≡ Menu

Pour séduire une fille, tu dois être le prix (selon les experts, mais ils se trompent, voici pourquoi…)

Aïe, aïe, aïe… Si tu connais un peu les théories de la communauté de séduction, alors tu as sûrement entendu parler du principe « sois le prix ».

Être le prix, ça veut dire quoi ?

Ça veut dire que tu ne dois pas mettre la fille sur un piédestal et que tu dois te percevoir et te comporter comme ayant plus de valeur. Ne me demande pas quelle valeur exactement. Valeur sociale ? Valeur morale ? Valeur humaine ? Valeur sexuelle ? Valeur monétaire ? Je ne sais pas !

Pour séduire une fille sois le prix

Sois le prix et aie plus de valeur que la fille, c’est ce que la communauté de séduction revendique. Et en étant le prix, tu seras plus attirant.

Bref, pour séduire une fille, tu dois être le prix. C’est ça l’idée…

Bon, quelque part je comprends, car beaucoup de mecs ont un sentiment d’infériorité vis-à-vis des filles qu’ils trouvent vraiment attirantes.

Et ce sentiment d’infériorité se traduit dans :

  • Un comportement mendiant et « needy » (needy : en manque, en besoin) : « S’il te plaît, jolie fille, accepte-moi ! Ne me rejette pas, car sinon je souffrirai. Si seulement je pouvais t’avoir pour moi, je serai l’homme le plus heureux de la planète »
  • Un comportement trop mou et gentil : « Tu as soif ? Je peux t’offrir un verre ? Tu ne sais pas comment rentrer à la maison ? Je peux te proposer de te conduire, si ça ne te dérange pas. Oh, jolie fille, je t’idolâtre tellement que je suis prêt à satisfaire tous tes caprices, y compris de te lécher le cul (pas besoin d’idolâtrer une fille pour vouloir lui lécher le cul. :-p). »
  • Une démarche trop prudente : « Je te trouve trop sexy et attirante, mais je ne sais pas comment te le faire savoir. Je ne sais même pas si je dois te le faire savoir. Je vais attendre le bon moment. Ben tiens, en étant prudent et patient, j’espère que tu tomberas amoureuse de moi ! » (Konsti : « Hem, hem… Il est temps de te réveiller mon vieux. »)
  • Plus d’angoisse : « Je ne veux pas te brusquer ou te faire peur. Je ne veux pas foutre mes chances en l’air. Au lieu de prendre le risque, je préfère y aller doucement, à ma façon. Je préfère vivre avec l’illusion qu’un jour on pourrait être ensemble, que de me prendre un putain de râteau. Je préfère vivre avec l’idée du possible, plutôt que de tenter de réaliser ce possible. »

Résultat ?

Tu rentres chez toi… tout seul ! Ou bien : « Je préfère qu’on reste amis. » Aïe, aïe, aïe…

Solution ?

Sois le prix !

Donc, « sois le prix » signifie :

  • Sois indépendant.
  • Sois alpha.
  • Sois confiant.
  • Ne sois pas un mendiant affectif.
  • Ne sois pas « needy » (en manque, en besoin).
  • Fais en sorte que c’est la fille qui te court après.
  • Considère-toi comme étant quelque part supérieur à la fille.

Oui, mon ami ! Sois le prix !

Tu sais quoi ?

Être le prix ? MON CUL, OUI !

Je comprends quelque part l’idée d’être le prix, mais je ne suis pas du tout, mais alors PAS DU TOUT d’accord avec cette idée. Et je vais t’expliquer pourquoi !

Mieux encore, je ne vais pas uniquement t’expliquer pourquoi, mais je vais également te donner une vision beaucoup plus puissante et SAINE !

Pourquoi est-ce que « être le prix » ne marche pas ?

Ça veut dire quoi finalement ?

Ce n’est pas toujours très clair ce que ça veut dire. « Être le prix », comme je viens de l’expliquer, peut signifier plein de choses. Et quand on ne sait pas exactement ce que ça veut dire, on ne sait pas exactement ce qu’il faut faire. Mais bon, cette raison est la moins importante de toutes.

Tu sais que ce n’est pas vrai

Quand t’es en face d’une fille qui t’intimide, te dire « je suis le prix » ne marche pas. Car en même temps ta petite voix interne te dit : « Tu sais très bien que tu n’es pas le prix. Toi le prix ? Tu sais que c’est des couilles. » Et au lieu d’avoir une interaction spontanée et authentique et au lieu de t’intéresser sincèrement à la fille, pardon, à L’ÊTRE HUMAIN devant toi, tu ne fais qu’écouter le blabla dans ta tête.

Tu renforces ton sentiment d’infériorité

Vouloir être le prix, signifie que tu ne l’es pas ! Donc à chaque fois que tu veux être le prix, tu confirmes et tu renforces implicitement et indirectement ton sentiment d’infériorité.

Tu te comporteras bizarrement

Certains mecs qui essaient d’être le prix commencent à se comporter d’une façon… BIZARRE ! Ils deviennent faux, distants, hautains, manipulateurs et mécaniques. Pire encore, pour certains « être le prix » devient la priorité n°1. Et par conséquent, ce comportement bizarre se généralise : ils commencent même à essayer de dominer leurs amis et famille. Bref, ils se retrouvent complètement à côté de la plaque…

Tu déclencheras une lutte pour le pouvoir

En voulant être le prix, tu risques de déclencher une dynamique déséquilibrée, une dynamique de manipulation, une lutte pour le pouvoir… Ta petite voix interne : « Je suis le prix. Je suis plus cool que toi. Je ne vais pas te courir après, c’est à toi de le faire. C’est à toi de me prouver que tu me mérites. Et si tu ne veux pas de moi, ben, tant pis pour toi ! Nah ! »

Résultat ?

Ou bien la fille te rend la monnaie de ta pièce en se comportant de la même façon. Et crois-moi, j’ai vu plein de jeux de séduction se dérouler de cette façon. C’est vraiment ridicule ! C’est tellement ridicule que c’est même amusant à regarder. Il se la pète, elle se la pète. Ils font semblant de ne pas être intéressés. Pire encore, ils font semblant de se mépriser. Mais pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ces gamineries ? Vous vous plaisez. C’est normal. C’est humain. C’est la nature ! So… Just relax !

Donc, ou bien elle te rend la monnaie de ta pièce, ou bien elle mord à l’hameçon. Hé, franchement… Entre nous : si une fille mord à l’hameçon suite à un tel comportement, combien de respect auras-tu pour elle ? Je sais… Pas beaucoup… Et veux-tu vraiment vivre une histoire, même si ce n’est qu’une histoire de quelques heures, avec une fille que tu ne respectes pas ?

Mais alors…

Quelle est la solution ?

Accroche-toi !

Au lieu de vouloir être le prix, fais d’elle le prix !

Oui, le prix, c’est elle ! Oui, mets-la sur un piédestal !

Exprime-ton envie ! Exprime ton attirance ! Exprime ton désir !

Traite-la comme une princesse… Traite-la comme une déesse !

MAIS ! MAIS ! MAIS !

Ce que je vais te dire est d’une importance CRUCIALE !

Faire de la fille le prix… La mettre sur un piédestal… Exprimer ton envie, ton attirance et ton désir… La traiter comme une déesse…

TU LE FAIS SANS AUCUN ENGAGEMENT ET INCONDITIONNELLEMENT !

Je vais formuler cette idée de plusieurs façons afin que tu comprennes parfaitement ce dont il s’agit. Et ensuite je vais même te donner des exemples concrets d’interactions !

Donc, tu fais d’elle le prix, tu la mets sur un piédestal, tu exprimer ton envie, ton attirance et ton désir… SANS AUCUN ENGAGEMENT ET INCONDITIONNELLEMENT !

Tu ne le FAIS PAS pour la conquérir

Je répète : tu ne fais pas d’elle le prix pour la conquérir ! Faire d’elle le prix n’est pas une technique de séduction.

C’est juste une façon de t’exprimer, de lui montrer ton admiration et de rendre ton interaction avec elle plus riche, plus intense, plus authentique et plus intime.

Tu partages sans plus

Ton but est de partager tes sentiments agréables avec elle. That’s it.

Ton but n’est pas de la conquérir, mais juste de partager tes sentiments avec elle…

SANS AUCUN ENGAGEMENT ET INCONDITIONNELLEMENT !

Sa réaction ne joue aucun rôle

Tu n’es responsable que de tes émotions et de ton comportement. Sa réaction à elle, c’est sa responsabilité. Ce qui ne veut pas dire que tu ne dois pas être empathique et attentif. Bien au contraire. La mettre sur un piédestal égale tenir compte de son bien-être.

Ce que je veux dire c’est que sa réaction ne devrait rien changer à ton attitude vis-à-vis d’elle. Si elle accepte tes avances : « Wohoooooo ! Magnifique ! Fantastique ! » Tu la prends par la main, tu la colles contre le mur, tu l’embrasses ou quelque chose de ce genre. Ce qui est juste une autre façon de lui montrer ton admiration pour elle.

Si elle n’accepte pas tes avances, pas grave… Tu continues à la mettre sur un piédestal comme si de rien n’était. Ce qui est également une façon de lui montrer ton admiration pour elle, tout en gardant ton indépendance, ta force et le contrôle de ton bien-être.

Tu la mets sur un piédestal, tout en gardant ton indépendance, ta force et le contrôle, quelque soit sa réaction à tes avances !

La conquérir n’est qu’un bonus

Ça m’a pris 16 ans pour le comprendre : ce qui procure le plus de plaisir et de joie c’est justement d’éprouver ces sentiments d’admiration, d’attirance, de désir et d’envie ! Et le fait de la conquérir n’est que la cerise sur le gâteau ! C’est un bonus.

Donc, au lieu de te dire : « Wohoooow ! Je sens des papillons dans mon ventre. Je dois la conquérir. », dis-toi : « Wohooooooow ! Je sens des papillons dans mon ventre. Trop cool. C’est grâce à elle. Pour la remercier, je vais lui faire savoir qu’elle plaît à un mec fantastique. Et ce mec, c’est moi. »

Tu la mets sur un piédestal, tu exprimes ton admiration, etc. tout comme tu admires un tableau d’un grand peintre !

Donc tu vois un peu la nuance entre vouloir être le prix et faire d’elle le prix ?

Vouloir être le prix signifie ne pas être le prix. Vouloir être le prix signifie vouloir être accepté.

Par contre, faire d’elle le prix sans aucun engagement et inconditionnellement implique automatiquement que tu es déjà le prix… Que tu es déjà assez bien, complet, beau, attirant, comblé ou appelle-le comme tu veux… Que TOI, tout simplement toi, tu SUFFIS pour faire en sorte que les femmes se sentent plus belles, désirables et attirantes.

Et on termine avec quelques exemples de conversations pour illustrer ce principe.

« Je suis amoureux de toi. »

Quand j’ai rencontré ma copine, déjà au deuxième rendez-vous je lui ai fait savoir ce que je ressentais pour elle : « J’ai un truc à te dire… Je suis amoureux de toi… »

Elle me regarde toute surprise… et inquiète, genre : « Aïe… Encore un mec désespéré qui va me coller. »

Je constate son inquiétude et lui dis de manière naturelle : « Écoute… Je vois dans ton regard que ce n’est pas réciproque. Et je vois aussi que ça t’inquiète. Rassure-toi ! Je ne compte pas m’accrocher à toi. Je ne vais pas te courir après comme un toutou. Je ne vais pas t’envoyer des sms ou t’appeler chaque quart d’heure. Rien de tout ça. Je partage mes sentiments avec toi, car je veux juste que tu le saches. À toi d’en faire ce que tu veux. Est-ce réciproque ? Tant mieux pour moi. N’est-ce pas réciproque ? Tant pis pour moi. Et je vois que ce n’est pas réciproque… Ben… Tant pis pour moi. C’est la vie. Et ça ne change absolument rien à mes sentiments pour toi. »

« Je préfère qu’on reste amis. »

Après notre rencontre, une fille m’appelle. Durant notre conversation elle me demande si je suis célibataire. Je lui réponds que non… J’aurais très bien pu lui mentir, sachant que beaucoup de filles lâchent le morceau dès qu’elles découvrent que le mec est en couple. Mais moi, je préfère être honnête ! C’est une question de respect ! Du respect envers moi, ma copine et la fille en question. Et que ça diminue mes chances de la baiser, sincèrement, je m’en bats les couilles.

Donc, après avoir appris que j’ai une copine, elle me dit : « Ah… Ben, ça change tout. Alors je préfère qu’on reste amis. »

Moi : « Ok, comme tu veux. J’accepte ta proposition. Je te trouve attirante, ça tu le sais. J’aimerais coucher avec toi, ça tu le sais aussi. Franchement, qu’on couche ou non, je m’en fous complètement. Ce qui compte pour moi c’est cette confiance mutuelle et cette complicité qu’on est en train de développer. C’est beaucoup plus important que le cul. Donc, tu veux qu’on reste amis ? Parfait ! C’est avec grand plaisir que j’accepte ta proposition. Tu peux compter sur moi. Mais ! Si un jour tu te dis que t’as besoin d’un peu d’affection, de tendresse, d’intimité ou tout simplement de bon sexe… Bref, si un jour t’as envie d’un amant… alors tu peux également compter sur moi. Y’a aucun souci. Ni pour moi… Ni pour ma copine… You’re welcome, darling. »

Elle : « Hmmmmm ? Intéressante, ta proposition… »

Quelques dizaines de minutes plus tard elle ne peut plus résister et me dit qu’elle est en train de se toucher…

« J’ai un petit ami. »

J’ai un rencard avec une gonzesse avec qui j’ai eu une histoire il y a quelque temps. Elle vient me chercher en bagnole.

Sur la route je lui dis : « Bordel… Je suis trop chaud ces dernières semaines. Je ne pense qu’à la baise. Et heureusement je baise beaucoup plus, mais malheureusement pas assez à mon goût. Et toi ? Le cul, ça va ? »

Elle : « Oui, ça date de ce matin… »

Je suis surpris : « Ah bon ? Comment ça ? Avec qui ? »

Elle : « Avec mon copain… »

Moi : « Ah bon ? T’as un copain ? Eh ben dis donc… Pourquoi tu ne me l’as pas dit plus tôt ? Et… Tu es fidèle ? »

Elle : « Oui… »

Moi en rigolant : « Alors, fais demi-tour ! Car j’avais de très très très mauvaises intentions avec toi pour ce soir. J’allais t’en faire voir de toutes les couleurs. Mais bon… C’est clair que mes plans viennent de tomber à l’eau. »

Elle rigole…

Plus tard dans la soirée je lui demande : « Dis… Est-ce que t’as déjà dit à ton copain que sur cette planète c’est moi le mec qui embrasse le mieux ? »

Elle : « Bien sûr que non… Je ne vais pas le blesser… »

Moi tout flatté : « Ah, sérieux ?! Tu ne viens même pas de nier mes propos. »

Elle : « Ben non… C’est évident. Et tu le sais très bien. »

Encore un peu plus tard je lui demande : « Dis, est-ce que tu t’es déjà masturbée en pensant à moi ? »

Elle : « Non… »

Moi : « Ah, j’étais convaincu du contraire. Moi, par contre, je me suis branlé je ne sais combien de fois en pensant à toi. Et bordel, que c’était bon ! »

Et là, elle commence à me raconter des trucs tellement intimes et sensibles, que je ne vais pas les citer par respect pour cette fille.

Tu sais quoi ? À la fin il ne s’est rien passé entre elle et moi, mais tu ne peux pas t’imaginer comme j’étais reconnaissant, comblé et satisfait à la fin de cette soirée. La complicité, la confiance et le respect mutuel que nous avons développé ce soir-là valent tellement plus qu’une partie de jambes en l’air.

Donc, voilà mon ami…

En voulant être le prix, tu videras peut-être tes couilles. En faisant d’elle le prix, tu videras également peut-être tes couilles, mais une chose est sûre : tu rempliras TON cœur et celui des femmes !

Allez, mon vieux ! Exprime ton amour envers les femmes et tout le reste… on s’en bat les couilles !

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Freshstart dit :

    Putain je kiffe cet article Konsti!

    Comme je me sens en phase avec ta conception de la drague…
    Ce que tu écris est très beau et donne encore plus envie d’aimer les femmes et d’être libre.

    Merci.

  • Michaelis dit :

    Bonsoir Konsti, encore un article qui a chamboulé mon esprit mais heureusement que la fin de l’article est plus compréhensible. Ta conception de voir les choses est bouleversante : )

    J’ai déjà lu la notion du prix du livre de Swinggcat et j’ai trouvé que c’est l’une des excellentes méthodes pour faire travailler l’inner game des apprentis séducteurs afin d’avoir le bon d’esprit face aux interactions sociales et dans la vie en général.

    D’une part il est vrai aussi que la notion du prix a dérouté beaucoups des séducteurs. Plusieurs sont devenus orgueilleux, arrogants, égoïstes, hautains,ego surdimentionnés…

    D’un côté, tu dis qu’être le prix n’est pas une bonne solution car  »Tu déclencheras une lutte pour le pouvoir. »

    Oui c’est vrai j’ai déjà connu cet effet de guerre psychologique : ) dans des soirées avec certaines filles mais il faut reconnaitre que c’était des vraies frimeuses à mourir. A la limite , elles croyaient,désolé du terme, qu’elles ne chiaient jamais dans la vie.

    Cependant l’avantage d’être le prix ( à condition de bien travailler son développement personnel et son inner game) te fait devenir de facto un challenge pour la fille, tu représentes un défi à relever, l’enquête à résoudre.

    Une fille qui a l’habitude de se faire draguer des milliers de fois et qui rencontre un mec qui ne la calcule pas. Un mec qui ne montre pas qu’il la désire. Personne ne supporte l’indifférence.

    « Sa vie est-elle cool au point de ne pas s’intéresser à moi. » se dira la fille. elle se fera un plaisir de te démontrer le contraire. Ce qui la poussera à la CURIOSITE. Ce n’est que bonne augure pour nous.

    Konsti, pourquoi faire d’elle le prix alors que lors d’une interaction, elles affichent clairement qu’elles ont une haute estime d’elle-même? ( en tout cas la majorité c’est le cas )

    Je pense que si la fille trouve attirant un mec attirant, ce que sa valeur ( du mec ) perçue est égale ou supérieure à la valeur de la demoiselle. La première étape pour créer une connexion est donc de descendre de son piédestal. Il faudra alors qualifier la demoiselle, officialiser ainsi son attirance.

    Bon Il est vrai que Beaucoup de séducteurs pense qu’il faut rester distant avec la demoiselle pour conserver l’intérêt de celle-ci. Ce qui est une énormité. Il est impossible de créer une connexion si l’on reste reste distant.

    C’est là que je doute fort sur ce que Swinggcat recommande: d’être distant et d’être le prix. A moins d’être un artiste de la drague, on n’est pas le prix…Et elle non plus. Si on veut un objectif réalisable, tu ne trouves pas qu’il vaut mieux viser plutôt le rapport égal à égal? .

    Ça, au moins, c’est du solide, du concret et du déjà vu.

    Un rapport égal à égal implique que si la demoiselle est agréable avec moi, je le serai aussi avec elle. Mais ne pas se la jouer style je suis le prix,je mets n’importe quelle fille dans mon lit bla bla.

    • Konsti dit :

      Salut Michaelis.

      Konsti, pourquoi faire d’elle le prix alors que lors d’une interaction, elles affichent clairement qu’elles ont une haute estime d’elle-même? ( en tout cas la majorité c’est le cas )

      Et pourquoi pas ? Avoir une estime personnelle élevée n’est pas une mauvaise chose. Au contraire !

      Si on veut un objectif réalisable, tu ne trouves pas qu’il vaut mieux viser plutôt le rapport égal à égal ?

      C’est évident… :-) En faisant d’elle le prix tu ne crées pas nécessairement une inégalité. Le but c’est de t’exprimer et de faire en sorte qu’elle se sente encore plus belle et désirable. Tout le monde y gagne. Et ça implique un équilibre.

      Un rapport égal à égal implique que si la demoiselle est agréable avec moi, je le serai aussi avec elle.

      Pas besoin d’une fille agréable pour être un mec agréable, d’où l’accent sur « sans aucun engagement et inconditionnellement » dans l’article.

      Mais ne pas se la jouer style je suis le prix,je mets n’importe quelle fille dans mon lit bla bla.

      Yep, tout à fait d’accord avec toi.

      Encore merci pour ta contribution, Michaelis.

  • Red dit :

    Salut Konsti,

    Cet article m’a fait douter, car j’ai toujours à l’esprit qu’il fallait être le prix, car ça nous rendrait plus attirant, beaucoup plus épanoui en matière de relation sexuelle…

    Et maintenant que je lis ton article je suis un peu perturbé, par ce que tu avances, mais en même c’est tellement moins torture pour l’esprit…

    Donc au final si je dois vraiment bien comprendre et faire une synthèse sur le rapport homme/femme :

    Il faut s’exprimer, dire ce qu’on pense spontanément, MAIS ne rien attendre en retour…(?)

    • Konsti dit :

      Salut l’ami ! ;-) Comment va ?

      Il faut s’exprimer, dire ce qu’on pense spontanément, MAIS ne rien attendre en retour…(?)

      Oui, c’est tout à fait ça. Mais ce n’est pas toujours évident. C’est une attitude, un ressenti, une liberté – je ne sais pas comment l’exprimer exactement -qu’il faut cultiver. Je dis bien « cultiver ». Donc, ça se développe !

  • jlaw dit :

    Cet article est d’une criante vérité. Et c’est à travers cela qu’on voit la multitude de conneries qui peut circuler dans la communauté concernant certains « concepts ».

    Combien de fois je n’ai pas vu de réponses toutes faites face à ce qu’on appelle les « shit-test » mais criant de validation.

    En fait, vouloir être original dans une réponse n’est pas en soit condamnable, au contraire. Ce qui l’est c’est la tournure, l’intonation, l’effet « regarde-moi je suis fort » que l’on veut absolument donner.

    Mais ça sonne tellement faux !

    C’est tellement libérateur de dire les choses comme elles sont sans réellement y attacher de l’importance. Donner pour donner et non pour uniquement recevoir…

    Pour illustrer cet article, j’ai deux exemples qui sont assez représentatifs.

    1) Il m’est arrivé coup sur coup de me faire larguer « gentiment » par deux filles. Raison?

    Je les avais abordées chacune de manière directe en rue, sans détour, elles ont adoré. Lors du deuxième rendez-vous, j’ai machinalement voulu contrôler qui j’étais, contrôler ma « valeur », faire attention à ce que je disais… Les deux filles qui étaient si enthousiastes de me revoir ont perdu tout intérêt..

    2) A l’inverse, j’ai le souvenir de cette fille à qui j’avais dit quelque chose de totalement similaire aux exemples de l’article : « écoute *prénom*, pour être honnête, tu me plais vraiment mais je dois te dire qu’il y a plusieurs filles qui me plaisent pour le moment.. »

    De plus, j’avais déjà eu sa copine (et elle le savait). Malgré ça, elle n’a jamais perdu l’intérêt au contraire..

    Des exemples comme ça, j’en ai des dizaines ! Je le disais, cet article est criant de vérité.

    Et les deux mots utilisés sont très bien choisis « sans aucun engagement et inconditionnellement » !

    Dire les choses, telles qu’on les ressent. Ne pas chercher à manipuler, à produire tel ou tel effet :

    – Dire que oui tu dragues d’autres filles mais que là maintenant, elle te plait vraiment et que t’as envie d’elle ;

    – Dire que oui elle t’attire maintenant mais qu’il se peut que ça ne soit plus le cas dans quelques jours, quelques semaines ;

    Depuis que je suis comme ça (et je le suis avec tout le monde : les filles, mes amies) quelque chose a réellement changé. C’est tellement « con » mais tellement puissant !

    • Konsti dit :

      Merci pour cette très belle contribution, Jlaw. Rien à ajouter !

      J’ai même un truc à te demander :

      Des exemples comme ça, j’en ai des dizaines !

      Ça serait cool si tu pouvais en partager quelques-uns avec nous.

  • guiguijeff dit :

    Ton article m’a vraiment plus Konsti .

    Je voudrais le mettre en application mais dans mon cas j’ai peur de foirer.

    Je suis accroc d’une femme mariée (comme moi, sauf qu’elle a 4 enfants…) depuis que je l’ai revue il y a 1 mois : on a fait un resto un midi alors qu’on se croisait la veille par hasard et qu’on s’était pas vu depuis plus d’un an. Je la connaissais avant comme collègue mais de loin… Depuis que je l’ai revue à cette occasion, je lui balance des sms et des mails tous les jours ; elle me répond en journée tant qu’elle est au taf. Mais on reste sur des sujets de banalité, on parle boulot, je m’inquiète pour son avenir professionnel et prend des nouvelles, voilà…

    J’ai peur de tout perdre. Mais je voudrais la revoir. Je peux avoir une occasion lors d’un prochain déplacement professionnel mais je crains qu’elle n’accepte « l’invitation ». Je ne sais comment faire pour le lui dire. A distance ce n’est pas possible. Il faut que je la voies.

    En même temps, tu as raison, ne rien attendre en retour, « la conquérir est un bonus », mais j’ai peur d’être déçu, déprimé…

    • Konsti dit :

      Salut guiguijeff.

      Je voudrais le mettre en application mais dans mon cas j’ai peur de foirer.

      C’est normal. Accepte cette peur. Ne la résiste pas.

      J’ai peur de tout perdre.

      De nouveau, c’est normal. Accepte cette peur. Ne la résiste pas !

      Mais je voudrais la revoir.

      Dis-le lui !

      Je peux avoir une occasion lors d’un prochain déplacement professionnel mais je crains qu’elle n’accepte “l’invitation”.

      Prends « le risque » ! Ne te laisse PAS guider par ta peur de la perdre, mais par ton désir de la voir et de l’avoir !

      Je ne sais comment faire pour le lui dire. A distance ce n’est pas possible. Il faut que je la voies.

      Tu peux très bien le lui proposer à distance. Je dirais même que tu n’as pas le choix. Car ton but est tout d’abord de la revoir, non ? Pourquoi attendre de la voir pour lui proposer de se revoir ? C’est paradoxal ce que tu dis…

      En même temps, tu as raison, ne rien attendre en retour, “la conquérir est un bonus”, mais j’ai peur d’être déçu, déprimé…

      De nouveau, c’est normal. Et si tu ne fais rien… Si tu n’entreprends rien, comment te sentiras-tu ?

      • guiguijeff dit :

        Merci Konsti de m’avoir répondu aussi vite et pour tes conseils !

        En fait ce que je voulais te dire, c’est que je dois la voir pour lui exprimer ce que je ressens car je ne peux le faire à distance.

        C’est compliqué : elle est sur Paris pour quelques mois pour son travail, et moi à 500km. J’ai un déplacement sur Paris prochainement et lui ai proposé de rester le soir après son travail mais elle a décliné l’invitation me disant que c’était impossible car elle rentre chez elle (mari et 4 enfants…comprends tu). Au mieux je la verrai donc le midi et on aura 1h ou 2h pas plus dans un resto…

        Pour répondre à ta question : si je n’entreprends rien, je serai déçu car j’ai vraiment envie de la revoir et de partager du temps avec elle.

        Le fait de s’échanger 5/6 sms et 3/4 mails par jour ne me satisfait pas. Mais je sens que cela nous a permis de développer une forme de complicité et de confiance. On se taquine un peu, on s’aide à distance dans nos difficultés du quotidien…

        Mais après la fin de journée et le we venu, c’est silence radio (discrétion obligée et je pense surtout qu’elle est bien chez elle avec sa famille…).

        Elle me dit que mes encouragements lui « font chaud au coeur » et conlut par « énormes bises » mais ça ne veut pas dire grand chose ; je me fait des films avec ça vois tu….

        Konsti, je découvre le site et voulais te dire que c’est super. Je viens de voir avant ta réponse que ta collègue Cloé a mis un article sur « comment séduire une femme mariée », ce qui correspond à mon cas (enfin on est mariés tous les deux) et j’ai donc écrit à Cloé ; j’espère que tu ne m’en veux pas….

        Sinon, je voudrais savoir : je suis heureux avec mon petit garçon et ma femme qui prend soin de moi et que j’aime ; comment se fait-il alors que je sois ouvert à une nouvelle relation et que je cherche absolument à garder le contact avec cette fille alors que jusqu’à présent je n’ai jamais cherché d’autre amour que celui de ma femme ?

        Je sais aussi que de son côté elle est heureuse avec ses 4 enfants et que son mari est un gars très bien (vu ce qu’elle m’en a dit), dans ces conditions pourquoi voudrait elle se compliquer l’existence avec moi ?

        • Konsti dit :

          Re-salut guiguijeff.

          Sinon, je voudrais savoir : je suis heureux avec mon petit garçon et ma femme qui prend soin de moi et que j’aime ; comment se fait-il alors que je sois ouvert à une nouvelle relation et que je cherche absolument à garder le contact avec cette fille alors que jusqu’à présent je n’ai jamais cherché d’autre amour que celui de ma femme ?

          C’est normal… C’est humain… Ce n’est pas parce que tu es en relation que tu ne peux pas avoir de sentiments pour quelqu’un d’autre.

          Ensuite, es-tu vraiment ouvert à une autre relation ? Cherches-tu vraiment l’amour d’une autre femme ?

          Je crois que tu confonds attirance et désir avec amour. Tu la veux, tu la désires, tu es peut-être même amoureux d’elle, mais ça ne veut pas nécessairement dire que tu l’aimes et que tu veux avoir une relation avec elle. Mais bon, t’es mieux placé que moi pour le savoir.

          Donc, que veux-tu exactement ? Une aventure ? Une maitresse ? Une nouvelle relation ?

          Je sais aussi que de son côté elle est heureuse avec ses 4 enfants et que son mari est un gars très bien (vu ce qu’elle m’en a dit), dans ces conditions pourquoi voudrait elle se compliquer l’existence avec moi ?

          As-tu envie de lui compliquer la vie ? Of course not… Donc, fais-le lui savoir. Fais-lui savoir que tu respectes son mec, ses enfants et sa vie de famille et que tu ne veux pas interférer avec ça.

          Tu peux lui dire quelque chose du genre : « J’ai un truc à te dire. Je te trouve irrésistible. J’ai des papillons dans le ventre et j’adore ça ! Et c’est grâce à toi. Mais, je sais que tu es mariée et que tu as des enfants. Et je respecte ça ! Donc, je te le dis à l’avance : je n’ai pas du tout envie, ni l’intention de créer le moindre dérangement. Tu as ta vie de famille, j’ai la mienne et j’ai des sentiments pour toi. C’est tout. »

          • guiguijeff dit :

            Merci encore Konsti

            Tu es trop fort !

            J’ai appliqué tes consignes à l’occasion de mon rendez-vous au restaurant. Elles ont été efficaces.

            Le regard notamment (j’ai senti tout de suite que c’était déterminant).

            J’ai livré mes émotions, mes sentiments (même si j’ai tardé à le faire) tout en restant « gentleman » à savoir en intégrant son bien-être et son équilibre personnel que je ne veux pas bousculer (mais si on veut aller plus loin il va bien falloir un peu)

            On a prolongé le repas par une discussion sur un banc dans un parc. On ne s’est même pas embrassé (elle n’a pas souhaité et j’ai respecté sa volonté même si c’était difficile). Je suis juste resté longtemps collé à sa joue à respirer son parfum. C’était tellement bon ! Je serai resté l’éternité !

            Tu te rends compte que ces quelques secondes juste sur sa joue, c’était plus fort émotionnellement que tous les coups de quequette ou les branlette que j’ai pu avoir depuis un bail… On fermait les yeux comme des gosses !

            Mais maintenant on a peur de prendre des risques insensés pour notre vie de couple (on est marié), de famille et notre équilibre.

            Surtout elle : elle pèse tout ça et veut du temps pour réfléchir.

            Elle m’a dit qu’elle était bousculée, remplie d’émotions, que ça la travaillait… Qu’il fallait y aller progressivement, peut-être laisser passer l’été.

            On a dit qu’il fallait qu’on détermine comment « gérer ça »… « Gérer » comme de la comptabilité ! C’est assez affreux de dire ça quand tu voies les émotions qu’on a eu cet après midi !

            Vu le contexte j’ai été imprécis sur mes intentions : je lui ai dit que je voulais des moments de complicité, de tendresse et d’intimité.

            Mais avec la distance qui nous sépare et le danger qui nous guette, c’est très compliqué : on ne peut se voir qu’en journée, quelques heures pas plus, de manière épisodique.

            Est-ce que ça peut tenir ? Dis moi !

            Pour être clair, ça serait plus simple si je voulais juste la baiser, mais c’est plus fort que ça ! En même temps je ne suis pas adepte de Platon non plus.

            On ne veut pas souffrir, mais est-ce possible ?

            • Konsti dit :

              Hello guiguijeff,

              content de te revoir. Ok, écoute-moi bien, car j’ai quelques trucs importants et hyper efficaces à te dire !

              Tu es trop fort !

              Je sais, merci. :-p

              Tu te rends compte que ces quelques secondes juste sur sa joue, c’était plus fort émotionnellement que tous les coups de quequette ou les branlette que j’ai pu avoir depuis un bail… On fermait les yeux comme des gosses !

              T’es amoureux ! Et désolé de te décevoir, mais c’est humain. C’est normal. Et surtout, être amoureux est un état temporaire !

              Mais maintenant on a peur de prendre des risques insensés pour notre vie de couple (on est marié), de famille et notre équilibre.

              Peur de nuire à l’équilibre familial, c’est normal !

              MAIS ! Ce n’est pas une question de « ou bien… ou bien… ».

              Tu peux très bien avoir des sentiments pour cette femme ET mener une vie de famille. Tu peux très bien avoir une affaire avec cette femme ET mener une vie de famille.

              Que faire ? Si tu la veux vraiment, alors tu dois :

              • garder ton calme ;
              • continuer à exprimer tes émotions ;
              • la réconforter (lui faire comprendre à travers tes paroles ET tes actes que tu ne représentes AUCUNE menace pour sa vie de famille) ;
              • lui faire comprendre qu’il n’y a rien de mal d’avoir une famille ET d’éprouver des émotions pour quelqu’un d’autre (toi) ;

              Concrètement, voici ce que tu lui dis :

              Tu sais que je te trouve irrésistible. Tu sais que j’éprouve de fortes émotions pour toi. Tu sais que j’adore respirer ton parfum. Tu sais que j’ai envie de me noyer dans tes baisers.

              Et tu sais quoi ? Je ne représente aucune menace pour ta vie de famille. Je ne vais pas te contacter quand tu es à la maison. Ni par téléphone, ni par sms, ni par e-mail, ni par quelconque moyen !

              Je sais que tu ne veux pas mettre ta vie de famille en danger. Pareil pour moi. Moi aussi je ne veux pas mettre ma vie de famille en danger.

              Donc, tu n’as rien à craindre de moi. Je veux juste partager de beaux moments avec toi. Je veux que tu te sentes attirante et désirable. Je veux que tu te sentes la plus belle femme au monde.

              Mais je veux aussi que tu te sentes 100% à l’aise, confiante et en paix.

              De nouveau, je ne représente aucun danger pour toi, ni pour ta vie de famille.

              S’il se passe quelque chose entre nous, ce que j’espère, alors mon comportement envers toi ne changera pas ! Je continuerai à te respecter. Je continuerai à respecter ta vie de famille. Je resterai invisible, silencieux, calme et discret.

              S’il ne se passe rien entre nous, ben, pareil ! Mon comportement ne changera pas non plus. Je continuerai à te respecter toi et ta vie de famille. Et je continuerai à admirer la belle princesse que tu es !

              Si tu as peur de tes émotions, alors tu peux aussi compter sur moi. Je te le ferai savoir le plus rapidement possible. Je te dirai : « Princesse, je crois que tu développes de fortes émotions. Reste vigilante. Garde ton sang-froid. On doit garder un certain équilibre. On ne doit surtout pas perdre la tête. »

              Donc, voilà… Je crois que je suis amoureux de toi. Je te désire. Et je veux que tu le saches. Si c’est réciproque, tant mieux pour moi. Si ça ne l’est pas, pas grave. Je continuerai à t’admirer. Quoi qu’il en soit, tu n’as rien à craindre ! Ton bien-être et celui de ta famille est en sécurité avec moi.

              Ensuite…

              Surtout elle : elle pèse tout ça et veut du temps pour réfléchir.

              Elle m’a dit qu’elle était bousculée, remplie d’émotions, que ça la travaillait… Qu’il fallait y aller progressivement, peut-être laisser passer l’été.

              Du temps pour réfléchir ? Pourquoi réfléchir ? C’est clair. T’es amoureux et elle probablement aussi.

              Non, elle ne veut pas réfléchir. Elle veut juste réduire l’angoisse, le stress. Elle veut se sentir en sécurité. Et elle veut se déculpabiliser au cas où il se passerait quelque chose entre vous.

              Je répète ! Ce qu’elle veut c’est :

              • moins d’angoisse et de stress ;
              • plus de sécurité et de confiance ;
              • se déculpabiliser.
              On a dit qu’il fallait qu’on détermine comment “gérer ça”… “Gérer” comme de la comptabilité ! C’est assez affreux de dire ça quand tu vois les émotions qu’on a eu cet après midi !

              Oui, exactement ! Le terme « gérer » est bien à sa place. Alors, comment gérer ça. Toi, mon cher, tu ne peux pas gérer ses émotions et sa vie de famille directement. Je dis bien DIRECTEMENT !

              Par contre, tu peux gérer ça INDIRECTEMENT. Comment ? En gérant TES émotions et TON comportement. Comment ? En RESTANT CALME ET CONFIANT ! Car pour l’instant tu flippes trop. Tu renforces TES et SES sentiments de stress, d’incertitude et d’angoisse.

              Donc, accepte tes sentiments d’amour. N’essaye pas de résister. Et surtout, arrête de te tracasser !

              Mais avec la distance qui nous sépare et le danger qui nous guette, c’est très compliqué : on ne peut se voir qu’en journée, quelques heures pas plus, de manière épisodique.

              Je ne vois pas ce qu’il y a de compliqué. Vous pouvez vous voir qu’en journée, quelques heures et pas plus, de manière épisodique. C’est simple, non ?!

              Ce qui est compliqué… Ou plutôt, ce qui complique les choses c’est TON dialogue interne. « Blabla blabla blabla… » dans ta tête. « Oh noooon… C’est compliqué ! J’ai une vie de famille. Elle aussi. Je ne veux pas perdre ma famille. Je suis amoureux de cette femme, mais je n’ai pas envie de foirer. Je voudrais être tout le temps avec elle, mais je ne peux la voir que quelques instants par jour. Blabla blabla… »

              Non, c’est très simple. T’es amoureux. Vous avez une vie de famille. Vous ne pouvez vous voir que quelques heures par jour. That’s it. C’est très simple.

              Arrête de te TORTURER L’ESPRIT !

              Est-ce que ça peut tenir ? Dis moi !

              Ça peut tenir quelques semaines, quelques mois, quelques années. Pourquoi pas ? Mais tôt ou tard, ça se terminera. Comme TOUT dans la vie.

              On ne veut pas souffrir, mais est-ce possible ?

              Of course que c’est possible.

              Comment ?

              De nouveau, arrête de te torturer l’esprit.

              Exprime-toi !

              Profite des moments avec cette femme !

              Mets-la en confiance !

              Fais-lui comprendre à travers tes paroles ET ton comportement que tu n’es pas un danger pour sa vie de famille.

  • guiguijeff dit :

    Salut Konsti,

    Oui tu as raison : cette femme m’attire et je la désire, mais depuis qu’on s’est vu on est seulement dans une relation un peu virtuelle à distance (on se maile et on s’envoie des sms).

    Or, je voudrais partager du temps avec elle, avoir des moments de tendresse, et bien plus encore ! Je l’accepte si c’est quelques fois dans l’année pour quelques rares occasions dès lors que c’est intense !

    On est loin l’un de l’autre, on n’aura que peu de temps si on se revoit, il va falloir que je sois clair et efficace…

    Ce que je crains dans ta proposition c’est qu’elle me réponde : « moi aussi j’ai des sentiments pour toi et c’est bien pour ça que j’ai accepté la discussion à distance avec toi mais tu as raison : j’ai ma vie de famille, et nous sommes loin l’un de l’autre, on se verra une fois tous les deux mois, donc restons en là … »

    Et là je me retrouve comme un con…

    Merci Konsti

    P.S. : Désolé, j’ai foiré dans ma rédaction (cf supra).

  • guiguijeff dit :

    Konsti

    j’ai encore un truc à te dire : t’es vraiment trop fort ;-)

    j’ai un autre truc à te demander : comment je peux te remercier ? car tes conseils m’ont vraiment aidé

    J’ai donc suivi tes conseils. J’ai accepté mes émotions et je les ai exprimés mais je suis resté confiant et maître de moi.

    Résultat : elle a accepté l’invitation et c’est le coup de foudre…

    On s’est retrouvé et on a fait l’amour comme au plus jeune âge.

    Maintenant c’est de la folie pure. On s’appelle 3 fois par jour, on s’envoie des sms à tout va…

    Nous sommes fous amoureux. Elle m’écrit des trucs que même ma femme ne m’a jamais écrits.

    C’est irrésistible. On se désire tout le temps. C’est très fort. Je la sens en moi et elle pareil. On rêve de nos corps et d’amours éperdues. Mais ce n’est pas une pulsion passagère. C’est un désir de durée, de croissance. On ressent une forte attirance, mais aussi de l’attachement et une confiance profonde.

    On rêve de projets improbables.

    C’est difficile d’être objectif dans une situation comme celle-ci alors qu’elle nous tient en haleine, nous inspire des attentes et fais naître des espoirs inattendus…l’espoir de se voir davantage, de faire plus entre nous, de se découvrir, de se donner, de faire des choses jamais faites…l’espoir que « cela marchera » entre nous…et aussi l’espoir que cela durera toujours…alors que le temps poursuit son chemin vers l’infini, vers l’inconnu…et que nous avons nos conjoints respectifs et nos familles.

    Cela paraît insensé mais tout cela alimente nos rêves. On en parle tous les jours au téléphone.

    Comment est ce possible de faire durer cet état ? On est fous…

    On a beaucoup parlé et décidé d’assumer nos sentiments. Mais nous voulons préserver notre vie de famille.
    On se reverra seulement dans plus d’un mois…

    On est éloignés mais finalement n’est-ce pas aussi ce qui pourra contribuer à la richesse de notre relation ? Nos retrouvailles ne pourront qu’en être plus belles et plus intenses. Nous aurons beaucoup plus à partager.

    Voici notre décision et notre « philosophie » :

    Nos sentiments, nos décisions, nos comportements nous appartiennent et ne sont pas la propriété de notre entourage. C’est à nous de nous affirmer et de garder le contrôle. Donc nous laissons les autres de côté et suspendons le cours du temps durant lequel nous sommes seuls pour nous aimer.

    Nous ne nous sentons pas coupables parce que finalement il n’y a pas lieu de l’être.

    Mais, de fait, nous rompons un certain équilibre. et en créons un autre en voulant préserver nos très proches et vivre intensément tous nos moments partagés à deux.

    Après il y a le risque encouru, celui d’être découvert…et qui fait aussi peur.

    Qu’est ce que tu penses de tout cela ?

    Comment ça peut évoluer ?

    On a décidé de vivre le présent sans se soucier de l’avenir mais comment ne pas songer à demain et à ce que notre amour va donner ?

    Merci à toi encore.

    • Konsti dit :

      Rebonjour ou rebonsoir, guiguijeff.

      j’ai un autre truc à te demander : comment je peux te remercier ?

      C’est simple : tiens-moi au courant de l’évolution de ton histoire d’amour en postant tes commentaires ici.

      Mais ce n’est pas une pulsion passagère. C’est un désir de durée, de croissance.

      Si, si… Fais-moi confiance : c’est passager. Désolé de te décevoir. Tu verras. Dans quelques semaines ou mois l’intensité de cette pulsion va s’affaiblir fortement (elle va même disparaître).

      On rêve de projets improbables.

      Mot clé : improbables. Mais bon, c’est humain. C’est normal. Vous êtes amoureux. Pensez également à vos familles.

      Je ne dis pas que vous devez stopper cette histoire d’amour. Je vous conseille tout simplement de tenir compte de l’impact de cette histoire sur vos familles. Car même s’ils n’en savent rien, déjà le simple fait d’être amoureux se traduit dans vos comportements.

      Autrement dit, être amoureux consomme de l’énergie : de l’énergie mentale et émotionnelle. T’es amoureux de cette femme et tu penses presque tout le temps à elle. Et quand tu penses à quelqu’un, tu ne penses PAS à quelqu’un d’autre. Donc, plus tu penses à cette femme, moins tu penses à TA femme et TES enfants.

      Tu sais quoi ? Tu es amoureux de cette femme. Ok… Mais ce n’est pas LE VRAI amour. Non, le vrai amour dans ce cas-ci c’est de continuer ACTIVEMENT et CONSCIEMMENT à assumer la responsabilité que tu as vis-à-vis du bien-être de TA femme et TES enfants.

      Pour mieux comprendre ces propos, je te conseille TRÈS fortement de lire l’article suivant : « Comment Lui Dire Que Je L’Aime »

      Comment est ce possible de faire durer cet état ? On est fous…

      C’est impossible. De nouveau, cet état est passager… Au lieu de te demander comment le faire durer, profites-en tout simplement le temps que ça dure. Enjoy it sans plus.

      On se reverra seulement dans plus d’un mois…

      Tiens-moi au courant.

      On est éloignés mais finalement n’est-ce pas aussi ce qui pourra contribuer à la richesse de notre relation ?

      Peut-être que oui… Peut-être que non…

      Il se peut que pendant ton absence ses sentiments pour toi diminuent (voire même disparaissent). Il se peut qu’elle se rende compte que l’enjeu est beaucoup trop grand et que ça n’en vaut pas la peine… Que sa famille est la chose LA plus importante.

      Qu’est ce que tu penses de tout cela ?

      Comment ça peut évoluer ?

      Je pense que c’est une belle histoire passionnelle. Mais je pense aussi… Non, j’en suis sûr… Je suis sûr que ça ne va pas durer.

      Et je pense que votre « amour » (cet état d’être amoureux) n’est pas la chose la plus importante, mais bien le bien-être de vos familles. Vous êtes amoureux… Toi et elle… Ben, ça fait 2 personnes.

      Mais cette histoire pourrait faire mal à ta femme, à son mec, à ton enfant et à ses enfants. Ça fait combien ? 7 personnes ! Et si ces 7 personnes souffrent… Ben, alors toi et elle vous souffrirez aussi. Alors ça fera 9 personnes qui souffrent.

      De nouveau, je ne dis pas que vous devez rompre. Je ne dis pas que vous devez tout dire à vos familles. Je ne dis pas non plus que vous devez garder le secret.

      Je dis tout simplement que vous devez en tenir compte.

  • Willou dit :

    Vraiment super article Konsti …

    Si j’ai bien compris, il faut faire d’elle le prix en la complimentant, partageant, as you like .. comme si tu lui donnais simplement l’heure par exemple, sans rien espérer recevoir en retour ? Même si ces filles en question se sentent encore plus puissantes, belles, voire hautaines, ils font continuer dans cet état d’esprit pour pouvoir les séduire ?

    Merci de m’éclaircir juste sur cela. :)

    • Konsti dit :

      Exactement : sans rien attendre en retour.

      Même si ces filles en question se sentent encore plus puissantes, belles, voire hautaines, ils font continuer dans cet état d’esprit pour pouvoir les séduire ?

      Si elles se sentent plus belles, oui… C’est une bonne chose.

      Par contre, si elles se comportent de manière hautaine, alors non, tu ne dois pas continuer à les mettre sur un piédestal. Tu les nies.

      C’est simple : le respect doit être mutuel.

      • Ternon dit :

        Konsti!
        Je crois voir le but caché de ton article. Tu penses que faire d’une fille le prix sans rien attendre en retour, sans chercher à aller plus loin, juste pour le plaisir de donner est révélateur d’une bonne confiance en soi et d’une vie amoureuse comblée. Concrètement, la fille se fait valoriser par un type qui n’attend rien, et qui la valorise juste pour la valoriser. Elle va être frustrée, elle va pas comprendre, et se dire « pourquoi il me drague pas, alors? » Et voila ! Fuis moi je te suis, Prizing is back ! :D
        Je pense que c’est ça que tu cherches à encourager. Seulement… je sais pas si ça marcherait, si je pratiquais « fais d’elle le prix », dans la mesure ou j’ai compris la finalité de cette stratégie…

        En résumé, faire d’elle le prix pour séduire … C’est incohérent, ca veut rien dire, car faire d’elle le prix sans rien attendre, dans le but de séduire, c’est paradoxal…. SAUF!
        … si le but de cette manœuvre à pour effet de montrer une certaine confiance en soi et un statut de « mec comblé », pour justement jouer à l’intouchable, au mec qui constitue un certain prix, une valeur.

        Voila, je sais pas si j’ai été bien clair.

        Toujours est-t-il que je penserais à cette analyse, si je pratiquais ta technique, Konsti. Donc est ce que ca marcherait encore ? Puisque, je serais conscient que au final ‘est une forme de manipulation, et … c’est pas sincère, j’attends quelque chose en retour, surtout si je fais ça a des filles qui me plaisent…

  • sheping dit :

    Bonjour tout le monde !!! Ouais cet article semble avoir l’explication la plus simple et plus efficace ! Cela pourrai sembler tout à fait logique pour certains ! D’ailleurs on y pense même pas .

    Mais moi j’observe beaucoup (et oui je suis curieux) et ce n’est pas le cas pour tous malheureusement. D’ailleurs c’est un excellent article que je conseille à ceux dans la galère de le lire !!

    Et surtout les mecs, ne pensez pas qu’au sexe pour une fille. Si vous êtes puceau, vous verrez très bien qu’après le premier coup cela se balaye !! Ne soyez surtout pas obnubilé par le sexe et vous verrez, ça n’empêchera pas de s’éclater au plumard, oh non !

    Au contraire, trop de stress et blam, on se rétame car soit on arrive pas à attirer par manque de confiance, ou soit on recule devant toute occasion tous ça à cause de l’angoisse produite par votre obsession ! Et ça il faut le capter les mecs !!!

    Ne prenez pas les filles pour des trous à niquer, bordel !!! Désolé, mais j’en connais certains et c’est tellement flagrant, mais eux ont jamais de relation ou très peu!! Dommage non ??

    Allez les mecs, ce n’est pas des conneries ce que raconte konsti (que je salut d’ailleurs), superbe article !!

    Suivez ces conseils et vous verrez, vous aurez non seulement une autre vision des filles, mais de la vie en général !! Arrêtez un peu les cinq doigts et bouger vous !! Restez fier tout en étant respectable et franc avec les filles, cela les rassurent ! Allez sur ceux, moi je vous dis bye bye et bonne continuation !!

  • Chaton dit :

    Salut,

    J’ai 33 ans et mardi soir je suis sorti et j’ai rencontré une femme de 47 ans super mignonne, je ne lui aurais jamais donné son âge. On a discuté, le courant est passé et j’ai aimé danser du rock avec elle.

    Je me suis basé sur ton article et j’ai exprimé ce que je ressentais. Voilà ce que j’ai envoyé…

    Je voulais avoir des commentaires par rapport à ce que j’ai écrit, en tout cas je me sens libéré de lui avoir dit, peu importe sa décision. Qu’en pense le coach? Ce que j’ai écrit est-il bien dans l’esprit de ton article? En tout cas je l’ai exprimé tel que c’était… J’ai peur qu’elle me fuie quand on se croisera car on sera amené à se croiser… Help me!

    Chaton

    ——MAIL ENVOYÉ——

    Coucou (prénom de la femme),

    Hier soir je pensais aux moments que nous avons passés ensemble ce mardi soir. Je ne m’attendais pas à rencontrer quelqu’un qui aime danser comme ça le rock. J’ai vraiment apprécié quand nous dansions. Et à un moment je me suis retrouvé à une table debout à côté de toi. J’étais très proche de toi et je me sentais vraiment à l’aise et en confiance. Parfois même j’avais des frissons et je sentais que je cherchais le contact avec toi. A un moment d’ailleurs j’avais envie de te prendre dans mes bras, je ne sais pas pourquoi.

    Je connais notre différence d’âge mais je voulais t’exprimer ce que j’ai ressenti, simplement. Tu n’as rien à craindre de moi. Je veux juste que tu te sentes 100% à l’aise, confiante et en paix. Je veux juste continuer à partager ces chouettes moments avec toi.

    Si tu as aussi envie de continuer ces chouettes moments, ce que j’espère, alors mon comportement ne changera pas. Je ferai le nécessaire pour que tu te sentes à l’aise quand on se croisera.

    Si tu n’as pas envie de continuer ces chouettes moments, ben pareil! Mon comportement ne changera pas. Je ferai le nécessaire pour que tu te sentes à l’aise quand on se croisera.

    Quel que soit la décision que tu prendras sache que je ne représente aucun danger pour toi.

    A bientôt,

    (prénom)

    • Konsti dit :

      Hello Chaton.

      Qu’en pense le coach?

      Ce que je pense :

      1. Je trouve de ton mail trop prudent et trop mou. Tu dis que tu as exprimé ce que tu ressentais. Euh… Non… Tu n’as pas réellement exprimé ce que tu ressentais. Tu as chié dans ton froc. Tu as choisi un moyen de communication beaucoup plus sûr. Tu as évité la confrontation. Tu as évité l’éventuel râteau.

      Bref, ta motivation n’est pas l’envie, mais L’ANGOISSE !

      Tu as peur de sa réaction et tu accordes trop d’importance au résultat.

      2. Pourquoi est-ce que tu lui envoies ça par e-mail ? Pourquoi est-ce que tu ne lui a pas dit les choses en face ? Pareil : ANGOISSE !

      Ce que j’ai écrit est-il bien dans l’esprit de ton article?

      Non. L’essentiel de l’article c’est DE T’EXPRIMER SANS ATTENDRE QUOI QUE CE SOIT EN RETOUR.

      Toi, par contre, tu essaies de plaire et d’éviter le râteau. Ce qui signifie attendre quelque chose en retour : plaire et une réaction positive.

      J’ai peur qu’elle me fuie quand on se croisera car on sera amené à se croiser… Help me!

      Voilà…

      Je ne m’attendais pas à rencontrer quelqu’un qui aime danser comme ça le rock. J’ai vraiment apprécié quand nous dansions. Et à un moment je me suis retrouvé à une table debout à côté de toi. J’étais très proche de toi et je me sentais vraiment à l’aise et en confiance.

      Aie, aie, aie… Ça veut RIEN dire tout ça. Enfin si… Ça veut dire : « Tu me plais. Je te trouve attirante. J’ai des papillons dans le ventre et des scintillements dans les couilles. Mais mes couilles ne sont pas assez grandes pour oser te le dire par écrit (et encore moins en face). »

      Parfois même j’avais des frissons et je sentais que je cherchais le contact avec toi.

      Le seul mot qui me plait : frissons. Laisse tomber le « parfois même »… Laisse tomber le « je sentais que je cherchais le contact avec toi. »

      Fais-en : « Tu me donnes des frissons et j’ai envie de toi. »

      A un moment d’ailleurs j’avais envie de te prendre dans mes bras, je ne sais pas pourquoi.

      Comment ça « tu ne sais pas pourquoi » ? Tu sais très bien pourquoi !

      Je connais notre différence d’âge mais je voulais t’exprimer ce que j’ai ressenti, simplement. Tu n’as rien à craindre de moi. Je veux juste que tu te sentes 100% à l’aise, confiante et en paix. Je veux juste continuer à partager ces chouettes moments avec toi.

      Aie, aie, aie… Trop trop trop trop mou, mon vieux.

      Non, j’arrête avec la tentative d’analyse.

      Chaton, mon vieux, premièrement, change de pseudo. Par exemple : Gros Tigre Féroce En Rut.

      Deuxièmement, sois beaucoup plus direct et franc. BEAUCOUP !

      Et finalement, il y a quand même un tout petit espoir (avec l’accent sur « tout petit »). T’as 33 ans et elle en a 47. Si c’est une cougar en manque et en besoin et si t’es le seul candidat, alors il se peut qu’elle se dise « pourquoi pas ». Mais alors c’est elle qui guidera le processus de séduction. C’est elle qui sera le « mec ».

  • Rafay dit :

    Salut Konsti,

    tout d’abord bravo pour ton blog. Tu donnes une vision différente des autres sites, car tu mise sur la sincérité.

    Et honnêtement c’est une chose qui se perd à la longue quand on découvre la séduction. On a du mal à être honnête avec soi-même, limite on pourrait se sentir perdu par moment.

    Concernant l’article, j’ai souvent tendance à ne pas dire ce que je ressens pour être le prix. J’ai toujours perçu ça comme une faiblesse. J’attends donc d’être sûr que la fille est intéressée avant d’aller plus loin, sans verbaliser mon intérêt.

    Là tu dit qu’il ne faut pas être le prix et j’aurais une petite question à te poser. Il y a une collègue qui me plait et à qui je plait qui me tourne autour depuis quelques mois.

    J’ai rien fait avec elle, car j’avais une copine à l’époque et un bon ami à moi était amoureux d’elle. Mais voilà, j’ai craqué.

    Un soir on s’est retrouvé seul dans ma voiture. On s’est embrassé longuement pendant des heures et sa prenait une bonne tournure sexuelle.

    On devait se revoir les jours qui suivent, mais là 1e fois on a eu un empêchement. Elle s’est excusée et elle m’a relancé.

    Et au moment de se voir elle répond plus au sms, ni au tel. Et ça fait 2 jours que j’ai plus de news.

    Dans ma tête je me dit que je suis le prix, qu’elle a déconné et c’est à elle de revenir.

    Mais voilà je me dit que plus le temps passe plus la tension sexuelle qu’on avait créée va essouffler.

    J’ai un petit blocage du coup je ne sais pas quoi faire et je ne comprends pas pourquoi elle a stoppé net toute communication, alors que c’était bien parti…

    • Konsti dit :

      Salut Rafay,

      dans ton cas ce n’est pas vraiment une question d’être le prix ou pas. Elle ne donne plus de nouvelles et tu te demandes : « Que dois-je faire ? »

      C’est aussi simple que ça.

      Alors, que dois-tu faire ?

      C’est simple.

      Ou bien tu attends encore ou bien tu la contactes.

      Alors, que faire ? Attendre ou la contacter ?

      Ça dépend… Si tu lui as envoyé plusieurs sms, alors attends. Car dans ce cas-ci, la balle est dans son camps.

      Et au moment de se voir elle répond plus au sms, ni au tel. Et ça fait 2 jours que j’ai plus de news.

      Deux jours sans nouvelles, c’est pas grand chose… Donc, attends !

      Mais voilà je me dit que plus le temps passe plus la tension sexuelle qu’on avait créée va essouffler.

      La tension sexuelle s’évapore rapidement. Très rapidement ! Et dans votre cas, de la tension sexuelle, il n’y en a plus.

      J’ai un petit blocage du coup je ne sais pas quoi faire et je ne comprends pas pourquoi elle a stoppé net toute communication, alors que c’était bien parti…

      Ou bien c’est une question d’angoisse (pour les éventuelles répercussions sociales) ou bien une question d’ego (voir si tu vas lui courir après).

      Quoi qu’il en soit, si j’étais toi, j’attendrais. En plus tu dis que c’est une collègue. Ben, alors tu la reverras sûrement au boulot. Et quand tu la reverras, en observant son comportement, tu sauras ce qu’il en est.

  • Salsero dit :

    Bonjour Konsti

    Excellent article.

    Ta définition d’ « être le prix » me parait des plus justes.

    Comme tu le dis, combien d’apprentis séducteur essayent de se changer et y perdent toute spontanéité.

    Bravo pour ton blog et tes articles.

  • Rafay dit :

    Re Konsti !

    T’avais raison, on s’est revus au taf et elle ma dit qu’elle avait des soucis familiaux et qu’elle était désolé, etc.

    Cela fait 1 mois qu’on se fréquente maintenant, mais le problème est que depuis elle m’a refait le sale coup 2 fois. Une fois on devait se voir. Le jour J je l’appelle, elle ne décroche pas et plus de nouvelles pendant une semaine.

    Depuis on s’est revus. Elle me dit que c’est parce qu’elle sort d’une longue relation de cinq ans. Et depuis elle a du mal à faire confiance et à s’attacher.

    Selon elle, même si ça marche entre nous deux, ça ne durera pas. On finira forcement par se séparer que ce soit dans un mois, un an ou plus. Selon elle ça ne sert à rien.

    Elle me dit quand-même que je compte pour elle et que c’est quand-même sérieux notre histoire.

    On se remet ensemble. Tout se passe bien pendant 2 semaines et hier elle m’a refait le coup. On devait se voir l’après-midi et le jour J plus de nouvelles. Elle ne décroche pas.

    C’est relou tout ça. C’est toujours moi qui prend les devants, qui fait les démarches. Et même quand elle est d’accord, une fois sur 3 elle me met un plan.

    Je ne sais même pas si on est ensemble ou pas. J’ai l’impression de perdre mon temps. J’hésite de faire comme si de rien n’était et de rester avec, ou bien de lui dire clairement que ça ne me plait pas et que je ne pourrais pas rester avec à la longue.

    Je ne sais pas quoi faire, ni comment m’y prendre. En plus, des potes à moi m’ont dit que c’était le genre de fille à sortir avec plusieurs gars.

    Elle me jure que je suis le seul, mais bon, son attitude commence a me rendre jaloux et parano. Des fois son ex et d’autres gars l’appellent quand on est ensemble et elle ne répond pas.

    Je me dit que quand je l’appelle et qu’elle ne répond pas, c’est qu’elle est avec d’autres mecs.

    Je sais que ce n’est pas bon d’être jaloux, mais voilà, tout se passe bien et soudain tout s’inverse ..

    • Konsti dit :

      Rafay, mon vieux. Laisse-la tomber.

      Sérieux, t’as trop souffert. STOP !

      Trop de jeux de pouvoir… Trop de manipulations… Trop de mensonges…

      STOP !

      Laisse-la tomber… MAINTENANT !

      Tu ne sais pas si vous êtes ensemble ou pas ? Vous n’êtes pas ensemble ! Point.

      Lis également le commentaire de Lechat ci-dessous et ma réponse à son commentaire.

      Allez, mon vieux, courage.

  • lechat dit :

    Hello Rafay,

    Tu te plains qu’elle te fait des sales coups. Et le manque de respect là-dedans? Je lis aussi que tu en as marre. Pourquoi ne lui exprimes-tu pas ta colère? Le risque c’est que tu la vois plus, c’est clair. Mais crois-moi, si elle tient vraiment à toi, elle arrêtera ses conneries. Sinon tu continueras (peut-être) d’être son pantin… A toi de choisir :)

    Lechat

    • Konsti dit :

      Merci pour ton intervention, Lechat.

      Je suis plus ou moins d’accord avec toi, sauf avec l’expression de la colère.

      Je ne le ferais pas, car la fille a un comportement manipulateur. Même sans la connaître, je le dis avec 100% de conviction : elle ment !

      En exprimant sa colère, Rafay communique de la faiblesse. Et c’est de cette faiblesse que se nourrit l’ego de la fille.

      Que faire ?

      La laisser tomber MAINTENANT ! Sans rien dire…

      C’est tout.

      • Rafay dit :

        Merci Konsti et Lechat,

        mais j’ai vu vos messages bien trop tard… J’ai déjà exprimé ma colère et de l’attachement. Elle aussi a exprimé de l’attachement, sauf qu’elle me mentait.

        Elle m’a bien manipulé et tourné en bourrique. Tout ce qu’elle me disait c’était du mytho. Je crois qu’on appelle ce genre de femmes les « attention whores » (ou histrioniques).

        Elle m’a fait tomber en oneitis. Maintenant je me sens faible et je n’arrive pas à la sortir de ma tête, alors qu’à la base elle ne m’attirait pas vraiment.

        Le plus frustrant c’est qu’on a pas couché ensemble. Je me sens naïf et impuissant face à tout ce qu’elle m’a fait.

        Je ne sais même pas quel était son objectif avec moi.

        Bref, faut que je l’oublie et que je reprenne confiance en moi…

  • Albert II dit :

    Salut Konsti,

    Tout d’abord, bravo pour tes articles tes conseils, clairs, précis, pleins de bon sens et qui semblent efficaces. Je t’écris car j’ai justement besoin d’aide et de conseils.

    Ma situation :

    35 ans, marié 3 enfants (6 ans, 3 ans et 3 ans).

    Ma femme et moi avons des problèmes de couples (c’est un euphémisme) depuis longtemps (4 ans au moins).

    Avons essayé plein de choses (dont thérapie de couple), rien ne marche.

    Je ne l’aime pas, me demande si je l’ai déjà aimé, et suis convaincu que notre couple n’a pas d’avenir.

    A bout, je lui ai déjà proposé le divorce à 3 reprises. Elle a refusé. Je ne veux pas être celui qui abandonne ses enfants (surtout à cet âge), donc… « pour les enfants », nous restons ensembles. Parfois nous profitons de périodes plus « vivables »…, ça va un peu mieux en ce moment, mais nous avons toujours un problème et il n’est pas résolu.

    Ce qui change aujourd’hui:

    Depuis 2 ans, est arrivée dans mon service au boulot une jeune femme qui me fait craquer. J’en suis clairement amoureux. Papillons dans le ventre, elle m’hypnotise, je la désire, etc… Je la trouve belle, je lui trouve toutes les qualités du monde. Je ne me lasse pas de la regarder. C’est celle que j’aurais voulue…

    Je sais que c’est temporaire, et dès le début, comme nos situations respectives (elle est en couple et a 7 ans de moins que moi) représentaient pour moi des obstacles infranchissables à une relation durable (car je pense qu’inconsciemment je cherche à « remplacer » ma femme), je n’ai rien tenté, rien avoué, et essayé de ne rien montrer (je suis très fort pour cacher mes émotions). Et je n’ai clairement pas été assez courageux pour tenter … « juste une aventure », car ce n’est pas ce que je désirais.

    Mes questions :

    Mais ça devient de plus en plus difficile, cet été on s’est un peu rapproché (sport à la pause déjeuner), et ces délicieux moments font ressortir en moi cet état « amoureux », mais qui dure, qui dure !!!!

    En lisant tes articles, je comprends que je dois lui dire mes sentiments et lui dire « j’ai des sentiments pour toi, je n’attends rien en retour, c’est comme ça, je respecte ta vie de couple, je ne suis pas une menace etc.… »

    Mais à quoi ça sert ???? Est ce que je vais me sentir mieux ? Est-ce que ça ne vas pas la perturber ?

    Ne vais-je pas descendre dans son estime ? (je sais c’est con comme question)

    Pourra-t-on continuer à se voir au boulot tous les jours comme si de rien n’était ??

    Je me demande aussi, puisque ça dure depuis si longtemps si mon état amoureux ne se transformerait pas en Amour tout simplement… ?

    Pour me « soulager » un peu, j ai décide d’écrire une lettre, …. Sans lui envoyer… Puis-je te l’envoyer pour me dire ce que tu en penses ?

    En face j’aurai du mal à lui dire tout ça, c’est bien une lettre ? Faut signer ???

    Merci beaucoup.

    • Konsti dit :

      Salut Albert II,

      merci pour ton commentaire et pour tes compliments. Petit détail : mes conseils ne semblent pas efficaces. Ils le sont ! :-)

      Ma femme et moi avons des problèmes de couples (c’est un euphémisme) depuis longtemps (4 ans au moins).

      Avons essayé plein de choses (dont thérapie de couple), rien ne marche.

      Quels problèmes exactement ?

      En lisant tes articles, je comprends que je dois lui dire mes sentiments et lui dire « j’ai des sentiments pour toi, je n’attends rien en retour, c’est comme ça, je respecte ta vie de couple, je ne suis pas une menace etc.… »

      La citation que tu utilises dans ton exemple ne s’applique pas dans ton cas. Tu dois faire une introspection et adapter tes paroles à ta situation.

      Mais à quoi ça sert ????

      Premièrement, pour te libérer et soulager. Comme tu le dis, pour te sentir mieux.

      Deuxièmement, pour augmenter tes chances de la conquérir. À condition de le faire de manière inconditionnelle et sans aucun engagement !

      Est-ce que ça ne vas pas la perturber ?

      Oui, probablement. C’est même certain ! Et alors ?

      Ne vais-je pas descendre dans son estime ? (je sais c’est con comme question)

      Ça dépend de comment tu le dis. Si tu le dis de manière désespérée, comme si c’est une question de vie ou de mort, alors oui, tu descendras dans son estime.

      Si tu le dis de manière confiante, inconditionnelle et sans aucun engagement, alors non, tu monteras dans son estime.

      Pourra-t-on continuer à se voir au boulot tous les jours comme si de rien n’était ??

      Ça dépend de toi. Si tu t’en fous de sa réaction et si tu continues à te comporter « normalement », alors oui.

      En revanche, si tu commences à flipper et à te comporter différemment, comme s’il venait de se passer un truc trop important, alors non.

      Bref, si tu restes calme et confiant, quelque soit le résultat, alors oui, vous pourrez continuer à vous voir normalement.

      Albert II, je sais que tes sentiments sont forts, très forts, mais ce n’est pas la fin du monde.

      Je me demande aussi, puisque ça dure depuis si longtemps si mon état amoureux ne se transformerait pas en Amour tout simplement… ?

      Non, car à mon avis l’amour est une attitude et un comportement :

      • attitude : souhaiter le bonheur de l’autre, sans oublier ton propre bonheur ;
      • comportement : essayer activement d’augmenter le bonheur de l’autre, sans oublier ton propre bonheur.

      L’amour n’est PAS un sentiment. Les sentiments agréables (désir, état amoureux, joie, etc.) peuvent découler de cette attitude et ce comportement, mais il ne faut pas confondre sentiments et amour. Les sentiments ne sont que des sentiments. Et les sentiments fluctuent…

      Si tu séduis cette femme, après quelques temps l’intensité de tes sentiments diminuera. Ta bite et ton corps te diront : « Celle-là, tu l’as déjà eue. Il est temps de te trouver de la chair fraiche. » Alors quoi ? Comment vas-tu interpréter ça ? Est-ce que tu te diras : « Je ne l’aime plus. » ?

      Et que feras tu ensuite ? Recommencer à zéro ? Tu vas chercher quelqu’un d’autre à aimer ? Encore et encore ?

      Si tu ne la séduis pas, l’intensité de tes sentiments diminuera également. :-)

      Pour me « soulager » un peu, j ai décide d’écrire une lettre, …. Sans lui envoyer… Puis-je te l’envoyer pour me dire ce que tu en penses ?

      Oui, si tu veux. Tu peux également la publier ici, si c’est ok pour toi…

      En face j’aurai du mal à lui dire tout ça, c’est bien une lettre ? Faut signer ???

      C’est mieux de le lui dire en face ! Pas d’excuses… Pas de détours… En face ET en la regardant droit dans les yeux.

      Pourquoi veux-tu le lui dire via une lettre ? Car tu as peur de sa réaction… Tu as peur du râteau… C’est humain. C’est normal, mais ça diminue tes chances de la séduire.

      Ensuite, tu dis que cette femme est arrivée il y a deux ans. Je suppose que ça fait deux ans que tu la connais. Et que ça fait plus ou moins deux ans que tu as des sentiments pour elle. Si c’est le cas, alors tu as attendu trop longtemps. L’enjeu est devenu beaucoup trop grand pour toi. Résultat ? Tu as peur de foirer… Tu as peur du rejet… Tu as peur de souffrir… Mais tu souffres déjà ! Tu es frustré suite à cette situation…

      Tu veux séduire cette femme ? C’est ta priorité ?

      Ta priorité est d’arranger ta situation familiale. Tu dis que vous avez essayé plein de choses (dont thérapie de couple) et que rien ne marche. C’est une question de motivation et de volonté. J’ai comme une intuition — corrige-moi si je me trompe — que vous le faites (ou que tu le fais…) plus par obligation que par volonté. Veux-tu que ça s’arrange ? Ou le fais-tu car c’est ce qu’on attend de toi ? On, c’est-à-dire la société, ta famille, tes amis…

      Vous restez ensemble pour les enfants. Ok, je comprends… Car effectivement, le plus important, c’est les enfants.

      Mais, laisse-moi te poser une question. Qu’est-ce que ça apporte aux enfants ?

      Que tu le veuilles ou non, la qualité de ta relation avec ta femme influence le développement de tes enfants.

      Maintenant ils voient papa et maman qui vivent une relation fade et formelle. Maman et papa ont plutôt une relation « professionnelle ». Pour papa être avec maman est une « obligation », un « devoir », un « job »… La famille est pour papa un « travail ». Il a signé le contrat « de vivre avec maman pour éduquer les enfants ».

      Est-ce que c’est cette vision du couple que tu veux donner à tes enfants ? Ou préfères-tu qu’ils ont une vision plus joyeuse, plus riche, plus colorée ?

      Est-ce que tu veux que tes enfants voient une relation entre un homme et une femme comme une relation amoureuse ou comme une relation « professionnelle » ? Veux-tu qu’ils le voient comme un choix ou comme une obligation ?

      Et si un jour un de tes enfants te demandait : « Papa, en fait, pourquoi est-ce que tu es avec maman ? », que vas-tu lui répondre ?

      Albert II, LA chose la plus importante est d’essayer d’arranger ta situation à la maison. Il est temps de prendre tes responsabilités à fond ! Il n’y a personne qui t’oblige de rester à la maison « pour tes enfants ». Tu as essayé de divorcer à trois reprises. Ta femme a refusé. Personne ne t’empêche de refuser son refus. Personne ne peut t’obliger de rester.

      Je ne dis pas que tu dois divorcer. C’est à toi de voir…

      Ce que je veux dire est que tu te trouves dans une situation suboptimale et que c’est à toi de t’en sortir !

      Et finalement, tu t’es retrouvé dans un cercle vicieux. Ça ne va pas très bien à la maison. Tu tombes (plus facilement) amoureux d’une autre. Ça diminue ta motivation de t’investir à la maison. Et ainsi de suite…

      Donc ?

      Comment briser ce cercle vicieux ?

      La meilleure solution n’est pas de séduire cette femme, mais bien d’arranger ta situation à la maison !

  • Anthony dit :

    Bonjour Konsti , tu dis qu’il faut la mettre sur un piédestal, cependant en faisant cela, on devient moins attirant à ses yeux.

    Elle peut me prendre pour un lèche cul, ou un mort de faim. Il ne faut jamais dire à une fille qu’elle est belle. Elle entend souvent et elle pense qu’elle ma acquis.

    Je ne comprends pas trop. C’est être needy d’avouer son admiration dès les premières conversations ?

    Ça les fait fuir, non ?

    Si tu peux m’éclairer, en te remerciant d’avance.

    • Konsti dit :

      Anthony, je te conseille de lire et de relire cet article TRÈS TRÈS TRÈS ATTENTIVEMENT.

      Ce qui compte est COMMENT tu la mets sur un piédestal. Oui, effectivement, la mettre sur un piédestal peut jouer en ta défaveur. Mais de nouveau, ça dépend de COMMENT tu le fais.

      MAIS ! Ne PAS mettre la fille sur un piédestal, ça peut également jouer en ta défaveur. Mais ça aussi dépend de COMMENT tu le fais.

      Alors, comment faut-il le faire ?

      Encore une fois : INCONDITIONNELLEMENT ET SANS AUCUN ENGAGEMENT !

      • Anthony dit :

        je ne comprends pas le mot inconditionnellement , tu veux dire être désintéressé ?

  • Albert II dit :

    Salut Konsti,

    Et merci pour ta réponse. Car j’ai conscience que je déborde un peu sur d’autres sujets en ne parlant pas que de drague et de séduction…

    Ton intuition est très (très) bonne. J’ai en effet une relation presque professionnelle avec ma femme. C’est pour moi une obligation car nous avons 3 enfants.

    Effectivement, le cas idéal serait que la situation s’arrange à la maison, mais je n’y crois guère, car je n’en ai pas la volonté comme tu dis.

    J’ai parfaitement conscience que « la qualité de ma relation avec ma femme influence le développement de mes enfants ». C’est ce qui me rend le plus triste. Et le jour ou l’un d’eux me demandera pourquoi je suis avec maman, je ne saurai pas quoi lui dire, sinon que je me suis trompe (ce que je ne dirai pas) !

    Donc, comme tu le dis, je suis dans un cercle vicieux. Et peut-être que je tombe ainsi plus facilement amoureux…

    Sinon, pour le coté « séduction » de l’histoire, j’ai bien compris que tout était une question de confiance en soi. Ne pas avoir peur de lui dire, de façon inconditionnelle et sans engagement.

    Je propose ci-dessous 2 (autres) définitions pour être sur bien comprendre ces 2 termes.

    Peux-tu me dire si elles sont correctes (surtout la deuxième) ?

    • Sans engagement : je ne m’engage pas à te faire la cour tous les jours. Je ne vais pas m’accrocher à toi.
    • Inconditionnellement : je me déclare sans imposer de conditions. Du type « Ha si je n’étais pas marié, je sortirais bien avec toi. » ? Ou : « Si j’osais, je te dirais que tu me plais beaucoup. » ? Ou : « Si tu veux bien sortir avec moi, on pourrait aller plus loin ensemble… » ?

    Je crois aussi, sans te faire offense, que c’est quelque chose que tout le monde sait au fond de lui. C’est de l’ordre du bon sens presque.

    Mais il est plus facile de céder à la peur et de « psychoter » (tergiverser, masturbation intellectuelle, avoir peur), que de prendre son courage a deux mains !

    Ça demande de faire un petit effort sur soi, et de prendre un petit risque, mais qu’est-ce que la vie sans le risque ? :-)

    Merci encore d’avoir pris le temps de me lire et merci de ton analyse très pertinente. J’espère te recontacter un jour où je me sentirai plus libre pour des conseils drague. En tout cas je recommanderai vivement ton blog à mon entourage.

    Bravo pour ton excellent travail et pour ta sollicitude.

  • khalil dit :

    Bonjour, Konsti j’aime ton approche de la séduction en générale, c’est d’ailleurs en parti grâce à ton article « La Meilleure Phrase De Drague Pour Aborder Une Femme » que j’ai abordé une quarantaine de filles en moins de deux mois alors qu’auparavant je n’abordais pratiquement pas.

    Bien que ton approche directe, sincère et spontanée donne de bons résultats en temps normal avec certaines filles elle ne convient pas.

    En effet certaines filles très très belles sont ARRONGANTES et HAUTAINES et complètement insensible à ce genre d’approche.

    Pourquoi ? Parce que la plupart des hommes réagissent à leur physique de rêve, soit (quand ils n’ont pas les couilles d’aller lui parler) en la dévisageant comme des sauvages et en agissant comme des pervers ou soit c’est un mec dans un groupe de huit mecs qui lui dit des trucs du genre : « t’es bonne, oh t’as un beau cul, (elle les ignore et passe son chemin et la pathétiquement il crie) SALE PUTE!!:! »

    Les conséquences sont les suivantes : premièrement, elles pensera que pratiquement tous les mecs sont des pervers et qu’ils sont vulgaires et deuxièmement elle sera insensible lorsque on l’approchera de manière directe parce qu’elle sera fatiguée que les gens ne réagissent qu’à sa beauté.

    Attention je ne dis pas que c’est mal de montrer son intérêt sexuel à la fille qui nous plaît mais il y a des manières de montrer son intérêt, et le plus important quand on montre son intérêt c’est notre intention et notre réaction à son refus (cf toi même).

    La plupart des mecs lui ont très mal montrer leur intérêt.

    Mais le point positif c’est qu’elle aura développer, due à sa relation à la société en générale et au sexe opposé en particulier, deux besoins vitaux socialement : le besoin D’ATTENTION et D’APPROBATION.

    D’où le cercle vicieux suivant : plus elle aura des réactions, plus elle sera provocante (en mettant des vêtements plus moulants par exemple), et plus elle sera provocante, plus elle aura de réactions. Le paradoxe c’est que même si elle n’aime pas la manière dont la plupart des mecs réagissent à sa beauté elle a besoin qu’on y réagisse.

    Ces réactions suscités sont en quelque sorte un repère et une manière de s’estimer socialement, c’est la que la valeur sociale entre en jeu. La société valorise la beauté, elle en a beaucoup donc elle une grande valeur sociale.

    Cependant l’apparent excès de confiance que j’ai nommé auparavant ne cache qu’un manque de confiance.

    Ce manque de confiance et dû a deux éléments : premièrement car elles penseront que leur valeur sociale ne dépend que de leur beauté, et donc le meilleur moyen de se rassurer sur cette dite valeur, c’est de provoquer des réactions (bonnes ou mauvaises)

    Et deuxièmement l’arrogance dont elles font preuve n’est qu’une des caractéristiques du personnage qu’elles interprètent, parce qu’il faut bien qu’elles rejettent un tas de mecs.

    C’est là que la methode de mystery entre en jeu. Si tu l’aborde en étant indirect, et que tu lui envoie un neg, qui n’est finalement qu’une manière de montrer ponctuellement que tu n’est pas un prétendant potentiel (j’insiste ce n’est pas vulgaire) alors tout de suite tu suscitera SA réaction et elle se dira « qu’est-ce qu’il a (que les autres n’ont pas) ? Pourquoi il n’est pas comme tous les autres ? »

    Tu deviendra le prix instantanément, pourquoi ?

    Parce que ton attitude est rare, et que la rareté est valorisée. La fille sera attirée par le fait que tu ne sois pas attiré et c’est elle qui te séduira. Tu as donc inversé les rôles, tu seras le prix (la récompense de ces efforts quoi) parce que c’est elle qui devra travaillé pour t’avoir.

    Pour que ce soit cohérent il faut qu’au fur et à mesure ton niveau d’intérêt augmente, c’est à dire que plus tu l’a connais, plus tu parles avec elle, plus elle t’attire. Tu peux faire cela, en commençant par la complimenter sur un élément de sa personnalité, chose qu’AUCUN des prétendant ne fait jamais.

    EN faisant ca tu instaure un autre type de relation. En faisant autrement, il n’y a pas de relation.

    Et le problème en ayant un désir pour elle sans aucun engagement et inconditionnelle, c’est que tu ne peux pas passer la barrière de « c’est très gentil mais je ne suis pas intéressé »

    http://www.youtube.com/watch?v=jUdwCQ8t_R0 cela illustre parfaitement ce que je veux dire.

  • nicolas dit :

    salut konsti ,tout d’abord félicitation pour ton site que je trouve super ainsi que tes conseil . voila moi je me présente moi ces nicolas ,j’ai 31 ans, depuis environs 4 mois j’ai revu une fille que j’avais connus au collège il y a 15 ans il ne ces jamais rien passer a l’époque, on ces vue plusieurs fois l’or de soirée en boite de nuit ont a danser on se fait beaucoup de soirée ensemble.

    Au début je la voyais comme une amies mais depuis peu mais sentiment on évoluée et ces beaucoup plus que sa que je ressent pour elle maintenant j’ai peur d’avoir laisser trop de temps passer et quelle met ranger dans la case amis certain de ses sms en faisait allusion d’ailleurs, pense tu que je doit lui révélé mes sentiment et que par la même occasion je puissent faire évoluée les chose de son coté

    merci

  • crazy doctor dit :

    Konsti, tu nous fais vraiment du bien. Je suis agacé par cette notion de prix. Dans la nature c’est le mâle qui court après la femelle. La fonction de la femme est d’être belle pour attirer. La fonction de l’homme est d’agir et aller de l’avant. Je trouve la notion de prix incohérente avec la drague.

    Mais pourtant le prix ça marche, mais il faut être cohérent aussi, un clochard qui joue au prix en draguant, pensez vous que ça puisse marcher ?

    Où une grosse vieille moche qui joue au prix, ca vous excite ?

    Un beau gosse peut jouer au prix et se permettre d’être con, pareil pour un riche qui a le choix, ou une belle femme qui a le choix avec un répertoire de 100 mecs.

    J’ai un physique dur a vivre, la sincérité est ma meilleure alliée. Les femmes savent que nous les désirons, leurs dissimulé notre attirance les repoussent, nous rend lâche et pas sexy, il faut assumer l’attirance que tu as pour elles. « les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l’occasion, mais jamais à celui qui la manque ».

    Le prix est intéressant car nous sommes attirées par ce qui est dur à avoir, je pense que le prix marche car les femmes aiment les hommes arrogants et hautains, elles aiment le prestige mondain, les femmes aiment être enviées et admirées par d’autres femmes, donc aux bras d’un beau gosse, elle sera envié par ses copines. Mais cela ne participe pas forcément au phénomène de l’attirance purement animale, mais plutôt d’un désir de satisfaire son propre ego et son image de marque, le beau garçon est un faire-valoir, le type méchant et pas beau peut l’exciter mais elle ne voudra pas être vue avec lui.

    Une femme bourgeoise peut être fortement attirée par un mauvais garçon mais n’osera jamais se mettre en couple avec lui, car elle veut maintenir une image de prestige mondain et préférera se mettre en couple avec un homme de son milieu même si moins excitant.

    Le problème du prix est que si la fille te rejette, forcément elle va te descendre, elle va casser ton image du prix en une fraction de secondes.

    A l’inverse quant tu es sincère et désintéressé, rien à perdre, surtout pas cette image de prix que tu dois maintenir à tout prix.

    J’ai fait le prix pendant 6 mois avec une fille, dès que j’essayais de la toucher, de l’embrasser, elle tournais la tête, pourtant nous parlions sexe normal mais pas de nous deux, et croyez moi j’étais pas le gentil toutou, je la taquinais sans pitié, cocky & funny, body langage de James Bond etc.. pourtant malgré ces techniques j’était toujours en FriendZone.

    Un jour j’étais trop exciter, je l’ai appeler et lui ai dit que j’avais envie de baiser avec elle sur un ton calme et franc, elle était assez indifférente et me demande pourquoi ça maintenant, je lui répond que j’avais jamais osé lui dire… 1 j’étais libéré et 2 nous avons baiser deux semaines plus tard, c’est même elle qui m’a contacter pour me dire si c’était toujours d’actualité.

    J’ai souvent lu qu’il ne fallait surtout pas dévoiler ses propres intentions sexuelles, mais qu’il fallait sexualiser avec gestes, regard, toucher, parler de sexe mais pas de nous deux etc… Après avoir avouer franchement mon intention purement sexuelle, elle étais plus ouverte, je pouvais me permettre même de lui toucher les fesses… Car j’avais une bonne raison.

  • crazy doctor dit :

    Certains disent : la drague directe et sincère c’est bien pour les garçons beaux.

    Konsti, qu’en est t’il pour les plus désavantagés physiquement ?

    • Konsti dit :

      Si tu crois que ton apparence physique joue en ta défaveur, alors prends le taureau par les cornes. Essaie d’améliorer ton apparence physique (sport, hygiène, look, etc.) ou bien de modifier la perception que tu as de celle-ci.

  • Cocobello dit :

    Très bel article ! J’ai besoin d’un expert :)

    Je la connais depuis 2 ans, on était brièvement sortis ensembles avant qu’elle ne se remette avec son ex (LTR longue durée). Séparée depuis plusieurs mois, j’ai relancé le game récemment (un mois environ), on s’est vus plusieurs fois en groupe notamment, des allusions, quelques kinos ect
    Un gros FB et sms game et ça m’a tellement soulé que je lui ai proposé une date rien que tous les deux. D’abord indispo, elle m’en a reproposé une, au ciné.

    Donc, au ciné, j’ai rien pu tenter car elle avait les bras croisés, sur elle…Bref, j’ai placé quelques chuchottements, allusions ect, rires…Pas le top !

    On sort, je lui propose un verre qu’elle accepte volontiers, on déconne bien, eyes contact, quelques kinos mais rien de ouf (j’avoue )

    Deux heures après, retour au voitures, je marche près d’elle, une ou deux mains dans le dos, ect bref j’essaye…

    Au moment de se quitter, je m’approche d’elle, je lui prend la main, je la fixe et je tente le : « on va se faire la bise ou on assume notre attirance ? »…

    Et là, coup de baton : « tu m’embrasses pas ! c’était une sortie entre amis ! » What the fuck ???

    Je dis rien, abasourdi, elle me fait : « t’as l’air déçu ? », je lui sors : « Non j’suis pas déçu du tout, c’est juste que tu loupes quelques chose ! » et je retente, je lui prend la taille et je l’attire vers moi…de nouveau, elle détourne la tête pour que je lui fasse la bise, je la fais pas et elle me sort : c’est la bise ou c’est rien ! Et BIIIIIMMM ! 2 hits pour elle…

    Je me retire et fais mine de m’éloigner puis je me retourne et je lui attrape le menton en la fixant…et cette fois ci elle se laisse faire et c’était vraiment comme dans les films…un putain de gros KC, pendant 10-15 sec, elle voulait plus me lacher…

    Après, je dis toujours rien, elle me fixe et me dis : « tu sais il se passera rien après, c’est seulement ce soir », après tout redeviendra normal devant les autres (groupe).

    On continu à s’embrasser pendant 10 bonnes minutes ou elle me déballe tout : « quelle est folle, pas normale, que c’est un jeu, que ça n’ira pas plus rien et blablabla… »

    J’en ai eu marre et je lui fait un dernier bisous et je dis rien, je me casse.

    Elle me sort : « on reste amis hein ? ». Je dis toujours rien et je m’en vais !

    J’ai fait le mort une semaine, elle aussi. Depuis on s’est revu par hasard en groupe, ce Week end. On s’est juste salué puis on a parlé pendant qqs minutes. J’ai également vu qu’elle me zieutait lorsque je parlais avec d’autres nanas…

    Le lendemain elle m’envoie des textos, je répond de façon neutre, sans relancer…puis le surlendemain, elle se met à liker des nouvelles photos de moi sur FB et à les commenter, ce qu’elle ne faisait jamais ! Et hier, rien, silence radio !

    Bref, je ne sais pas trop quoi faire, qu’en penses-tu ?

    Merci !

  • JR dit :

    Salut konsti!

    Très intéressant article contredisant parfaitement les soi-disant « guru de la séduction ».

    J’aurais besoin d’un conseil. Voila: pPendant que je rigolais avec un ami dans la biblio, une fille dans ma fac m’a demandé de baisser ma voix.

    Je lui réponds : « t’as des trucs dans les oreilles, tu t’es cru dans l’avion » et elle rigole et elle vient vers moi.

    Comme je la trouve vraiment jolie, j’ai sorti l’excuse d’une soi-disant soirée. Je lui ai dit que ça me ferait plaisir qu’elle vienne. Elle ne rejette pas l’idée et me donne son numéro directement.

    Quelques jours après, elle devient de plus en plus distante mais reste sociable comme si l’attirance était partie d’un coup. J’ai pensé à une petite manipulation de sa part, comme si elle essayait de faire en sorte que je tende vers elle.

    Elle a eu ce qu’elle voulait : je lui demande de m’accompagner a cette soirée et la elle me sort qu’elle a un copain.

    Après ça je ne comprenais plus rien, flou total… donc me conseillerais-tu de la jouer franco et lui dire qu’elle me plait et puis voila, si elle a un copain tant pis ?

    Ou l’ignorer ou encore la prendre tout simplement comme une amie ?

  • SBH dit :

    Salut,

    C’est une vision de la séduction qui se défend, mais que je ne partage pas totalement.

    Dans la notion « être le prix », je ne vois pas le fait de se sentir, de se croire, ou de devenir supérieur à la femme que l’on a en face de soi. L’humilité est une valeur importante en toute circonstance.

    Dans le fait d’être le prix, je vois simplement la leçon suivante : il ne faut pas se mettre aux pieds d’une femme, se plier en 4 pour elle, quoi qu’elle demande, quitte à mettre ses valeurs de côté, etc. En plus de ne pas fonctionner (dans 90% des cas), c’est tout simplement perdre sa dignité, le respect que l’on a pour soi-même et renoncer à sa véritable stature d’Homme (car la nature de l’Homme est d’être libre et non au service de quelqu’un, pour quelque raison que ce soit), et de devenir tout simplement un dominé.

    Nous sommes dans une société qui se féminise de plus en plus. Et c’est très bien ! La femme est bien entendu l’égal de l’Homme, mais il ne faut pas passer à l’autre extrême et placer la femme en tant qu’être supérieure, et la cible de toutes les convoitises.

    Sa dignité ne doit jamais être mise de côté !

    Toutefois, et j’insistes vraiment là-dessus, être le prix ne doit pas engendrer du mépris, un manque de respect, ou tout autre chose du même style.

    Enfin bref, je ne vais pas m’étaler là-dessus ici, mais je tenais tout de même à intervenir rapidement à ce sujet. Quant au reste de l’article, si on doit ou non déclarer ses sentiments très rapidement à la femme que l’on vient de rencontrer, étaler immédiatement ses intentions, ses envies, etc, je pense que c’est gâcher un peu le plaisir et le bonheur qu’apporte un jeu de séduction bien établi, avec l’amusement du flirt, etc.

    En tout les cas, un bon article tout de même ! Bien écrit et intéressant.

    A bientôt,
    Hugo.

  • Ann dit :

    Bonjour,

    En tant que femme, j’aime surfer sur les blogs de drague pour les mecs et voir comment ils essaient de nous séduire.

    C’est la première fois que je vois un article de bon sens.

    Honnêtement, c’est quand on voit qu’on plaît à quelqu’un qu’on commence à s’intéresser à lui.

    Mon mec a eu un coup de foudre en me voyant. Ce n’était pas discret. Mon égo s’est senti flatté et j’ai commencé à l’observer.

    Là, je me suis dit qu’il était mignon. Par la suite, on a beaucoup discuté, et il ne m’a jamais caché son attirance pour moi. Il s’est présenté tel qu’il était, sans chercher à être quelqu’un d’autre et ça m’a plu.

    C’est rassurant de savoir à qui on a affaire. En plus, c’est un preuve de virilité du mec de s’assumer tel qu’il est, et d’assumer ses sentiments.

    Bref, mon avis féminin est que l’article est tout à fait juste. Bravo!

  • Lucie dit :

    Bonjour,

    Je suis une fille qui se prend la tête depuis des mois sur une relation professionnelle que je vois trop peu souvent pour les choses avancent.

    Et qui cherche un peu d’air sur ce forum : ça fait du bien de voir que les deux sexes sont aussi paralysés l’un que l’autre quand on sent un enjeu émotionnel fort.

    Et mille fois oui : il faut y aller les gars. Montrez une ouverture par un intérêt simple et sain – et du coup un peu déconcertant. Nous savons alors lancer les perches pour vous encourager et nous savons aussi vous répondre.

    Pour ma part, je vais faire pareil en version polie / boulot avec mon objectif mâle dès qu’enfin je le recroiserai. Si ça marche tant mieux. Sinon je serai soulagée.

    Et plus généralement, la drague légère recommandé par le site met de la joie dans la vie. Juste savoir qu’on plait et que c’est réciproque même si rien ne se passera (couple, enfants…) est deja un plaisir.

    Il ne faut pas s’en priver mais jeter aux orties les plans à 15 bandes et la froideur ridicule des sites de rencontres.

    Bon courage à tous !

  • GLOIRE dit :

    Salut !
    En lisant ta philosophie de l’amour et tes conseils, je me rend compte qu’on souvent peur de l’échec. Pourtant il nous faut juste comprendre que ce n’est pas la fin du monde.
    Donc je me lance et je lui dit « je t’aime  » . Advienne que pourra.
    Merci

  • Vanessa dit :

    Salut Konsti,

    Tout d’abord je suis une fille et j’ai adoré lire cet article! Et j’ai lu tous les commentaires on apprend énormément !

    Bravo ! moi qui lisais souvent les articles de coaching et me sentais « choquée » il faut le dire, du concept si mondialement accepté et utilisé du prizing ou « suis moi je te fuis ».

    J’ai eu quelques échanges par mail avec un garçon très élégant, beau, discret mais pas timide, plutôt mystérieux ne partageant pas ses secrets.

    On se connaissait un peu avant et on s’est vus une fois à plusieurs durant ces deux mois. (Sans vouloir être prétentieuse, loin de moi cette idée, les hommes me disent toujours que je suis une fille intéressante, belle etc. )

    Donc ce qu’il s’est passé c’est que nous avons commencé à discuter car il me souhaitait mon anniversaire, puis il a continué à s’intéresser fortement à mes projets, au bout de deux-trois semaines j’ai commencé à sentir de la distance (temps de réponse aux messages, ironie lorsque j’essayais d’avoir plus de détails sur lui).

    Il répondait toujours mais j’étais quand même mal à l’aise. J’ai fini par lui dire un jour « je suis attirée par toi, pas parce que tu es beau, ça je le savais déjà depuis un an et demi, mais parce que tu as un caractère qui me plait mais je vois bien que tu es distant et maintenant je pense qu’on pourrait se dire les choses ».

    Suite à ça il a répondu que sortant d’une longue histoire, il se méfiait des sentiments, mais que pour autant il ne fallait pas que l’on coupe court »

    Les semaines passèrent, il restait le même, continuait de se faire désirer, il m’a dit de l’appeler quand je voudrais pourtant.

    Cela a donné lieu à une dispute, il a dit ne rien attendre de moi, que j’avais l’air de ne pas avoir ce que je voulais, qu’il n’y avait rien entre nous et que ça avait déjà l’air compliqué, qu’il n’avait aucune responsabilité à prendre puisqu’il ne désirait rien.

    J’ai interprété ça comme un « au revoir » alors quelques jours plus tard je lui ai écrit un mail posé avec ma vision des choses, qu’il était de mauvaise foi et à la fin « va te faire foutre ».

    Ma grosse grosse erreur (même vis à vis de moi…) Il a dit que je m’étais énervée dans aucune raison.

    Parfois je regrette les événements en me disant que c’est moi qui n’ai pas su m’y prendre, parfois je suis persuadée qu’il m’a manipulée…

    Je pense que vous allez me dire que mon manque de respect a clôturé tout espoir ? :)

    En tout cas ce serait un honneur d’avoir votre éclairage, j’en ai besoin je pense pour réaliser et évoluer.

    Merci merci merci !!

    • Konsti dit :

      Salut Vanessa.

      Je pense que vous allez me dire que mon manque de respect a clôturé tout espoir ? :)

      Non, pas du tout.

      J’ai interprété ça comme un « au revoir » alors quelques jours plus tard je lui ai écrit un mail posé avec ma vision des choses, qu’il était de mauvaise foi et à la fin « va te faire foutre ».

      Tu l’accuses d’être de mauvaise foi et tu lui souhaites d’aller se faire foutre.

      Euh…

      Nous n’avons clairement pas la même définition de « posé ».

      Soit…

      Voici la réalité : il n’est pas intéressé.

      Point.

      Que faire ?

      Laisser tomber et silence radio.

      Plus tu t’accroches à lui et plus tu essaies de le « convaincre », plus tu le repousses.

      • Vanessa dit :

        « Euh… Nous n’avons pas la même définition de « posé » »

        Je ne parlais pas bien sûr de l’insulte, encore heureux … :) Je soulignais juste que le reste du massage était ma pensée sans mensonge, exagérations etc…

        Je ne l’ai pas harcelé.

        Vous dites à la fois qu’il n’y a pas « plus d’espoir » et à la fois qu’il faut faire un silence radio ?

        J’ai réfléchi et je ne vois plus l’intérêt, car la mauvaise foi et le fait de ne pas assumer ça m’a fait du mal.

        Merci d’avoir donné votre avis.

        • Konsti dit :

          Je ne parlais pas bien sûr de l’insulte, encore heureux … :) Je soulignais juste que le reste du massage était ma pensée sans mensonge, exagérations etc…

          L’insulte fait partie du message. L’insulte pollue le reste du message. L’insulte détruit le côté « posé » de ton message.

          Je peux t’écrire la plus belle lettre d’amour. Si celle-ci se termine par « connasse, ferme ta gueule », c’est surtout ça que tu en retiendras.

          Je ne l’ai pas harcelé.

          Heureusement. :-)

          Vous dites à la fois qu’il n’y a pas « plus d’espoir » et à la fois qu’il faut faire un silence radio ?

          Oui, laisser tomber implique le silence radio. Autrement dit, le silence radio est une conséquence logique de laisser tomber.

          J’ai réfléchi et je ne vois plus l’intérêt, car la mauvaise foi et le fait de ne pas assumer ça m’a fait du mal.

          Non, je ne suis pas d’accord du tout. C’est une interprétation toxique que tu fais.

          Tu l’accuses. Tu le pointes du doigt. Tu te positionnes en tant que victime.

          C’est facile, mais à part protéger ton ego, ça ne te sert pas à grand chose.

          Tu es entièrement responsable de ce qui t’arrive.

          Tu pouvais dire « stop » à tout instant.

          Comment ça « mauvaise foi » ? Comment ça « ne pas assumer » ? Comment ça « ça m’a fait du mal » ?

          Tout ça veut dire une chose : c’est lui le méchant, c’est moi la victime.

          Voici le vrai problème : tu avais des attentes auxquelles il ne pouvait ou ne voulait pas répondre. Tu avais des besoins qu’il ne pouvait ou ne voulait pas satisfaire.

          Et tu en souffres. C’est aussi simple que ça.

          Alors, c’est à toi d’assumer maintenant.

          Attention !

          Je ne le défends pas, mais alors pas du tout. J’essaie de te responsabiliser. Pour être clair : je ne te parle pas sur ce ton parce que tu es une femme, mais parce que tu commets des erreurs de jugement.

          Je parle exactement de la même façon et je dis exactement les mêmes choses aux mecs qui m’envoient des messages similaires : « Elle m’a blessé. Elle n’assume pas. Elle ne sait pas ce qu’elle veut. Elle m’a manipulé. » Non mec, tu es responsable de ce qui t’arrive !

          La morale de l’histoire : relève-toi, prends ton destin en main et CHOISIS !

          Car, même s’il n’est pas intéressé, tu as le choix ! Le choix étant « comment vais-je réagir ? »

  • Vanessa dit :

    C’est drôle car j’ai une phrase fétiche en ce moment: « Les gens ne sont pas responsables ». Je suis responsable à 100% de ce qui m’arrive de mes relations. Je ne peux pas contrôler l’action des autres mais je peux contrôler la mienne.

    C’est ce que je pratique ! En partie… Je ne suis pas encore coach ! ;) j’apprends, j’apprends…

    Voilà ce qui a fait que j’ai hésité:
    « Je sors d’une longue histoire…mais si on n’essaye pas on saura jamais… Si on continue pas à discuter et à se voir…Des fois ça peut mettre plus de temps… »

    « Moi je ne suis pas le genre à me dévoiler. Je comprends que la situation ne sois pas agréable pour toi, que ce soit inconfortable, que tu veuilles couper court, c’est dommage mais je comprends, je te respecte »

    « Je n’attends rien du tout moi. Tu n’as pas l’air d’avoir ce que tu veux, mais il va falloir trouver une solution car tu es une fille bien et je ne suis pas le genre à te rajouter des problèmes »

    J’ai rétorqué ma phrase: « les gens ne sont pas responsables…:)  »

    Ça l’a rendu fou:
    « Moi les responsabilités je ne t’ai pas attendu pour les prendre. Je ne vois pas en quoi j’ai des responsabilités, car moi je ne veux rien etc »

    J’ai fait des erreurs que j’ai totalement assumées, premièrement en m’excusant, ensuite en expliquant mes actions, enfin en coupant contact.

    Non je ne me sens pas acculée du fait que je sois une femme, il n’y a aucun problème :) Merci pour tout !!

  • Jaz dit :

    Je pense qu’il y a une mauvaise interprétation de la technique de prix. Le but de cette technique, pour qu’elle soit réellement efficace et pour ne pas passer pour un connard arrogant, c’est de lier cette technique de prix avec de l’humour. Par exemple, on peut dire à une femme, « Je pense que ça ne marchera jamais entre nous car tu cuisines vraiment mal. » Si on dit cette phrase avec un petit sourire au coin, on ne passera pas pour un type arrogant mais plutôt comme quelqu’un de joueur. Et la fille nous trouvera plus séduisant dans le sens où elle sentira qu’il faut faire des efforts pour nous séduire. Évidemment, si on dit cette même phrase avec un air froid et hautain, alors elle perdra de son efficacité et on passera pour un connard.
    Donc il faut surtout être challengeant et taquin.

    Je pense vraiment, qu’il est essentiel de se positionner comme le prix surtout avec les filles dure à séduire. Si on souhaite séduire une fille qui manque de confiance en elle alors on peut la mettre sur un piédestal afin qu’elle se sente à l’aise avec nous, mais au contraire si une fille se montre totalement froide et très dure à séduire, alors se montrer comme le prix nous aidera grandement. Mais après, il y a une manière de faire qui doit rester subtile et qui demande du travail pour être maîtrisée. On ne doit pas lui dire qu’on est le prix, mais on doit le lui montrer. Il faut arriver à lui montrer qu’on est dure à conquérir mais qu’elle a quand même ses chances avec nous.

    Certes votre technique peut démontrer à la fille que vous avez confiance en vous et que vous êtes plutôt du genre cash dans votre manière de draguer, mais si elle a le choix entre vous et un mec qui se positionne comme le prix, c’est à dire un mec challengeant. Alors il y a fort à parier que la plupart des filles iront vers le mec plus dure à avoir.

  • MouMou dit :

    Konsti, je tombe sur ton article par hasard, et ta vision de procéder se rapproche de la mienne. Je développerai dans un prochain message, mais j’ai lu (relu) le message de « chaton », et ça me rappelle tellement mes débuts dans la séduction que je me rends compte a quel point jetait ridicule avant (j’ai 36 piges maintenant).
    Bisettes

  • vahks dit :

    Bonjour Konsti,

    Je ne sais pas si tu me liras, mais je tente quand même :)

    Pour te résumer mon histoire, ça se passe au boulot et mi-Aout j’ai commencé à flirter avec une collègue, qui est arrivé début Avril, jusque là nous n’avions jamais vraiment échanger, mais souvent quand on se croisait, je sentais son regard et parfois, j’avais l’impression qu’elle me cherchait, ce qui m’a fait penser que je lui plaisais donc j’ai tenté une approche, vu que je n’étais plus en couple !

    S’en est suivi, qu’on a pas mal discuter, j’ai tenté de l’inviter à faire une sortie hors boulot le premier week end de septembre, juste avant mon départ en vacance mais elle ne pouvait pas !
    Pendant mes vacances, on s’écrit de temps en temps, surtout à son initiative.

    Donc à mon retour de vacance, je refixe un autre rendez, mais ayant chacun l’un de nos week end occupé, ceci à reporté notre fameux date au 7 octobre !
    Notre flirt, continue, ça se voit qu’on se plait, on se taquine, on cherche bref les trucs habituelle quoi !

    Mais voilà, on arrive à la chose qui fâche haha :p, un jour avant le date, on parle normal et d’un coup, elle me dit, (pour que tu comprennes bien nôtre date devait se faire dans une attraction qui fait peur « thème Halloween »), « tu veux qu’on aille faire notre sortie Halloween pour que je m’accroche à toi si j’ai peur ? :p, Dommage pour toi j’ai une politique de non accroche de collègue :) »

    Sur le coup, je ne savais pas vraiment comment interprété son message, si c’était une taquinerie comme d’habitude ou non, donc je lui ai dis « Que je n’étais pas sur de bien comprendre :) »

    Et là elle me dit « C’est juste que c’est toujours compliqué de sortir avec des collègues donc je préfère le préciser maintenant :) », il faut savoir qu’on peut ne jamais se croiser, ni même se voir si on a envie, sauf à la limite pour déjeuner et encore on peut largement s’esquiver. De plus on ne travail pas ensemble et on a peut de chance d’avoir un projet commun ou si tel est le cas, ce serait un tous les ans peut être et de très courte durée !

    Du coup, je lui ai répondu  »
    plutôt étonné à ce que tu me dises ça par rapport au petit jeu qu’il semblait s’être installé entre nous, je pensais qu’on se plaisait plutôt bien, la prochaine tu devrais réfléchir à avoir une politique whatsapp ;), tu envois des mauvais signes ! », et j’ai annulé la sortie car je ne le voyais pas sortir entre pote et surtout je me serais pas senti très à l’aise après son message.

    C’était peut être pas ce que j’ai fait de mieux après réflexion, je me dis que j’aurais quand même pu faire cette sortie, ça aurait pu être sympa.

    Elle m’a répondu, qu’elle même s’était posé des questions à vrai dire, qu’elle m’aurait jamais parlé autant sinon et que si ça se termine ça peut vite devenir compliqué au boulot.
    Même si elle a pas tout à fait tord, comme je t’ai dis plus haut, on peut largement s’éviter :)

    Bon du coup, j’ai trouvé son attitude plutôt pas correcte, enfin je veux bien qu’on puisse flirter, tout ça mais de là à accepter un rendez vous puis faire machine arrière, j’ai trouvé ça, pas super cool donc du coup, je me suis dis que j’allais rester correct si je la croise mais sinon ce serait FO et donc pendant presque une bonne semaine, pas un mot de sa part, ni de la mienne !

    Puis le mardi suivant, elle m’écrit timidement, genre pour prendre des nouvelles, je réponds vite fait, et là je reçois un message long comme le bras, qui me dit que en fin de compte, il n’y avait pas que le faite qu’on soit collègue, que c’était parce qu’il y a peu, elle a quitté son ex, avec qui elle était resté 2 ans, au mois d’aout, une dizaine de jour après qu’on est commencé à parler (je ne savais pas qu’elle avait quelqu’un avant ce message). Qu’elle ne se sentait pour le moment pas prête à se relancer dans quelque chose mais que ce n’était pas du tout contre moi, je sentais dans son message que ça l’embêtait qu’on ne se parle plus.

    Ayant été touché par son message, je l’ai appelé, on en a un peu parler puis on recommencé à se reparler comme avant sur des choses et d’autre.

    Depuis, je reste tout de même distant envers elle, je lui parlais de temps en temps mais sans plus, je voyais, qu’elle revenait pas mal vers moi, et d’ailleurs, elle m’a même envoyé une photo, lorsqu’elle était parti une semaine, la semaine du 1er novembre, j’ai trouvé ça bizarre étant donnée la situation.

    Bref, on va dire que depuis 2 bonnes semaines, je la trouve beaucoup moins souriante, et on dirait qu’elle fait un peu comme moi dans sa façon d’être, elle est plus distante, alors que je vois très bien que ça lui fait plaisir quand on se parle et j’ai une collègue , qu’on va appelé Sara, avec qui je m’entends bien et avec qui je traine beaucoup en pause ou autre, mais elle est en couple et très heureuse, je tiens à le préciser :), elle connait un peu l’histoire et me confirme qu’elle l’a trouve moins souriante et surtout j’ai l’impression qu’elle est jalouse de Sara, pourtant elle sait qu’il y a rien.

    Elle ne parle pratiquement plus à Sara sauf si je suis avec elle va essayé d’engager la conversation sur quelque chose histoire de.. et j’ai aperçu comme une pointe de jalousie de sa part et je me fais pas film car Sara me l’a confirmé, un midi, j’étais avec Sara à son bureau et la collègue qui me plait, nous lançait des regards furtif et sec, comme si ça l’a saoulait, elle a fait ça plusieurs fois, elle l’a même fixé du regard Sara quand je suis parti et que Sara m’a suivi et c’est là que Sara m’a dit, je crois qu’on est surveillé !

    Voilà, c’est un bon pavé mais qu’est ce que tu me conseillerais de faire à présent ? est ce la bonne attitude à adopter la distance ? lui parler de temps en temps mais sans être trop disponible, ou tu penses qu’il faudrait que je repropose une invitation à sortir sans trop forcer les choses ?
    bref, j’ai un peu de mal à la cerner, elle me dit qu’elle veut rien avec moi mais son comportement fait penser tout à fait le contraire !

    • Konsti dit :

      Tu lui plais, mais elle hésite. Elle a peur des conséquences.

      tu penses qu’il faudrait que je repropose une invitation à sortir sans trop forcer les choses ?

      Tu l’invites à boire un verre. Lors de ce rencard tu appliques la technique du comptoir (pour instaurer de la tension sexuelle), tu essaies de l’embrasser et de conclure. Si nécessaire tu la rassures également que votre histoire n’aura pas de conséquences négatives, c’est-à-dire que tu ne vas pas l’étouffer, que tu vas rester discret, que ça n’aura aucune conséquence sur le boulot, etc.

      Et si tu souhaites vraiment mettre toutes les chances de ton côté, jette un coup d’oeil à Tu la veux, tu l’auras et au micro-coaching.

  • >