≡ Menu

Comment devenir un bon dragueur en étant moche et timide ?

Ceci est un article dans la catégorie Le coach de drague TE répond. La particularité de cette catégorie est que le coach de drague reprend et répond aux questions des lecteurs. Si tu as une question, alors clique ici pour la poser.

Est-ce que tu crois que t’as encore beaucoup de travail à faire avant d’avoir du succès auprès des femmes ?

« Je dois vaincre ma timidité. Je dois apprendre à m’habiller. Je dois développer de la tchatche. Je dois ceci. Je dois cela… » T’as déjà pensé ça ?

Bien sûr que tu l’as déjà pensé.

Devenir un bon dragueur en étant moche et timide

Et as-tu raison ?

Peut-être que oui. Peut-être que non.

Je ne sais pas…

Je viens de recevoir une petite question d’un de mes chers lecteurs. Petite, mais tellement riche en contenu. Le comble de l’efficacité !

Joachim a réussi à me poser 4 questions en une vingtaine de mots :

Comment un moche timide qui n’a pas de conversation peut devenir l’un des meilleurs dragueurs à qui aucune fille ne résiste ?

Wow, Joachim !

Je décompose :

  • un moche ;
  • timide ;
  • n’ayant pas de conversation ;
  • veut devenir un dragueur de haut niveau irrésistible à toute femme.

Je traduis :

  • Comment améliorer ton apparence physique ?
  • Comment vaincre ta timidité ?
  • Comment développer tes compétences verbales ?
  • Comment (apprendre à) séduire toutes les filles ?

Je simplifie :

  • Comment améliorer ton apparence physique ?
  • Comment développer tes compétences sociales avec les femmes ?

Et ce n’est qu’après cette réorganisation que je vais répondre.

Comment améliorer ton apparence physique ?

J’ai trois bonnes nouvelles et une moins bonne. Je commence par les bonnes.

Une intervention simple et efficace

Premièrement, améliorer ton apparence physique est une des interventions les plus simples pour te rendre instantanément plus attirant. C’est une question d’hygiène et d’habillement. Ça va de soi…

Si tu souhaites plus d’infos à ce sujet, alors je te conseille d’écouter l’interview Comment bien s’habiller ?.

L’apparence physique n’est pas si importante que ça

Deuxièmement, l’apparence physique d’un homme est moins importante aux yeux des femmes que l’apparence physique d’une femme aux yeux des hommes.

Attention : je ne dis pas que l’apparence physique n’est pas importante. Bien sûr qu’elle l’est. Ne soyons pas naïfs. Mais elle ne l’est pas tant que ça.

Les femmes regardent plus le mec en entier : son apparence physique, sa personnalité, sa confiance en lui, son humour, son statut social, son intelligence, etc. L’apparence physique est le reflet de cet ensemble.

Par contre, un mec, c’est plus visuel… Plus simple… Une bonne paire de fesses ou de nichons lui suffisent pour lui faire perdre la boule. Il ne regarde pas plus loin. C’est une généralisation, je sais…

Bref, t’es moche ? Ce n’est pas si grave que ça.

Tu es moins moche que tu ne le crois

Troisièmement, tu es probablement moins moche que tu ne le crois. La plupart des gens ont tendance à sous-estimer leur apparence physique. Et cette sous-estimation est encore plus prononcée chez les timides.

Si je te demande : « Sur une échelle de 1 à 10 (1 = atroce, 10 = resplendissant), quel score donnerais-tu à ton apparence physique ? » Supposons que tu te donnes un 5.

Si je demande à quelques femmes : « Mesdames, sur une échelle de 1 à 10, quel score donneriez vous à Joachim pour son apparence physique ? », elles te donneront probablement un score de 6 à 7 (et peut-être même un 8).

Récapitulons :

  • Améliorer ton apparence physique est une intervention simple et efficace.
  • Les femmes accordent plus d’importance à l’ensemble qu’à l’apparence physique uniquement.
  • Tu es moins moche que tu ne le crois.

Et maintenant la mauvaise nouvelle.

Tu éprouveras de la résistance

Tu dis que tu es timide. Je te crois. Un des éléments principaux de la timidité est la peur du regard des autres :

  • « Ils vont tous me regarder et je n’aime pas ça. »
  • « Je ne veux pas être le centre de l’attention. »
  • « Ils vont me juger. Ils vont me critiquer. Ils vont me trouver nul. »

Ce genre de pensées…

Cela se traduit par un comportement évasif. Les timides cherchent à éviter le regard des autres. Ils se mettent sur l’arrière plan pour éviter les jugements et les critiques illusoires.

Je dis biens illusoires, car ces jugements et critiques ne sont pas réels. Tu penses qu’ils le sont, mais ils ne le sont pas. Et puisque tu crois qu’ils sont réels et puisqu’ils te font peur, tu cherches à tout prix à les éviter.

« Mais Konsti, qu’est-ce que ça a à voir avec mon apparence physique ? »

Ben, si tu améliores ton apparence physique, tu attireras plus de regards. Tu seras plus souvent le centre de l’attention. Tu courras plus le risque – un risque illusoire – d’être jugé et critiqué.

Bref, tu seras plus souvent confronté au regard des autres.

Crois-moi, si tu améliores ton apparence physique, tu recevras plus de compliments !

« Plus de compliments ? Ben, c’est cool ça ! »

Oui, c’est cool ! Je sais… :-)

MAIS !

Les timides ont un manque d’estime personnelle. Et si tu reçois des compliments, tu ne le croiras pas. Tu te diras : « Ce n’est pas possible. Ils ne sont pas sérieux. Ils me taquinent. Ils se moquent de moi. »

Donc, même si améliorer ton apparence physique est une intervention simple, si tu es timide cela ne sera pas si simple que ça.

Tu éprouveras de la résistance !

Tu veux être moins moche, mais en même temps tu ne veux pas changer.

Quand tu essaieras de nouveaux vêtements tu te diras : « Oui, c’est beau. Mais ce n’est pas moi. C’est un peu trop voyant. Blablabla… »

Oui, mais… Oui, mais… Oui, mais…

C’est trop ceci… C’est trop cela…

Tu trouveras plein d’excuses, de raisons et de justifications pour ne pas améliorer ton apparence physique.

Conclusion ?

Améliorer ton apparence physique est une intervention simple et efficace. Et je te conseille de le faire. Mais ce n’est pas le plus important…

Comment vaincre la timidité ?

Vaincre ta timidité, c’est ça le plus important ! Toutes tes autres questions en dépendent. Malheureusement, je ne sais pas à quel point tu es timide.

Un peu timide : angoisse d’aborder et ne pas savoir quoi dire

Si ta timidité se résume à l’angoisse de l’approche et à ne pas savoir quoi dire au début de l’interaction, alors ce n’est pas vraiment de la timidité. C’est de l’angoisse, certes, mais ce n’est pas de la timidité au sens strict du terme.

Alors, comment vaincre cette angoisse ?

La réponse est simple : par l’expérience !

Tu te lances. Tu dragues encore et encore… Tu accumules échecs et réussites encore et encore…

Si ton angoisse se résume à l’angoisse de l’approche et à ne pas savoir quoi dire au début de l’interaction, alors je te conseille de lire les articles suivants :

Par contre, si ta timidité est plus sérieuse, alors tu auras plus de travail à faire.

Très timide : phobie sociale

Faisons un petit diagnostic :

  • Est-ce que tu évites des activités sociales – fêtes de famille, réceptions, réunions, soirées, sorties, etc. – où il y a plus de monde ?
  • Si malgré tout tu te retrouves dans un contexte social, est-ce que tu essaies de contrôler chacun de tes gestes ? Et est-ce que tu fais hyper attention aux faits et gestes des autres ?
  • Est-ce que tu te sens nerveux dès que tu te retrouves dans un groupe de plus de 2 à 3 personnes que tu connais moins bien ?
  • Est-ce que tu as besoin de beaucoup de temps avant de te sentir à l’aise avec une nouvelle personne ? Je ne parle pas de 5, 10 ou même 30 minutes. Non, je parle d’apprendre à vraiment connaître la personne avant que tu te sentes à l’aise.
  • Dans un contexte social — en interaction avec d’autres personnes – est-ce que ta principale préoccupation est le regard des autres ? Est-ce que tu te dis : « Ils me regardent. Ils me jugent. Ils me critiquent. J’espère qu’ils ne vont pas me trouver nul. » ou quelque chose de ce genre ?
  • Est-ce que ta vie privée ou professionnelle souffre à cause de ta timidité ?

Plus le nombre de « oui » est élevé, plus il y a de chances que tu sois vraiment timide. Si c’est le cas, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour toi :

  • la bonne : la timidité n’est pas insurmontable ;
  • la mauvaise : ça demande beaucoup d’efforts, de discipline et de patience.

Tu devras :

  • identifier précisément les situations qui te font peur ;
  • apprendre à reconnaitre et à neutraliser tes pensées négatives ;
  • apprendre à accepter – c’est-à-dire à NE PAS résister – tes sensations physiques désagréables liées à l’angoisse ;
  • apprendre des techniques de relaxation ;
  • apprendre à parler plus lentement dès que tu te sens angoissé ;
  • progressivement te désensibiliser aux situations qui te font peur.

Comme tu peux le constater, c’est tout un travail.

Tu te demandes sûrement comment faire tout ça ? Comment identifier les situations qui te font peur ? Comment apprendre à reconnaître et neutraliser les pensées négatives ? Comment accepter les sensations physiques désagréables ? Et ainsi de suite…

Je ne pourrai malheureusement pas te donner les modes opératoires de tous ces points ici. Il y a tellement d’infos que je pourrais écrire un livre.

Entre nous, le moyen le plus efficace est de trouver un psychothérapeute spécialisé dans la timidité. Et de préférence un qui travaille selon les principes de la thérapie cognitivo-comportementale.

Est-ce que tu en as besoin ? Bien sûr que non. Tu peux très bien surmonter ta timidité tout seul, mais ça te prendra beaucoup plus de temps.

Et ne te laisse pas guider par ta fierté. Si tu te dis : « Je n’ai pas besoin de ça. Je ne suis pas malade. Je peux y arriver tout seul. », tu as sûrement raison. Mais de nouveau : ça te prendra beaucoup plus de temps.

Pourquoi est ce que je vais si loin dans mes explications sur la timidité ?

Car la plupart de mes clients ont une phobie sociale ! Ils sont VRAIMENT TRÈS timides. Et cette timidité réduit leurs options et leurs champs d’action :

  • ils n’osent pas aller dans des endroits où il y a beaucoup de monde ;
  • ils ne veulent pas développer leur cercle social, car ils perdent leurs moyens dès qu’ils se retrouvent dans un groupe ;
  • ils n’osent pas s’exprimer dès qu’ils sont en face d’une femme.

Où vont-ils alors rencontrer des femmes ? Pas dans les bars, ni en boîte, ni dans les centres commerciaux, ni dans des clubs de sport ou de loisirs… Non, car dans ces endroits-là il y a beaucoup de monde.

Ils ne vont pas rencontrer des femmes via leur cercle social non plus, car 9 fois sur 10 leur cercle social est très limité. Un ou deux amis et parfois même aucun.

Et si malgré tout ils réussissent à obtenir un rendez-vous avec une femme, alors comment veulent-ils conclure s’ils ont tellement peur de foirer ?

Bonjour la galère…

Donc, voilà… C’est pour ça que j’insiste tellement sur cette putain de timidité !

Mais de nouveau : ce n’est pas insurmontable. La timidité peut se vaincre ! Si tu as suffisamment de volonté, de courage, de patience et de discipline, alors toi aussi tu le peux.

Comment développer tes compétences sociales avec les femmes ?

Je reviens sur la timidité. Vaincre ta timidité est une condition sine qua non pour améliorer tes compétences sociales avec les femmes… Et pour devenir un bon dragueur.

Vaincre la timidité et apprendre à draguer sont deux domaines complémentaires. Ils peuvent se renforcer mutuellement.

MAIS !

Si tu es vraiment timide, alors tu ne PEUX PAS devenir bon avec les femmes sans traiter ta timidité.

Vaincre ta timidité doit se trouver en première place de ta liste des priorités. Et devenir un bon dragueur en deuxième.

Ceci étant dit, comment devenir un bon dragueur ?

La réponse est très simple : c’est comme dans tout autre domaine. Comment devenir un bon joueur de foot, par exemple ? En jouant beaucoup au foot !

Avec la drague, c’est pareil…

C’est une question de pratique et d’expérience.

Tu dois te lancer – le premier pas est le plus dur. Et tu dois continuer.

Tu abordes, encore et encore… Tu essaies de conclure, encore et encore… Tu interagis avec des femmes qui te plaisent, encore et encore…

C’est une réponse très simple et basique, je sais.

Mais c’est comme ça…

Allez, courage !

Cher lecteur, si toi aussi tu as une question, clique ici pour me la poser.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Thierry dit :

    Quand on est timide, il y a quelque chose, qui est très difficile à faire dans la rue, c’est aborder de côté les filles qui sont entrain de marcher.

    J’aimerais savoir y arriver sans brusquer la fille.

    • Katz dit :

      Oublie la drague dans la rue. Moi quand on me le fait, j’ai horreur de ça. C’est genre : « Oh, je me taperais bien ce cul… » Pas crédible du tout.

      • jlaw dit :

        La rue c’est de loin le meilleur environnement ! Et encore heureux que la plupart des filles sont plus féminines que ton commentaire pour le coup :-)

  • Kobal dit :

    Bravo pour l’article. C’est le second que je lis et je les trouve époustouflants !!!

    Je me demandais quelque chose mais je pense que c’est marqué indirectement dans cette article. Si on est moins timide, on se comporte mieux (manière de se tenir et de parler) donc, on est moins « bizarre » et on ne cherche plus forcement où vont les regards des gens et on trouve notre personnalité plus vite. Je me trompe ?

    J’aimerais ton avis sur différent point :

    * Etre mal à l’aise avec une personne qui est dans un groupe (où on se trouve) ça rentre dans quel catégorie ? En sachant que l’on est plus « relax » quand on est que seul avec la personne.

    * Le fait d’être mal à l’aise / angoissé en face d’une fille (par exemple) par peur mais d’être ouvert, décontracté, une personne normale quoi derière un écran (ordinateur ou tel.portable) avec elle est aussi une preuve de timidité ?

    * Question HS avec le sujet mais bon… C’est possible d’être amoureux voir même d’aimer quelqu’un (j’emploies ses thermes car je viens de lire l’article dessus justement) avec laquelle on a très peu de point commun ? (points communs : Manière de voir la vie, de penser)

    Merci encore pour tous ses articles !!

  • Mario dit :

    Bravo pour cet article. Lorsque l’on a fait la connaissance d’une fille, peut-on lui lancer des fleurs afin de ne pas être placé dans la friend zone ?

    • Konsti dit :

      Ça dépend de comment tu lui lances des fleurs.

      Si tu es mou, gentil, serviable et soumis, alors même lui lancer des pianos sur la tête, tu te retrouveras dans la friend zone.

      Je t’invite à lire l’article suivant : Comment sortir de la friend zone ?

  • Jeje dit :

    Je souffre de phobie sociale.

    Rien que sortir dehors pour m’acheter une bouteille au supermarché est un défi, alors draguer…

    • Konsti dit :

      Oublie la drague pour l’instant. Tu dois d’abord soigner cette phobie sociale !

  • Fred dit :

    Merci pour vos conseils.
    Ma question est la suivante, je me trouve pas beau. Certaines personnes disent que je ressemble à Shrek. Si je veux draguer une fille, quand je pense à ce que les gens disent ça me bloque. Comment faire pour vaincre cette pensée, svp répondez-moi sur mon adresse mail.

    • Konsti dit :

      Premièrement, tu relis l’article ci-dessus. Ensuite, tu lis l’article Comment neutraliser tes croyances limitantes ?.

      Troisièmement, tu appliques les conseils.

      Si je pouvais éliminer tes pensées négatives d’un claquement de doigt, je le ferais, mais malheureusement ce n’est pas comme ça que ça marche. Tu devras bosser pour ça !

  • heritier dit :

    Comment drague une fille ?

  • Marco dit :

    Merci pour vos conseils. Quand je parle à une fille, j’oublie tous les mots de séduction et elle me laisse tomber . Comment faire ?

  • >