≡ Menu
Headline Name: Email: 15754 subscribers We respect your privacy Email Marketingby GetResponse

Comment lui dire que je l’aime ?

Tu aimes une fille, mais tu ne sais pas comment le lui faire savoir.

« Konsti, comment lui dire que je l’aime ? » C’est une question que je reçois assez souvent.

Alors, écoute-moi bien car j’ai quelques trucs importants à te faire comprendre à ce sujet.

9 mecs sur 10 qui me disent qu’ils aiment une fille… se trompent ! Ils n’aiment pas vraiment cette fille. Ils croient qu’ils l’aiment.

Quelques confusions

Désirer n’est pas aimer

Beaucoup de mecs confondent désir et amour. Le désir est avant tout un état physique et physiologique :

  • Elle te fait bander.
  • Tu as des papillons dans le ventre.
  • Tu as envie d’elle !

L’amour, par contre, est un concept beaucoup plus large que le désir. Et j’utilise le mot « concept » consciemment pour désacraliser l’amour (désolé pour tous les romantiques). Car l’amour n’a rien de divin ! L’amour n’est pas quelque chose de rare ! L’amour n’est pas destiné qu’à quelques heureux élus ! Soit…

Donc, l’amour est un concept plus large que le désir. Le désir peut être un composant de l’amour, mais ce n’est pas toujours le cas (par exemple, un mec et une nana qui sont depuis des années en couple peuvent très bien s’aimer sans vraiment se désirer).

Être amoureux n’est pas aimer

Beaucoup de personnes croient qu’être amoureux signifie aimer vraiment, d’autant plus quand il s’agit du fameux coup de foudre.

« Wow ! Que se passe-t-il ? Je suis dans les nuages. C’est magique ! Mes sentiments pour elle sont tellement forts et violents. Cette fois-ci c’est pour de vrai. C’est la femme de ma vie. Je l’aime vraiment. C’est ça le vrai amour. »

Ben non. Être amoureux c’est… être amoureux. C’est avant tout un état physiologique et mental :

  • Tu as des papillons dans le ventre.
  • Tu as le cœur qui bat la chamade.
  • Tu n’as plus faim.
  • Tu penses tout le temps à elle.

Ce que tu dois surtout comprendre, c’est qu’être amoureux est un état TEMPORAIRE ! Ça peut durer de quelques jours à quelques mois.

De nouveau, l’amour est un concept beaucoup plus large, mais aussi moins violent et plus DURABLE qu’être amoureux. Être amoureux peut précéder l’amour. Être amoureux peut se transformer en amour, mais ce n’est pas nécessaire. Tu peux très bien aimer quelqu’un sans être ou sans avoir été amoureux. (L’inverse est aussi vrai : tu peux être amoureux d’une fille ET l’aimer en même temps.)

Être en besoin n’est pas aimer

À mon avis c’est le problème le plus courant en matière d’amour. « Konsti, s’il te plaît ! C’est vraiment important. C’est urgent ! J’ai besoin de ton aide ! Je l’aime vraiment. Je DOIS l’avoir. Cette fois-ci je ne veux pas foirer. Vite, que dois-je faire ? »

Ça sent plus le besoin que l’amour…

Aimer n’a rien à voir avec devoir et avoir. Quand on aime vraiment on ne doit pas avoir. Non, on accepte et on veut partager.

Être en besoin est un état mental et émotionnel :

  • Tu crois que tu ne pourras pas vivre sans elle.
  • Tu crois qu’elle te rendra plus heureux.
  • Tu crois que c’est la seule fille au monde qui te conviendra.
  • Tu as peur de foirer.
  • Tu ressens un certain malaise : urgence, impatience, angoisse et nervosité.
  • Tu es l’esclave de tes pensées et tes émotions.

Les causes de ces confusions

Petite parenthèse : en réalité ces confusions sont rarement distinctes. Dans la plupart des cas elles vont ensemble. Tu es amoureux d’une fille, tu la désires et tu ressens un besoin fort d’être avec elle. Je viens de les présenter comme 3 éléments séparés pour faciliter la compréhension. Ceci étant dit…

Ces confusions (désir vs. amour, être amoureux vs. amour, besoin vs. amour) sont dues à…

Un manque d’expérience

Si tu n’as pas eu un minimum d’expérience avec les femmes… Si tu n’as pas eu un minimum d’expérience en amour, il est clair que tu seras plus susceptible à ces confusions.

C’est comme avec l’art de la dégustation des vins. Pour moi le vin rouge c’est du jus de raisin amer. Et deux verres de vin rouge différents, c’est deux verres de jus de raisin amer. Ne me demande pas de les distinguer. Et ne me demande surtout pas de décomposer et de décrire les saveurs et les arômes.

La solution ?

La pratique ! C’est évident…

Pour pouvoir distinguer l’acidité et le bouquet fruité, tu dois pratiquer l’art de la dégustation ! En amour c’est pareil. Pour pouvoir distinguer le désir et l’amour, tu dois pratiquer l’art d’aimer (et de baiser).

Un manque de connaissance de soi-même

Pour apprendre à te connaître toi-même tu dois t’observer toi-même dans différentes situations.

Le mot clé ?

Observer !

Oui, tu dois littéralement t’observer ! Tu t’observes du point de vue de la troisième personne. Tu t’observes sans juger.

S’observer soi-même signifie :

  • Observer tes pensées : images mentales et dialogue interne.
  • Observer tes émotions : ce que tu ressens dans ton corps).
  • Observer ton comportement : ce que tu fais et ce que tu dis.

Quand une fille te rejette, qu’est-ce qui te passe par la tête ? « Pfffttt… Je le savais. Je suis vraiment nul. Je n’y arriverai jamais. C’est pas juste. Pourquoi moi ? Mais pourquoi moi ? » Ou bien : « Oh, la connasse. Mais pourquoi ne veut-elle pas de moi ? Pourquoi ne veut-elle pas voir que je suis son homme idéal ? »

99% des mecs (et des filles) ne se rendent pas compte que ce ne sont que des pensées. Des pensées automatiques et rien d’autre. Non, ils ne s’en rendent pas compte. Pour eux ces pensées sont la réalité. C’est des faits ! C’est comme ça !

Résultat ?

Ces pensées déclenchent des émotions négatives (honte, frustration, colère, déprime…), bref, de la souffrance ! Et ils agissent en concordance : ne plus sortir, ne plus draguer, ne plus aborder, se bourrer la gueule pour oublier, essayer de se venger, etc.

La solution ?

C’est évident : s’observer soi-même le plus souvent possible dans un maximum de situations différentes. C’est tellement efficace et puissant. Je ne peux pas assez souligner l’importance de l’observation de soi.

Voici ce que l’observation de soi t’apportera :

  • Tu apprendras à mieux te connaître.
  • Tu réduiras ta souffrance.
  • Tu créeras plus d’options dans la vie en général (la meilleure attitude à adopter selon les circonstances et comment te comporter).
  • Tu te détacheras de tes réactions automatiques (pensées, émotions et comportements).

Donc, en t’observant toi-même tu cultiveras une compréhension microscopique de ton fonctionnement interne (tes pensées et tes émotions) et de ton fonctionnement externe (ton comportement).

Bref, tu apprendras à distinguer de manière précise désir, amour et besoin.

Un manque d’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle, c’est quoi exactement ? C’est la capacité :

  • de reconnaître et de modifier tes propres émotions ;
  • de reconnaître et de modifier les émotions d’autrui.

Puisque les émotions sont contagieuses, pour modifier les émotions d’autrui il te suffit de modifier tes propres émotions.

Et c’est encore plus simple que tu ne le crois. Pour booster ton intelligence émotionnelle il te suffit de réduire la fréquence et l’intensité de tes émotions négatives (angoisse, colère, honte, dépression, culpabilité, etc.). That’s it ! Vraiment !

Donc, l’intelligence émotionnelle est la capacité de réduire la fréquence et l’intensité de tes émotions négatives.

Comment cultiver de l’intelligence émotionnelle ?

Pareil : l’observation de soi, encore et encore. That’s it ! Vraiment !

Résultat ?

  • Tu apprendras à mieux te connaître ! Tu découvriras que ton monde interne n’est constitué que d’images mentales, de l’audio interne (la petite voix dans ta tête) et des sensations physiques. Oui, ces 3 éléments… C’est tout !
  • Tu te rendras compte que le monde interne des autres (celui des filles également) n’est également constitué que d’images mentales, de l’audio interne et des sensations physiques.
  • Tu te rendras compte que les similitudes entre les êtres humains sont beaucoup plus grandes que les différences.
  • Tu apprendras automatiquement à distinguer désir, besoin et amour.
  • La fréquence et l’intensité de tes émotions négatives diminueront AUTOMATIQUEMENT !

Et cette diminution d’émotions négatives, elle est remplacée par quoi ? Par plus de paix, de calme et d’émotions positives : des choses qui se rapprochent de l’amour. Calme, paix et émotions positives sont tous des composants de l’amour ! Mais de nouveau, l’amour est un concept plus large que ça.

Conditionnement social et culturel

Maman, papa, école, télé, internet… On te bourre le crâne avec tellement de conneries. Tu ne peux pas t’imaginer.

Voici quelques exemples :

  • Coucher rapidement avec quelqu’un c’est mal. Ce qu’il « faut » faire c’est apprendre à vous connaître, former un couple et ensuite faire l’amour.
  • Une fille qui baise avec plein de mecs est une salope (c’est mal). Un mec qui couche avec plein de gonzesses est un playboy (c’est cool).
  • Pour aimer quelqu’un tu dois apprendre à connaître cette personne. C’est un processus qui dure des mois, des années. Petite parenthèse : attention à la confusion entre désir, besoin et amour.
  • Quand tu es en couple, désirer une autre femme, c’est mal ! C’est une preuve que ta copine ne te suffit pas, que tu ne l’aimes pas vraiment ou bien que t’es un obsédé du cul.
  • On ne peut aimer qu’une femme à la fois.
  • Baiser une autre nana quand t’es en couple c’est de la trahison. C’est mal !
  • Et bien d’autres conneries encore.

Oui, ce sont des conneries !

  • Coucher rapidement avec quelqu’un, c’est humain !
  • Une fille qui baise plein de mecs ou un mec qui baise plein de gonzesses, c’est humain !
  • Tu peux aimer quelqu’un en un clin d’œil. Une mère n’a pas besoin d’apprendre à connaître son bébé pour l’aimer. Elle l’aime dès la conception. Et je ne vois pas pourquoi ce petit bout de viande qui ne fait que pleurer, bouffer et chier devrait avoir le privilège d’être aimé instantanément et inconditionnellement et un adulte pas. « Oui, mais c’est un bébé. C’est différent. » Oui, les sensations physiques que la maman ressent vis-à-vis du bébé sont différentes que celles qu’elle ressent vis-à-vis du papa, mais on parle d’amour. L’amour c’est l’amour. Il ne devrait pas y avoir de la discrimination positive en amour.
  • Quand t’es en couple, tu peux très bien avoir envie de niquer la meilleure amie de ta copine. C’est humain !
  • Tu peux aimer plusieurs femmes (ou hommes) à la fois. Pourquoi est-ce qu’une maman aurait le droit d’aimer SES enfants (au pluriel), mais un adulte n’aurait pas le droit d’aimer plusieurs autres adultes simultanément ? « Oui, mais l’amour maternel, c’est différent. » Oui, c’est différent, mais l’amour c’est l’amour. Donc, aimer plusieurs personnes est bien ou mal selon le contexte ? Vraiment ? C’est comme si je te disais : « Tu peux respirer chez toi à la maison, mais pas dans la rue. » Pour moi, ça n’a aucun sens. Donc, aimer c’est aimer et plus on aime, mieux c’est. Plus on aime, plus il y a de l’amour sur cette putain de planète !
  • Baiser d’autres nanas quand t’es en couple n’est pas de la trahison. Rompre tes promesses, ça c’est de la trahison. Trahir sa confiance, ça c’est de la trahison ! Si ta femme te donne le feu vert de baiser d’autres nanas, est-ce de la trahison ? Bien sûr que non !

Alors, comment te libérer de ce conditionnement social et culturel ?

Pareil : l’observation de soi. Mais aussi : réduis l’usage des mots « bien » et « mal » au minimum, surtout en amour.

En amour, on ne peut faire rien de « mal ». Tout le mal que l’on fait n’est pas causé par l’amour, mais par l’angoisse, la colère, l’avidité, etc.

Et pour savoir si tu fais quelque chose par amour ou par angoisse, c’est de nouveau la même chose : l’observation de soi !

L’amour c’est quoi exactement ?

Oh la la… Si les scientifiques, les artistes et les chefs spirituels n’ont toujours pas pu nous donner une définition exhaustive et universelle de l’amour, alors il très probable que je ne le pourrais pas non plus. Pas grave… Au lieu de te donner une définition complète, je te donnerai MA définition.

Pour moi l’amour est une attitude ET un comportement :

  • Attitude : souhaiter le bonheur de l’autre.
  • Comportement : essayer activement d’augmenter le bonheur de l’autre.

C’est aussi simple que ça… Enfin, « simple »… « Hum, hum… »

Et finalement…

Comment lui dire que tu l’aimes ?

Pose-toi la question si tu l’aimes vraiment ! Est-ce de l’amour ou bien du désir, du besoin ou un manque que tu ressens ? Est-ce que tu l’aimes ou est-ce que tu es amoureux ?

Comment le savoir ? C’est simple : en t’observant. En observant tes pensées, tes émotions et ton comportement.

Si c’est de l’amour que tu ressens et si tu partages plus ou moins la même définition que moi, alors tu devrais te réjouir de lui dire que tu l’aimes. Si tu souhaites son bonheur, alors tu ne pourras pas t’en empêcher de le lui faire savoir. Tu lui diras « Je t’aime ! » et tu lui montreras que tu l’aimes spontanément et naturellement !

Si tu veux un exemple concret, je t’invite à regarder cette petite vidéo : Comment lui dire que je l’aime ? Tu y découvriras quand (très tôt) et comment j’ai dit à ma copine que je l’aimais.

Par contre, si tu as peur de lui dire que tu l’aimes, alors « ton amour » est encore trop contaminé par l’angoisse. L’angoisse de foirer… L’angoisse de la perdre… L’angoisse qu’elle te dit : « C’est trop mignon. Je t’aime bien aussi, mais je préfère qu’on reste amis. » Donc, si tu as peur de lui dire que tu l’aimes, alors c’est que tu es en manque, en besoin !

Si tu constates que c’est plus du désir que tu ressens, alors comment le lui dire ? Accroche-toi ! Tu lui dis…

Tu lui dis…

Tu lui dis : « Je te désire ! » en la regardant droit dans les yeux (comme un animal venant des ténèbres les plus obscures) !

Si tu constates que tu es amoureux d’elle, alors comment le lui dire ? Accroche-toi ! Tu lui dis…

Tu lui dis…

Tu lui dis : « Je suis amoureux de toi ! » en la regardant droit dans les yeux et avec un grand sourire radiant !

La clé c’est de le lui dire INCONDITIONNELLEMENT ET SANS AUCUN ENGAGEMENT !

Oui, tu le lui dis sans attendre quoi que ce soit en retour. Pour bien comprendre ce principe, je te conseille également de consulter ces 3 articles :

Voilà, je viens de répondre en plus de 2500 mots à une question qui peut se résumer à ça : comment lui dire que tu l’aimes ? Ben, tu le lui dis !

Headline Name: Email: 15754 subscribers We respect your privacy Email Marketingby GetResponse

À propos de l’auteur : Konsti, master en psychologie, est le fondateur de CoachDrague et l’auteur des bestsellers Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Il est passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, l’hypnose et la sexualité. Son style de drague est direct et sincère.

{ 50 commentaires… add one }

  • Red

    Continue comme ça mec. T’es le meilleur, là je suis presque dodo je te donnerai ma réaction plus tard.

    Faudrait que tu pense à faire une version mobile du site !

    See you soon guy !!!

    • Ok, Red. Merci et fais de beaux rêves. :-D

      Faudrait que tu pense à faire une version mobile du site !

      Oui, bonne idée. Je m’en occupe !

      Thanks a lot, man !

  • Ça mérite vraiment de se concentrer pour le lire mais c’est juste bluffant …

    Merci pour ce magnifique article que je ne manquerai pas de faire suivre !

    J’ai bien aimé la remise en perspective mère/enfant, c’est simple à comprendre et ça illustre parfaitement ton propos. :)

  • jlaw

    Sujet que beaucoup pense « banal » car « tellement évident ». Mais je trouve au contraire que l’amour est à lui-même quelque chose à cultiver… Comme l’art d’approcher, l’art de discuter… L’ART d’aimer ! Amour qui est un concept tellement large :-)

    J’ai d’ailleurs bien aimé cette interview de Pascal Bruckner : « Le mariage d’amour a-t-il échoué ? »

    A méditer !

    • Exactement, Jlaw. L’amour peut être considéré comme une compétence qui se développe. Un bon moyen de cultiver, de développer cet amour est la méditation de l’amour-bienveillant.

  • darkilyas

    Toujours aussi captivant !

    Tu as bien réussi à faire passer le message à mon avis et aussi à illustrer un propos abstrait et qui suscite beaucoup de confusions. :D

    Tu es très fort. J’admire encore plus ta franchise envers les femmes ! Bravo ;)

  • Federico

    Magnifique article !

    Je pense comme toi que de rester lucide et honnête sur ses états intérieurs est la clé du bonheur

    C’est essentiel aussi d’être libre par rapport aux conneries pré-conçues que nous inculque la société, du type : « une femme qui couche avec plein de types est une salope ». En pensant de la sorte, les hommes des sociétés patriarcales créent leur propre prison : baiser devient presque impossible !

    Seul désaccord : baiser la femme d’un Ami… je ne sais pas si sur ce point précis, la Liberté ne doit pas laisser la place à la prudence. J’avoue que j’ai encore ce tabou, et je pense que la Jalousie est une pulsion humaine difficilement contrôlable… mais je suis curieux d’avoir ton avis là-dessus !

    Merci Konsti !

    • Hello Federico, hombre.

      Seul désaccord : baiser la femme d’un Ami… je ne sais pas si sur ce point précis, la Liberté ne doit pas laisser la place à la prudence. J’avoue que j’ai encore ce tabou, et je pense que la Jalousie est une pulsion humaine difficilement contrôlable… mais je suis curieux d’avoir ton avis là-dessus !

      Attention ! Je ne parle pas de l’acte de baiser la femme d’un ami, mais de l’envie. Autrement dit, je ne parle pas du comportement, mais des sentiments.

      Si la femme de ton pote est une bombe, tu peux très bien te dire : « Putain, elle est trop bonne. Si elle n’était pas la femme de mon pote, c’est avec grand plaisir que je la baiserai. » Bref, avoir envie de la baiser et ne pas la baiser, c’est ce dont je parle.

      Évidemment que l’acte de baiser la femme de ton pote est un sujet délicat que je déconseille dans 99% des cas (sauf peut-être dans un contexte libertin, quoi que…).

  • Hugues

    Salut Konsti,

    Heureux que tu reprennes du service, je n’en ai jamais douté.

    Concernant l’amour, je suis depuis peu sur un concept ambitieux

    Je suis les autres. Les autres sont moi.

    Ma copine vit pleinement ce concept, qui n’a rien d’intellectuel mais uniquement au niveau du ressenti, de la compassion. Et il lui arrive de ressentir des « choses » par rapport au gens.

    Je ne demande à personne de croire l’anecdote qui suit. Simplement je sais que c’est Vrai, aussi vrai que je suis en train d’écrire ce message.

    A son boulot, il lui arrivait de ressentir comme une tape sur la nuque. Elle s’est aperçue que ça arrivait quand une collègue disons Julie passait derrière elle. Pas chaque fois mais souvent. Bien sûr Julie ne la touchait pas.

    Après plus d’un an sans savoir pourquoi elle lui a dit « Julie il faut que je te parle mais en privé ». Elle accepte.

    « Julie tu as eu des problèmes ou un événement lié à ta nuque? ». Interloquée, un peu gênée elle finit par répondre « …euh…oui mes frères enfant et encore maintenant me donnent une tape sur la nuque pour « rigoler ». J’en souffre beaucoup, c’est humiliant et je n’ai jamais osé en parler avant… », elle commence à sangloter.

    Par deux fois à la terrasse d’un café ils y avait des gens trop bruyant. Elle m’a dit à l’oreille « ils vont partir ». Effectivement une fois ils ont changé de place et l’autre fois ils sont carrément parti alors que leur consommation n’était qu’à moitié vide, ça c’est fait dans la minute. Une 3eme fois ça n’a pas fonctionné.

    C’est une arme à double tranchant, on ne choisit pas son ressenti. Des fois elle me demande de changer d’endroits car elle ressent trop de « misères », de « souffrances » et ça devient insupportable pour elle.

    Pensez ce que vous voulez, ce sont des faits.

    Le rapport à l’amour est pourtant bien présent. Elle à commencé à avoir ces « phénomènes » quand elle a pris conscience qu’il ne fallait juger personne, que TOUT est lié en harmonie. Faire taire la voix dans la tête et offrir l’amour(ressenti) à tout être, toute chose en lui reconnaissant le droit d’exister et le droit au bonheur sans intervenir, sans prosélytisme.

    Je comprends que se soit assez abstrait pourtant depuis un an mon expérience va en ce sens. Ce qu’elle vit ne me semble pas extraordinaire, plus je la connais plus je trouve ça « normal ». Elle admire ma capacité à passé en mode « application » en toute circonstance, j’admire sa sensibilité « au delà » du commun.

    Personnellement il m’est déjà arrivé de connaitre (pas en permanence) un amour universel ou toute notion mentale n’a plus de sens. Fini le bien-le mal, le beau-le laid, l’utile-le nuisible…etc. Le monde Est et il est merveilleux. Les guerres, les crimes…sont un choix du libre arbitre de certaines personnes mais ne remettent pas question la beauté, l’harmonie sensitive du TOUT et contribuent surement à l’éveil de conscience globale, même si le changement est lent à l’échelle humaine (Par exemple même imparfaite notre justice est quand même moins expéditive et cruelle que celle du Moyen Age, elle a gagné en compassion)

    Etre en amour avec le Monde, n’empêche pas d’avoir un sentiment, non pas plus fort (concept mental) mais différent pour quelqu’un. Se dire « Oui c’est elle! » et lui dire avec cette évidence dont parle Konsti « Je t’aime ».

    • Encore une contribution unique et fascinante de la part de notre Hugues.

      Merci, Hugues. J’ai lu et relu ton commentaire avec beaucoup d’attention !

      • Hugues

        Merci pour ton soutien Konsti.

        je dois te dire que pour cette contribution j’avais l’impression d’avoir été trop loin. En effet on rentre dans « l’irrationnel », d’autant plus qu’il ne s’agit pas de mes propres expériences. Pourtant je confirme les « capacités » de ma copine.

        Si ça t’intéresse je peux en parler avec plus de précision, ou du moins essayer car les possibilités semblent illimitées.

        C’est assez simple. Elle me dit toujours que ce qu’elle vit est la conséquence d’être dans le moment présent et de donner de l’amour inconditionnel à Tout, répandre l’amour comme le soleil donne sa chaleur sans savoir qui la mérite ou pas. Bannir l’ego. Se sentir lié au Tout (cf physique quantique). Dans la mesure du possible, difficile d’être ainsi en permanence.

        Un lien parmi d’autres.

        Dis moi si tu désires que je développe ceci.

        Encore merci Konsti

        • Whoaaaa, coooooooool !

          Dis moi si tu désires que je développe ceci.

          Bien entendu que oui.

          Et merci pour le lien. Matthieu Ricard est une de mes idoles. J’ai regardé plein de vidéos de lui. Et je viens de me procurer son fameux « Le moine et le philosophe ».

          P.S. Je réponds souvent à tes commentaires de manière courte. Ce n’est pas par manque d’intérêt. Bien au contraire. Je lis et relis te commentaires avec beaucoup d’attention. C’est juste que je n’ai rien à ajouter. :-)

          • Hugues

            Pas de problèmes Konsti la quantité n’a jamais été un gage de qualité.

            Voici mes expériences perso.

            Connais-tu l’expérience du riz?

            Tu mets du riz cuit dans deux bocaux, sur un tu écrits « je t’aime » et sur l’autre « je te déteste ». Chaque jour tu « donnes » de l’amour ou de la haine aux bocaux respectifs. Normalement le riz « je t’aime » doit pourrir plus lentement voire pas du tout.

            Vidéo : Le pouvoir de l’eau – l’expérience du riz

            Je l’ai fait et le riz « je t’aime » à pourrit plus vite que « je te déteste »!

            Je n’en tire aucune conclusion car j’avais beaucoup d’appréhension à avoir un sentiment négatif même pour du riz.
            Peut être pourrais tu essayer?

            Comme tu le sais la méditation consiste à observer ces pensées comme des manifestations extérieures à notre vrai moi et n’y accorder aucune importance. J’ai élargi ce concept aux sensations physiques, sur base de la physique quantique à savoir que la matière (objet, organisme…) est constituée de vide et que les sensations de toucher sont la rencontre d’énergies, d’ondes. Idem pour tous les sens.

            Vidéo : Le monde du point de vue de la physique quantique

            J’ai pensé à ça suite au vécu de ma copine qui visiblement ressent « matériellement » au delà de nos 5 sens.

            J’ai aussi décidé d’adopté une alimentation végétalienne. C’est l’aboutissement d’une prise de conscience.

            Morale, l’horreur des conditions animales, même les vaches laitières.

            Vidéo : Meet your meat : cattle dairy

            Economique, les besoin en végétaux pour nourrir le bétail pourraient nourrir 10x plus de personnes que l’animal en viande, sans parler des cultures intensives qui détruisent la terre pour avoir suffisamment d’aliment pour le bétail…etc

            Vidéo : L’empreinte écologique – se nourrir

            Organique, digestion plus légère plus de fatigue après les repas. Si possible manger cru et lentement. J’avais souvent des remontée acide, c’est fini.

            Spirituelle, tu vis en accord avec tes principes d’amour universel. A ceux qui te dirait « oui mais les légumes aussi ont le droit de vivre et souffre (ah! ah! quel con ce mec) » tu leur dis que tu remercies tes aliments et ils sont heureux de te nourrir (comprenne qui pourra).

            Vidéo : L’intelligence des Plantes

            Au dela de la discussion d’égo scientifique à regarder en pleine conscience et amour.

            Pour l’instant mon régime est difficile, parer aux carences, mais il y a beaucoup d’info sur le web.

            Je pratique aussi le jeûne. C’est fou comme tu te sens bien de sauter des repas et manger uniquement quand tu le ressens et arreter avant que ta faim ait disparu (on mange toujours trop la satiété viendra 20 min après le repas) et pas parce que tu « dois » faire 3 repas par jour.

            Vidéo : Pourquoi jeûner ?

            Je te propose d’essayer 2 jours et tu me diras ton impression.

            Pour finir, sans vouloir rentrer dans la polémique de « l’ere du verseau » je m’intéresse au phénomène de conscience collective.

            Vidéo : Le phénomène du centième singe

            Ceux qui sont prêt approfondiront ces sujets, pour les autres…aucun problèmes ça pourra germer (ou pas).

            J’en garde pour les prochaines fois.

            Amitié.

            • Salut Hugues,

              merci pour toutes ces infos. J’ai passé quelques heures à regarder les vidéos.

              Celles sur l’empreinte écologique et les vaches laitières m’ont vraiment marqué. Putain… Quelle prise de conscience… Quel choc !

              Petite anecdote. Il y a quelques jours j’ai regardé cette vidéo de Jeremy Rifkin. Pareil : « Wow ! Il est temps de se réveiller, les gars ! »

              Suite à ça j’ai dit à ma copine :

              À partir de maintenant la viande de boeuf, c’est fini. Les bouteilles en plastique, c’est fini.

              Et ce n’est qu’un tout petit début. On doit vraiment commencer à réfléchir sur tout ce qui nous passe entre les mains. TOUT !

              Nourriture, vêtements, produits électroniques, papier, énergie, transport, logement… TOUT ! Car tout à un coût écologique.

              On est en train de démolir cette planète. Oui, toi et moi, nous sommes tous impliqués. Nous sommes tous responsables.

              Il est temps qu’on se réveille… TOUS ! Oui, toi aussi, cher lecteur !

              • Hugues

                Félicitations

                Le vegetarisme est très simple il suffit de prendre des complément B12 1x par mois suffit.

                Le vegetalisme est plus difficile on flanque du lait, des oeufs partout soit! ne soyons pas intégriste mais vigilant. la spiruline suffit comme complément une 20aine d’euro par mois.

                L’idéal est le respirianisme mais ça doit venir naturellement le programme en 21 jours est pour le moins utopique.

                Amitiés

  • Randy

    Salut Konsti ,

    Ton article est passionant et représente pour moi un point de vue quasiment externe à 100% . Néanmoins, et cela sans du tout remettre en cause ton professionalisme , n’est-ce finalement pas qu’un point de vue ? J’avouerais tout de même (sans me venter ?) que le mien sur l’amour s’en rapproche .

    L’amour pour moi , c’est le sentiment que l’on éprouve pour une personne qu’on ne haïra jamais (c’est con à dire , illustrer ça par son contraire) . Je pense qu’une personne sait réellement quand elle aime quelqu’un lorsqu’elle arrive à regarder LA vérité en face . C’est à dire ne pas éclipser ou ignorer sciemment les défauts et les choses que l’on aime pas sur cette personne afin d’alimenter son désir ou son besoin pour elle de façon aveugle . Ok ma phrase et compliquée, mais je pense que tu as compris le fond de ma pensée .

    En résumer , aimer une personne c’est penser avec une honnêtetée pure tout ce que l’on peut ressentir pour elle avec du désir ou du besoin , qui sont deux sentiments mirages.

    Voilà qui j’espère, complètera ton point de vue à mon sens déjà complet à 99% :) .

    P.S. : Je ne sais pas si mon commentaire est digne d’être affiché, ayant 14 ans et pas forcément la maturitée nécessaire :) …

    • Salut Randy.

      Néanmoins, et cela sans du tout remettre en cause ton professionalisme , n’est-ce finalement pas qu’un point de vue ?

      Si, tout à fait. Ce n’est qu’un point de vue.

      Je pense qu’une personne sait réellement quand elle aime quelqu’un lorsqu’elle arrive à regarder LA vérité en face . C’est à dire ne pas éclipser ou ignorer sciemment les défauts et les choses que l’on aime pas sur cette personne afin d’alimenter son désir ou son besoin pour elle de façon aveugle . Ok ma phrase et compliquée, mais je pense que tu as compris le fond de ma pensée .

      En résumer , aimer une personne c’est penser avec une honnêtetée pure tout ce que l’on peut ressentir pour elle avec du désir ou du besoin , qui sont deux sentiments mirages.

      Hé ben ! Et ça pour un mec de 14 ans ?! Bravo, Randy ! Chapeau !

      • Laurent

        Exactement ce que je pense aussi !

  • broche

    Dans L’Art De Séduire il est dit qu’il faut éviter les sentiments tant qu’on n’a pas couché avec et vous apparemment vous seriez pour dévoiler votre amour quitte à tomber dans la friendzone… Alors on fait quoi, on y va au feeling ?

    • Salut Broche, holaaa, tu en fais des suppositions… Premièrement, c’est « L’Art De La Séduction » de Robert Greene et non pas « L’Art De Séduire ».

      Deuxièmement, Robert Greene peut dire ce qu’il veut. C’est un écrivain et non pas un séducteur. « L’Art De La Séduction » n’est pas issu de son expérience. Non, « L’Art De La Séduction » (qui d’ailleurs est excellent et je le recommande très fortement à tout le monde) est une étude bibliographique.

      Robert n’est pas sorti pour draguer pour ensuite mettre ses expériences sur papier. Non, il a lu des œuvres classiques et il a « regroupé » ces infos dans « L’Art De La Séduction ».

      Ensuite…

      [...] qu’il faut éviter les sentiments tant qu’on n’a pas couché avec [...]

      Pourquoi éviter les sentiments ? Pourquoi les éviter s’ils sont là ? Mais je crois que tu veux dire « éviter d’exprimer les sentiments »…

      Est-ce dans l’article je dis qu’il faut exprimer ses sentiments avant d’avoir couché avec ? Non ! Je ne dis pas non plus qu’il faut le faire après. Bref, dans l’article je ne parle pas du quand, car bien que le quand joue un rôle, il est moins important que le comment !

      Tu peux très bien exprimer tes sentiments après avoir couché avec une nana et malgré tout te retrouver dans la « friend zone ». Tu peux très bien exprimer tes sentiments avant d’avoir couché avec elle et NE PAS te retrouver dans la « friend zone ». Ça dépend de plein de facteurs.

      Et le facteur le plus important qui est sous ton contrôle est la façon dont tu t’exprimes. Le comment !

      Comment faut-il exprimer ses sentiments ? INCONDITIONNELLEMENT ET SANS AUCUN ENGAGEMENT !

      Mais vu ton commentaire, j’ai l’impression que ce dernier point, tu ne l’as pas encore bien compris. C’est pourquoi je te conseille de relire l’article très attentivement !

      • broche

        Merci Konsti ta réponse me satisfait et mes meilleurs vœux pour 2012.

  • Laurent

    Tu sais, je n’ai jamais éprouvé le besoin de vivre en couple, de construire quelque chose avec quelqu’un… Peut-être parce qu’on ne regrette pas une chose qu’on ne connait pas… Mais là, je dois te le dire…, je veux que tu saches qu’il y a bien longtemps, j’ai rangé dans un coin de ma tête une petite boîte que je n’ai jamais voulu ouvrir. J’en ai même sciemment oublié l’existence, jusqu’à ce qu’elle me revienne en mémoire quand je t’ai revue et t’ai parlé…

    Cette petite boîte j’ai envie de l’ouvrir pour toi, parce que je sens que c’est à toi que le concentré d’amour qu’elle renferme doit revenir… Je ne suis peut-être pas l’homme idéal que tu attends. J’ai même des défauts peut-être pire que certains, mais je sens qu’avec toi, je peux créer quelque chose que quoique tu fasses, je ne regretterai jamais !

    • thomas

      Alors là ! Chapeau Laurent !

      Si je pouvais dire ça à celle que j’aime demain soir ! (Elle ne le sait pas encore.)

      • Thomas, mon cher. Je te conseille très fortement de ne PAS t’inspirer de Laurent. Pour comprendre pourquoi lis mon commentaire ci-dessous.

    • Salut Laurent,

      si tu dis ça à une femme avant d’avoir couché avec elle (même après), alors t’es grillé ! GAME OVER !

      Premièrement, c’est trop mielleux.

      Deuxièmement, ce n’est pas dit de façon inconditionnelle et sans aucun engagement. Ton but est de l’impressionner. Tu veux te montrer super romantique et passionné. Ce n’est pas une déclaration d’amour, c’est une demande d’amour.

      Troisièmement, quand tu dis que tu n’as jamais éprouvé le besoin de vivre en couple, peut-être parce qu’on ne regrette pas ce qu’on ne connait pas, tu dis tout simplement que tu n’as jamais eu de relation sérieuse. Ce qui pourrait signifier (je dis bien « pourrait ») que tu n’es pas capable d’avoir une relation sérieuse. Et quand tu dis que tu n’as jamais eu de relation sérieuse dans une telle déclaration d’amour, alors on comprend mieux pourquoi tu n’as jamais eu de relation sérieuse.

      Bref, avec cette déclaration tu ne fais que te dévaloriser.

  • pike

    Petits problèmes (au pluriel) :

    1. Je suis timide.

    2. Je suis moche (et je ne suis pas le seul à le dire).

    3. Je « pue de la gueule ». Rien à faire, pas moyen d’enlever cette odeur d’égout mis à part bouffer des chewing-gums toute la journée. (Celui-là n’était pas obligatoire, mais t’as déjà dit à ta meuf « Je t’aime » avec une odeur de merde dans la gueule ?)

    Si tu arrives à résoudre le n°2 et désolé pour les gros mots, mais là je me suis lâché. Ça tient depuis bientôt un mois cette histoire d’amour et ça fait un mois que je cherche comment lui avouer.

    Merci pour les conseils (et hop un site de retenu).

  • poney

    Je n’ose pas dire a la personne que j’aime…. QUE JE L’AIME justement. Et pourtant je l’aime vraiment , ce n’est ni du besoin ni du désir car avant ça je n’avais ni besoin d’amour et je suis trop jeune pour désirer qui que ce soit (j’ai 13 ans). On se dispute tout le temps mais on s’aide en même temps. Si tu as une explication je la recevrai avec joie.

  • Lalala

    Un mot : WOW mais je l’aime toujours autant <3

  • Véronique

    Bonjour !

    Je suis une femme !

    Je tiens à te remercier pour tous ces articles !

    Un soir au bord du désespoir j’ai tapé « comment lui dire que je l’aime » et je suis tombée sur ton article qui m a fait un bien fou…

    Je suis amoureuse d’un beau mec rencontré sur mon lieu travail depuis 9 mois…

    Je jongle entre émotions intenses lorsque je pense à lui… Je suis sur un p’tit nuage… Heureuse, souriante et émotions négatives : je l’intéresse pas, il ne se passera jamais rien entre nous… Bref, de la souffrance terrible.

    Maintenant je m’observe et je repense à nos échanges, aux restos en tête à tête…

    J’avais tout faux… Je n’ai jamais et je n’oserais jamais lui dire que je l’aime par peur du râteau. Il m’appréciait, j’en suis sûre…

    Mais au bout de 9 mois absolument rien.

    J’ai attendu en vain. Aujourd’hui grâce à tes articles, je reprends confiance en moi : je sais faire la différence entre la baise par amour, la baise désir et la baise par besoin.

    Je suis calme, en paix, pleine d’émotions positives… Alors que je ne suis plus amoureuse de mon bel artiste… Je laisse béton !

    Mon entourage apprécie ma façon d’être !

    Merci, même si ce site est dédié aux hommes.

    • pascal

      En réponse à Véronique : j’apprécie beaucoup qu’une femme s’exprime sur ce sujet, et je ne pense pas que le site soit réservé seulement aux hommes.

      Pour que cet homme que tu aimes semble ne pas s’intéresser à toi, il y a diverses possibilités : il est amoureux d’une autre femme, et c’est une rude concurrente pour toi ; tu n’es pas son genre de femme ; il n’envisage pas de tomber amoureux ; c’est un con ; il a des soucis dans sa vie qui l’empêchent de penser à l’amour ; il ne veut pas de relations amoureuses avec les femmes ; il est homo…

      Y aurait-il des solutions ?

      S’il est amoureux d’une autre, oublie…

      Si tu n’es pas son genre de femme, essaie de l’intéresser à toi, mais sois patiente.

      S’il n’envisage pas de tomber amoureux, c’est qu’il a pu vivre une expérience malheureuse, essaie de lui faire comprendre qu’avec toi ce sera différent.

      Si c’est un con, laisse-le.

      S’il a des soucis, essaie de savoir lesquels et même si tu ne peux l’aider, ton écoute sera la bienvenue pour lui.

      S’il est homo, va en chercher un autre qui ne le soit pas…

      • Je pense que Véronique avait avant tout besoin de s’exprimer.

        Deuxièmement, qui dit que le mec n’était pas intéressé ? Qui dit qu’il n’était pas dans la même situation que Véronique, c’est à dire qu’il avait tout simplement peur du râteau ?

        Troisièmement, je ne pense pas qu’elle avait besoin de conseils. En tout cas elle n’en demandait pas.

  • Anti'

    Je suis tombé sur ce site lors d’une recherche google hasardeuse et j’ai pris la peine de lire l’article.

    Bon j’ai sauté quelques passages parce que je pense que c’est en accordant trop d’importance à l’amour et en le sacralisant qu’il nous fait souffrir. (Note : je n’ai jamais eu autant d’expériences « amoureuses positives » – excusez le terme, vous comprendrez que je l’utilise comme terme générique englobant désir, besoin et amour- depuis que je considère ces relations comme futiles.)

    Néanmoins, je souhaite vous remercier pour les pistes données afin de développer son intelligence émotionnelle. Je pense très souvent de manière automatique (des réflexions réflexes en quelques sortes), j’ai des images et des écris qui me reviennent régulièrement en tête et tout ce brouhaha mérite d’être étudié. =P

    En revanche, je suis partagé quant à votre idée sur le conditionnement culturel et social. Certes, l’Homme n’est fait pour avoir une seule et unique compagne mais c’est un conditionnement qu’on se doit de prendre en compte : si vous décidez de faire fi de toutes les normes morales, sociales et culturelles d’une société vous vous en trouvez rapidement exclu. Exemple : je baise 3 filles différentes dans la même soirée.

    Merci quand même pour l’éclairage sur les pensées « parasites », ça valait le coup. =]

  • pascal

    Baiser pleins de mecs pour une femme ou pleins de femmes pour un homme est humain, mais mauvais.

    Cela démontre une sursexualisation de la vie.

    En plus cela place la sexualité à une place trop envahissante. Et cela prive les autres d’un vrai amour.

    C’est aussi une manière comode pour certains de justifier de la débauche et vouloir équivaloir sexe et amour. L’amour est une manière d’être avec autrui. Et il n’est pas sentimental ni que sentimental…

    C’est l’art d’être pour l’autre afin que l’autre soit pour toi.

    La sexualité ne peut qu’accompagner l’amour. Donc baiser est une chose aimer en est une autre.

    Voici à partir du moment où une femme et un homme ont eu des relations sexuelles l’un envers l’autre (et à supposer qu’elles soient consenties l’un envers l’autre), ils sont définitivement liés ensemble ce qui interdit aux deux toutes autres relations sexuelles avec d’autres personnes et même interdit qu’ils se séparent… et ceci est selon une loi transcendante qui est supérieure à toutes les lois des hommes.

  • Carole

    Bonjour,

    Je suis une mère de famille qui suis tombée sur votre page, et…ça change!

    Bravo, je suis contente que mes ados puissent aussi trouver ce genre de guide au milieu du web…

    C’est bien.

    Juste une remarque, la difficulté de l’amour « adulte », c’est justement qu’il est différent de l’amour maternel, alors que souvent nous recherchons les mêmes sensations, ( quand on a pas été comblé, comme souvent par des relations d’amour familial totalement équilibrées) et forcément, on est déçu.

    Dans la vie d’un humain, L’amour adulte s’invente et complète cette première expérience d’amour de l’enfant, et vous donnez de belles pistes.

    Merci.

  • Astrid

    Magnifique ! C’est fou, je l’aime vraiment !

  • doudou

    Je suis trop content d’avoir lu cette page.

    Moi aussi j’aime une fille et je pense que je vais lui dire.

  • Mathou

    Bonjours ton article m’a bien aider, mais j’ai un autre probleme. Je suis ave mon amoureuse depuis 7 mois et 19 jours.

    Je l’aime plus que tout au monde je suis vraiment amoureux elle me fais des papillons dans mon ventre et tout ça, avant je lui faiser tout le temps des papillons et maintenant je lui en fais qu’un peu et c’est tres rare pourtant je lui dis presque les meme choses qu’avant.

    Et du coup je n’ose pas lui dite quand elle m’en fait parceque je me sans gener de pas lui en faire et que elle, me fasse la plus jolie des sansation du monde. Repondez moi s’il vous plait.

    Mat.

    • Hello Mat,

      je veux bien te répondre, mais je ne sais pas exactement ce que tu veux savoir.

      Ce que je peux te dire est que les papillons dans le ventre sont passagers. Oui, ils peuvent revenir de temps en temps. Mais en général ils sont très présents en début de la relation et ils se dissipent graduellement.

      Que faire ?

      L’accepter…

      Nous sommes programmés pour ressentir les papillons temporairement. C’est la nature.

      Ensuite, concernant tes papillons. Partage-les avec elle. Dis-lui que tu les ressens.

      Si ce n’est pas réciproque, tant pis… Accepte-le.

      Sois content de ressentir ces papillons ! C’est super gai comme sentiment, n’est-ce pas ?

      Toi en souriant bêtement et le regard étincelant : « J’ai des papillons dans le ventre. »

      Elle un peu mal à l’aise : « Désolé, je n’en ai pas. »

      Toi toujours aussi souriant : « Dommage, car c’est super gai comme sentiment. Tiens, je te donne une partie de mes papillons. »

      La morale de l’histoire ?

      Ne le prends pas personnellement. Ne le considère pas comme un rejet, mais juste comme une différence dans vos états émotionnels.

      Toi t’as des papillons.

      Elle n’en a pas.

      Voilà, c’est juste une différence…

      • Laurent

        Excellent, le coup des papillons. Très simple et rassurant de le dire meme si l’autre en face n’a pas le meme ressenti !

        Que l’on aime ou pas, il faut toujours le dire, ca évite d’avoir des regrets plus tard, ce qui est beaucoup plus dur a assumer .

  • Mathou

    Merci de m’avoir repondu :) donc c’est le debut de la fin ? :’(
    Ou ça veux rien dire ? J’ai trop peur je l’aime. Je suis peut etre trop sur son dos ça la soul. :(

  • Alexis

    Bonjour, je vous envoie ce message parce que je suis dans une situation plus que délicate.

    En Seconde il y avait une fille dans ma classe que j’appréciais, et qui m’appréciait réciproquement, mais je suis passé en Première alors qu’elle a redoublé sa Seconde et de ce fait nous n’étions pratiquement plus en contact.

    Le problème est que je me suis rendu compte très tardivement (fin de Terminale) qu’elle me manquait.

    Désormais je suis en première année de Prépa assez loin d’elle, je ne la vois donc plus, mais j’ai repensé à elle il y a quelques jours et je ne pense qu’à elle, impossible de travailler de mes vacances, impossible de me concentrer sur autre chose… je me dis donc que je suis amoureux.

    Le problème est qu’on n’est plus vraiment en contact ces derniers temps mais je ressens vraiment le besoin de lui faire part de mes sentiments, je n’attends rien en échange, juste qu’elle connaisse les sentiments que j’éprouve à son égard, mais je ne sais pas comment reprendre contact avec, ni comment m’y prendre pour lui avouer tout ça…

  • Mathou

    De toute façon elle viens de me quitter pour un autre. :’(

    • Aie, désolé d’entendre ça, Mathou.

      Je sais à quel point ça fait mal.

      Courage !

      • Mathou

        Merci :(

        J’espère trouver une autre amoureuse. Merci pour vos conseils :)

  • Arthur

    Simplement pour te dire merci.
    Merci de m’avoir ouvert les yeux.
    Merci de nous faire partager ton savoir, je suis complètement en phase avec ce que tu dis.
    Merci de nous aimer, d’aimer l’humain. Tu ne peux pas savoir à quel point tu m’as rendu heureux (en fait si, tu sais…) alors que c’est ma première visite sur le site.

    Je lui annonce que je suis amoureux demain, juste pour qu’elle le sache.

    Merci mec, je t’aime… non jdéconne jte kiff ^^

  • pirate

    tes conseils m’ont beaucoup aidé merci

  • Dylan

    Bonjour Konsti

    Voila ça fait quelques mois que j’ai des sentiments pour une personne.

    Ce n’est pas du désir, ni un manque ou un besoin et je ne suis pas amoureux. C’est bel et bien l’amour.

    Le problème : je ne sais pas comment lui dire car elle est en couple :( Comment lui dire ?

    Merci d’avance :)

  • Noar

    Salut… bon, je sais pas trop quoi dire mais il fallait que je parle.

    J’ai lu cet article avec beaucoup d’attention, et franchement, je partage pour la majorité ton point de vue sur l’amour et le reste. Je suis contente parce-que je ne pensais pas que quelqu’un partageait mes idées, on me dit toujours que je suis trop radicale.

    Donc merci déjà je me sens moins seule. Il y a par contre des éléments avec lesquels je suis en désaccord dans ton article, cela dit ça ne m’empêche pas de trouver tes explications très intéressantes et construites.

    Mais à la base, je poste ce commentaire pour tout autre chose: tes opinions et ta manière de les exposer m’ont tellement intéressée que je voudrais avoir une conversation avec toi, juste pour le plaisir.

    Je sais ça peut paraître bizarre et si tu veux pas, ben… tu veux pas. Mais ça me ferait plaisir que tu acceptes, donc dans le cas (moyennement probable) où tu dirais oui, je te laisse mon adresse mail.

    Voilà, bonne journée, bye bye :)

Publie ton commentaire

Headline Name: Email: 15754 subscribers We respect your privacy Email Marketingby GetResponse