≡ Menu

J’ai participé au Sommet de la séduction. Clique ici pour voir ce que j’ai à dire. En passant, dis-moi ce que tu penses de Jessica. Mignonne ou pas ?

Comment reprendre confiance en soi ? E-book gratuit

Nous savons tous que la confiance en soi est un élément crucial dans la séduction. C’est l’un des traits les plus attirants chez un homme.

Mais son importance ne se limite pas qu’à la séduction. La confiance en soi influence toute notre vie : nos pensées, nos émotions, notre comportement, TOUTES nos relations, notre santé…

De nos jours, 80% de la population manque de confiance en soi. Oui, 80% !

Ce manque peut entraîner chez certaines personnes des conséquences dramatiques :

  • anxiété ;
  • agressivité ;
  • timidité excessive ;
  • manque d’enthousiasme et de persévérance ;
  • conséquences sur les réussites scolaires et professionnelles ;
  • conséquences sur les relations familiales ;
  • augmentation du stress, accompagné de maladies cardio-vasculaires ;
  • dépression (le manque d’estime à 16 ans mène à la dépression à 22 ans) ;
  • suicide.

Vu l’importance de la confiance en soi, on se doit bien de lui prêter un peu d’attention.

Un expert en confiance en soi révèle ses secrets

Alors, cher lecteur, j’ai une très bonne nouvelle pour toi ! On ne va pas lui prêter un peu d’attention, mais BEAUCOUP !

J’ai réussi à convaincre Monsieur Patrick Merlet de Stop-Timidite.com, un expert en confiance en soi, à partager ses secrets avec nous… gratuitement !

J’ai l’honneur de te présenter…

Dans « Les Astuces De La Confiance En Soi » tu découvriras :

  • Qu’est-ce que la confiance en soi ?
  • Comment retrouver la foi en soi-même ?
  • Comment augmenter la confiance en soi en prenant des risques calculés ?
  • L’importance des contacts sociaux pour la confiance en soi.
  • Comment prendre conscience de tes qualités et catapulter ta confiance en toi grâce à la technique du bon vendeur ?
  • Que faire en premier : cultiver la confiance en soi ou accumuler de l’expérience ?
  • La meilleure façon de penser pour retrouver confiance en soi.
  • La différence entre l’estime de soi et la confiance en soi.
  • Qu’est-ce que l’estime de soi ?
  • Pourquoi est-ce si important de soutenir une bonne estime de soi ?
  • Le cercle vicieux d’un manque d’estime personnelle.
  • Comment améliorer ton estime personnelle ?
  • Pourquoi tu t’entoures de personnes plus faibles pour te sentir valorisé ?
  • Le perfectionnisme : qualité ou défaut ?
  • Comment éliminer le perfectionnisme de ta vie ?
  • Et plein d’autres conseils, techniques et exercices…

Clique ici pour télécharger « Les Astuces De La Confiance En Soi » immédiatement ! Si l’e-book ne s’affiche pas correctement : clique droit → enregistrer.

À propos de l’auteur : Konsti, master en psychologie, est le fondateur de CoachDrague et l’auteur des bestsellers Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Il est passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, l’hypnose et la sexualité. Son style de drague est direct et sincère.

{ 36 commentaires… add one }

  • Cher lecteur, j’espère sincèrement que ce livre t’aidera à augmenter ta confiance en toi. Ce guide pratique est à la base de toutes évolutions. Sans confiance en nous, qu’oserions nous faire ?

    Si tu as des questions, n’hésites pas à me les poser. Je suis à ta disposition ! Et Konsti, encore un grand merci pour ton aide et ton formidable travail.

    Patrick
    Auteur de « Les Astuces de la Confiance en Soi »

    • auvray

      J’ai lu avec intérêt tous ces conseils. Effectivement, beaucoup doivent être appliqués pour avoir confiance en soi et estime de soi. Mais, il y a un mais, dans certains moments de la vie, à force d’aller d’échec en echec, il est difficile de renverser la vapeur car on est dans un cycle infernale. Pour s’en sortir, c’est vraiment très dur.

    • Scheppens

      Bonjour Monsieur Merlet,

      Voilà, j’ai souffert d’une timidité maladive , excessive lorsque j’étais adolescent et avec les filles, ce fut un calvert, je rougissais, bégayais, et lorsque j’osais aller avouer ma flamme à une fille, je me suis pris un râteau.

      Alors, je me disais, comment se fait il que mes potes, les filles vont vers eux, les filles leurs font des sourires, des invitations non verbales… Pourquoi eux, ils ont des copines et les changent comme de chemise. Et pourquoi moi, la vie ne me sourit pas dans le domaine amoureux.

      Donc j’ai passé des années de solitude, désespoir car j’étais complètement indifférent aux yeux des filles qui me plaisaient.

      Aussi, lorsque je devais m’exprimer à l’école , je rougissais, et je sentais tous les regards braqués sur moi.
      J’aimerai savoir l’ORIGINE de cette timidité qui maintenant avec le temps a diminué mais encore assez virulente pour ne pas être capable d’avoir une petite amie , ceci est un frein , un handicap à l’amour.

      J’ai approché un grand nombre de filles, eu des conversations, à certaines je leur ai avoué mon désir, mais malgré leur gentillesse, elles n’ont jamais été attirées par moi. J’ai un physique dans la moyenne, mais c’est vrai que je perd un peu les cheveux, j’ai bientôt 27 ans, et toujours pas de petite amie.

      Pourquoi devant une belle fille, je perd mes moyens et je parle trop vite, avec manque d’assurance et je n’arrive pas a être moi même, j’ai pas le contrôle dans mes interactions, je le sens cela, je dois plus lutter contre cette timidité alors je sais pas mener une conversation spontanée, fluide, et sexuée.

      Et ce qui m’inquiète, c’est malgré le grand nombre de filles approchées, la timidité persiste et je sais pas me « lâcher » avec une fille, c’est une barrière fameuse… Car je voudrais arriver devant une fille avec un sourire confiant et me lâcher, lui dire à haute voix mon désir, la faire sourire, la captiver mais je n’y arrive pas à faire cela, la timidité prend le dessus! sur le plaisir d’une interaction avec une fille.

      D’où provient ce rougissement, ce malaise avec le sexe opposé,cette intimidation, est ce normal, biologique? Comment vaincre cela?

      De plus, « dans certains moments de la vie, à force d’aller d’échec en échec, il est difficile de renverser la vapeur car on est dans un cycle infernale. Pour s’en sortir, c’est vraiment très dur. Heureusement, je n’ai pas de pensées négative car je veux comprendre les filles, c’est le plus important dans ma vie, c’est fondamental, et heureusement que en séduction j’ai un moral d’acier et que je veux continuer. »

      Un lecteur a écris cette phrase ci dessus, c’est exactement cela, une spirale infernale!

      Merci pour votre réponse.

      • Pierre-André

        Salut Scheppens

        Je me permets de te donner mon point de vue parce que je suis passé par là moi aussi. Ça a duré jusqu’à ce que je retrouve, dans mon passé familial, comment j’en étais venu à croire que je ne valais pas la peine qu’on s’occupe de moi (parce qu’on ne s’occupait pas de moi! J’étais un bon petit garçon qui ne demandait rien!!!). Quand je voulais parler à quelqu’un vers qui j’avais vraiment le goût d’aller, je devenais très nerveux par crainte qu’on me confirme ce que j’avais perçu.

        Il m’a fallu ensuite me regarder tel que je suis pour en venir à VOIR (plutôt qu’interpréter) clairement que ce que j’avais perçu était tout à fait faux. En analysant ce que je suis réellement et en me demandant si je pourrais vouloir être ami avec un pareil homme (absolument!), j’ai pu d’abord apprendre à m’aimer tel que je suis, tout autant avec mes faiblesses qu’avec mes qualités, ce qui a eu comme très bel effet de me dégager de l’opinion des autres. C’est là le point de départ de la vraie confiance en soi.

        Par après, j’ai pu remarquer que les gens en général, les filles en particulier, avaient beaucoup plus envie de me parler, probablement libérés du fardeau de me rassurer sur ma valeur. Je suis devenu du même coup plus séduisant et, en allant vérifier que les gens ne me mangeraient pas tout rond si je leur parlais, j’ai pu prendre confiance et approcher une fille qui m’intéressais sans bégayer.

        Je te mentirais si je disais que tout est complètement réglé. Mon éducation judéo-chrétienne a laissé des traces profondes elles aussi et c’est graduellement, en faisant des essais de plus en plus osés (pour moi; notre ami me trouverait probablement ridicule! lol) que j’apprend à signifier verbalement mon intérêt à une femme. Le non-verbal, lui, va cependant très bien. C’est d’ailleurs beaucoup plus facile de commencer par là puisque ça n’engage pas vraiment la personne qui s’exécute.

        J’espère que ce commentaire peut t’aider dans ta démarche.

        Bonne chance.

        Pierre-André

  • bobére

    Alors, j’ai peut-être une technique de drague sans forcément aborder la meuf verbalement.

    Tu prends un jeu de carte.

    Tu prends l’as de coeur, et dessus tu écris ton num de portable ou le message que tu veux faire passer a la meuf ! Voilà tout !

  • Pierre-André

    Bonjour,

    J’aimerais vous parler de la fameuse règle du 20/80.

    Quand je travaillais pour une grande compagnie d’informatique, on nous parlait souvent de l’importance de fonctionner à partir de cette règle; le hic c’est qu’il faut arriver à choisir le ‘bon’ 20% car il est tout à fait possible qu’on s’attarde à un élément qui n’apporte pas vraiment le résultat escompté, le 80%! C’est ce qui est le plus difficile à estimer et qui a, de surcroît, la plus forte possibilité de non-convergence avec les personnes de notre entourage (mon 20% correspond-t-il au 20% d’un autre??? La marge d’erreur est très élevée…)

    Par contre, l’idée d’éliminer ce qui aurait le moins d’impact sur le produit final, si on n’avait que la moitié du temps, aide déjà beaucoup à ne garder que la ‘viande autour de l’os’. Ça, je l’achète pour les moments où je ne peux me permettre de suivre mes très élevés standards de qualité.

    En même temps, je lis d’autres documents qui disent qu’il est primordial, pour l’avancement de nos sociétés, que chacun donne toute la qualité possible à ses gestes, quels qu’ils soient. Je suis reconnu comme faisant partie de ce groupe et ma clientèle en est très heureuse. Le mot se passe que, avec Pierre-André, on peut s’attendre à la meilleure qualité. Un slogan que je viens de lire et qui me rejoint: « Ici, le meilleur est assez bon. »

    Autre point: si j’applique une seconde fois la notion de 20/80 au restant du travail, j’arrive à un beau 36/96 (36% d’effort donne 96% de la perfection; 20% du 80% restant me donne 16% du total, d’où le 36%, et 80% du 20% restant me donne aussi 16%, ce qui cumule à 96%)! Ça me plairait de réussir à atteindre 96% de la perfection avec seulement 36% de l’effort. Pas vous?

    C’est juste pour m’amuser. Il faut bien rire un peu…

    Merci pour l’excellent document; je compte bien me resservir ce délice d’astuces régulièrement et le faire connaître au plus grand nombre possible de gens ouverts d’esprit.

    Pierre-André

  • Hugues

    Salut à tous,

    Effectivement c’est juste énorme, j’ai pris le temps de lire 2 fois. C’est autre chose que les guides Marabout.

    J’ai surtout apprécié la valorisation de petits plaisirs quotidiens et celle des actions simples voire banales qu’on a tendance à négliger, alors qu’ils sont de précieux soutiens.

    Le non-perfectionnismes et le droit à l’erreur sont aussi souvent occultés quand nous sommes trop obnubilé par nos buts principaux.

    Cet article a le mérite de remettre les pendules à l’heure et de montrer que le développement personnel n’est pas une activité qui doit nous traumatiser en luttant contre nos faiblesses sous peine de succomber à la coulpe vitale (oui, j’ai lu Paul Diel, au fait que pensez vous de ses livres ?)

    Je ne peux que vous remercier et vous encourager à publier des articles de cette qualité, ce qui est choses courantes sur le site.
    ++

  • Farid

    Bonjour,
    J’avoue que j’y ai trouvé d’excellents conseils, mais par la suite je me débrouille, car je fonctionne beaucoup au feeling, une fois que j’ai pris confiance en moi.
    Curieusement les épreuves qui m’ont bloqué durant ma jeunesse, étaient les premières fois que je prenais le volant seul, mais également mes premiers essais de natation et de plongeon, le reste est venu presque malgré moi.
    merci a vous au nom de tous ceux qui appréhendent et qui manquent de confiance.

  • Eric

    Je n’ai strictement rien appris dans cet ebook et ça ne va strictement rien changer à ma vie !

    • Vivien

      J’vais tacher de rester poli.. Quand on dit que le site est ouvert aux commentaires constructifs C-O-N-S-T-R-U-C-T-I-F-S c’est qu’en même pas dure à comprendre donc quand on a rien à dire voir pire: dire des trucs débiles, on se retient! On ferme sa g*****!

      Bon voila, c’est fou ce que ça détend (et encore j’me suis contenue! :p
      Vivien

  • Alex

    Des conseils connus mais bien synthétisés. Ne pas confondre CAPABLE et VALABLE voilà le plus de cet ebook.

  • Scheppens

    Bonjour,

    Très bon e book sur la timidité et la confiance en soi. Je me reconnais.

    En effet, sans estime de soi et sans confiance en soi, aborder une fille , lui avouer son désir est très difficile, voire mission impossible.

    Sans compter si on souffre un peu d’anxiété sociale, cela n’arrange pas les choses. Je suis dans ce cas là, j’échoue donc dans mes approches tout le temps.

    Je transmet du stress et des émotions négatives aux filles, c’est contagieux.

    La peur de l’inconnu aussi , de la suite, de la réaction de la fille, je me fais des scénarios tout préparés issus de mon imagination, et alors game over.

    Si maintenant je ne pense PAS à ce que je vais dire à la fille, j’arriverai détendu et j’improviserai.

    Bref, j’ai du travail.

    • Hugues

      Salut Scheppens,

      Voilà quelques petits trucs qui pourront peut-être t’aider, en tout cas ça m’a fait progresser, ce sont des astuces persos, je sais pas si ça peut aider les autres.

      - Te demander non pas « comment aborder » mais « pourquoi aborder », il te faut des intentions claires quand tu vas parler à quelqu’un. Par exemple s’amuser, partager des émotions, faire connaitre ta personnalité, échanger des idées…etc, ce sont des notions ne cherchant pas à faire des phrases ni des idées concrètes, ça devra venir spontanément.

      - Penses femmes au pluriel. Celle que tu abordes n’a aucune valeur en soi tu ne la connais pas, tu ne connais d’elle que ton attirance. Ça ne marche pas passe à une autre. Mon truc est de penser que la fille que je rencontre est surement déjà prise, de cette façon je l’aborde comme une copine (non sexuelle) potentielle, ça diminue efficacement le stress.

      - Quand tu sors de chez toi la dernière chose à penser est vouloir draguer. Quand tu vois une fille qui t’intéresse va lui dire « bonjour, je te trouve… » dans le seul but de lui faire un compliment plaisant et surtout sincère, sans plus.

      Si elle s’arrête, te souris ou te remercie concrétise ton compliment genre « j’aime bien… » puis lâche une question ouverte pour lancer la conversation, après tu verra bien. Je sais que cet exercice mental n’est pas évident, d’ailleurs je ne le maitrise encore parfaitement.

      Penser à n’importe quoi (film,sport,boulot,copains…) et démarrer au quart de tour un abordage n’est pas très évident, l’astuce est de développer une sorte de réflexe : une fille plaisante = « bonjour… ». Quand nous sommes en rue à penser x chose et qu’on croise une connaissance, ça ne pose pourtant aucun problème pour lui parler ! Ça doit devenir pareil. Réfléchis au double avantage ; tu gardes l’esprit libre et le stress n’a pas le temps de venir avant d’aborder.

      - Les râteaux se résument généralement à de l’indifférence, la fille passe sans te regarder, comme si tu n’avais rien dit.

      J’espère que ces conseils t’aideront à ne plus dégager des ondes négatives.

      ++

      • Excellent ! Un très grand merci pour ces conseils, Hugues.

      • Marco

        J’aime bien la notion du « pourquoi aborder » aborder une fille en opposition avec le « comment aborder » !

        En effet, la notion du « pourquoi aborder » me met dans une position plus confortable et naturelle que le « comment aborder ».

        Excellent, merci

      • Scheppens

        Bonjour Hugues,

        Merci pour tes explications , très instructives. J’ai essayé l’IG en rue, c’est plus facile, beaucoup moins stressant, en effet, mais c’est FLOU!!! selon moi et TROMPEUR.

        Et je me pose encore quelques questions…

        Voilà , en soirée j’aime utiliser le direct game , même si j’ai encore quelques difficultés dans l’escalade physique de séduction. Mais cela viendra avec la confiance. Je ne me fais pas de soucis.

        Par contre pour le  » day game »,( drague de jour) je me demandais quelle était la différence entre utiliser le Direct G et Indirect G.

        En DG, tu avoues ton désir à la fille, tu es vite fixé et le nombre de rateaux seront considérables. Surtout si on n’a pas une grande confiance en soi.

        Alors si je suis tes explications, que j’aborde la fille en Indirect Game sans stress, avec des émotions positives, la fille sera détendue.

        Certes, elle me donnera son numéro, oui, sera captivée par notre conversation. Voilà le danger de l’indirect game. Tu penses que la fille est intéressée par toi lorsque tu lui parles, de tout et de rien.

        Mais moi je pense que c’est une perte de temps. Après on peut se revoir à un rdv. Et justement je serai angoissé à l’idée de devenir plus intime avec elle et surtout elle elle se demandera quoi, pourquoi ce mec m’aborde dans la rue en me demandant un avis féminin sur quelque chose et après au rdv, il essaie de m’embrasser.

        Elle va trouver cela bizarre et pas congruent du tout.

        « Donc, selon toi, me donnera t’elle son numero car je lui PLAIS où tout simplement parce que elle a eu une belle interaction avec moi, me trouve sympa, et que après on ira boire un verre, et il ne se passera rien. » Cela risque de se retourner contre moi. Ou on sera juste des amis.

        Alors pour être certain de savoir que je plais à cette fille, et avancer plus vite, le direct game reste la meilleure solution, tu penses pas? au moins là tu sais si elle est intéressée vraiment par ta personne et non pas par ta façon de draguer comme si tu utilisais l’indirect game avec des questions d’opinions, ou des histoires belles et captivantes.

        Thierry

        • Hugues

          Salut Scheppens,
          Tout d’abord je ne prétends pas détenir LA solution, simplement ces pensées m’aident à aborder avec plus de séreinité, je ne peux même pas affirmer que ça aidera les autres, nous sommes tous différents. Ce sont juste des pistes à essayer (ou pas) sans garanties.

          Je ne parle que DG (IG selon moi se justifie seulement pour les groupes,et encore!) quand tu dis “bonjour, je te trouve…” ou “j’aime bien…” c’est du pur DG, tu lui poses pas de question, tu t’affirmes.

          Bien sûr tu y mets des formes genre « Bonjour, j’en ai juste pour un instant, je t’ai vue venir/je viens de te croiser et je trouve que tu as assez bien de charme/ l’air plutôt mystérieuse/ assez sexy et j’ai eu envie de te parler/de te connaitre/d’en savoir plus.(question ouverte pour lancer le dialogue). Déjà si elle est toujours là quand tu as dis tout ça, c’est déja un bon signal.

          Plus je progresse en drague (et je suis loin d’être un modèle) plus je me rends compte que la drague est une conséquence et non un but. L’objectif est de connaitre la fille avant de te décider à vouloir coucher avec, par exemple voir si c’est pas une paumée qui te harcelera de menaces, une mystique qui ne jure que par le sexe mental, une psychopate qui admire charles Manson (pas le chanteur), crois moi ça existe j’en ai rencontrées.

          Donc tu n’as aucune raison de te mettre la pression de savoir si elle veut coucher avec toi, comment tu vas y arriver ça viendra naturellement en lui faisant des kinos et des allusions subtiles à ton désir pour elle (la regarder avec désir est déjà super efficasse).

          Ce qui me fait le plus progresser ce ne sont pas les conseils de drague que j’ai lu, mais précisément le thème de cet article « Le developpement personnel » améliore ta vie, ta personalité.

          Très important: oublie toi, arrete de te fixer sur ton petit ego. Eprouve de l’empathie sincère pour les autres, ressent la force et les faiblesses chez les gens, ressens ton attirance ou non pour eux. Ne les aborde pas pour augmenter ta confiance, mais pour faire passer un message, une émotion… bref pour leur donner un peu de soleil à eux.

          Par exemple, parce que pour moi c’est un grand mystére, quand je vois des parents avec un bébé, je leur dit parfois « c’est étrange, je me demande à quoi il pense, regardé comme il a l’air sérieux… » primo ça fait toujours plaisir aux parents deuxio en faisant ça je ne me dit JAMAIS que ça m’aidera à aborder une inconnue. En fait c’est faux ça m’aidera à aborder une inconnue mais pas dans le sens de Mystery qui recommande de dire bonjour à tous les gens qu’on croise dans la rue, mais parce que j’aurais communiquer une impression sincère avec des inconnus.

          Donc quand je dirais à une fille « je trouve que vous/tu… » je ne fais QUE d’exprimer mon impression et quand nous parlons je ne fais QUE voir sa personalité, ces centres d’intérets. Si nous sommes « compatible », la question du sexe n’entre même pas en compte mais s’imposera d’elle même. Je la toucherais instectivement pour appuyer un argument, une marque d’affection. Je lui ferais pars de mon désir parce que j’exprime ce que je ressens, pas dans le but de l’influencer ou de calculer un « plan » drague parce que j’ai lu qu’il fallait le faire sous peine de finir meilleur ami asexué .

          Pour terminer je dirais que mon problème actuel est de faire le passage du « je te trouve… » au dialogue. Trop souvent je pars (oui c’est moi qui met un terme) apres l’observation ou le compliment, même si la fille sourit ou me dit merci. Je suis le premier à trouver ça bizzare.

          Au lieu de dire « Bonjour, juste un instant… » (mon intention) je dis « Je vous trouve… » et je pars,même si l’accueil est chaleureux. Ca ne m’arrive pas à chaque fois, mais trop souvent. Ca ne me tracasse pas trop, je sais que je finirais par perdre cette « anomalie ».

          Konsti je me prends en charge vis à vis de ce problème mais j’aimerais avoir ton aide .

          -Selon toi quelle est la cause de cette « fuite » au niveau psychologique?

          -Quels astuces ou conseils pourrais-tu me donner?

          Merci d’avance

          ++

          • Scheppens

            Moi aussi au début je m’éclipsai dès le début de l’interaction à cause que j’étais trop timide, mais maintenant ca va mieux, je reste, c’est la fille qui m’éjecte lol

            Merci Hugues pour m’avoir aider à travers ces écris, je te souhaite ainsi que aux autres une bonne continuation dans le monde magique de la séduction.

    • Salut Scheppens. On va résoudre ça ensemble. Je vais m’en occuper personnellement… Vérifie ta boîte e-mail !

  • Jean

    Merci pour ce magnifique cadeau, vraiment très intéressant…

  • ameur

    Ton ebook sur la timidité et la confiance en soi est très bien.

    En effet, sans estime de soi et sans confiance en soi, aborder une fille , lui avouer son désir est très difficile.

    Sans compter si on souffre un peu d’anxiété sociale. Je suis dans ce cas là, j’échoue donc dans mes approches tout le temps.

    Je transmet du stress et des émotions négatives aux filles, c’est contagieux.

    J’essaye de faire de mon mieux mais ce n’est pas facile.

    Merci

  • malek

    Super sympa comme livre, mais il manque un peu d’exemples « réels ». Sinon c’est cool.

  • Marco

    Je pense que le sujet est passionnant, il mérite donc d’ être traité avec beaucoup d’ investissement.

    J’aimerais bien voir un livre sortir sur la confiance en soi principalement axé sur la séduction.

    Le travail de Konsti est très intéressant car en lisant ses lignes on acquiert naturellement une motivation, un esprit positif, et donc de la confiance.

  • Dam

    Salut à tous! d’abord merci pour cet ebook qui traite assez bien le sujet de la confiance et de l’estime de soi ( sujet si vaste pourtant), et aussi de votre blog qui privilégie le Direct, je préfère cet aspect sincère de la séduction.

    Je ne sais pas si ici c’est le sujet adéquat ( je pense perso qu’il y a rapport avec la confiance et l’estime de soi, pour ce que je veux dire, si vous trouvez pas supprimé mon message) , voilà pour résumé ma situation bientôt 23 ans jamais eu de petite amie… habitant chez mes parents dans un ‘tit village à 15 bornes d’une ville de 30000 habitants et peu d’occasion de sortir en soi ( peu d’amis avec qui sortir pour « draguer » puisque en couple ils sont) , mais je vais changer cela! ( déja à moitié fait cet été à Paris en séminaire avec un PUA Français connu qui habite Amsterdam , vous devez connaitre)

    Étant donné que j’étais dans un boulot qui me plaisait moyen ( plutôt marre du salariat, et ambiance qui se degradé bref…) j’ai décidé de faire une rupture de contrat et donc bientôt je serais libre , libre d’un départ pour ma vie, sauf voilà je patauge dans ma tête en ce moment.

    Changer de ville? oui ( plutôt « grande » style 150 000 habitants et jeune) prendre mon indépendance? bien sur ! (cela à été mon « frein » pour moi je pense) , mais j’ai un projet, monté mon entreprise ( commerce) je supporte de moins en moins le salariat ( dégouté aussi de mon entreprise , pour ça cette lassitude du salariat), sauf que là je me crée énormément de barrière , j’ai « peur » que crée mon projet me prenne trop de temps sur moi et donc une difficulté supplémentaire pour aborder des filles, se crée des contacts, en fait tout simplement de pas avoir le temps de  » draguer » ( une création d’entreprise prends du temps , finance, local etc…en plus pendant ce temps je serais chez mes parents puisque plus de vos revenus).

    Donc j’ai pris le problème en sens inverse , re-trouver une autre place dans une autre entreprise pour un an ou deux? oui bien sur ce serait plus « rapide » pour moi « d’aborder » les filles plus de temps etc… mais comme je l’ai dit maintes fois , le salariat pff!… si j’aborde alors que je suis pas « heureux » ou du moins pas épanouie professionnellement, je me vois pas intéressé une fille si je suis moi-même pas intéressant…

    Je suis totalement perdu en fait là! j’arrive pas à prendre une décision concrète, je veux pas perdre plus de temps ( rappelez vous de mon age…), j’ai aucune idée du possible de concrétiser un projet professionnel et en même temps un « projet de vie perso » , je me vois pas « progresser » sur deux choses aussi importantes en même temps.

    Je vous remercie d’avoir lu un message aussi long ( et bourré de fautes) et peut-être pas vraiment en rapport avec le sujet initial

    • Pierre-André

      Salut Dam

      Je me permes de te donner mon point de vue. Tu as raison sur plusieurs points et c’est la plus belle promesse que tu puisses avoir: fais-toi confiance, tu as déjà compris un gros paquet de choses importantes pour ta vie.

      Être intéressant, ce n’est pas avoir une bonne job c’est être en progression dans sa vie et s’intéresser à plain de truc. Tu sembles parfaitement dans la bonne voie. Et un gars qui prend sa vie en main, c’est intéressant pour une femme. Bien plus qu’un conard qu’on doit promener par la main toute sa vie.

      À 23 ans, tu peux te permettre de foncer dans la vie sans regarder en arrière; c’est le meilleur moment de la vie pour le faire (quoique c’est toujours le meilleur moment quand on est prêt!). Pas d’autres responsabilités autres que ta personne, un cerveau et un corps tout jeune, tu as tous les As dans ta manche. Il ne te reste qu’à te faire confiance, à te fier à ton instinct et ton intuition et à foncer.

      Oui, c’est exigeant partir une entreprise, je suis là-dedans en ce moment. Mais c’est excellent pour la santé mentale d’aller faire un p’tit tour pour voir le Monde de temps en temps.

      Et rien ne t’oblige à t’engager avec les filles. D’ailleurs, c’est bien mieux de penser comme ça pour l’instant car ça enlève automatiquement du stress; elle n’a pas besoin d’être LA bonne fille pour toi. Elle te plait, tu lui parles. Si ça ne fonctionne pas avec celle-là, il reste 3,5 milliards de femmes à dragguer!

      Tout ça doit se passer en deux temps: intuition et action.

      Bonne chance dans ta vie

      Pierre-André

  • Ludovic

    Hello à tous,

    J’ai bien aimé ce livre qui prône le pouvoir de la pensée positive. Cependant j’estime qu’on peut essayer de construire une maison en pierre mais pas sur du sable mouvant. Il est peut-être nécessaire de faire une thérapie afin d’améliorer les fondations de la maison.

    Qu’en pensez-vous?

    • Pierre-André

      Salut Ludovic

      Je trouve ta comparaison tout à fait correcte. Le behaviorisme est très efficace quand on n’a plus qu’à changer de chemin parce qu’on se rend compte (avec ou sans thérapie) qu’on n’était pas sur la bonne piste ET qu’on comprend pourquoi on la suivait.

      Autrement, les petits messages du subconscient qui nous amènent à choisir la mauvaise piste reviennent constamment refaire leur petit travail de sape de toute tentative de se faire accroire qu’il n’y a pas de problème. Lorsqu’on sait d’où nous viennent ces messages (dans notre histoire), on peut les intercepter et désamorcer la panique qu’ils ne manquent pas de créer. Et graduellement, à l’aide du behaviorisme, on en vient à changer sa conception et ses réactions.

      Pour moi, les thérapies qui cherchent les sources de nos mal-êtres et le behaviorisme sont complémentaires. Les premières ont la mauvaise idée de s’arrêter aux déductions de base sur notre histoire sans ouvrir de nouvelles voies ce que fait très bien le behaviorisme.

      Peut-être que je me trompe mais ce sont les déductions que j’ai faites après 37 ans de vie d’adulte à la recherche d’un mieux-être.

      Pierre-André

  • Jérémy

    Ce e-book fut incroyable pour moi,car il m’a permis de trouver une façon de reprendre l’estime en moi que j’avais presque perdu. Depuis que j’ai lut cette e-Book je me dis toujours qu’avant tout, l’important ces qu’es que je pense de moi et « non » ce que les autres pense de moi. Cela m’a fait réaliser beaucoup de chose que je faisais à cause des autres personnes de mon entourage qui m’influençais.

  • Pierre-André

    Wow! Juste pour ce post, le e-book aura valu la peine d’être écrit. Bravo pour avoir accepter de t’ouvrir à cette belle révélation. Juste un petit truc: tu as aussi le droit de t’aimer (tu sais, l’amour-propre…) et de poser des gestes dans ce sens!

    Bonne et belle journée

  • William

    Un grand merci pour cet e-book ! Maintenant je pourrai d’avantage penser à moi, agir pour moi même, ne plus penser à ce que pense les autres de moi, de mieux organiser mon temps afin d’avoir un style de vie équilibré et ensuite sans me poser des questions pour draguer car je pourrai me faire plaisir et c’est ce plaisir qui augmentera ma confiance en moi !

    Encore merci et à bientot ! Continuez comme ça !

  • LAMYSA

    Bonjour,

    J’ai un problème de confiance en soi.

    Il me rend très triste, déprimée. Je ne sais plus rire. Je me sens perdue, sans identité.

    Je crois que je faisais toujours de mauvais choix…

    J’espère avoir un conseil, une personne qui vient me dire que je suis bien.

    • Allez, les gars ! Faisons tous ensemble un gros câlin à Lamysa.

      Il me rend très triste, déprimée.

      Non, ce n’est pas lui qui te rend triste. En formulant ça comme ça tu lui donnes le contrôle de ton bien-être.

      C’est toi qui te rends triste. C’est la façon dont tu interprètes son comportement qui te rend triste.

      Au lieu de te dire : « Le salopard, il m’a blessée. Il m’a trahie. », pose-toi les questions suivantes : « Que puis-je faire pour me sentir mieux ? Qui puis-je apprendre de cette relation ? Quelles erreurs ai-je commises ? Comment puis-je faire en sorte que cela ne se reproduise plus ? »

      Je crois que je faisais toujours de mauvais choix…

      Non, tu NE fais PAS TOUJOURS le mauvais choix. Tu as fait un ou plusieurs mauvais choix. Mais tu n’as pas fait que de mauvais choix.

      Si tu choisis maintenant d’accepter la situation comme telle… Si tu choisis d’avancer dans la vie… Si tu choisis de poursuivre ton chemin… Si tu choisis de considérer cette expérience douloureuse comme un pas en avant, comme un apprentissage…

      Alors…

      Alors tu fais un très bon choix ! :-)

      Et pour finir je vais te dire un truc tout bête et évident : ça passera quoi qu’il en soit.

      You WILL get over it.

      Ça demande juste un peu de temps…

      Tu verras, dans quelques jours, semaines ou mois, tu retrouveras le sourire. C’est la nature humaine.

      Allez Lamysa, courage !

    • Pierre-André

      Salut Lamysa

      On a tous besoin d’amour. Mais on a le choix entre aller TOUT le chercher ailleurs ou encore s’en donner le maximum à soi-même. Oui, de l’amour-propre. Ce qu’il y a de bien avec l’amour-propre, c’est que plus on s’en donne et moins on a besoin de celui des autres! Ce qui fait qu’on reprend le pouvoir sur l’estime de soi plutôt que de le mettre dans les mains (pas toujours bienfaisantes) des autres!

      Mieux encore! TOUS les êtres humains sont, à la base, OK. Pas un seul de nous ne mérite pas de s’aimer. Mais attention, aimer n’est pas un verbe d’état mais bien d’action; on ne s’aime pas béatement, on agit en fonction de ses besoins et de ses états d’âme pour se faire du bien et pour être fier de soi. Et même s’améliorer puisque s’aimer ça veut aussi dire se développer pour devenir tout ce qu’on peut être.

      À partir d’ici, tu ne peux plus regarder en arrière; de toute façon, le passé est passé et rien de ce que tu pourrais faire ne pourra le changer. Tu regardes donc en avant, en conscience de ce que tu es au fond de toi et HOP LA VIE! (en quelque part, c’est peut-être la meilleure chose qui pouvait t’arriver si, à partir de maintenant, tu prends ton estime de soi en main pour devenir plus heureuse que jamais! Par toi-même).

      On dit que le bonheur est dans le chemin parce qu’il est merveilleux de se sentir grandir!

      Alors bon chemin!

      Pierre-André
      (Gros câlin de ma part aussi)

      • Merci pour ton soutien, Pierre-André !

        Et un gros câlin à toi aussi. :-)

  • Marc

    Je n’arrive pas à ouvrir le pdf sur la confiance en soi ! Est-ce que quelqu’un peut me donner un lien qui fonctionne svp ?

    • Salut Marc,

      je viens de réessayer et chez moi ça marche…

Publie ton commentaire