≡ Menu

Comment draguer sans se prendre de râteaux ?

Draguer sans se prendre de râteaux… c’est une grosse connerie !

Tu vois une fille qui te plaît. Tu l’abordes comme dans un film hollywoodien : cool, détendu, charmant et confiant. Toute rouge elle baisse le regard et sourit timidement. C’est dans la poche. T’es le roi de la drague !

Bien sûr qu’un tel scénario existe. Mais ce n’est certainement pas le lot de toutes les approches.

Draguer sans râteaux

Tu connais certainement des mecs qui soi-disant ne se prennent jamais de râteaux. C’est possible, oui. Si tu ne dragues jamais, il est clair que tu ne te prendras jamais de râteaux.

Ou si tu ne dragues que les femmes dont tu es certain qu’elles sont à 100% intéressées, il se peut également que tu ne te prennes pas de râteaux. Et encore, si tu es vraiment naze pour draguer, et même si elle est intéressée, il y a toujours un risque.

J’aborde et je te jure que je ne me prends jamais de râteaux

Je vois de quoi tu parles. Tu abordes une fille. Tu tâtes le terrain en parlant de la pluie et du beau temps. Tu prends son numéro pour « éventuellement faire un truc à l’occasion ». Tu l’appelles deux jours plus tard. Pas de réponse. Tu lui envoies un texto. Pas de réponse.

Ou bien, tu abordes une fille. Elle te trouve tellement mou qu’elle prétexte d’aller aux toilettes… pour s’évaporer. « Zut, je ne la retrouves plus. »

Tu sais quoi ? Ce sont aussi des râteaux ! Tu t’es fait rejeter. Elle ne te voulait pas. Tu ne l’intéressais pas.

Que ce soit :

  • un râteau verbal : « Non, je ne suis pas intéressée. »
  • un râteau non verbal : elle ne dit rien mais tourne la tête.
  • un râteau indirect : « Je lui ai envoyé deux messages. À chaque fois elle me dit qu’elle n’a pas le temps. »

Ce sont des râteaux. Et plus tu l’acceptes, mieux tu te porteras.

Les râteaux font partie intégrante de la drague

La loi des grands nombres

À part les compétences sociales, la drague est basée sur la loi des grands nombres. Plus tu dragues, plus tu as de chances de conclure. Tous les meilleurs dragueurs et experts en séduction le savent (même s’ils ne le disent pas tous à haute voix pour ne pas nuire à leur business).

Je dirais même que ceux qui prétendent que le râteau est à 100% évitable ne connaissent rien à la drague.

Il y a plein de facteurs qui jouent un rôle : des facteurs environnementaux (heure, endroit, autres personnes présentes…), son humeur, les émotions que tu projettes… Tous ces facteurs peuvent faire qu’à un moment précis, la femme ne sera pas réceptive.

Win-win

Le râteau c’est du « win-win ». Tu sais directement si elle est intéressée ou pas. Vous y gagnez tous les deux. Vous ne perdez pas votre temps.

Pensées négatives

Mais ce n’est pas comme ça que tout le monde perçoit le râteau. Un réflexe courant est de se dire : « Merde. Putain. J’ai parlé comme un naze. Je suis nul. Je ne me prends que des râteaux. »

Il faut immédiatement enrayer cette pensée négative, car en devenant négatif, tu mets en péril tes prochaines approches. Vu que les émotions sont contagieuses, tu te prendras encore plus de râteaux.

En plus, à moyen terme, ça te déprimera davantage et tu risques d’abandonner. Tu risques de te résigner pour quelque chose dont…

Tu n’as pas le contrôle

Il n’y a qu’une chose que tu peux contrôler : toi-même ! Tu sais qu’il faut que tu travailles deux fois plus (ou plus intelligemment) pour mieux gagner ta vie, mais tu ne le fais pas. C’est de ta faute. Tu dragues une fille et elle réagit mal. Que peux-tu y faire ? Rien. C’est hors de ton contrôle.

Je vais te donner un petit exercice. Petit et simple, mais tellement puissant. Grâce à cet exercice tu éviteras de souffrir pour rien et tu augmenteras ton taux de réussite avec les femmes automatiquement.

Oui !

Entraîne-toi à entendre mentalement et consciemment « Oui ! », à chaque fois que tu te prends un râteau.

Râteau ? « Oui ! » Râteau ? « Oui ! » Râteau ? « Oui ! »

Le but de ce « Oui ! » :

  • « Oui » est un mot, une syllabe, à connotation positive. Inconsciemment et automatiquement ça te force à accepter la situation comme telle.
  • Te faire prendre conscience de ton dialogue interne.
  • T’inciter à changer ce dialogue interne.

Étapes :

  1. Tu chies dans ton froc, mais tu abordes quand-même. Tu te prends un râteau et tu penses : « Bordel de cul. J’ai foiré. Je suis moche. Je suis nul. J’en ai marre. »
  2. « Oui ! Ah… Mon dialogue interne est en mode négatif. On va changer ça maintenant. »
  3. Et tu modifies ton dialogue interne consciemment : « Elle n’est pas intéressée. Tant pis… Pas grave. Au moins on a pas perdu notre temps. À la suivante. »

C’est tout bête, je sais, mais ça marche vraiment. Le plus important c’est d’en faire une habitude. Je répète : tu dois en faire une habitude. Ça doit devenir un réflexe.

La plupart des mecs après un râteau ne se disent pas : « Ah, j’ai des pensées négatives. Je vais consciemment modifier mon dialogue interne. » Mais comme tout, ça s’apprend. Oui, être conscient de ses pensées et les modifier, ça s’apprend.

Prends-toi des râteaux pour dédramatiser

J’ai un deuxième exercice pour toi. Tu vas te marrer. Je te le garantis.

Le râteau volontaire

Tu vas draguer et tu fais de ton mieux pour te prendre des râteaux.

Objectif : apprendre à en rire.

  1. Tu vas aborder les femmes en leur disant : « Salut. J’ai un truc à te demander. C’est ma première approche de la journée et je voudrais que tu me mettes un râteau. »
  2. Et tu observes les réactions.

Attention ! Cela ne veut pas dire que tu dois toujours draguer les femmes en voulant te prendre un râteau ou en faisant le con. Le but ici est de dédramatiser un râteau et d’apprendre à en rire.

Le râteau libère

L’incertitude avant l’approche

Elle est mignonne et ça fait des jours qu’elle te lance de petits regards. Tu sens qu’elle est intéressée.

Néanmoins tu préfères avoir plus de signes, car tu crains le râteau : « Je vais attendre encore un peu. De toute façon, on se croise presque tous les jours. » Elle sort du métro et tu ne la revois plus jamais. « Zut. Peut-être que j’aurais dû… »

L’incertitude après l’approche

Tu es tout excité, car tu as un rendez-vous avec une bombe. Visage angélique, gros seins, jambes interminables et beau petit cul, elle t’excite à mort. Mais tu chies dans ton froc. Vous parlez de tout et de rien. T’es « cool ». Tu la ramènes à sa voiture et… bisou sur la joue. « C’était sympa, merci. »

Finissons-en avec l’incertitude maintenant

Voici ce que je te suggère : « Allez, mon vieux. Prends le risque. Vas-y. Prends-toi un râteau ! Ça va te libérer. »

Être dans l’incertitude, c’est pire que le râteau. Pour que ça te libère un maximum, sans sentiments négatifs, tu dois prendre le risque le plus rapidement possible. Tu dois foncer le plus rapidement possible. Tu dois te prendre le râteau le plus rapidement possible.

Attendre ne sert absolument à rien. Ou bien tu rates l’occasion, pour ensuite le regretter. Ou bien tu commences à t’investir.
Investir du temps, des efforts, des émotions et parfois même de l’argent en espérant que la fille « changera d’avis » et se mettra à poil, ça ne marche pas.

Et ça fait encore plus mal qu’un râteau. Pourquoi ? Car c’est la recette idéale pour des semaines, des mois, voire des années de faux espoirs, de souffrance et de frustration. Finalement tu n’en peux plus. Tu craques et tu lui avoues ton amour.

« Oh… Mais… Notre amitié m’est tellement chère. T’es un mec vraiment bien. Je suis sûre qu’un jour tu trouveras la femme de ta vie. » Et t’as envie de te mettre une balle dans la tête.

Écoute ! Ce n’est pas un cliché pour rien : les femmes ne sont pas attirées par les mecs gentils. Les femmes sont attirées par les mecs qui ont des couilles. Au sens figuré. Et au sens littéral.

Prends-toi ce putain de râteau ! Dans le pire des cas ça te libérera, dans le meilleur des cas tu la baiseras. Je cite un de mes gourous favoris :

Si t’as les couilles de lui dire que tu veux la baiser, peut-être qu’avec tes couilles tu la baiseras.

Le râteau est contre-intuitif

Il n’y a pas de logique dans le râteau. Il se peut qu’une fille moyenne t’envoie chier et que tu roules une pelle avec la bombe que tu dragues juste après.

N’essaie donc pas de draguer les filles « moyennes » en croyant que cela t’évitera le râteau. Au contraire. Les filles les plus réceptives sont souvent les bombes. Ce sont les femmes les plus féminines et les plus sexy qui te recevront le mieux. Essaie, tu verras.

Oui, je sais, plus elle est belle, plus tu chies dans ton froc. Mais après avoir dragué quelques bombes, tu verras comme l’angoisse fondra comme neige au soleil.

Conclusion

Râteau = Succès inévitable

Tous les bons dragueurs le savent. Plus on se prend de râteaux, plus on se rapproche du succès. On sait qu’après un certain nombre de râteaux, on embrassera une fille, on mettra la main dans une culotte, on bouffera des seins, on baisera comme des bêtes…

Parfois c’est deux râteaux, parfois cinq, parfois dix, parfois plus. Ça dépend. Ça varie.

Lors d’une folle semaine où j’ai baisé quatre filles et embrassé six, je me suis pris neuf râteaux avant d’obtenir mon premier numéro. C’est comme ça. Il faut le savoir… et l’accepter… et continuer.

Le râteau est ton ami !

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Lou dit :

    Oups ! En lisant cet article, je me suis dit que je ferai plus attention la prochaine fois à ne pas froisser un homme s’il me drague… C’est vrai qu’un râteau ce n’est jamais agréable pour personne !

  • glio dit :

    Les garçons m’envoient souvent des vents et je me sens rejetée.

    Je me sens repoussante et mal quand on me dit : « Crois pas que j’te kiffe. T’es pas mon genre ou des trucs de se genre. »

    J’ai envie de chialer. C’est comme si je ne devrais jamais être amoureuse. :-(

    • Konsti dit :

      Allez, allez… Sois contente ! Mieux vaut qu’ils te rejettent au début qu’après une histoire de quelques semaines, mois ou années.

      Tu sais, moi, je me suis pris des CENTAINES de râteaux. :-) Et je suis encore en vie.

      Crois-moi, tu vivras de belles histoires d’amour. Je te le garantis ! MAIS… Tu en vivras probablement aussi de moins belles. :-)

      C’est la vie…

      Je te fais un gros câlin.

    • the good doctor dit :

      Salut glio, ne pleure pas parce que des garçons qui ne valent pas le coup ne s’intéressent pas à toi. Ça arrive toujours par hasard quand on s’y attend le moins et puis si tu es sur la région parisienne je veux bien t’inviter à boire une verre !

      • Lola dit :

        The good doctor, ta kel age?

        • alex9944 dit :

          Moi aprés 5 rateau, j’ai fini par en avoir ra le bol, mais au bout de 2 semaines le coup de foudre et la …

          PAS DE RATEAU !!!

          Un numero ,un rendé vous ,un premier baisé romantique dans un parc et enfin ,la première fois (vous voyé ce que je veux dire)

          donc la moral c’est que meme si vous etes moi populaire ou moin beau qu’un autre , cela ne veux rien dire que vous n’auré pas aussi votre chance! loin de là.enfin seulement si vous avait essayé sinon ca ne risque pas de marcher !!!

          et encore une fois pas de panique ce n’est pas grave de ne pas avoir un(e) petit(e) ami(e) a ki se confié, le besoin viendra tous seul, ne vous préssé pas ;

          j’espere que le commantère vous as aidé et bonne chance a vous tous !!!

          TCHAO

          • ismo dit :

            merci alex pour ton commentaire. c’est vrai qu’il faut toujours essayer car quoi qu’il arrive, le resultat qu’on cherche se trouve dans nos actions, et pas dans nos découragement! je suis parfaitement daccord!

  • mikey dit :

    HUM j’ai 45 ans, et depuis tout jeune, je me suis pris vraiments des sales rateaux.

    Franchement ça ma fait vraiment mal. depuis, je vis seul, et donc je ne suis jamais sorti avec une fille même pas un baisé, comme quoi c’est dure.

    aujourd’hui arrivé à cette âge, il y a des moments ou je revois des filles avec qui je voulais sortir faire ma vie.

    Elles se retrouvent divorcées avec un ou deux gosses et viennent te voir alors qu’elles m’avaient blessé et humilié en public (tes ouf, ta vu sa gueule, jamais de la vie je sortirai avec lui, je prefère un singe qu’a sa sale gueule) et j’ai pris des claques.

    Ces filles aujourd’hui viennent discuter en me demandant si je travaille, si je suis marié et si j’ai des enfants.

    je leur dis que non et que j’ai pas trouvé la personne qui me convient. Il y a des moments où j’ai envie de les envoyer bouler (mais je suis trop gentil), ce que je fais, je dis je recherche une fille célibataire, jamais mariée, qui fume pas, qui boit pas, et qui n’a pas d’enfant et cela juste pour leur faire comprendre que si elles ont envie d’un chien dans leur lit que j’en suis pas un.

    Les femmes sont des chiennes, elles ne cherchent pas la tendresse, elle cherche un mec bien batit grand au blond au yeux bleus.

    un mec qui va la sortir en boite qui la laissera faire ce qu elle veut. Elle croira possèder ce mec, mais en faite c’est elle qui se fera posséder.

    Car ce genre de mec le plus souvent restera un ou deux ans avec elle et après il ira voir ailleur et cela meme si elle tombe enceinte.

    Combien de fille se retrouve mère avec le mec qui se barre avant la naissance ? Combien de divorces après 6 et avant 2 ans mariage ?

    vous verrez les chiffres monter. Pour ma part, la drague, faire rigoler une femme, ce n’est pas un soucis.

    Le soucis c’est que je n’avais pas de fric, que j’avais pas de voiture et surtout que j’ai une sale gueule.

    Aujourd’hui, je travaille, j ai ma voiture, et franchement quand on me demande si je suis marié je dis non.

    Je leur dis je suis célibataire et je suis bien tranquille comme ca, j’ai pas de pension a donner à une conne, et j’aurai pas a faire 800 KM toutes les deux semaines pour allez voir un gosse qui n’est pas le mien.

    Alors un rateau ça dépend comment on le reçoit, si c’est c’est direct sans humiliation la fille « dit qu elle est casée ou qu’on l’interresse pas du tout » pour ce genre de rateau nos problème mais quand y a des insultes c’est hyperblessant.

    • Liz dit :

      « Les femmes sont des chiennes qui n’aiment pas la tendresse mais des blonds aux yeux bleus »???

      Oui c’est bien connu, on est TOUTES avec des grands blonds et on est TOUTEs à ne pas aimer la tendresse.
      Vous êtes un idiot. C’est sûr que si vous visez des femmes type Nabilla ou Kim Kadarshian, bah c’est pas ce qu’elles recherchent.

      Déjà essayez de voir des femmes normales. Celles qui n’ont pas de grosse poitrine, qui peuvent avoir un petit ventre et des petits défauts , qui ne mesurent pas 1m 80. Comme par hasard tout ira mieux.

      Vous n’acceptez pas de femme « laide » mais vous voudriez qu’une femme accepte votre laideur. Restez seul avec votre voiture à vous lamenter parce que Britney Spears ne veut pas de vous c’est surement mieux. Pfff qu’est-ce qu’il faut pas entendre…

      • Tom! dit :

        Les femmes sont trop dures avec les hommes!!! il est facile de penser qu’un homme est synonyme de violence, alcool, machiste, dépourvu de conscience…ect… mais évitons ces amalgames!! les hommes ont un cœur (énorme!!!) et oui on ne peut pas plaire a tout le monde mais par pitié, soyez indulgentes avec nous… on souffre énormément!!! Alors lorsqu’on fait un effort dans ce sens, même si ce n’est pas réciproque, svp un peu de diplomatie! merci!

  • rodrigue dit :

    Salut konsti!!

    je me suis pris un rateau ce lundi et j’ai besoin de tes conseils.

    j’ai fait la connaissance d’une fille plutôt moyenne mais très sympa. quelques jours plus tard,cette fille m’a invité à une soirée. puis chaque fois que l’on ce rencontrait et que je la tenait par la main ou par les hanches elle se laissait faire et me fixait droit dans les yeux en souriant.

    elle me demandait pourquoi je ne m’éssayais pas au manequinat et elle s’interraissait à tout se qui me passione.

    mais ce lundi quand je lui est proposé que j’aimerai qu’on essaye d’avoir une légère relation, elle m’a dit qu’elle a un copain (se qui est vrai parce que mon ami m’a montré une photo d’elle avec son copain sur facebook).

    depuis ce jour elle m’évite or je la trouve vraiment sympa; bien qu’elle ne soit pas jolie, j’aimerai que l’on ait une relation purement amicale.

    je ne sais pas si je dois lui envoyer un sms juste pour lui demander comment elle se porte ou lui faire des excuses dont j’ai pas envie parce que je ne regrette pas mon geste…

    merci konsti

    • reliklaires dit :

      Tu sais rodrigue, quand tu plaît à une femme, elle se laissera aller avec toi. Mais au début seulement… Tu as peu de temps pour conclure avec une femme.

      Les « rois de la dragues » enchaînent ! Râteau ou pas, ils faut que ça aille vite. Non seulement parce qu’ils n’ont pas envie de perdre leur temps, mais aussi parce qu’avec une femme, il faut prendre des initiatives.

      J’ai apris avec le temps que d’attendre, ça ne marche casi jamais. Tu la tenais par les hanches, elle te fixait, il fallait l’embrasser à ce moment là. Une fois ce moment passer (il arrive très tôt dans une « relation » entre homme et femme), elle réfléchi et là c’est mort. Soit elle a un copain et elle met un écriteaux « danger » sur ton front, soit tu deviens sont amis et elle te friendzone, soit elle te trouve moins attirant parce que t’as pris les choses en mains comme il fallait… Bref, le temps est ton pire ennemi.

      Je ne suis pas en train de dire qu’il ne faut jamais prendre sont temps… Beaucoup de belles relations se forgent sur la durée. Mais séduire une femme se fait très tôt et dans sa tête c’est instantané, lors des tous premiers contact. Et plus tu attends, moins t’as de chance qu’il se passe quelque chose avec elle.

      Si tu veux simplement qu’elle soit ton amie alors c’est facile… Tu lui parle, simplement. T’es une fille bien, t’as un copain, que les choses soient clair, tu ne m’attire pas physiquement ou je ne recherche pas de relation à court ou long terme ces temps, je te trouve vraiment intéressante etc, etc… Devenir amis avec une femme, c’est tellement plus simple que de l’amener dans son lit, tu ne devrais pas avoir trop de soucis :)

  • J-j dit :

    La drague est un domaine que j’aime tout particulièrement, le challenge et plus c’est difficile plus j’aime ça. Voilà 6-7 ans que je pratique ça comme une « passion ». Je me réfère à des articles comme celui-ci car pour bien draguer, il faut en connaître autant sur les femmes que sur les hommes, ( éviter les erreurs à ne pas faire…)

    Maintenant j’ai besoin de l’avis d’un pro…

    J’ai rencontré une fille la semaine dernière. Bonne discussion, bel échange mais mselle ne veut pas brûler d’étapes car peur de se faire piéger.

    Je lui demande son numéro et là, plus de batterie pour moi. Elle me dit pas grave donne moi le tien, malédiction elle aussi téléphone éteint. Je demande au bar un papier et un stylo. Je lui écris mon numéro.

    La soirée se passe. Elle me dit ou elle travaille, on rigole. Elle me demande mon prénom, elle me dit le sien etc. Puis je dois partir.

    Maintenant 1 semaine est passée et je n’ai pas de nouvelles, que dois-je faire ? Nexter alors que j’avais senti une approche possible? Merci de me donner un avis à bientôt

    • Konsti dit :

      Hello J-j,

      à toi de voir.

      Ou bien tu la « nextes ».

      Ou bien tu vas la voir à son boulot.

      Ou bien tu attends qu’elle te contacte.

      Courage.

      P.S. Le dernier conseil me fait penser à une expression contenant les mots « poules » et « dents ».

      C’était comment déjà ?

      Ou était-ce « vaches » et « ailes » ? :-p

      • J-j dit :

        Ahah oui c’est un proverbe qui me dis quelque chose aussi,

        Merci des conseil ;)

  • >