi et agis en conséquence.

      Crois-en mon expérience, j’ai longtemps douté au niveau des danses, mais ce qui compte au final n’est pas la technique mais le feeling que tu as avec la fille. Il passe par des contacts, des regard, des mots doux à l’oreille, des petites caresses dans le dos, sur les épaules etc.

      Le mot de la fin, et je vais me répéter : pour être plus relax, fais simplement ce que tu veux et fais-toi plaise mon ami. Pense d’abord à ton plaisir…avant de penser au sien, je l’espère pour toi au lit ou dans les toilettes de la boîte lol

      A +, Fresh

  • Abdourahman dit :

    Merci, j’avais vraiment des petits problèmes pour séduire les filles, mais je crois qu’en appliquant ces règles je m’en sortirai. Surtout un grand merci.

  • mazoul72 dit :

    Bonjour,

    Moi j’ai séduit ma collègue de travail sans le vouloir, finalement. Il y avait une certaine attirance dans nos regards et tout cela s’est fait naturellement sans la moindre technique de drague.

    Tout ça pour dire que si on y va détendu et cool , il y a a mon avis 85% de chance que ça marche.

    Ca c’est la première partie chanceuse. La deuxième l’est beaucoup moins. Cette femme a vécu 7 ans toute seule avec son enfant et est très prudente. Donc il ne faut pas la brusquer dans la seconde approche qu’est un début de relation. Même si chaque femme est différente, rien n’est acquis.

    Ce qui n’empêche pas d’être encore proche et les sourires sont encore là , réceptive à des compliments de temps en temps.

    Cela veut-il dire qu’elle se laissera à nouveau séduire? Telle est la question… Du coup j’y vais encore à la cool avec le sourire et on verra bien .

  • Alain dit :

    Merci pour ton aide.

  • >