≡ Menu

Aborder une fille te rend moins exigeant

Ceci est un article dans la catégorie La séduction selon la science. Cette catégorie est axée sur les découvertes scientifiques dans le domaine de la séduction, l’attirance sexuelle et les rencontres hommes-femmes. Vu son caractère critique et systématique, la science est – malgré ses failles – la source de connaissances la plus fiable. Le but de La séduction selon la science est justement de te donner une vision plus réaliste, plus critique et plus sobre de la séduction, de l’attirance sexuelle et des rencontres hommes-femmes. Avec l’explosion de l’industrie des conseils en séduction, pouvoir distinguer l’info de l’intox est devenu tout simplement une nécessité.

Quand les hommes cherchent et évaluent des partenaires potentielles, ils ont tendance à être moins exigeants que les femmes.

Les scientifiques Finkel et Eastwick (2009) ont formulé une nouvelle hypothèse pour cette différence entre les sexes : aborder un partenaire potentiel — un comportement plus caractéristique des hommes que des femmes — augmente l’attirance qu’on éprouve pour celui-ci.

Pour tester cette hypothèse, les scientifiques ont mis au point une expérience originale. Ils ont analysé les goûts et les préférences de 350 participants lors d’une soirée de speed-dating.

Durant ce speed-dating, soit les hommes soit les femmes allaient d’un partenaire à l’autre, tandis que les membres de l’autre sexe restaient assis.

Résultat ?

L’hypothèse a été confirmée. Les personnes en mouvement étaient considérablement moins exigeantes que les personnes assises. Le phénomène des « hommes moins exigeants que les femmes » disparut quand les femmes abordèrent les hommes.

Conclusion :

  • Autrement dit, aborder une fille rend la fille plus attirante à tes yeux.
  • Ce mécanisme existe aussi chez les filles. Quand une fille t’aborde, elle deviendra moins exigeante vis-à-vis de toi et te trouvera plus attirant.
  • À part essayer de devenir plus attirant, demande-toi également comment tu peux te faire aborder plus souvent !
  • Et le plus important : ceci est un fait intéressant à savoir. Ne l’utilise pas comme excuse pour ne pas aborder. T’es un mec. Tu abordes. Point !

Référence : Finkel, E. J., & Eastwick, P. W. (2009). Arbitrary social norms influence sex differences in romantic selectivity. Psychological Science, 20 (10), 1290-1295.

À propos de l’auteur : Je m’appelle Konsti. Je suis psychologue, le fondateur de CoachDrague et l’auteur des guides Plus jamais seul ! et Tu la veux, tu l’auras. Je suis passionné par l’analyse profonde des interactions homme-femme, le polyamour, l’hypnose et la sexualité. Mon style de drague est direct et sincère.

  • Max dit :

    C’est intéressant ! J’avais aussi entendu parler du cycle d’appréciation, mais je n’en retrouve pas les bases scientifiques.

    Le principe est que les gens donnent toujours plus de valeurs à ce qu’ils (homme ou femme) obtiennent en investissant de l’énergie, de l’argent ou du temps – le fait d’avoir « travaillé » pour l’obtenir leur donne une idée plus de précise de sa valeur et leur permet de mieux apprécier quelque chose.

    Un exemple :

    A la foire, on gagne des lots qui n’ont souvent même pas la valeur du prix payé pour participer au jeu, MAIS comme on l’a obtenu en étant habile / rapide / fort – cela a plus de valeur à nos yeux que si on nous avait simplement mis le lot entre les mains en disant « Tenez c’est gratuit ».

    Finalement celui qui aborde dépense plus d’énergie mentale, émotionnelle et physique que la personne qui est abordée.

    Max

    • Konsti dit :

      C’est exactement ça, Max.

      Merci pour ta contribution.

    • Eric dit :

      Aborder quelqu’un, c’est aussi faire un choix, et il est aussi difficile d’admettre, que l’on a fait le mauvais choix !

      On peut aussi contourner ce problème, en abordant pour faire un choix, le confirmer ou l’infirmer. Petite nuance qui fait toute la différence.

  • >