≡ Menu

Comment aborder 2 filles dont l’une est moche et l’autre belle ?

Récemment, j’ai posé la question suivante sur ma fanpage Facebook :

« Quand tu veux aborder un groupe de 2 filles (oui, 2 filles c’est aussi un groupe) et que l’une est belle et l’autre moche, laquelle faut-il aborder ? La belle ou la moche ? Et pourquoi ? »

En lisant les réponses, j’étais vraiment surpris. Pourquoi ?

Car tout le monde est du même avis.

Oui, c’est unanime : il faut d’abord aborder la moche, car comme le dit Sébastien (un des répondants) :

« Parce qu’en commençant par la moche, ça va déstabiliser la belle qui est habituée de se faire aborder en premier. Et elle va chercher à faire quelque chose pour qu’on la remarque elle aussi. »

Alors, qu’en est-il ?

Faut-il vraiment aborder la moche pour déstabiliser la belle ?

Aborder la moche pour déstabiliser la belle est…

Une technique de drague vieille comme le monde

J’ai commencé la drague à 17 ans. Maintenant j’en ai 33. Des belles et des moches, j’en ai abordées plus qu’assez pour constater qu’en réalité ça ne marche pas toujours comme ça.

Premièrement, il y a plein de facteurs qui jouent un rôle :

  • toi (ton apparence physique, ton enthousiasme, etc.)
  • ton approche (ta phrase d’approche et ton langage corporel) ;
  • les filles (leurs personnalités, leur relation, si oui ou non elles sont célibataires, etc.) ;
  • la situation en général.

Et puisqu’il y a plein de facteurs qui jouent un rôle, alors il y a plein de réactions possibles à ce type d’approche.

Et deuxièmement, les hommes ont tendance à surestimer l’importance de l’approche. Oui, j’avoue, l’approche est importante, mais il y a une chose encore plus importante : la suite de l’interaction… Ce que tu fais et ce que tu dis après l’approche… Ta réaction face à la réaction de la fille.

Concrètement :

1. Tu abordes la fille.

2. La fille réagit

3. Tu réagis.

Ce troisième point est beaucoup plus important que l’approche en soi.

Donc, comme je viens de le dire, aborder la moche pour déstabiliser et attirer la belle, ça ne marche pas toujours.

Voici quelques exemples issus de mon expérience.

  • Tu abordes la moche. Elle est tellement contente que tu n’arrives pas à t’en débarrasser.
  • Tu abordes la moche. La belle ne réagit pas. Elle ne mord pas à l’hameçon. Elle s’en fout…
  • Tu abordes la moche. La belle est toute contente. Tu lis dans son regard : « Aaahhh… Enfin un mec sympa qui s’intéresse à elle. »
  • Tu abordes la moche. La belle est contente de ne plus devoir faire du baby-sitting et se barre. Et toi ? Ben, t’as l’air con. :-)
  • Et maintenant, la meilleure… Tu abordes la moche et elle te flanque un de ces râteaux dont tu n’arrives pas à te remettre. « Putain, elle est tellement moche. Comment ose-t-elle ? Non, mais… » Et t’as l’air encore plus con. :-)

Alors… Que faire ? Quelle est la solution ? Laquelle faut-il aborder ? Et comment faut-il l’aborder ?

Pour faire face à la complexité de la vie, les humains ont tendance à simplifier les choses. Je crois que c’est dans cette optique que le cliché est né qu’il faut aborder la moche. Mais comme je viens de le démontrer, ça ne marche pas toujours.

2 Techniques d’approche simples et efficaces

J’ai une bonne nouvelle pour toi.

J’ai deux alternatives tout aussi simples à te proposer, mais bien plus efficaces.

  1. Comme je le dis dans le guide de drague gratuit « Comment Aborder Une Femme En Groupe ? » tu dois prêter de l’attention aux autres membres du groupe de la fille seulement quand ceux-ci réussissent à interrompre ton interaction avec elle. Bref, tu prêtes de l’attention à la moche seulement quand celle-ci réussit à détourner l’attention de la belle.
  2. Pour éviter que la moche essaie de te saboter, il y a un truc encore plus simple. Tu les abordes toutes les deux. Tu te diriges vers elles et tu dis : « Bonjour les filles… » et tout de suite après tu te concentres sur la belle et tu lui dis ce que tu as à lui dire.

Et ça marche ? Mais oui que ça marche. Voici un petit compte rendu.

Je suis avec deux potes dans un bar. Un peu plus loin il y a une table de 3 filles : l’une est belle, les deux autres le sont moins.

Je me lève et je les aborde : « Bonjour les filles. J’ai un truc assez intime à vous dire. » Elles me regardent d’un air surpris et curieux.

Je fixe la belle du regard et lui dis : « Voilà… Je te trouve sexuellement très attirante. Dès que je t’ai vue, j’ai senti des papillons dans le ventre. »

La belle rougit et baisse le regard. Une de ses amies dit : « Waoow ! Enfin un mec qui a le courage d’être honnête. »

Je demande à la belle si elle a un petit ami. Elle dit que non.

Je lui dis que j’aimerais la revoir et demande son numéro. Elle ne veut pas me le donner.

Je termine par : « Ok, je comprends. Alors, voici ce qu’on va faire. Je vais te donner mon numéro. Et j’espère que tu changeras d’avis. Et si c’est le cas… Si tu changes d’avis, n’hésite pas à m’appeler. »

Avance rapide… Quelques jours plus tard, pendant que j’étais au lit avec ma belle, je reçois un appel.

Devine…

Oui, c’était l’autre belle. Celle du bar…

Et pour conclure, quel est le slogan de ce blog ?

« La drague directe, pure et dure, pas de censure ! »

Alors, pourquoi aborder la moche ? Est-ce qu’elle t’intéresse vraiment ?

Bien sûr que non…

Je ne vois pas l’intérêt d’aborder de manière si indirecte, surtout quand il y a des solutions plus simples et efficaces.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • jlaw dit :

    Très bon article et surtout très vrai !

    J’avais souvent coutume de dire ceci (et cela me vient d’un guru dont, malheureusement, je ne me souviens plus du nom) :

    « La plupart du temps, la raison pour laquelle tu penses l’avoir séduite n’est en vérité pas la véritable raison »

    En effet, le coup d’aborder la moins jolie a autant de cas contre que pour. Le mec qui plait dès le début à la jolie et qui aborde la moins bien va d’office s’attirer les faveurs de la jolie. Et c’est certain qu’après une telle expérience, il serait tenté de dire que c’est grâce « à la technique d’aborder la moins bien » alors qu’en fait dès le début il plaisait à la belle…

    La jolie qui dès le départ ne te trouve pas à son goût sera surtout contente que sa copine ait enfin trouvé quelqu’un qui l’aborde !

    Et comme d’hab, très bonne solution Konsti ! A méditer là-dessus :o)

  • Red dit :

    Ça a l’air d’être très fondé ton article. Tu sais bien Konsti comme d’hab t’as les mots justes. Je commets souvent cette erreur de vouloir être indirect. Ça demande des couilles mais c’est rapide et libérateur.

    Bravo !

    Si maintenant on est à l’école, comment appliquer la méthode directe ?

  • Konsti dit :

    Jlaw et Red, merci pour vos contributions. :-)

  • lex dit :

    MDR, franchement, vous croyez que c’est si facile que ça. Y a plein de paramètres, déjà à quoi tu ressembles, la plupart des mecs pensent qu’ils sont beaux, or ce n’est pas du tout le cas. les hommes ne doutent de rien et aussi ce que tu fais dans la vie..
    Et en plus si tu parles de sexe à une fille de bute en blanc, tu vas dans le mur, les femmes ne cherchent pas un coup d’un soir, elles ont une image beaucoup plus angélique dans leur esprit et cherchent un mec dont elles pourraient tomber amoureuses. Les filles s’emballent vite en amour. Puis c’est un peu horrible de penser seulement à leur physique. Heureusement que les femmes ne sont pas comme vous, sinon beaucoup de mecs seraient célibataires.

  • >