≡ Menu

Es-tu accro à la drague ?

Ceci est un article dans la catégorie Le coach de drague TE répond. La particularité de cette catégorie est que le coach de drague reprend et répond aux questions des lecteurs. Si tu as une question, alors clique ici pour la poser.

Billy a redécouvert la séduction. Sa passion pour la séduction a pris de telles proportions qu’il se demande s’il n’est pas devenu accro.

Il passe son temps à vérifier ses e-mails, à chatter, à faire des rencontres, à regarder des sites de cul… Il branche les nanas partout : sur le net, dans le métro, au bureau, dans les bars, etc.

Au bureau il n’arrive plus à se concentrer et à faire son travail convenablement.

Il se couche à des heures impensables au risque d’éveiller les soupçons auprès de sa compagne.

« Quoi ? »

« Sa compagne ? »

Oui, en plus… Billy n’est pas célibataire. Il est en couple depuis plus de 15 ans !

Voici ce qu’il écrit :

Bonjour à tous, je ne savais pas sur quel topic mettre mon problème, alors j’ai opté pour un mail en direct, j’espère que vous ne m’en voudrez pas !

Je suis nouveau sur BCD, mais en mutation depuis un an et demi.

Du parfait conjoint rangé et fidèle depuis + de 15 ans, je me transforme en un séducteur permanent.

Tout à commencé il y a 18 mois en m’inscrivant sur un site de rencontre.

Après 3 rencontres « conclues », une autre sur le point de l’être, ces histoires/aventures plus ou moins intenses et longues m’ont redonné le plaisir de la chair, un peu passé après 20 ans de vie commune !

En même temps, le jeu de séduction me plaisant, j’ai commencé à brancher en dehors du net, les filles autour de moi, à chaque occasion : métro, bureau, bars, etc. Comme si c’était devenu automatique.

Mon problème est que je suis devenu complètement addict à la drague, à tel point que je n’arrive plus du tout à me concentrer au bureau et à bosser.

Je me couche souvent à des heures impensables au risque d’éveiller des soupçons auprès de ma compagne !

C’est grave !

Je passe mon temps à checker mes mails, tchatter avec mes contacts, en provoquer des nouveaux, sans parler des sites X et de ce qui va avec, par impatience de conclure avec la prochaine dans le pipeline.

Voilà, vous savez tout, d’ailleurs je crois que j’ai inconsciemment dis le mot…

Impatient !

À coté de cela, j’avoue éprouver un  énorme sentiment de satisfaction quand j’ai couché ou quand j’ai seulement passé une soiré avec une first date et que nous ne nous sommes embrassés qu’après deux heures !

Là, je ne me sens plus du tout dans le besoin et suis calme pour quelques jours.

Alors comment faire pour apprendre à maîtriser ses émotions, garder son calme, tempérer, et certainement ne pas risquer d’apparaître trop needy ?

Je suis pris au jeu de la drague et j’adore, car ça marche!

C’est si bon l’ego.

;-)

Et vos conseils sont top…. Progrès fulgurants…

Voila merci d’avance pour vos commentaires et bravo pour le site !

Billy

Bonjour Billy, merci pour le message bien élaboré, la confiance et le compliment.

Je me reconnais bien dans ta situation : passion, impatience, désir, envie, excitation, chair, contrôle, pouvoir…

Maintenant !

Plus !

Encore !

Plus vite !

Encore, encore, encore !

J’adore !

STOOOOOOP !

Addiction à la séduction ?

Peut-on parler d’addiction ? C’est discutable…

À mon avis, effectivement, on peut parler d’addiction, car ta vie professionnelle et ta vie intime en souffrent.

Au boulot, tu n’arrives plus à te concentrer et à faire ton travail convenablement. Tu te couches…

souvent à des heures impensables au risque d’éveiller des soupçons auprès de ma compagne !

En plus tu n’es pas sincère avec ta compagne. Ça te ronge. Tu te sens coupable.

Est-ce grave, docteur ?

Ça dépend.

Si c’est un état passager, alors ce n’est pas si grave.

Tu viens de redécouvrir la séduction et tu es encore sous l’influence de la nouveauté. Tu fais de nouvelles rencontres. Tu as du succès. C’est excitant. Hmmmmm… Que c’est bon ! Tu en veux encore.

L’effet de nouveauté est toujours de courte durée. Une fois que la nouveauté commence à se dissiper, ton enthousiasme, ton excitation et ta motivation diminueront également et tu te calmeras. Tu retrouveras plus ou moins ton ancien équilibre.

Par contre…

Si tu ne te calmes pas. Si cet enthousiasme, cette excitation, cette envie brûlante ne se dissipent pas de manière naturelle. Si tu continues sur cette voie-là, alors mon cher Billy…

ALERTE ROUGE !

Tu te casseras la gueule.

Cette situation est intenable à long terme. Tôt ou tard ta compagne finira par le découvrir. Si, dans le meilleur des cas, elle ne le découvre pas, votre relation en souffrira quand-même, car tu investis ton attention et tes efforts ailleurs, en dehors de ta relation.

Pareil pour ta vie professionnelle. Si tu continues comme ça, ça risque de mal se terminer. Si tes performances continuent à diminuer, si tu continues à draguer au boulot, tu risques de décevoir et surtout d’irriter tes collègues et tes supérieurs.

Bref, pour ton environnement, cette situation est intenable.

Pour toi individuellement, cette situation peut éventuellement durer un peu plus longtemps. Mais pas trop quand-même… Tôt ou tard tu te sentiras vide et frustré.

Tu éprouveras de moins en moins de plaisir. Tu essaieras de compenser cette baisse de plaisir par plus, plus, plus…

Encore, encore, encore…

Plus vite, plus fort, plus haut, plus loin, plus extrême…

Plus de conquêtes, plus de sexe, de conquêtes plus rapides, de sexe plus osé, plus extrême…

Plus de variation, plus de…

NOUVEAUTÉ !

Résultat ?

Frustration…

Déception…

SOUFFRANCE !

Que faire ?

Tu as trois options. Choisis la plus appropriée à ta situation.

Option n° 1 : ne fais rien

Profites-en. Amuse-toi. Laisse l’effet de nouveauté se dissiper naturellement. Une fois l’effet de nouveauté dissipé, tu te calmeras et tu retrouveras plus ou moins ton équilibre.

J’espère que cette option te convient le mieux, mais j’en doute car…

Tout à commencé il y a 18 mois en m’inscrivant  sur un site de rencontre.

18 mois… Un an et demi… Ça commence à faire un peu long.

Option n° 2 : prends-toi en main

Assieds-toi, prends ton temps et écris sur papier ce que tu peux et ce que tu ne peux pas faire. Impose-toi des limites, des règles : où est-ce que tu peux draguer, où est-ce que tu ne peux pas draguer, quand, dans quelles conditions, les règles à respecter dans ta relation avec ta compagne, etc.

Tu te rends bien compte qu’il y a un problème, que tu prends des risques et que cela ne peut pas durer. Sinon tu ne m’aurais pas écrit.

Alors comment faire pour apprendre à maîtriser ses émotions, garder son calme, tempérer, et certainement ne pas risquer d’apparaître trop needy ?

Comment faire pour apprendre à maîtriser ses émotions ?

Pour apprendre à maîtriser tes émotions, tu dois développer ton cortex préfrontal. Pour développer ton cortex préfrontal, tu dois apprendre à dire « non » aux envies et aux pulsions. Comment apprendre à dire « non » aux envies et pulsions ? Ben… En résistant aux envies et aux pulsions. En leur disant « non » tout simplement.

Branlette ?

Non !

Site de cul ?

Non !

Petite drague au boulot ?

Non, non, non et non !

Chaque fois que tu dis « non » aux envies et aux pulsions, tu renforces ton cortex préfrontal. Chaque fois que tu dis « oui », tu renforces les envies et pulsions.

Attention ! Dans certains cas, tu dois trouver le juste milieu entre « oui » et « non ». La bouffe entre dans cette catégorie, car tu ne peux pas (sur)vivre sans.

Dans d’autres cas, tu dois être CATÉGORIQUE : non, non, non et NON ! Les clopes, la branlette, les sites de cul, les jeux vidéos, les jeux de hasard, l’alcool, etc. Bref, tout ce qui n’est pas indispensable à ta survie : non, non, non et NON !

Définir les règles du jeu et t’imposer des limites SUR PAPIER t’aidera à dire plus facilement NON !

Option n° 3 : cherche de l’aide

Si tu n’arrives pas à contrôler tes pulsions, tes envies et ton comportement tout seul, il ne te reste plus qu’une seule solution : consulter un spécialiste.

Pour finir, je vais me permettre de partager ma propre expérience : depuis que j’ai arrêté les clopes, les sites de cul et la branlette (et tout ce qui ressemble de près ou de loin à une addiction) je n’ai jamais été aussi calme et en paix (voire heureux).

Autrement dit, depuis que je me concentre plus sur le bonheur à long terme que sur les plaisirs immédiats — ce qui se traduit également dans ma façon de draguer et dans mes relations avec les femmes, je n’ai jamais été aussi heureux. Je t’invite à lire mon article Changer c’est possible !.

Encore merci et bonne drague (pas trop quand même).

P.S. Cher lecteur, si toi aussi tu souhaites poser une question au coach de drague, alors clique ici.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Billy dit :

    Alors là… Je suis bluffé!

    Un immmmense merci pour cette immmmmense réponse!

    Jamais je n’aurais pensé que mon cas se transformerai un un veritable article sur votre site! Je suis flaté!

    Je prends bonne note de tes conseils et vais opter pour la solution 2 – se prendre en main, et par pour une branlette, hahaha !!

    1000 mercis Konsti et encore bravo pour le fabuleux travail deloyé au travers de toutes ces pages qui nous changent la vie!

    Billy

  • eliot dit :

    Bonjour,

    Le mieux c est quand même la transparence avec sa compagne car tout se sais un jour et gare aux retours de flammes, ensuite les mecs un peu plus évolués et sincère se récupère des femmes complétement abimées qui mettent des mois, voir des années a se remettre de cette trahison, et au pire nous font vivre ce qu elles ont vécu, merci les gars!!!

  • >