≡ Menu

Comment draguer une femme dans le métro ?

Ceci est un article dans la catégorie Le coach de drague TE répond. La particularité de cette catégorie est que le coach de drague reprend et répond aux questions des lecteurs. Si tu as une question, alors clique ici pour la poser.

David est attiré par une fille dans le métro. Ils font régulièrement le même trajet et leurs regards se sont croisés à plusieurs reprises. Il a même réussi à établir le premier contact.

Par contre, il a des doutes concernant les signes que la fille lui envoie : « Est-elle intéressée ou est-ce de la simple politesse ? » Comment interpréter ces signes correctement ? Et surtout… Comment passer à l’étape suivante ? Voici ce qu’il écrit :

Bonjour Konsti,

Mon problème est très concret. Voilà la situation. J’ai repéré une femme dans le métro. Je la vois le matin, chacun de nous se rend à son travail.

Elle monte dans la rame quelques stations après moi. En revanche, c’est moi qui descends le premier. Notre voyage en commun dure environ 20 minutes.

A noter que je ne la vois pas tous les matins, car bien sûr, les métros se succédant toutes les 2 minutes on ne monte pas toujours dans le même. A noter également que je monte au début de la ligne, j’ai donc une place assise. Quand elle monte, elle doit rester debout, les sièges étant alors tous pris.

Dans un premier temps j’ai essayé d’établir un contact visuel, mais ça n’a pas trop marché. Du moins c’est ce que j’ai cru, mais… depuis peu, j’ai remarqué que lorsque des places se libéraient au cours du trajet (ce qui arrive fatalement) elle choisissait quasiment toujours celle en face de moi ! Parfois c’est vraiment flagrant. Je n’ai guère de doute là-dessus.

Vous me direz, où est le problème alors ?

C’est qu’une fois assise, elle m’ignore complètement. En général elle lit un livre, ou un journal, en écoutant son MP3. Pas un regard, rien. Quand je descends, elle ne relève pas la tête.

Je suis donc face à un comportement qui me semble contradictoire. Elle semble être ok pour qu’on fasse connaissance en se rapprochant de moi, et en même temps elle se ferme et empêche toute conversation (regard baissé et mp3).

Il y a 15 jours, elle était accompagnée d’une collègue. Quand des places se sont libérées, sa collègue s’est assise à côté de moi, et elle, en face. Ce jour là j’ai engagé la conversation, mais avec la collègue !

En effet, il n’y avait qu’elle qui parlait et elle parlait des problèmes qu’elle avait rencontré la veille avec son train de banlieue. Comme je devais emprunter le soir même ce train, j’ai profité d’un blanc dans leur conversation pour prendre la parole.

J’ai demandé à la collègue, donc, des précisions sur les horaires les conditions de circulation etc. Pendant cette conversation j’ai pu capter le regard de ma « cible » par deux fois.

Puis je me suis retiré de la conversation. Je trouvais impoli de m’incruster plus longtemps et surtout je ne parlais pas avec la bonne personne ! Quand je suis descendu du métro on s’est souhaité bonne journée.

Depuis quelque chose a changé. Quand on se voit le matin, elle me regarde (enfin !) et me dit « bonjour ». Tout de suite après elle baisse le regard et repart dans ses lectures. Pour le reste par contre, c’est pareil : quand la place se libère en face de moi, elle s’y assoit… et baisse la tête.

Dans un premier temps je souhaiterais votre avis concernant son attitude. Ce que j’interprète comme un intérêt de sa part, n’est il pas simplement de la politesse ?

Par ailleurs  j’aimerai passer à l’étape suivante, faire connaissance. D’autant que cela dure depuis un moment (2/3 mois) et j’ai peur qu’elle se lasse. Mais je ne sais pas comment passer le barrage du MP3. Et le lieu (métro plein) n’est pas idéal pour se lancer.

Vos conseils pour m’aider seront donc les bienvenus.

Amicalement,

David

PS : j’ai été long, peut-être trop, vous aviez demandé d’être assez précis. Vous pouvez remodeler le mail à votre convenance si cela vous paraît nécessaire.

Merci pour ta question, David. Non, non… Ne t’inquiète pas. Plus la question est précise, mieux c’est. Le fait que je te réponde en est la preuve. :-)

Politesse ou intérêt ?

C’est difficile à dire car je n’ai pas d’informations sur son langage corporel. Distinguer la différence entre la politesse et l’intérêt est une question de millisecondes et de micro-expressions : un regard un peu plus long que d’habitude, un petit sourire timide, un petit rougissement, baisser le regard par soumission et non pas par désintérêt… Ce n’est pas toujours facile à voir, surtout pour les hommes. Les femmes sont beaucoup plus douées dans ce domaine-là.

Bref… Pourquoi te poses-tu cette question ? Je vais te le dire ! Car tu souhaites avoir plus de certitude. Tu souhaites maximiser tes chances. Et surtout, tu souhaites diminuer les risques d’un éventuel râteau. C’est normal, c’est humain. Le râteau peut faire très mal.

Je cite :

Depuis peu, j’ai remarqué que lorsque des places se libéraient au cours du trajet (ce qui arrive fatalement) elle choisissait quasiment toujours celle en face de moi ! Parfois c’est vraiment flagrant. Je n’ai guère de doute là-dessus.

Tu es presque sûr qu’elle est intéressée, mais ça te perturbe qu’elle ne va pas plus loin. D’une part elle se rapproche, d’autre part elle se ferme et empêche toute conversation (regard baissé et mp3).

Supposons que ton interprétation est correcte et qu’elle soit vraiment intéressée. Pourquoi voudrais-tu qu’elle en fasse davantage ?

La réponse est la même. Tu souhaites avoir plus de certitude. Tu souhaites maximiser tes chances. Et surtout, tu souhaites diminuer les risques d’un éventuel râteau. C’est normal, c’est humain. Le râteau peut faire très mal.

Mets-toi à sa place. Quel signe flagrant lui as-tu donné pour lui montrer ton intérêt ? Aucun…

Tous tes comportements peuvent être interprétés de la même façon que les siens : « Est-il vraiment intéressé ou est-ce de la simple politesse ? Je me suis assise près de lui, mais il n’a adressé la parole qu’à ma collègue… »

De nouveau, supposons que ton interprétation est correcte, alors elle t’a envoyé les premiers signes et maintenant la balle est dans ton camp.

C’est à toi de faire le deuxième pas

Tu n’es pas le seul à avoir peur. Tu n’es pas le seul à vouloir éviter le râteau. Elle aussi… Les femmes ont aussi peur. Elles peuvent aussi être timides.

Je ne dis pas que tu es timide. C’est juste pour te faire prendre conscience que les femmes peuvent être sujet aux mêmes mécanismes psychologiques et émotionnels que les hommes : angoisse, timidité, hésitation, frustration… Surtout dans ces conditions-là !

Métro = grande pression sociale

Serrés comme des sardines, tout le monde peut t’entendre. Dans le métro c’est d’autant plus difficile d’exprimer ton intérêt et de te montrer vulnérable.

Le temps s’arrête…

Tout le monde se retourne pour observer ce moment d’humiliation totale.

Tu sens ton cœur battre dans ta gorge. Ta tête commence à tourner.

Et là…

Le coup de grâce : « Non, merci. Je ne suis pas intéressée ! »

Mhooaaahhhaaaahaaahhaaaa ! La foule explose en fou-rire…

C’est plus ou moins les tours que notre imagination nous joue.

Pour elle, c’est pareil. Elle a peur du râteau, surtout dans une boite de sardines où la moitié de la ville pourrait être témoin d’une scène d’humiliation.

Revenons à ta question : est-elle vraiment intéressée ou est-ce tout simplement de la politesse ? La personne la mieux placée pour y répondre c’est toi ! Comment ? Comme je viens de le dire : en faisant le deuxième pas !

Diminuer la pression sociale

Tu pourrais très bien passer à l’étape suivante ouvertement dans le métro (ce qui pourrait avoir un impact émotionnel bénéfique très puissant sur elle), mais je crois que tu n’es pas encore prêt pour ça.

Passer à l’étape suivante est une épreuve angoissante en soi. Si tu es mal à l’aise, ça la mettra mal à l’aise aussi. Les émotions sont contagieuses. Et si tu es mal à l’aise dans le métro, avec cette grande pression sociale, ça créera une situation d’autant plus tendue et désagréable.

Voici deux solutions pour passer à l’étape suivante tout en diminuant la pression sociale.

Lui proposer en silence

Tu lui files une petite note et un stylo (en respectant les principes de base d’une bonne phrase d’approche) :

Salut, moi c’est David. Ça fait 2/3 mois qu’on voyage ensemble et je me suis dit que si j’attendais encore 2/3 mois pour te le proposer, j’allais le regretter.

Donc, voilà… J’aimerais faire ta connaissance. Je t’invite à boire un verre.

Je t’ai également donné le stylo pour que tu puisses me répondre sans devoir t’exposer au regard des autres sardines dans cette boîte de conserve. :-)

Lui proposer (un peu plus) à l’abri des regards

Si tu peux te permettre d’arriver une fois en retard au boulot, alors tu descends à la même gare qu’elle, tu l’arrêtes là où il y a un peu moins de monde et tu lui dis la même chose :

Salut, moi c’est David. Ça fait 2/3 mois qu’on voyage ensemble et je me suis dit que si j’attendais encore 2/3 mois pour te le proposer, j’allais le regretter. Donc, voilà… J’aimerais faire ta connaissance. Je t’invite à boire un verre.

En fonction de sa réponse tu fixes le rendez-vous et/ou vous échangez vos numéros…

Si tu as besoin d’un peu plus d’inspiration pour savoir quoi lui dire exactement, je t’invite à lire La meilleure phrase de drague.

Et toi cher lecteur, si tu as aussi une question, clique ici pour me la poser.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • arty dit :

    Salut Konsti et David,

    Si je puis me permettre, personnellement, j’ai résolu le problème des « gens autours » en m’en fichant complètement. Mieux, plus il y a de monde autour, et plus cela m’amuse car j’ai remarqué que les plus gênés, ce n’est jamais moi ou la femme que je drague, mais plutôt la mémé d’à côté ou la mère de famille qui ne savent plus où se mettre… Quelquefois, elles doivent sûrement se dire : « C’est pas à moi que ça arriverait une chose pareille ! » :-)

    Ressentir cette pression sociale est encore un signe que l’on prend trop les choses au sérieux. De plus, quand on a repéré une belle poulette dans un endroit public, il y a peu de chances que l’environnement s’agence en notre faveur et aménage le moment idéal où l’on va pouvoir attaquer en toute discrétion. La plupart du temps, c’est l’inverse; je crois que c’est l’instant favorable et hop, un couple arrive et me casse la baraque. Je passe à côté comme si de rien n’était et n’y reviens plus.

    Lassé d’être constamment éconduit par les circonstances, j’ai pris le pli de m’en foutre complètement et même d’en jouer comme par exemple au supermarché alors que je fais la queue derrière la belle brune pendant que tout le monde m’écoute la brancher sur la valeur philosophiques des poireaux et des salades qui se trouvent dans son cadi…

    Dans le cas de David, si c’était moi, j’utiliserais le MP3 en lui demandant simplement ce qu’elle écoute. C’est une très bonne introduction facile qui peut déboucher sur une conversation. Si la fille accroche, c’est bon signe et je lui demande de me faire écouter, ce qu’elle refusera rarement parce que ça la met en valeur.

    Avec les partenaires de trajet de boulot, il faut le jouer sur plusieurs jours.
    Le lendemain, on peut lui dire bonjour très naturellement et lui demander ce qu’elle a fait la veille, balablababla……
    Bien sûr, entre temps, j’aurais été faire une petite recherche sur Internet concernant l’artiste qu’elle écoute sur son MP3 et c’est encore un autre sujet de conversation.

    Le tout est d’établir une familiarité de façon que ce soit elle qui finisse par nous chercher dans la rame quand elle y entre. Les gens sont comme ça. On a besoin de repère et les filles de sécurité.

    Ensuite, au moment où elle est la plus ouverte selon moi, j’attaque : Numéro téléphone, boire un verre etc…

    Dernière chose concernant le comportement des filles. Cela n’engage que moi, mais j’ai constaté que leur ignorance à notre égard est souvent proportionnel à l’intérêt qu’elles nous portent, surtout si manifestement la demoiselle s’assoit toujours devant nous. En effet, les femmes sont hantées par le « spectre de la salope ». Elles ont une sainte horreur que l’on puisse penser d’elles qu’elles sont des filles faciles. Alors leur truc c’est de se mettre dans la ligne de mire du mec et d’attendre que ce soit lui qui bouge.

    Voilà pour ma petite contribution. Encore bravo pour ton ebook Konsti dans lequel j’ai trouvé une VRAIE méthode de développement personnel pour les candidats à la séduction. Je suis persuadé (car c’est aussi mon métier) que la psychologie et le travail sur soi sont indispensables dans cette démarche.

    Bien cordialement,

    arty

    • Konsti dit :

      Bonjour Arty,

      Un très grand merci pour ce commentaire ! Pardon, je recommence : un très grand merci pour cet ARTICLE DE GRANDE QUALITÉ !

      C’est complet, détaillé et très très bien écrit. Tu donnes des conseils internes (croyances, pensées, émotions…) ET externes (que faire, que dire….), ce qui fait preuve d’une grande intelligence sociale et émotionnelle. C’est vraiment du très haut niveau !

      J’apprécie énormément… je suis même touché par cette contribution.

      Je vais même en profiter pour mettre ton article plus en valeur avec un petit résumé.

      Comment Draguer Une Femme Dans Le Métro Selon Arty

      Comment gérer les « gens autour » et l’environnement

      • S’en foutre
      • Considérer les « gens autour » comme source d’amusement
      • Comprendre que les « gens autour » sont plus gênés que toi
      • Ne pas attendre le moment favorable
      • Croire que chaque moment est favorable

      Conseils pour David

      • MP3 comme source d’inspiration pour entamer la conversation
      • Demander à la fille de te faire écouter
      • Recherche sur internet sur l’artiste qu’elle écoute pour avoir un sujet de conversation supplémentaire la prochaine fois
      • But = établir une familiarité = repère et sécurité
      • Inclure les partenaires de trajet/collègues de la fille dans la conversation
      • Dès que la fille s’ouvre : attaquer (numéro, boire un verre…)

      Conseils supplémentaires

      • Ignorance des filles à notre égard = proportionnel à l’intérêt qu’elles nous portent
      • Les femmes ne veulent pas êtres perçues comme étant faciles ⇒ se mettre dans la ligne de mire du mec ⇒ c’est au mec de faire le pas

      Arty, un mec comme toi, je le veux dans mon équipe !

      Tu es toujours le bienvenu et si je peux faire quelque chose pour toi, n’hésite pas à me contacter.

  • Nicolas dit :

    Bonjour à vous tous,

    Contrairement à vous, le fait qu’une fille se mette toujours en face de vous dans le métro n’est pas un signe.

    En général si vous observez un métro, les gens sont assez souvent dans les mêmes places et mêmes wagons. Les gens se font des repères.

    Pour un dragueur, le comble sont les fausses idées. Il ne faut jamais penser qu’une fille soit intéressée pour des signes d’une telle futilité.

    J’ai déjà eu ce genre de conversations avec des amies, sur la drague dans les lieu public et particulièrement dans le métro. Les filles qui ne vous regardent pas dans les yeux sont des filles qui ne recherchent donc pas d’interaction. Cela veux dire qu’elle ne veulent pas être draguées ni abordées. Soit elles ont un copain et sont fidèles, soit elles sont très timides … Ou pire encore, dans leur tête quoi que vous ferez elle vous dira : « Je suis pressée. », et disparaitra au loin dans la foule vous laissant dans votre désespoir.

    Tout cela comme vous l’avez énoncé par convention sociale, mais aussi par peur d’une « agression » (physique ou tout simplement d’intrusion barbare dans sa vie).

    Tout cela pour dire que draguer dans les transports en commun (en France), est relativement lourd, et extrêmement délicat en dépit du peu de temps que vous pourrez accorder à cette personne.

    Après un autre truc m’a fait un peu frémir c’est :

    « Salut, moi c’est David. Ça fait 2/3 mois qu’on voyage ensemble et je me suis dit que si j’attendais encore 2/3 mois pour te le proposer, j’allais le regretter. Donc, voilà… J’aimerais faire ta connaissance. Je t’invite à boire un verre. »

    Après, je ne suis peut-être pas assez ouvert pour dire ce genre de choses, mais en France la femme aime la subtilité, et la il n y en a pas.

    Par contre, je pourrais vous faire part d’autre techniques qui marchent vraiment bien dans le métro. Mais par contre, c’est tout un langage corporel et subliminal qu’il va falloir retravailler.

    La clé est qu’il faut savoir s’adapter à ce que va donner la femme. Un exemple:

    Vous êtes dans le métro, vous regardez au alentour … Là il va falloir remarquer la fille qui va faire la même chose que vous … C’est à dire vous allez pas draguer la femme qui a les yeux rivé sur un livre ou un téléphone … Vos regards se croisent … Maintenez le regard … Souriez d’un coup comme si vous riez … Elle vous regardera bizarrement … Soudain, allez lui parler et dites lui tout simplement : « Mais voyons madame, cela ne se fait pas de regarder les gens comme ça dans le métro. Et je ne suis pas un homme facile (de façon hautaine) ».

    Si elle sourit: jackpot. Sinon, ba… elle sourira quand même. Cela ne m’est jamais arrivé que ça ne marche pas. En général la femme rentrera dans votre jeu.

    Très cordialement,

    Nicolas

    • Konsti dit :

      Hello Nicolas,

      Merci pour ce long commentaire.

      Pour un dragueur, le comble sont les fausses idées. Il ne faut jamais penser qu’une fille soit intéressée pour des signes d’une telle futilité.

      Et pourquoi donc ?

      Pour savoir si elle est vraiment intéressée, il faut l’aborder. De cette manière, en lui parlant et en observant son langage corporel, on saura rapidement à quoi s’en tenir.

      Pour l’aborder, il faut se motiver. Comment se motiver si dès le début, on se convainc que c’est un signe d’intérêt « futile » ? Tant mieux si on interprète mal ! Cela motive à aborder.

      Les « fausses idées » en ce qui concerne l’approche sont généralement ce qui empêche les hommes de draguer : « Ho, elle a des écouteurs, je vais vraiment la déranger. Elle ne regarde personne, c’est qu’elle ne veut pas être contactée. »

      C’est à cause de ces pensées que des millions d’hommes passent chaque jour à côté de milliers d’opportunités.

      Si elle n’est vraiment pas intéressée, et qu’elle n’a pas envie de discuter, on le saura assez rapidement. Mais pour le savoir, il faut l’aborder, et pour l’aborder il faut se motiver !

      J’ai déjà eu ce genre de conversations avec des amies, sur la drague dans les lieu public et particulièrement dans le métro. Les filles qui ne vous regardent pas dans les yeux sont des filles qui ne recherchent donc pas d’interaction. Cela veux dire qu’elle ne veulent pas être draguées ni abordées. Soit elles ont un copain et sont fidèles, soit elles sont très timides … Ou pire encore, dans leur tête quoi que vous ferez elle vous dira : “Je suis pressée.”, et disparaitra au loin dans la foule vous laissant dans votre désespoir. »

      C’est faux !

      La plupart des femmes ne veulent pas être abordées de manière lourde. Elles ne veulent pas avoir cette mauvaise situation où elles doivent refuser le contact car un homme s’y prend d’une mauvaise manière pour entrer en contact avec elle.

      La plupart des filles que j’aborde ne m’envoient pas de signes préalables pour me montrer « qu’elles sont disposées à être abordées ». Parfois j’en ai (certains signes qui me montrent qu’une fille est plus ouverte), mais souvent je n’en ai pas. Cela ne doit pas être un indicateur.

      Une femme (comme les autres êtres humains) ont une carte de la réalité qui se forme avec les expériences.

      Si une femme est toujours abordée de manière lourde dans la rue, dans le métro, elle va certainement développer des habitudes, des mécanismes de défense pour éviter que ça se (re)produise trop souvent. Quand elle te voit (elle voit que tu la regardes), elle te croit comme les autres, MAIS TU SAIS QUE TU NE L’ES PAS. Tu sais très bien qu’après l’avoir abordée, elle aura un grand sourire.

      Ici dans le métro, le fait qu’une femme baisse les yeux ou ne cherche pas le contact visuel n’est pas synonyme de : « Je ne veux pas être abordée. »

      Quelque part tu as raison. Elle ne cherche pas particulièrement le contact. Elle est mal à l’aise, timide, vient de se réveiller et n’est pas en pleine confiance etc. Ou ce sont ses habitudes de défense contre les intrusions masculines non-désirées (qu’elle croit se voir reproduire).

      Mais cela ne veut absolument pas dire que si tu l’abordes, tu te prendras un râteau. Au contraire !

      J’ai d’ailleurs un superbe exemple qui m’a été rapporté par un apprenti-dragueur. Il a posté un message sur un de mes forums qu’une fille avait laissé dans le journal du métro. Voici ce qu’elle disait :

      Au beau brun mal rasé qui m’a abordée à la station de métro xxx ce mardi 27 avril vers 8h45. Je t’ai peut-être parue agressive, mais sache que ce n’était pas fait exprès. Et ce dernier regard en sortant à xxx me l’a fait le regretter toute la journée. Si ça te dit de prendre contact, n’hésite pas: xxx@gmail.com. Virginie

      Cela est un très bon exemple d’une fille intéressée qui à cause de la pression sociale, d’un manque de confiance, de la timidité ou d’autres facteurs a eu un comportement qui laissait présager qu’elle n’était pas intéressée. Alors que, plus que vraisemblablement, elle l’était !

      Tout cela pour dire que draguer dans les transports en commun (en France), est relativement lourd, et extrêmement délicat en dépit du peu de temps que vous pourrez accorder à cette personne.

      Après un autre truc m’a fait un peu frémir c’est :

      “Salut, moi c’est David. Ça fait 2/3 mois qu’on voyage ensemble et je me suis dit que si j’attendais encore 2/3 mois pour te le proposer, j’allais le regretter. Donc, voilà… J’aimerais faire ta connaissance. Je t’invite à boire un verre.”

      Après, je ne suis peut-être pas assez ouvert pour dire ce genre de choses, mais en France la femme aime la subtilité, et la il n y en a pas.

      C’est moi qui frémis à la lecture de ce passage ! Nico ?! Sérieusement, c’est quoi ce truc ?

      Primo, draguer dans les transports en commun que ce soit en France, en Suisse, en Belgique ou ailleurs n’est pas différent. Les facteurs qui influencent les émotions de la femme restent les mêmes : pression sociale, timidité, manque de confiance etc.

      Secundo, tu dis qu’en France les femmes aiment la subtilité. Elles aiment surtout être abordées CORRECTEMENT. Avec des émotions positives et de bonnes intentions.

      Vous êtes dans le métro, vous regardez au alentour … Là il va falloir remarquer la fille qui va faire la même chose que vous … C’est à dire vous allez pas draguer la femme qui a les yeux rivé sur un livre ou un téléphone … Vos regards se croisent … Maintenez le regard … Souriez d’un coup comme si vous riez … Elle vous regardera bizarrement … Soudain, allez lui parler et dites lui tout simplement : “Mais voyons madame, cela ne se fait pas de regarder les gens comme ça dans le métro. Et je ne suis pas un homme facile (de façon hautaine)”.

      J’ai vraiment du mal à percevoir la subtilité dans cette façon d’approcher.

      Cela fonctionne pour toi ? Alors ce n’est pas grâce à cette phrase. Tu dois certainement dégager une sympathie naturelle, une confiance en toi et un bon langage corporel.

      Car, une phrase pareille, dite avec une mauvaise intonation vocale et sans émotions positives, c’est du BULLSHIT !

      Je vois que tu utilises par moment un langage descriptif. Je vais moi aussi utiliser un langage descriptif pour comparer deux situations.

      Première situation

      Sourire aux lèvres et langage corporel détendu, tu t’avances vers la fille qui te plait dans le métro. D’une voix calme, avec ce petit sourire qui dégage de la sympathie, tu lui dis :

      Cela va te sembler étrange, mais je t’ai remarquée il y a quelques minutes et je me suis dit que si je ne venais pas te parler, j’aurais des regrets…

      Il faut surtout comprendre l’intention et les émotions contenues dans la phrase d’approche. Je mets un exemple de phrase pour qu’on comprenne mieux, mais elle peut varier fortement.

      Pour rappel, voici l’article qui traite du POURQUOI et du COMMENT de la meilleure phrase d’approche.

      Il y a cette insistance sur l’homme chaleureux et confiant qui dit ce qu’il pense, sans jouer de petits jeux.

      Deuxième situation

      Dans le scénario que tu proposes, ce que je n’aime PAS du tout, c’est le contenu de ta phrase. A côté, tu peux avoir de bonnes intentions, un bon langage corporel etc. Si ça marche pour toi, c’est certainement grâce à ces éléments et non grâce à ce que tu penses être « subtil » aux yeux des femmes.

      Car j’en suis certain, donne cette façon de procéder à 100 hommes qui débutent dans la drague et les réactions bizarres et hostiles des femmes vont pleuvoir !

      C’est pour ça que lors de mes ateliers, j’apprends à aborder de manière directe dès le début. C’est-à-dire en tenant compte de tes émotions, des émotions de la fille et de l’environnement. Cela donne des approches directes et sincères.

      Ce que tu dis être « subtil » peut devenir maladroit et arrogant si c’est dit par une personne peu confiante, avec des émotions négatives.

      ATTENTION

      Cela ne veut pas dire que je suis contre d’autres phrases d’approche que tu appelles plus « subtiles ». Je te donne un exemple.

      Je vois qu’elle a un livre et je lui dis :

      Dis-moi, ce livre est vraiment pour lire ou c’est juste pour faire diversion lorsque tu sens qu’un homme va t’aborder ? :-)

      Mais cela ne m’empêchera pas de lui dire que je l’avais remarqué et que : « Même si elle aurait été en train de lire, je n’aurais pas hésité à venir car… » Et ça toujours en gardant ce côté direct et sincère.

      Au plaisir d’avoir d’autres de tes commentaires constructifs.

  • Nico dit :

    « Pour un dragueur, le comble sont les fausses idées. Il ne faut jamais penser qu’une fille soit intéressée pour des signes d’une telle futilité. »

    Je disais ça par rapport a la situation, si il drague une fille par ce qu’elle se mettais toujours en face de lui.
    Après je suis entierement d’accord avec toi, pour la drague spontanée, peu importe l’endroit, peu importe la fille, ou le mec lol. (peu importe l’objet de son désir) Il faut savoir se bouger le cul pour entrer en interaction.

    Pour le concept de subtilité, c’est en quelque sorte entrer dans un jeu : c’est dire des choses tout en fesant comprendre d’autres choses. En gros en disant : c’est mal poli de regarder les gens dans les yx dans le métro en la regardant dans les yx et en souriant, on fait passer un message de contradiction et humoristique, et en disant que l’on est pas un homme facile, en gros on sous entend qu’il faudra plus pour attirer l’attention, et que par conséquent il faudra se revoir. Apres il va falloir jongler tout dépend de la fille que c’est, moi je donne généralement mon numéro, et je lui dis si sa te tente qu’on se voi un de ces soir pour passer une tres tres mauvaise oirée, tu peux m’appeler, meme si tu n’es pas intéressé tu peux, le tout en souriant et en la dévorant du regard :) .

    J’avoue faut y aller avec le coeur pour ce genre d’approche faut savoir, etre détaché, détendu avec le sourir, et le regard communicatif. Si on garde les mains dans ses poches avec les yeux rivés sur le sol, on y arrivera pas lol.

    Après tu dis que celle qui ont les yeux rivés sur leur livre ou mp3 a fond, sont pretes a etres abordés, j’avoue, que la conversation, est vraiment plus facile si on a pas a l’arrché en attirant son attention, en l’appelant ou lui touchant l’épaule, ou je ne sais pas comment vous attirer son attention si elle meme ne regarde rien lol.

    Je parle par expérience, la technique de l’arrogance est une des techniques qui font monter plus vite l’internet de la fille par l’humour et le second degrès.

    « Dis-moi, ce livre est vraiment pour lire ou c’est juste pour faire diversion lorsque tu sens qu’un homme va t’aborder ? :-) »
    Celle ci est une tres bonne phrase d’approche, elle ouvre sur une conversation intellectuelle dans le pire des cas, et biensur dans le meilleur a un rendez vous pour prolonger le débat si la répartie de Mr est bonne. Donc aucun rateau, si rien ne se passe, c’est que soit le mec ne l’a pas bien sentie, si elle n’étais pas vraiment receptive, ou si elle rendais pas les regard et les sourirs.

  • Elodie dit :

    Un témoignage de fille dans cette discussion pleine de questions de mecs :

    Hier, dans le métro, un gars monte à la même station que moi. Je vois qu’il me regarde, assez discrètement, mais avec un peu d’admiration. Je le trouve pas mal, mais je ne compte rien faire. On échange très peu de regards.

    Arrivée à ma station, je descends (avec mon Ipod sur les oreilles) et là, je sens quelqu’un qui me tape sur l’épaule. Je me retourne, et il est en face de moi. J’enlève mes écouteurs.

    Il a l’air un peu timide, et il me dit « je suis désolée, je n’ai pas l’habitude de faire ça, mais j’aimerais tellement vous revoir. Vous pensez que c’est possible ? »

    J’ai un peu bafouillé, et comme il ne bougeait pas et que je devais aller au bureau, je lui ai proposé qu’on commence déjà par sortir de la station, mais il m’a répondu « je ne peux pas, je suis descendu juste pour vous, mais je travaille plus loin et je dois remonter dans le métro pour aller à ma station ».

    J’étais hyper touchée, et il était vraiment pas mal, donc je lui ai laissé ma carte de visite en lui disant de m’appeler.

    Sa timidité a joué en sa faveur, si j’avais été face à un mec hyper sûr de lui, je n’aurais jamais laissé mes coordonnées (par exemple, les phrases proposées ci-dessus m’auraient paru trop préparées, trop travaillées, et donc l’oeuvre d’un dragueur compulsif qui ne m’aurait pas plu du tout).

    Et aussi le fait que je l’avais remarqué avant et qu’on ait échangé quelques regards. Si je ne l’avais pas du tout remarqué avant, ma surprise aurait été trop grande.

    Et aussi j’étais plutôt de bonne humeur. Peut-être qu’avec le même mec un autre jour, j’aurais réagi différemment !

  • kassidy dit :

    Salut konsti c’est très intéressant ce que tu écris, je suis de ton avis, alors puisque que nos visions de la séduction se rejoigne je t’invite a venir jeté un œil si tu as 2 minutes de libre !

    retrouves nous sur http://www.naturalseduction.fr

    Des pratiquant et passionnés de seduction ! (LILLE)

  • >