≡ Menu
 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

Comment draguer les filles en étant ni drôle ni le centre de l’attention ?

Ceci est un article invité d’Opera. Opera est coach en séduction et le webmaster de AvenueSeduction.com. Il part du principe que l’information est faite pour être partagée. D’une série d’articles inédits sur le point de vue des femmes à son ebook Séduire en journée, il met l’ensemble de son savoir à disposition sur son site.

A l’époque où j’étais timide et réservé, j’observais avec envie les hommes qui avaient du succès auprès des femmes. Deux qualités semblaient revenir en permanence :

  • un sens de l’humour irrésistible ;
  • une capacité à capter l’attention.

La première qualité impliquant souvent la seconde.

Je me disais donc que pour séduire une fille, il fallait être drôle et s’imposer comme l’homme de la soirée. Idée que je retrouvais d’ailleurs dans mes premières lectures : soyez alpha, soyez cocky funny…

Naïvement, je commençais à faire des efforts dans ce sens.

Comme on ne devient pas drôle du jour au lendemain, je me suis mis à apprendre des histoires, des techniques, des routines… Oui elles faisaient leur effet, oui elles attiraient l’attention, oui elles permettaient (dans une certaine mesure) de conclure avec des filles.

Sauf que ce n’était pas moi

Au bout d’un moment, j’en ai eu marre de raconter des histoires qui n’étaient pas les miennes. J’ai finalement arrêté et j’ai bien fait, car mes résultats ont explosé à partir du moment où j’ai commencé à m’assumer complètement.

Aujourd’hui, je ne suis pas celui qu’on remarque de prime abord dans les soirées, je ne suis pas non plus celui qui excite les filles à force de traits d’humour connotés.

Pourtant je mets des femmes dans mon lit.

L’essentiel est ailleurs

En réalité, on ne séduit ni parce qu’on est drôle ni parce qu’on se fait remarquer. On séduit d’abord parce qu’on est enthousiaste, sympathique, et qu’on dégage du sexe !

  • Parce qu’on s’intéresse sincèrement à elle.
  • Parce qu’on la fait se sentir bien.
  • Parce qu’on va bien soi-même.
  • Parce qu’elle sent qu’elle a affaire à un homme.

Quand je suis avec une fille, que ce soit dans la rue, en soirée ou lors du premier rendez-vous, je ne me pose pas 10 000 questions. Je ne cherche pas à la faire rire, je ne cherche pas à faire quoi que ce soit. Je discute avec elle, tout simplement.

Je veux comprendre qui elle est pour de vrai, je veux savoir quel sens elle donne à sa vie.

La conversation n’est pas pour autant sérieuse ou ennuyeuse. Au contraire, avec le bon état d’esprit le rire vient tout seul ! Il n’y a rien d’extraordinaire à dire, il suffit de voir le côté amusant, positif ou décalé des choses. La légèreté va de pair avec l’enthousiasme.

Comme de plus je cherche des filles bien, je me retrouve spontanément à la tester… et à la taquiner lorsqu’elle me « déçoit ».

Je la complimente sincèrement sur ses qualités.

Et quand elle me plaît suffisamment, je commence à sexualiser.

Ne pas se perdre en chemin

Oui, il y a des principes et des techniques à connaître pour séduire. Mais il faut séparer le dispensable de l’indispensable.

Je constate que le socle de l’indispensable n’est pas si large que ça : être bien dans sa peau, soigner son look, communiquer des émotions positives, sexualiser.

Et bien sûr ne pas commettre les nombreuses erreurs qui font fuir les femmes :

  • rechercher la validation de la fille, hésiter, ne pas escalader ;

Et c’est tout. Le reste dépend d’elle…

A mon avis il est très réducteur de croire qu’il soit possible de séduire toutes les femmes. Au mieux, on peut user d’artifices et de techniques pour élargir l’assiette de ses conquêtes potentielles.

Mais à quel prix ?

Car en agissant de la sorte, on se met (sans forcément s’en rendre compte) dans la position de celui qui chasse, qui essaie, qui fait des efforts pour séduire. Pire, qui se travestit.

Alors qu’il est beaucoup plus sain de s’affirmer et de se placer comme celui qui choisit.

Connaître ses points forts… et tout miser dessus !

Voici ce qu’une amie m’a dit un jour :

Opera, tu sais quel est ton plus grand atout ? Ton côté réservé. C’était quelque chose qui te bloquait, maintenant c’est une force. Toi les filles ne te verront jamais comme un dragueur.

Elle a raison. Je ne suis pas celui qui fait le plus de bruit, ce n’est pas pour autant que les filles ne me remarquent pas ou que je reste dans mon coin. Au contraire, je sais ce que je veux et quand je sors je suis le premier à aborder !

Simplement je ne cherche rien, je suis bien avec moi-même, les autres aussi sont bien avec moi car je m’intéresse à eux. Beaucoup de filles me disent que c’est justement ce mélange de calme, d’authenticité et d’enthousiasme qui les attire chez moi.

Ne nous trompons pas, au départ l’apprentissage de la séduction demande un énorme travail sur soi, ne serait-ce que pour dépasser ses peurs et prendre confiance.

Mais une fois qu’on a acquis les bases, mieux vaut s’assumer et s’appuyer sur ses forces plutôt que d’imiter quelqu’un d’autre.

Car l’homme séduisant n’est pas celui qui essaie, mais celui qui est.

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

À propos de l’auteur : Coach en séduction, Opera part du principe que l’information est faite pour être partagée. D’une série d’articles inédits sur le point de vue des femmes à son ebook « Séduire en journée », il met l’ensemble de son savoir à disposition sur son site AvenueSeduction.com.

{ 7 commentaires… add one }

  • yann

    Salut Konsti,
    Cet article rédigé par Opéra est de la bombe! Une pure merveille qui arrive à point nommé pour la stabilisation de mon jeu et de ma personnalité de séducteur! J’en fais immédiatement une copie pour la relire continuellement!

  • jlaw

    J’ai l’impression qu’on doit tous passer par la phase « ho, je dois apprendre tellement de choses pour être bon avec les femmes » avant de se rendre compte qu’en fait, draguer une fille n’est pas si compliqué : -)

    Très bon article Opera!

    • Exactement ! La première phase est presque inévitable lorsqu’on part de loin, le tout est d’en sortir rapidement ;)

  • Thierry

    Salut tout le monde,

    J’ai lu sur internet que une façon de séduire les femmes et de stimuler son cerveau limbique, celui qui est simplement émotionnel. ainsi on n’aura pas à faire à sa partie logique rationelle de son cerveau , l’autre partie qui elle juge par la logique et non avec les émotions. ( non ce mec m’aborde pour coucher)
    Mais en quoi cela consite cela au juste la stimulation du cerveau limbique de la femme ?

  • amadeus

    Rien a dire, ce site vient de changer ma vie sociale

  • Romain

    Bonjour Opéra,

    A mon sens, tu viens de résumer simplement avec cet article l’état d’esprit et l’attitude de l’homme séduisant.

    Bravo

  • Flaw

    Très bon article cher Opera, merci pour ta perspicacité et ton bon sens, rester soi-même en étant enjoué et détaché voici la clé du succès :-)

Publie ton commentaire

Headline Name: Email: 15754 subscribers We respect your privacy Email Marketingby GetResponse